Zoothérapie

livre Zoothérapie de José Sarica

Le pouvoir thérapeutique des animaux

Et si les animaux pouvaient nous aider à nous soigner ? Nous le savons tous intuitivement, les animaux nous font du bien : leur confiance, leur présence affectueuse, leur amour dénué de jugement sont une source de réconfort au quotidien. Depuis plus de trente ans, aux États-Unis et au Canada, des scientifiques utilisent ce lien bénéfique comme outil thérapeutique auprès d’enfants et d’adultes en souffrance. La zoothérapie était née.

Déprime profonde, anxiété, autisme, déficit de l’attention, maladies chroniques, troubles alimentaires, maladie d’Alzheimer, abus sexuels ou violences conjugales, la zoothérapie permet de créer un cadre favorable au traitement des maladies mentales ou physiques et contribue au mieux-être des patients.

Formé au Québec, José Sarica exerce la zoothérapie depuis plus de sept ans et témoigne de sa pratique avec son chien Chico et des « petits miracles » réalisés auprès d’adultes et d’enfants en souffrance.
Un témoignage unique et bouleversant sur les bienfaits d’une pratique encore méconnue en France.

José Sarica, docteur en biologie marine et en écotoxicologie aquatique, exerce la zoothérapie au Québec et en France depuis 2009. Il est également chef d’expédition dans les régions polaires et dans le Pacifique pour Ponant.


Auteur : José Sarica
Avec la collaboration de : Nassera Zaïd
Date parution : 10/05/17
Editeur : Arthaud
Collection : La traversée des mondes 
Format : 208 pages - 135 x 220 mm   Couleur - Broché
EAN : 9782081377554
ISBN : 978-2-0813-7755-4

commentaire du site chien-visiteur.fr

L'auteur est zoothérapeute, ce que nous, intervenants chiens visiteurs, ne sommes pas.
Néanmoins, ce livre est intéressant à plus d'un titre :
l'auteur explique sa formation en première partie d'ouvrage
et propose aussi des pistes de formation en fin d'ouvrage ...
mais aussi il décrit des interventions.

Et là, comme monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans connaître le mot, je reconnais bien des situations comparables où la présence simple ou l'initiative d'un comportement de nos chiens font progresser les personnes que nous visitons.
Nous ne sommes pas zoothérapeutes, nous n'avons pas la formation de thérapeutes, mais notre expérience au fil des années ressemble bien à ce qui est décrit. Nous travaillons avec des référents qui eux observent en thérapeutes, et nous espérons contribuer modestement au bien-être de ces personnes que nous rencontrons, jeunes ou âgés, aux handicaps divers ... un peu de tendresse dans un monde de brutes.

Et une fenêtre d'espoir qu'un jour, cette expérience de bénévolat s'organise enfin en France pour soulager ceux qui sont souffrants dans leur isolement.

Françoise