Chien visiteur : visites 2017

chien visiteur, visites de l'année 2017

chien visiteur : formation rhône Alpes ( CLIQUEZ ICI )

chien visiteur
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 28/06/2017

Françoise avec LiLy

Dernière visite encore avant l'été, menu des réjouissances : chips, gaufrettes, bonbons et saucisses d'apéro.

L'un des enfants est fixé sur le bol de chips, l'autre plutôt sur les gaufrettes parce que les chips ne sont pas vraiment négociables sans doute … La petite fille apprécie les petites saucisses et les gaufrettes. Mais les enfants restent un peu indifférents à Lily sauf de façon brève …

Et Lily ? Elle apprécie tout à fait les saucisses : avant que j'essaie de conseiller un dosage, elle s'est vue offert de nombreuses petites saucisses … entières ! Saucisses d'apéro, oui, mais une demi-douzaine, ça cale bien ! Après, danser ? Euh non … le ventre est rond et lourd. Pas grave puisqu'observer les enfants est bien suffisant. Donc le service de visite de Pomme n'est pas toujours facile, surtout quand un enfant se met à courir ou crier, mais il y des compensations !

Pomme n'a pas eu droit aux saucisses, la pauvre aura droit seulement à une prolongation des antibiotiques … c'est pô juste !

Françoise
chien visiteur

Saint-Cyr, foyer de vie Les Cabornes, 27/06/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Jazz, Françoise avec LiLy

La chaleur a un peu baissé, mais est encore sensible et ce sera donc visite à l'intérieur dans les services, climatisés en plus ! Chantal et moi partons avec un animateur, Christine avec une animatrice qui adore les bergers australiens …

Visite agréable, Dickens et Lily s'entendent très bien. Lily apprécie d'être tenue sur les genoux des résidents et réciproquement eux aussi …

Quand nous retrouvons Christine, Lily se montre très susceptible vis-à-vis de Jazz : les premières fois qu'elle l'a rencontrée, elle l'a d'abord confondu avec Orion, son regretté prédécesseur, même race, même coloris, mais calme et posé, et elle a été déçue de découvrir un jeune chien tout content de fourrer son nez gentiment partout et ça, elle n'aime pas ! Et depuis, bien que Jazz ait pris de la maturité et de l'éducation de façon très convaincante, je crois bien que Lily reste rancunière … et lui volerait volontiers dans les plumes, pardon les poils … Jazz ne s'en offusque même pas. Que dire ! Son grand amour à elle Lily (3 kg), c'est Ziyang (lui 70 kg ?) ! (qui s'en fiche un peu …).

On peut dire à la décharge de Lily qu'après un arrêt assez long des visites pour elle, elle a repris au pied levé le service de Pomme, pas facile toujours !

Françoise
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 21/06/2017

Françoise avec LiLy

Grande chaleur encore ! Et Lily encore en scène. Surprise ! La clim aussi …
Deux enfants seulement avec l'un des infirmiers.

Avant mon arrivée, les enfants profitaient de l'activité aquatique en cours à l'étage supérieur : l'eau dégoulinant sur leur balcon permettait aux deux enfants de partager ce bonheur de l'eau par grande canicule …

Comme une fois précédente où les enfants avaient beaucoup apprécié le jeu avec gants de boxe, ils ont du mal à s'impliquer dans l'activité du moment, d'autant plus que Pomme n'est pas là et remplacée par Lily …

Je rappelle à l'un d'entre eux qu'il a déjà rencontré Lily, l'an dernier, mais il ne coopère pas du tout … J'essaie d'entrer dans sa conversation – monologue chanté de bon anniversaire, j'y parviens un moment … Je lui montre que Lily sait réaliser les mêmes exercices que Pomme, ceux qu'il aime accomplir "couché, pas toucher, poser la croquette devant elle et mange" … Lily se détend encore plus vite que Pomme pour manger la friandise quand enfin on l'y autorise, un vrai ressort ! Mais il reste indifférent …

En fin de séance, en essayant de renouveler l'activité avec une petite balle, l'enfant montre que son apathie n'est pas due seulement à la chaleur ou la fatigue, il retrouve son allant et renvoie la petite balle à l'infirmier … Lily ne s'y intéresse pas, la séance est beaucoup plus difficile pour elle qu'hier et elle est en observation attentive.

L'autre enfant, lui, s'intéresse à Lily, il essaie de toucher ses yeux sous la casquette de poils qui les cache, mais je protège Lily et celle-ci ne s'en inquiète pas. Les friandises et le fromage, les enfants, ce sont les points positifs ! Que l'enfant persiste à lui prendre quelques friandises pour sa propre consommation ou mette son doigt dans la boîte de fromage, elle s'en fiche, tout à fait d'accord pour partager !

Je propose la brosse et lui montre en peignant la petite chienne qu'elle sait bien se tenir : il prend la brosse et enlève avec précision les quelques duvets noirs et nous recommençons l'exercice : je peigne, il nettoie la brosse …

Elle reste calmement assise à côté de lui, sans souci … mais quand l'enfant, par excitation, court dans la pièce en criant, je la garde sur mes genoux et la masse de façon régulière et apaisante … C'est un peu inhabituel pour elle et je sens bien qu'elle est impressionnée. La reprise du poste de Pomme n'est pas évidente …

Grâce à la confiance qu'elle a en moi, elle enregistre la situation de façon attentive, mais sans panique paralysante.

Après le départ des enfants, nous parlons de cette séance avec l'infirmier : ces débriefings sont bien utiles, en particulier aujourd'hui, car pour moi, la séance a paru longue et peu intéressante pour les enfants. Il est clair que le premier enfant a décidé que cette activité ne l'intéresse plus, il connaît ce qu'il peut en tirer, il lui faudra autre chose … L'autre enfant, malgré son excitation, a été très intéressé.

Françoise
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 20/06/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec LiLy

Reprise de service de Lily au pied levé, car Pomme est indisponible : dimanche, un abcès sur une glande anale s'est percé, donc véto dès lundi matin, antibiotiques, anti-inflammatoire, désinfection et surveillance.

Lily n'a pas participé depuis longtemps, mais retrouver son grand copain Ziyang, elle en rêvait !
Grande chaleur ! Ziyang bénéficie d'un nouveau tapis réfrigérant qui fonctionne très bien pour son très grand bien-être.
Heureusement, la salle est équipée d'une climatisation, quel bonheur …

Lily intrigue l'enfant le plus timide, nous amorçons des mesures d'approche progressive. L'intérêt de l'enfant reste important, même si nous ne parvenons pas au contact physique.

Un deuxième enfant reste assez peu participatif, peu actif même en dehors des chiens. Dans l'année, il lui est arrivé de sommeiller et aujourd'hui n'est pas un jour propice.

Un troisième enfant reste aussi dans son monde, plus actif que son camarade cependant.

La quatrième est intéressée par Lily, son énergie n'est pas en cause ! Nous veillons à la douceur des contacts et je garde Lily sur mes genoux pour éviter les souliers orthopédiques et contrôler les petites mains soudainement inquiétantes.

Et puis, c'est le goûter de fin de cycle, (car nous arrêtons l'été en raison de la chaleur), nous retrouverons un nouveau groupe après les vacances, avec sans doute certains enfants d'aujourd'hui.

Françoise
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 14/06/2017

Françoise avec Pomme

Seulement un seul enfant aujourd'hui. Cette situation s'était déjà produite l'an dernier avec un autre enfant et celui-ci avait éprouvé le besoin de s'abstraire par moments. Aujourd'hui, l'enfant présent semble profiter de l'aubaine avec sérénité.

L'enfant observe le nouveau tunnel, va récupérer les friandises que j'ai lancées pour tenter Pomme … laquelle, peut-être à cause de l'essai raté hier, ne se décide vraiment pas ! Il accepte d'en donner quelques-unes … et tenir la boîte de fromage (il essaie tout de même de glisser son doigt dans le fromage …). Il semble vocaliser mmm, ça ressemble à "maman", je lui demande confirmation et il prononce "papa". Pour ma part, je l'ai rarement entendu chercher à prononcer des mots. En proposant des friandises à Pomme, il semble même répéter un semblant de "tiens" …

Ensuite, on part en promenade, l'enfant tient la laisse multicolore fixée à la laisse principale, puis part un peu en avant, sans jamais chercher à s'échapper pour faire courir les infirmiers, il attend et patiente aux intersections … une promenade paisible.

En arrivant devant le bâtiment, il me prend la main, puis un peu plus loin, il se colle à mon bras, et nous marchons (un peu de travers, car il s'appuie réellement) de façon complice jusqu'au parking où attend le taxi …

Françoise
chien visiteur

Craponne, CMP, 13/06/2017

Chantal avec Dickens, Françoise avec Pomme

Pour compenser l'absence prévue de Christine et Ziyang, j'ai apporté deux jeux que les enfants ne connaissent pas encore. La pièce est fraîche, aérée par trois fenêtres sur trois directions, l'ambiance est bien agréable … malgré la chaleur.

Comme souvent observé, moins de chiens que d'enfants n'est pas un handicap, la dynamique est différente : observation, négociation pour prendre la main sur l'un des chiens … le groupe fonctionne assez bien.

L'enfant le plus réservé la dernière fois est d'emblée à l'aise, l'enfant la plus dirigiste la dernière fois est plus attentive aux réactions des chiens et le troisième enfant est toujours aussi enthousiaste …

Manque de chance le tunnel qui avait plu à Pomme est aujourd'hui passablement déformé : les spires ont été écrasées et le passage elliptique rebute Pomme … Elle s'assoit et ne bouge plus. La personnalité des chiens, leur refus d'obtempérer sont des apprentissages de la frustration sans affect et c'est un point très positif pour les enfants … Mais il y a bien d'autres choses à faire comme poser les friandises sur la patte de Pomme qui attend ou cacher les friandises dans les jeux …

Françoise
chien visiteur

Dardilly, foyer de vie Pierre d'Arcy, 12/06/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang,

Deux résidents seulement, cela tombe bien puisque je n'ai pu venir …
Merci les copines d'assurer !

Françoise
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de St-Jean de Dieu, 07/06/2017

Françoise avec Pomme

Seul un infirmier présent avec les trois enfants.
Le temps est correct, chaud sans excès.

Les enfants sont peu actifs au cours de cette séance.

Pour les deux garçons, l'activité précédente avec gants de boxe les a motivés et l'un refuse nettement de la quitter. Résistance passive … Je parviens pourtant à le faire rire en imitant de la voix l'aboi grave d'un gros chien. Et quand on lance des friandises vers lui, attirant Pomme vers lui, l'enfant s'en saisit vivement et les relance avec force.

L'autre garçon pousse la banquette près de la porte du placard, grimpe et ouvre le verrou (placé intentionnellement en hauteur) : il saisit victorieusement les gants de boxe … quand il doit les rendre, il accepte brièvement de tendre sa main pour offrir une friandise à Pomme, mais il essaie vivement de la récupérer. Par la suite, il semble surtout fatigué.

La petite fille reste très inactive comme toujours, mais le calme des garçons lui donne peut-être plus d'espace … Elle observe avec un sourire les friandises que je dépose à côté d'elle, puis sur le dossier de la banquette et elle a enfin une initiative : elle s'en saisit, elle semble hésiter entre la consommer ou la donner à Pomme.

Le tunnel que j'ai commandé sur internet est toujours en rupture de stock, pas de chance !

Françoise
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 06/06/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Température nettement plus adaptée, voire fraîche, ce qui convient bien à nos chiens … Et par chance, entre les gros orages, nous pouvons sortir dans le petit jardin ! Les quatre enfants sont là avec Laure et Marine.

J'observe qu'en raison de soucis personnels (qui m'ont conduite à réduire mon emploi du temps), je manque de peps. Je choisis de ne pas forcer mon talent et d'attendre la venue de l'enfant le plus timide … et je planifie la semaine prochaine de façon adaptée.

Dardilly, foyer Pierre d'Arcy : Chantal et Christine,
Craponne, CMP : Chantal et moi,
Lyon-sud, hôpital de jour dépendant de St-Jean de Dieu : moi
Bron, Vinatier : visite annulée avec, bien sûr, mail d'information …

Françoise
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 31/05/2017

Françoise avec Pomme

Il fait encore chaud, climatisation dans la voiture pour Pomme …
Temps un peu couvert, l'orage est annoncé depuis hier, mais nous aurons de la chance !
Je n'ai pas encore reçu mon nouveau tunnel commandé par internet : rupture de stock … J'espère qu'on pourra le tester en juin quand même !
Deux enfants seulement aujourd'hui.

Activité dans la salle d'abord.

L'enfant qui convoite toujours mes friandises pour son usage personnel coopère d'emblée : je lui demande sa main ouverte, la mienne dessous, et je dépose une friandise que Pomme déguste. Je lui offre un chiffon pour essuyer sa main, il s'essuie le visage … La technique réussie la semaine dernière a été reprise sans problème dès le départ ! L'enfant gère son excitation en courant autour de nous, mais on est loin de la frustration des débuts et même des cris de la dernière fois … Quand Pomme lèche la boîte de fromage, il observe attentivement.

L'autre enfant observe le jeu apporté, participe avec l'infirmier, la communication est bien présente … Pomme obtempère bien mieux avec lui !

Puis nous sortons, promenade pour observer les fraises des bois et surtout visite aux canards et aux deux oies. Au début, peut-être à cause de l'orage à venir, Pomme tire plus que d'habitude, un enfant tient la laisse avec moi … tout en se serrant vers moi. Je sors une deuxième laisse courte que je relie à ma grande laisse double et nous sommes maintenant plus à l'aise … L'enfant tient sa laisse colorée et semble satisfait.

L'autre enfant, actif à l'intérieur, est entièrement capté par le monde extérieur. Avec une attirance mêlée de crainte pour les oies … Mais la chienne n'a plus aucune existence pour lui.

Au retour, moins de bouchons heureusement, mais l'orage éclate avec force !

Françoise
chien visiteur

Saint-Cyr, foyer de vie Les Cabornes, 30/05/2017

Visite annulée en raison de la grande chaleur

En effet, lors de notre dernière visite à Rillieux la semaine dernière mardi, Christine a été coincée au retour dans les embouteillages … et Ziyang, dans la Twingo sans climatisation, a presque pris un coup de chaleur, dont il a eu du mal à récupérer.

Pour cette raison, hier lundi, Christine a emmené Jazz …

Mais prévoyant un temps toujours chaud et même orageux et cet établissement requérant la participation de Ziyang, cela semble trop risqué …

Pour Pomme, j'ai, par chance, la climatisation dans mon véhicule (au retour, nous sommes coincées encore dans un embouteillage), mais trois jours successifs avec une chaleur estivale, c'est vraiment beaucoup lui demander.

Nous avons bien sûr averti l'établissement dès notre décision prise.

Françoise
chien visiteur

Lyon-sud, pavillon Michel Perret, SSR, 29/05/2017

Christine avec Jazz, Françoise avec Pomme

Chantal n'a pu venir, Jazz et Pomme vont assurer …
Comme Jazz a moins d'expérience que Ziyang, la présence de Pomme le rassure.
Chacune des personnes, une bonne dizaine au total mais pas tous en même temps, chacune semble bien apprécier la venue de nos chiens.

Françoise
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de dieu, 24/05/2017

Françoise avec Pomme

Veille du grand pont pour l'Ascension : bien que partie comme d'habitude, avec un temps mesuré très largement, je me retrouve coincée sur l'autoroute … Je préviens les infirmiers et j'essaie un itinéraire alternatif. J'arrive malgré tout avec un petit quart d'heure de retard … Et j'oublie le tunnel dans la voiture.

Les deux infirmiers m'attendent dehors avec deux enfants, le troisième est absent.
Comme ces deux enfants ne s'expriment pas, nous faisons les questions et réponses … avec Pomme qui approuve de la voix avec bonne volonté.

L'un des enfants n'est quand même pas muet : il nous fait partager son excitation par des cris puissants … Néanmoins, il participe de façon très positive à cette séance. Je pose sa main ouverte sur la mienne et place une friandise sur sa paume … non seulement, il n'essaie pas de saisir la friandise de l'autre main, comme les autres fois, mais il laisse Pomme la déguster. On fait de même avec l'autre main … C'est un grand progrès : la frustration de ne pas manger lui-même les friandises est maîtrisée et il accepte les consignes de l'activité avec intérêt.

La petite fille est, comme à son habitude, peu réactive, mais Pomme vient régulièrement la stimuler et elle observe avec le sourire.
Nous terminons la séance par une petite promenade dans le parc …

Françoise
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 23/05/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Temps estival qui nous permet de profiter de l'extérieur avec un bénéfice certain pour l'enfant le plus réservé. Deux des enfants profitent, successivement, d'une sortie du centre en tenant Ziyang en laisse : l'une n'a plus trop envie de rentrer ! L'autre présente fièrement Ziyang aux passants. Le quatrième enfant n'a pas envie … ce sera une autre fois.

Françoise
chien visiteur

Dardilly, foyer de vie Pierre Darcy, 22/05/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang,

Chantal et Christine assurent … L'une des résidentes a, paraît-il, fait un peu la tête au début en raison de l'absence de Pomme. On fait ce qu'on peut, voilà tout !
chien visiteur

Bron, Vinatier, service ITARD, 18/05/2017

Visite annulée de notre fait.
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 17/05/2017

Françoise avec Pomme

Je reprends le cours de mes visites, avec sans doute quelques allègements involontaires.
Aujourd'hui, l'un des infirmiers est en stage, comme prévu, et les trois enfants sont là.
Comme prévu aussi, j'ai apporté le tunnel :
Lors de la visite au CMP de Craponne, Pomme a accepté de passer dans un tunnel transparent et peut-être de plus grand diamètre … nous espérons renouveler l'intérêt des enfants.
Mon tunnel reste inopérant pour Pomme ! Mais pas pour les deux garçons, c'est déjà ça … Je vais chercher un tunnel plus performant … (ça y est, il est commandé !)

Pomme se consacre tout d'abord à la petite fille, puis les contacts se font avec chacun des garçons. Il fait très chaud, subitement l'été ! … mais nous restons à l'intérieur et les échanges sont finalement bien réels !
La petite, nous présentant le dos initialement, s'est tournée plusieurs fois vers nous, sa main s'est aventurée dans le poil de Pomme …

L'un des garçons a mis en œuvre les exercices qu'il connaît et a exploré le tunnel, il a découvert le jeu de la friandise cachée sous le tissu …

L'autre garçon a observé et exploré quand Pomme dégustait le fromage, il a résisté à son envie tenace de s'emparer des friandises pour les consommer lui-même, simplement grâce au poids de ma main posée sur les deux siennes, retenue assez symbolique, à durée fragile, mais tout de même …

Chaque visite apporte modestement, autant pour les enfants que pour moi évidemment.

Françoise
chien visiteur

Lyon-sud, pavillon Michel Perret, SSR15/05/2017

Visite reportée au 29 mai par l'établissement.
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 10/05/2017

Visite annulée de mon fait.
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 09/05/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang

Je suis indisponible pour raison familiale et Christine et Chantal assurent !
Par la suite, je serai sans doute conduite à alléger mon programme un certain temps, jusqu'à l'automne probablement …
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 03/05/2017

Françoise avec Pomme

Deux enfants seulement aujourd'hui. Nous commençons à l'intérieur.

L'enfant le plus avancé observe le jeu que j'ai apporté, nouveau pour lui. Il s'investit peu, demande bien à Pomme de chanter, mais sans insister vraiment, puis il vérifie que Pomme obéit bien à son exercice favori : "Couchée, pas toucher (les friandises posées sur les pattes)", puis "Mange !" Exercice réussi …

Puis l'enfant s'ingénie à introduire les friandises à l'intérieur du hérisson creux, l'agitant régulièrement pour vérifier : Pomme observe avec attention, espérant une suite à ce jeu, mais à part quelques friandises échappées, rien ne se passe … Le remplissage suffit au bonheur de l'enfant.

Puis il se lève et nous dit : "au revoir ! " …

La porte est fermée, mais lui n'a plus d'implication dans la séance.

L'autre enfant est toujours avide de chiper une friandise pour lui-même, mais sans frustration. Je lui propose une boîte de fromage (que je continue de tenir fermement) et nous laissons Pomme déguster : l'enfant observe très attentivement, approche sa langue, touche le nez, les oreilles, les joues, les dents de la chienne.

Nous décidons de partir en balade … avec beaucoup de chance, la pluie attendra notre retour … Pomme a compris le sens de ces promenades et elle ne tire plus : on est au travail, c'est chouette, mais on ne part pas en randonnée d'exploration. L'enfant tient un peu la laisse avec l'infirmier et ils courent … L'autre enfant est surtout intéressé (et un peu impressionné) par les deux oies de la mare. L'une des oies, un jars ?, manifeste clairement sa contrariété de la présence de la chienne près de son grillage. Pomme sait qu'elle est attachée, elle regarde, les oies, les colverts, sans grand émoi et aucune tension dans la laisse. Quand on se rapproche des colverts (en liberté eux), ceux-ci s'envolent bien sûr ! Mais Pomme n'en est pas émue vraiment.

Après le départ des enfants en taxi, nous nous interrogeons ce qui pourrait renouveler l'intérêt des enfants, nous avons l'impression de stagner : on essayera le tunnel, puisque cela a bien fonctionné la veille … le mien n'est pas transparent, mais peut-être ?

Françoise
chien visiteur

Craponne, CMP, 02/05/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Reprise après les petites vacances …

Ziyang a voyagé en Twingo, son carrosse étant accidenté : pour un léonberg, c'est une belle publicité, mais c'est un peu étroit ! Pomme est ravie de retrouver les copains et découvrir les nouveaux enfants … Et Dickens est toujours de bonne humeur !

Les chiens connaissent déjà les lieux, de plus la gamelle d'eau en entrant est toujours bien synonyme de bonne maison ! Amélie et Jean-Noël ont soigné l'organisation : un coin de jeux (tapis, tunnel, petit chapiteau en toile), un cercle de chaises pour faire connaissance et un espace douillet de repos pour les enfants, la pièce est lumineuse grâce aux grandes fenêtres.

Deux garçonnets et une fillette, l'un des garçons est assez réservé au début, les deux autres enfants sont parfaitement à l'aise. Dickens convient bien à l'enfant timide pour un début, Ziyang est vite couché et attire facilement les deux autres enfants … et Pomme également.

Je m'assois et présente Pomme, demande leurs noms aux enfants, on présente à Pomme une petite boîte de fromage en guise de préliminaire très convaincant …

Activité promenade en laisse avec Ziyang, pas beaucoup de place, mais on y arrive. Plus facile avec Dickens …

La fillette m'explique qu'elle a eu un chien, un labrador, et en grande connaisseuse, elle demande à promener Pomme, j'accompagne, et Pomme accepte d'entrer dans le chapiteau avec elle, ensuite je suis très étonnée que Pomme accepte de passer dans le tunnel : d'habitude, elle refuse. Celui-là est transparent, cela joue peut-être, et l'envie de plaire parce qu'elle est si heureuse de reprendre les visites ? Elle le parcourt plusieurs fois, évidemment on récompense ! Quand le tunnel aboutit à l'entrée du chapiteau, elle fait demi-tour dans le tunnel, là c'est trop !

La fillette tient la laisse très courte et tire Pomme qui résiste de façon passive : j'explique que c'est la voix qui doit convaincre Pomme de venir et la petite tient compte de ma remarque : bravo !

Le garçon est au début un peu mal à l'aise par les contacts mouillés quand Pomme déguste les friandises, j'offre un chiffon pour essuyer les mains et rapidement, ce n'est plus un problème. Lui aussi réussit à faire entrer Pomme avec lui sous le petit chapiteau puis à travers le tunnel … mais il faut lâcher la laisse, car Pomme va très vite ! On discute des âges, des poids, des races …

Le garçon plus réservé reste pour le moment avec Dickens, mais quand on propose une mise au repos des chiens et chacun assis en cercle sur les chaises, un tour de parole pour partager les impressions sur cette première rencontre, il se penche sans arrêt sur Pomme et il caresse son cou, sa tête …

Tout le monde est satisfait de cette première !

Françoise
chien visiteur

Bron, hôpital du Vinatier, service Itard, 13/04/2017

Nous sommes contraintes d'annuler la visite prévue :

(Non disponibilité exceptionnelle de ma part et impossibilité d'assurer la visite avec une seule intervenante avec un ou deux chiens trop … pour un seul Ziyang et le deuxième, Jazz, est trop jeune pour travailler par séquence).
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 12/04/2017

Visite annulée par les éducateurs (maladie de l'un et stage de l'autre).
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 11/04/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Grand soleil ! Cela nous permettra de scinder le groupe avec trois enfants dehors avec Laure, Marine et nos chiens Dickens et Pomme, et le quatrième avec Elodie et Ziyang à l'intérieur : au calme, l'enfant reprend davantage confiance …

Avant de sortir, l'un des enfants s'adresse à Pomme couchée et pose les friandises sur sa patte, l'enfant craintif observe attentivement. Puis, les enfants réclament le "caca" de chien : une imitation de farces et attrapes, très bien faite ! qui permet d'expliquer comment, avec un simple sac en plastique en guise de gant, on ramasse facilement les déjections canines de nos toutous dans le respect de la propreté au bénéfice de tous ! (Il suffit ensuite de retourner le sac et de le nouer pour jeter le tout dans une poubelle). C'est une démonstration utile … qui amuse énormément les enfants.

L'une des enfants veut toucher et prendre la chose … Comme je sais que cette petite aime porter à sa bouche de nombreux objets et généralement les déchire vigoureusement avec ses dents, je la laisse toucher sans lui laisser prise sur l'objet … puis geste inconsidéré de frustration ou intentionnel de sa part, je reçois sa main sur le nez ! Aïe ! Elle en a de l'énergie cette enfant …

Dehors, l'un des enfants s'absorbe au patouillage de la terre dans l'espace de plantation réservé aux enfants, aucun dégât puisqu'il n'y a pas de plantations en cours, hormis des rejets de menthe dont je fais sentir l'odeur à l'enfant, mais il ne s'implique pas dans notre activité.

Le deuxième enfant prend Pomme en laisse, la promène, se faufile entre les buissons. Je suis à côté, sans inquiétude, car Pomme coopère bien … puis elle tombe sur un croûton de pain, qu'elle croque. L'enfant, respectueux de la chienne, attend qu'elle ait fini … mais en fait, ce sont de nombreux morceaux de pain qui se trouvent ici et là : Qui a pu jeter ainsi son pain dur ? nous ramassons le maximum pour éviter qu'un enfant décide d'y goûter aussi.

Puis Pomme intéresse la petite fille, elle essaye de chiper dans mon sac le "caca" convoité, mais grâce à Laure, nous arrivons à trouver une communication plus intéressante : Pomme juchée en haut de la structure de jeu, la petite entreprend aussi l'escalade et avec de l'aide, elle parvient à s'asseoir à côté de Pomme, elle observe la chienne qui se délecte de fromage, puis on pose une friandise sur le genou, ou la chaussure, ou le bras de la petite et Pomme s'en saisit tout en douceur … c'est un peu mouillé et ça fait rire !

Au moment du goûter, nous sommes tous rassemblés. L'enfant craintif me semble moins stressé par le retour des deux autres chiens. Elodie va prendre un nouveau poste dans un autre établissement, nous lui souhaitons chaleureusement une bonne continuation … c'est Marine qui la remplacera pour la suite et que nous retrouverons avec Laure après les congés.

Françoise
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 05/04/2017

Françoise avec Pomme

Beau temps encore, j'emmène une laisse supplémentaire au cas où … pour que chaque enfant puisse conduire Pomme. En arrivant, le vent s'est levé, changement de temps ? Nous commençons donc dans la salle, puis décidons d'une promenade moins longue, mais finalement riche.

Dans la salle, l'enfant le plus avancé s'engage d'emblée dans le jeu avec Pomme : proposition "Chante", friandises que l'enfant lance et que Pomme attrape à la volée, exercice complexe bien réussi "Couché, attends, la friandise est posée sur la patte de Pomme, puis Mange ! " Cette fois-ci, Pomme apprécie les friandises (contrairement à la semaine dernière où elle les dédaignait : peut-être était-elle barbouillée?) et la communication passe bien …

De temps à autre, Pomme va prendre des nouvelles de la petite fille assise à côté de Matthias, les bisous de Pomme semblent la réjouir. Puis, spontanément, la petite fille se lève et vient me rejoindre d'humeur câline. Je l'aide à s'asseoir sur mes genoux et invite Pomme grâce à une boîte de fromage : observation de Pomme qui déguste … Puis la petite pose sa tête sur mon épaule. Je sens soudain des dents qui mordent à travers le pull … J'écarte doucement la petite. Cela me rappelle l'attitude de très petits enfants.

Le troisième enfant a débuté la séance par des regards expressifs et quasi-séducteurs, me demandant quelques friandises pour déguster lui-même. Les autres fois, il essayait de forcer l'ouverture des sacs, c'est donc un point très positif. Je lui réponds gentiment qu'elles sont destinées à la chienne. Il trouve dans le sac le jouet creux en forme de hérisson qui a été rempli la semaine dernière d'une dizaine de friandises et s'ingénie à les extraire … Il réussit en partie en secouant le hérisson, Thierry veille et les récupère en répétant qu'elles sont pour Pomme …

Puis nous décidons de sortir, nous n'irons pas jusqu'au bassin des oies (elles intéressent beaucoup le premier enfant, car il en a un peu peur malgré le grillage protecteur), mais nous pensons proposer la séance de brossage au cours de la balade et revenir juste pour l'heure des taxis. Dans l'hiver, nous sortions peu de temps et, depuis la cour, le brossage était éclipsé dans l'attention des enfants par la vision des taxis déjà en attente. Le reste du parc restait trop humide, l'herbe étant très haute … et depuis ce printemps, ce sont des chenilles processionnaires établies sur les arbres proches qui nous éloignent du parc …

Nous trouvons le lieu propice, quelques marches d'un perron, mais c'est l'observation des insectes qui intéresse le premier enfant : coccinelle ? Non, gendarme ! Le deuxième garçon observe lui-aussi un gendarme, il semble jubiler, puis il s'en saisit avec assurance (fin prématurée du gendarme).

La petite est dans ses rêves, mais quand nous marchons, elle tient la main de Thierry et la mienne avec la laisse de Pomme (plus ou moins fermement). Notre chemin nous conduit à des escaliers, des trottoirs, des dénivelés et si toute sa démarche reste mal assurée, nos mains la guident sans la soutenir … Elle garde un sourire constant et nous pensons que ces exercices lui sont bénéfiques et agréables.

Pour Pomme, la sortie dans l'hôpital, hors du cadre du parc qu'elle avait bien intégré comme partie intégrante du "travail", cette sortie lui évoque une balade banale : avec toute sa curiosité naturelle de husky, elle a bien envie d'explorer ! Mais elle est en laisse et je lui rappelle avec patience que nous sommes encore au travail …
L'arrêt pour le brossage (qui n'a pas lieu) est de nouveau bien compris dans le programme et peu à peu, elle comprend que la balade est un nouvel exercice. Elle ne tire plus, profitant de cette sortie pour ce qu'elle est.

Françoise
chien visiteur

Craponne, CMP, 04/04/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Une convention a été proposée par les services administratifs de l'hôpital tutélaire Saint-Jean de Dieu, signée par nous trois et retournée à ces services mercredi dernier. Malencontreusement, le document signé n'est pas encore revenu à l'IME. Nous ne pourrons donc pas commencer avec les enfants …

Toutefois, cette rencontre avec les chiens et les deux éducateurs est très positive.

Nous espérons pouvoir commencer le mois prochain.
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 29/03/2017

Françoise avec Pomme

Il fait particulièrement beau, les trois enfants sont là. L'un d'entre eux semble souffrir d'une dent (dent qui bouge ou carie ?) … Et Pomme dédaigne les friandises, le fromage la séduit toujours, mais l'enfant actif s'obstine à lui proposer les friandises sans succès.
C'est pourquoi, en cette journée printanière tellement agréable, après un moment dans la salle à l'étage, nous décidons de sortir en promenade avec Pomme.

L'enfant perturbé par sa dent s'apaise et tient la laisse … l'autre tire le sac à roulettes de sa camarade avec un plaisir évident et celle-ci me donne la main avec beaucoup de sourires !
De retour, avant l'arrivée des taxis, l'enfant qui a oublié sa dent problématique brosse Pomme et enlève avec application les poils récoltés sur la brosse …

Les enfants sont contents de la séance et nous aussi.

Françoise
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 28/03/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Pomme est toute heureuse de retrouver ses copains Dickens et Ziyang !
Trois enfants seulement.
Comme il fait vraiment très beau, Chantal et moi sortons avec Laure et deux des enfants … Cela permet à Christine et Elodie de ré-apprivoiser le troisième enfant : celui-ci est très craintif quand il doit faire face au bruit et à la présence des trois chiens comme cela a été le cas depuis septembre. En route donc pour retrouver les progrès du printemps de l'an dernier …

Dehors, au départ, les deux enfants ne participent pas beaucoup, un peu partis dans leur monde … l'espace de jeu est clos, nous détachons les chiens et les mouvements indépendants de ceux-ci captent leur attention. Peu à peu, nous arrivons à recentrer les enfants sur l'activité.
L'un des enfants voudrait à tout prix que Pomme aille chercher le bâtonnet qu'il a lancé ! Dickens participe volontiers à cette activité, mais Pomme non … Grosse contrariété pour l'enfant !
Je tente de négocier : les oiseaux aiment voler, les poissons nager, mais l'inverse non … A-t-il accepté mon argument ?

Je rattache Pomme, il s'amuse à la promener … J'accompagne, tenant d'abord la laisse puis la lui laissant, Pomme est de bonne composition, elle accepte aussi de monter sur le jeu par le panneau d'escalade incliné … Je récompense et félicite Pomme, car aujourd'hui les enfants ne sont pas très généreux !

Françoise
chien visiteur

Période du 05/03/2017 au 27/03/2017

Notre activité a dû être suspendue en raison de problèmes personnels divers.
Ont donc été annulées les visites suivantes :
Lyon-sud Jean Dechaume les 8, 15 et 22,
Vinatier service Itard le 9,
Dardilly foyer le 20,
St-Cyr les Cabornes le 21.
Ont pu être maintenues les visites suivantes, grâce à Chantal et Christine :
Lyon-sud SSR Michel Perret le 6
Rillieux les Verchères le 14.
Que nous soyons bénévoles ne nous immunise pas face aux aléas de la vie …
chien visiteur

Dardilly, foyer de vie, 16/02/2017

Visite annulée.
Nous avons dû demander le déplacement de l’horaire de la visite, mais cela n’a pas été possible.
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de St-Jean de Dieu, 15/02/2017

Françoise avec Pomme
 
Un seul infirmier référent aujourd’hui, comme prévu. Les trois enfants sont là.
 
L’enfant le plus avancé est de plus en plus autonome. Il sait faire chanter Pomme, la faire coucher et lui poser des friandises sur les pattes avant, la faire sauter pour attraper au vol la friandise lancée . Il s’intéresse aussi à ses camarades, converse avec nous … Il offre des friandises et du fromage et Pomme s’adapte à ses demandes.
Le deuxième enfant reste accro aux friandises … non pour Pomme, mais pour les déguster lui-même. S’en suit un jeu pour lui de dérober les «bonbons» convoités, en ouvrant les trousses ou les bourses – il nous prouve sa dextérité au passage – pour nous, maintenir fermées les différentes sacoches. Le «non» est pris en jeu, même si son obstination est sans faille … Pas de colère de frustration. En tenant fermement la boîte de fromage avec lui, l’enfant observe la chienne et explore sa tête. De même en tenant le bout de ses doigts pour maintenir sa paume ouverte, il observe Pomme qui prend délicatement le gâteau et le croque avec plaisir.
La troisième enfant reste encore enfant des nuages très souvent, mais elle rit quand Pomme l’effleure en léchant le fromage dont je tiens la boîte le plus près possible de sa main. Elle observe ce que font ses camarades … Puis elle se lève et vient se lover sur mes genoux en un câlin persistant. Quand je ris, mon ventre tressaute et ça la fait rire. Difficile de comprendre le mode d’accès à son univers. Les moments où elle est attentive sont nos petites victoires.
 
Françoise
chien visiteur

Rillieux, centre de jour des Verchères, 14/02/2017

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme
 
Temps clément, qui nous permet de sortir dans l’espace de jeu extérieur.
Christine reste à l’intérieur avec Elodie et cela permettra à l’enfant craintif de retrouver les conditions de l’an dernier jusqu’à juin : dans une ambiance plus calme, il réussit un rapprochement relatif. Il observe aussi nos activités à travers la vitre …
 
Laure nous accompagne Chantal et moi dehors avec les trois autres enfants.
Pour la première fois, Pomme accepte de grimper sur le jeu, je la récompense! L’un des enfants s’intéresse beaucoup à Dickens, l’autre préfère garder ses distances juché sur la tour de jeu, la troisième plus à l’aise à l’extérieur se consacre à Pomme :
Elle tient sa laisse, aimerait la tenir seule … puis elle extrait avec son doigt du fromage qu’elle propose à Pomme qui lèche avec douceur. Je lui propose de tartiner sa paume et elle apprécie … C’est la première fois que son intérêt se porte réellement sur les chiens.
 
Françoise

chien visiteur

Caluire, IME l’Espérance, 10/02/2017

Visite annulée

Christine souffre d’un genou et les conditions d’intervention sont trop difficiles pour que je puisse faire seule la visite.
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de St-Jean de Dieu, 08/02/2017

Françoise avec Pomme
 
Deux enfants seulement aujourd’hui, le redoux a peut-être favorisé la reprise des petits problèmes de santé … rhume pour moi.
 
Le premier enfant devient vraiment expert dans sa communication avec Pomme : il demande à la chienne de se coucher et dépose une friandise sur sa patte, Pomme ne doit la manger que lorsque l’enfant l’y autorise … Cela paraît simple, mais l’enfant fait durer le plaisir et la chienne coopère avec patience, beaucoup mieux que ce qu’obtiennent les deux infirmiers ! « Couché » « Attends » « Vas-y » avec beaucoup, beaucoup de « Attends » … et Pomme attend.
Autre jeu, il demande à Pomme de chanter, ou bien il lance la friandise et Pomme la saisit au vol … L’enfant rit de bon cœur !
J’ai apporté un nouveau jeu qui l’intéresse peu, Pomme l’apprécie cependant.
 
Sa petite camarade est souvent perdue ailleurs, mais de vrais moments de communication apparaissent, fugaces, mais réels.
En se rencontrant dehors, sur incitation de l’infirmier, la petite me tend la main. Dans l’ascenseur, Pomme vient vers elle et lui lèche les mains, puis c’est la petite qui se dirige vers Pomme et la caresse. Pendant que le premier enfant joue avec Pomme, elle observe, mais son regard s’échappe fréquemment quand on essaie de lui demander un investissement plus précis.
Quand Pomme vient vers elle et lui fait de petites léchouilles sur la joue, elle rit …
Le nouveau jeu fait un peu de bruit, des cylindres de plastique, encastrés, roulent au dessus de petites cavités, en partie cachées par la présence des cylindres et où on cache les friandises. Le chien doit les déplacer pour atteindre sa récompense. L’enfant manipule les cylindres tant qu’on ne lui demande rien, puis son esprit s’échappe …
 
Françoise
jeux pour chiens
jeux pour chiens

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 01/02/2017

Françoise avec Pomme
 
Journée printanière, soleil et douceur de l’air même si la végétation ne suit évidemment pas une évolution si rapide … mais la toison de Pomme a anticipé et elle commence sérieusement à muer!
 
Les trois enfants sont là avec les deux infirmiers. La séance est très positive, calme et riche.
 
L’enfant présent seul la dernière fois est heureux du retour de ses camarades. Il s’implique rapidement, se saisit de deux boîtes de fromage (il avait complètement ignoré cette possibilité au cours des deux dernières séances, habitude qui lui tenait pourtant régulièrement à cœur depuis le début de nos rencontres) … la «grosse» boîte plus facile à tenir, mais aussi une petite qu’il refusait systématiquement. Il a des initiatives claires envers ses camarades: venir apaiser ou faire rire par exemple un autre enfant un peu en difficulté. C’est aussi un grand fan de l’histoire «Roule galette» que je peux aussi reprendre par cœur … Il reste présent toute la séance acteur ou observateur.
 
Le deuxième enfant recherche les friandises destinées à Pomme, mais pour les déguster lui-même : j’empêche cette manœuvre en tenant le sac fermé … Il passe ma main sur sa joue, démontrant qu’il demande gentiment, je lui redis qu’il faut donner à Pomme, que ce ne sont pas des gâteaux pour petits garçons … je l’aide en maintenant sa main ouverte et en y déposant une friandise dont Pomme se saisit délicatement et se régale … Mais il faut être vigilant car la main se replie souvent très vite pour saisir le gâteau convoité. Envers moi, bien que visiblement contrarié de ne pas obtenir satisfaction, l’enfant n’exprime pas sa frustration de manière agressive ni même démonstrative, alors que c’est le cas envers les deux infirmiers. Avec les boîtes de fromage, je ruse aussi tenant fermement la boîte en même temps que lui. La consommation de la crème de gruyère léchée avec application par Pomme est un moment propice pour explorer le museau de la chienne, les oreilles, observer les dents à peine visibles.
 
La troisième enfant, absente les deux dernières fois,  est souriante, ailleurs aussi.
Dans l’ascenseur qui nous conduit à l’étage, la chienne chante sur notre ordre et l’enfant rit. Pomme vient la sentir, reconnaissant sa présence retrouvée. Grâce aux friandises et aux boîtes de friandises, l’infirmier arrive à capter l’attention de la petite fille … Pomme la stimule par quelques bisous aussi. L’infirmier cherche sur son Smartphone des musiques ou comptines qu’elle pourrait connaître : une esquisse de danse oui. Mais l’enfant semble bien fatiguée et peu tonique.
 
Françoise
chien visiteur

Rillieux, centre de jour Les Verchères, 31/01/2017

Chantal avec Dickens, Françoise avec Pomme
 
Christine ne peut venir aujourd’hui. Chantal et moi nous présentons donc avec Dickens et Pomme …
Aujourd’hui, l’un des enfants paraît fatigué et de fait, il s’allonge sur une banquette et s’endort … toute la séance. C’est à peine s’il réussit à se tenir éveillé pour le goûter.
Une autre enfant interagit avec Pomme de façon très limitée, elle requiert l’attention d’Elodie ou Laure, mais ne vient caresser Pomme que sur incitation épisodiquement.
L’enfant qui reste craintif continue son observation  attentive, mais tout rapprochement le met en alerte : restent seulement les incitations verbales …
Le quatrième enfant s’intéresse à Pomme, me manifeste un intérêt flagrant, câlin et prosodie peu compréhensible mais abondante … Il comprend bien ce qu’on dit, mais la réciproque n’est pas évidente. Je lui redis que je ne comprends pas tout!
Une intervention un peu décousue …
 
Françoise
chien visiteur

Lyon-sud, Hôpital Jules Courmont, SSR, 30/01/2017

Visite annulée en raison de problèmes de santé divers
chien visiteur

Lyon, un hôpital de jour dépendant de St-Jean de Dieu, 25/01/2017

Françoise avec Pomme
 
Pollution sur la région lyonnaise, mais, par chance, mon véhicule a la permission de rouler …
 
Un seul enfant présent aujourd’hui. En juin dernier, la situation s’était déjà présentée, mais le comportement de l’enfant est différent aujourd’hui :
L’enfant semble conscient de l’absence de ses deux camarades et reste longtemps à la périphérie de l’activité, ni complètement impliqué, ni vraiment ailleurs …
L’enfant essaye d’attirer Pomme vers le couloir et les autres salles de l’étage avec peu de succès, il observe et dialogue beaucoup avec nous et s’amuse des chants de Pomme … Il faut attendre que l’infirmier le ramène dans ses bras et ferme la porte à clé, que les autres jouets de la chienne soient rangés pour que l’enfant se mette en relation avec Pomme : Il remplit les tubes de beaucoup de croquettes que Pomme renverse touchant le jackpot à chaque fois. Sa communication avec Pomme est excellente, demandant à la chienne d’attendre pour re-remplir les tubes …
 
Françoise
chien visiteur

Saint-Cyr, FAM les Cabornes, 24/01/2017 

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme
 
Un accueil toujours très sympathique!
Chacune part de son côté avec un animateur dans les différents services, Azur, Palmeraie …
 
Au début, nous rencontrons peu de personnes. Il semble bien que la fin de sieste contribue à cette mise en route lente, mais les résidents présents sont tout heureux de tenir fièrement le chien et aussi de renseigner eux-mêmes les autres résidents : nom du chien, âge, race …
La résidente qui tient Pomme est plus timide, mais fière tout de même. Je tiens Pomme en double laisse, par sécurité, mais je ne la retiens pas : la résidente tient donc effectivement Pomme avec sa laisse. Ainsi, elle ressent la traction modérée de la chienne que je retiens de la voix. Bon exercice pour Pomme et sensation intéressante pour la résidente …
Et puis, peu à peu, bouche à oreille ? nous sommes de plus en plus entourés.
Aujourd’hui, je n’ai pas constaté de fuite de résidents effrayés : peut-être sont-ils partis avant ? ou simplement sont-ils restés en observation ? Nous ne forçons pas le contact et observer sans être impliqué suffit à certaines personnes …
Un résident craintif les autres fois et non désireux d’un contact au début de notre intervention aujourd’hui, mais sans fuite, se retrouve assis dans le couloir quand nous passons d’un service  à l’autre et je m’aperçois que furtivement il vient de caresser Pomme à portée de sa main !
 
Françoise
chien visiteur
2017, nouvelle année, récupération incertaine puis grippe …
Récapitulatif de ce début d’année 2017 :

Rillieux, centre de jour des Verchères, 03/01/2017, 

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme
&

Lyon, un hôpital de jour pour enfants de l’hôpital St-Jean de Dieu, 04/01/2017, 

Françoise avec Pomme
&

Annulation pour Caluire IME le 6, Dardilly foyer le 9, Lyon St-Jean de Dieu le 11 et Bron Vinatier le 12.

&

Rillieux, centre de jour des Verchères, 17/01/2017, 

Chantal avec Dickens, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme
&

Lyon, un hôpital de jour pour enfants de l’hôpital St-Jean de Dieu, 18/01/2017, 

Françoise avec Pomme
&

Annulation pour Dommartin MAS le 20.

chien visiteur
chien visiteur visites 2017
chien visiteur visites 2017