Mes chiens visiteurs

Mala  (11/01/2005 / 27/07/2016)

Mala (A'Mala du Clos Lucy) est une golden retriever née le 11 janvier 2005.
Son nom officiel d'inscription au LOF est A'Mala du Clos Lucy, je ne l'ai pas présentée à la confirmation.
C'est une chienne à la fois obéissante, très caressante et peu dominante.
Elle est proche de mes chattes et sans agressivité envers les poules et le lapin.


Nous l'avons réservée dans l'élevage sans vraiment de critères puisqu'elle nous était présentée derrière une vitre. Elle est d'un gabarit assez modeste.
Elle a grandi sous la coupe d'un golden mâle Gégène né en avril 1999 très râleur avec elle jusqu'à ce qu'elle m'accompagne, à l'âge de 6 mois, une semaine de vacances en juillet sans lui.
Au retour, le grincheux s'est assoupli considérablement !
Alors qu'il ne l'autorisait que rarement à prendre un jouet à proximité de lui, lui qui grognait et la dissuadait " férocement ", le voilà qui, trop heureux de la retrouver, lui laissa sans aucun état d'âme un bel os de gigot !
Gégène avait été éduqué en cours particulier, un chien non agressif mais n'admettant pas facilement un contact animal imprévu. Mala a bénéficié indirectement des leçons que j'avais prises pour Gégène et de quelques séances en cours particuliers.
Gégène est mort d'un cancer du sang très rapide en août 2007. Mala est tombée aussitôt en nette dépression.
Considérant que nous avions toujours eu deux chiens et que nous voulions continuer ainsi, nous lui avons rapidement trouvé une compagne Bakou, lui rendant instantanément sa joie de vivre.

Chien visiteur, Mala golden retriever à la dune du Pilat en juin 2006

Travaillant en bénévole en alphabétisation, j'ai introduit Mala dans les séances.
Le travail pour Mala consistait à rester sage pendant deux heures environ couchée un peu à l'écart dans la même salle que l'activité, certaines des personnes n'étant pas familières des chiens, voire craintives. Peu à peu, la présence de Mala est devenue naturelle pour tous. Son absence provoque même de nombreuses questions !
Mala est à l'aise dans toutes les situations et réclame les caresses avec insistance.
Je me suis lancée fin 2008 dans l'activité chiens visiteurs en pensant d'abord à Mala.

Le point au 10 septembre 2010 :

chien visiteur depuis l'automne 2008

Mala va maintenant vers ses 6 ans, qu'elle aura en janvier 2011.
Elle aime toujours les caresses des personnes âgées, des enfants ... et est gourmande de friandises ! Elle sait obéir parfaitement (même si parfois elle voudrait faire croire qu'elle n'a pas entendu !). C'est une visiteuse appréciée, discrète aussi.
Je peux la laisser sans laisse dès lors qu'aucune personne n'est craintive, elle rassure.
Elle rattrape les balles, mais préfère les garder pour elle : pour récupérer la balle, il faut réussir à saisir la balle dans sa gueule (elle tourne la tête de façon très contrariante !) et ensuite dire "donne", elle lâche alors la balle gentiment.
Quand elle estime que le temps de la visite est écoulé, elle se couche et attend qu'on parte ... de façon très expressive !
Elle ne fait aucun effort pour les exercices d'obérythmée, son truc : la caresse !
Si une personne lui plaît beaucoup, elle reste près d'elle tant que dure la caresse et redemande d'un coup de museau si l'on s'arrête.
Elle adore le tunnel et accepte sans problème d'être confiée en laisse à une animatrice, à une personne âgée ou à un enfant.
Mala a été stérilisée ce printemps.

le chien visiteur Mala

Mala, 8 ans, photo du 5 janvier 2013


Mala au 11 janvier 2013

Mala a aujourd'hui 8 ans.
C'est une vraie pro ! C'est elle que j'emmène dans les premières visites : elle sait travailler en maison de retraite, de façon presque autonome en transportant une trousse pleine de friandises qu'elle propose aux résidents ... mais aussi auprès de personnes handicapées, enfants ou adultes, que le handicap soit moteur ou cérébral.
Une personne peut la tenir en laisse de façon autonome (je veille, mais je ne la tiens pas) et c'est une grande fierté pour la personne !
Je veille à ne pas la surcharger par trop de visites, elle n'est plus toute jeune et la relève est là.
Mala est gourmande, pas voleuse pour un sou, mais elle sollicite les résidents avec beaucoup de persuasion et je veille à son embonpoint ! Après un régime light, qui a donné quelques résultats ... légers, elle entame le régime senior.
Heureusement, entre autres friandises, elle apprécie la pomme ! (que Pomme dédaigne totalement d'ailleurs).


Mala au début avril 2015

Mala a eu 10 ans en janvier.
C'est une chienne tranquille qui adopte volontiers un train de sénateur. Je compte toujours sur elle, mais je veille aussi à ne pas la surmener : Pomme ayant pris le relais, c'est possible. Elle intervient facilement auprès de tout public avec une prédilection pour les caresses ... et aussi un intérêt croissant pour les friandises en vieillissant !

Mala nous a quittés ce mercredi 27 juillet 2016.

Adieu Mala

Depuis quelques temps, nous nous disions qu'elle avait pris un sacré coup de vieux, sa dernière visite, fin juin, avait signé le terme de son activité de chien visiteur, mais nous lui souhaitions une belle, paisible et longue retraite ... 11 ans 1/2, ce n'est pas très vieux.

Plus d'appétit, une respiration difficile et des ronflements alarmants, une activité de plus en plus restreinte. Le vétérinaire a détecté le gonflement de ganglions au cou, analyses de sang, radio du thorax, ponction sur le ganglion le plus gros. Le diagnostic est tombé, sans appel : lymphome à un stade très avancé. Ce mardi matin, du sang en dormant autour de sa gueule ...

Je ne souhaitais pas un acharnement qui lui aurait permis de vivoter encore à peine quelques semaines. Au prix de quelles souffrances, puisque nos chiens jamais ne se plaignent ... Alors j'ai demandé l'euthanasie de ma vieille compagne, la mort dans l'âme ...

Cette gentille chienne ne nous a jamais déçus.

Ma fille exprime sa peine :
Ma "grosse", ma "belle", Mala... Je t'ai rencontré à un moment difficile de ma vie, tu étais tout ce dont j'avais besoin, j'en ai laissé couler des larmes dans ta belle fourrure toute douce aux couleurs du sable, j'en ai chuchoté des malheurs au creux de ton oreille, j'en ai laissé de la colère en allant courir avec toi, j'en ai eu de la fierté en te promenant, tu étais si brave, on en a fait des choses ensemble ! Comme cette fois où tu as passé trop vite cette bascule d'agility parce que je t'avais dit "passerelle", c'est dire à quel point tu étais brave, ou quand tu ne voulais pas m'écouter et que tu partais t'asseoir au pied du premier venu (en faisant bien le tour par la gauche), quand chiot, tu me déchiquetais mes chaussettes, jamais agressive, même vieille tu supportais mes petites filles, t'étais pas parfaite, t'étais bien plus que ça, repose toi bien ma belle, tu le mérites bien, merci pour tout ce que tu as fait pour moi, pour nous et pour ces personnes à qui tu as rendu visite parce qu'en plus d'être une super chienne pour nous, t'étais un super chien-visiteur pour d'autres !

Avec Mala, nous avons commencé l'aventure des chiens visiteurs avec des publics très divers. Je ne compterai pas toutes ces visites où tu as réclamé avec insistance les caresses, où tu as accepté de marcher en laisse paisiblement tenue par une personne âgée ou handicapée ou un enfant autiste, où même sans bouger, tu apportais la sérénité ...

Ma fidèle Mala, je me souviens de ce pauvre homme à Limas au foyer de vie. Les soignantes m'ont demandé, lors d'une visite mensuelle, de venir exceptionnellement le voir dans sa chambre, car hélas pour lui, l'angoisse de la fin de vie l'étreignait, lui trisomique, âgé, quasi aveugle et sourd. Mala s'est allongée sur le lit contre son flanc, la main du vieil homme perdue dans les poils, le visage enfin apaisé ... Cet homme est décédé calmement peu après.

Ai-je pu t'apaiser à l'heure de nous quitter ? Les derniers jours en attendant les ultimes résultats de la ponction, nous avons veillé à te faire plaisir, te nourrissant à la cuiller des boîtes si appétentes du véto, tu te régalais ! Nous sommes venus vers toi t'offrir des menus morceaux de fromage ou de fruit que tu ne venais plus réclamer. Tes compagnes étaient douces avec toi.

Je t'ai caressé et papouillé d'une voix douce pour que tu t'endormes apaisée toi aussi ...

Mala, la vie d'un chien est courte, on le sait, alors la peine que tu nous fais en nous quittant, nous l'acceptons. Jamais, tu ne disparaîtras de nos souvenirs.


La dernière photo de Mala prise le 24/07/2016

Dernière photo du chien visiteur Mala

Bakou  (26/06/2007 / 23/11/2017)

Bakou (célia du Château de Plaisance) est une golden retriever née le 26 juin 2007.
Son nom officiel d'inscription au LOF est Célia du Château de Plaisance, je ne l'ai pas présentée à la confirmation.
C'est une chienne tranquille, réservée et peu dominante.
Elle est proche de mes chattes et sans agressivité envers les poules et le lapin.

Dans l'élevage, elle nous est apparue tout de suite comme un chiot très sympathique surdimensionné par rapport à sa sœur … De fait, on la prend souvent pour un mâle !
Lorsqu'elle est arrivée chez nous, elle a immédiatement rendu le moral à Mala qui a beaucoup joué avec elle.
La petite Bakou passait aisément sous les pattes de Mala … mais cela n'a pas duré !
Lorsque Bakou s'avise en chahutant de recommencer, Mala se trouve soulevée en position délicate …
Le gabarit de Bakou m'a incitée rapidement à soigner son éducation et j'ai rejoint le club du CASE. Une éducation de base, une bonne socialisation et le plaisir de l'agility, voilà ce que Bakou trouve au club (Mala s'y entretient également).
Dans le jardin, le lapin craint les poules qui lui tirent les poils, il se réfugie donc entre les pattes de Bakou.
Avec la maturité, Bakou sans être très dominante se révèle assez régulatrice des ébats endiablés des petites nouvelles Plume puis Pomme ou des invitées Catia, Comète ou Pearl.

Bakou dans le jardin à un an

chien visiteur, Bakou golden retriever dans le jardin à un an


Bakou a appris également à m'accompagner sagement en alphabétisation, d'abord seule, puis avec Mala. Les personnes présentes l'ont adoptée aussi bien. L'absence de l'une ou l'autre donne lieu à des explications attendues complètes : chaleurs, souci à une patte, bain de boue intempestif …
Bakou est impressionnée par la ville et ses bruits, je dois en tenir compte et maintenir des sorties variées pour diminuer ce stress.
Lors de mon inscription au stage de formation chiens visiteurs avec Mala, Bakou me semblait encore jeune, elle a cependant passé et réussi les tests et travaille depuis fin 2008 avec Mala

Le point au 10 septembre 2010 :

chien visiteur depuis l'automne 2008

Bakou a eu 3 ans en début d'été.
Elle est toujours d'un gabarit impressionnant et reste une chienne un peu timide. Elle apprécie elle-aussi les caresses et les friandises. Depuis peu pendant les visites, je la laisse libre, et elle reste près de moi : elle est vraiment obéissante et rassurée dans ce fonctionnement.
Le tunnel lui paraît trop petit et bruyant (nylon, contrairement à celui du club). Elle accepte de sauter par dessus s'il est maintenu.
Bakou n'exécute aucun exercice d'obérythmée, mais je l'entraîne à accepter de rester couchée pendant que Pomme saute par dessus elle (et ensuite Plume, si je peux).
Elle est aussi très appréciée pour son calme, sa bonne bouille et les caresses qu'elle reçoit de certaines personnes.
Bakou adore rapporter les balles qu'elle dépose à vos pieds et attend qu'on relance ! Quand Mala s'en saisit avant elle, elle attend sans protester.
Mais quand elle fonce dans le jardin, elle joue l'inertie de ses presque 40 kg face aux 25 kg de Mala ! Elle chahute maintenant volontiers avec Pomme (dans le jardin !).
Bakou a été stérilisée ce printemps.

le chien visiteur Bakou

Bakou,5ans 1/2, photo du 5 janvier 2013

Bakou au 11 janvier 2013

Bakou a maintenant 5 ans 1/2, elle aura ses 6 ans fin juin.
En l'emmenant seule en visite, ses problèmes de timidité sont moins marqués, je préfère cependant la faire intervenir dans des lieux que je connais déjà et à l'intérieur.
Elle adore les caresses, celles des personnes non-voyantes comme les autres !
Son gabarit la pose toujours par erreur comme un mâle et j'explique régulièrement que, comme Amélie Mauresmo, la joueuse de tennis, on peut avoir une forte charpente ... mes copines l'appellent Amélie pour me faire marcher ! Le régime light n'a pas été aussi convaincant que je l'espérais, aussi la miss passe au régime senior, car même si elle adore les pommes, elle m'a bluffé avec 47 kg au dernier pesage !
Elle donne la patte, je préfère cependant faire moi-même la démonstration, car elle la pose trop lourdement ! Elle sert toujours de haie debout pour Pomme, couchée pour les autres ... l'agility comme elle l'aime en somme !
Elle joue un peu la ronchon avec Lily, histoire de lui apprendre les bonnes manières ! et c'est très bien ainsi. Lily apprend ainsi à se discipliner ...

Bakou au début avril 2015

Bakou aura 8 ans en juin prochain.
Lui connaissant une tendance un peu anxieuse dans les nouveaux environnements, jusqu'à récemment j'avais évité pour elle les situations de handicap ... mais depuis un mois, elle révèle toutes ses qualités avec les enfants autistes. Je suis très fière d'elle.
Comme elle a une tendance à l'embonpoint (à ne pas confondre avec son gabarit de mâle), je profite de son goût pour les fruits et ses récompenses sont le plus souvent possible des morceaux de pomme et de carotte : elle aime autant et sa ligne n'en souffre pas !

le chien visiteur Bakou dans sa jeunesse épanouie

Bakou nous a quittés ce jeudi 23/11/2017

Bien sûr, Bakou vieillissait … Normal à son âge. Un peu sourde peut-être, allant d'un train de sénateur … sans une once d'agressivité.

Bakou a eu 10 ans cet été, déjà un âge respectable pour un gros chien. Sa dernière visite date juste d'un an, à Rillieux auprès des enfants, mais elle a commencé sa carrière un peu avant ses deux ans : sa retraite justifiée, nous espérions pouvoir la lui offrir dans de bonnes conditions ...

Mais il y a une semaine, Bakou nous donnait de l'inquiétude.

Elle a souvent un peu de mal à se lever, mais le mercredi prise de panique, elle s'est fait mal sans doute. Une boiterie qui se transforme en difficulté très sérieuse de se lever, il faut l'aider en soulevant son arrière-train … Une forte inquiétude pour nous, mais une crise d'arthrose aigüe, nous dit le véto le lendemain matin jeudi. Nous espérons donc que les médicaments vont la soulager et qu'elle va recouvrer un confort de vie bien mérité … Inflammatoires et médicaments d'entretien des articulations … Une amélioration dans la journée suivante et elle se roule même dans l'herbe comme une jeunesse, ce samedi ! Les démarrages sont difficiles, on doit l'aider, mais je lui propose un régime pour alléger son poids, et des petites promenades, sur trottoir, car ils sont nombreux les trous dans le jardin.

Ensuite mardi, un premier vomissement, léger, puis ce mercredi soir, le repas est rendu après quelques minutes … ce jeudi matin, même l'eau qu'elle a bue est régurgitée aussitôt, retour chez le véto : les anti-inflammatoires lui ont déclenché une gastrite tout aussi aigüe. Nouveau traitement. Antispasmodique et anti-nauséeux.

Dans l'après-midi, il est très difficile de la lever pour aller boire et le soir, elle souffre sans même agiter la queue ni lever la tête, elle ne bouge plus et quand nous la levons, ses pattes arrière comme avant ne portent plus rien … Elle souffre visiblement et nous sentons que la nuit lui sera fatale. Nous la transportons chez le véto dans une couverture, car nous avons décidé d'arrêter son agonie. Bakou nous quitte, en une semaine.

Bakou est née le 26 juin 2007, et elle entre dans notre famille à 3 mois. Nous nous sommes décidés rapidement, une semaine après le décès de Gégène, notre précédent golden, alors que Mala déprimait de l'absence de son compagnon. Bakou a réussi le pari, Mala a repris une vie heureuse et Bakou a grandi avec gentillesse, toujours un peu pataude … Le chiot a vite grandi et se faufilait entre les pattes de Mala la soulevant … car son gabarit était bien celui d'un beau golden mâle !

Quand j'ai envisagé, à l'automne 2008, la formation de chien visiteur en pensant à Mala, âgée alors de deux ans et demi, j'ai évoqué à mon inscription la jeune Bakou d'un peu plus d'un an, et les formateurs m'ont convaincue d'y associer aussi Bakou en un seul stage. Les deux chiennes ont donc commencé ensemble leur carrière.

Bakou adorait nager et ses oreilles bien plaquées lui ont causé quelques otites, mais en balade, c'était son bonheur ! S'il faisait chaud, une flaque de boue et la voilà couchée en plein milieu, toute fière d'elle … Elle aimait aussi rapporter la balle, un bon retriever en somme, alors que Mala voulait la garder jalousement et stoppait le jeu ! Bakou aurait joué des heures …

Bakou était gentille, adorait les caresses … dans les nouveaux lieux, elle se paniquait un peu au début, mais bien vite, quand elle reconnaissait, elle apportait sa présence affectueuse. Elle restait un peu pataude, je surveillais sa patte qu'elle voulait poser sur le bras ou la jambe de la personne, un peu trop lourdement parfois, et je la réceptionnais pour éviter cette lourdeur.

Après les visites en EHPAD, nous avons de plus en plus travaillé dans le milieu du handicap. Bakou intervenait ou pas suivant le public concerné … puis Bakou a trouvé son emploi le mieux adapté avec les enfants autistes : peu lui importait que leurs gestes soient parfois désordonnés, ou brusques, ou envahissants … Non ! être caressée, touchée, c'était le bonheur pour elle !

Bakou a bien travaillé, avec une affection infaillible pendant presque 8 ans …
Le déclin de sa santé à petit pas s'est précipité brutalement et dans la souffrance. Nous ne voulions pas qu'elle souffre davantage …
Bakou, chien visiteur près de son élément favori, l'eau

Plume (20/02/2009)

Plume est une chienne croisée d'une mère de type Yorkshire et d'un père de type bichon. Elle est née le 20 février 2009. Ayant commencé les interventions, je me suis rapidement aperçue de l'intérêt d'un chien visiteur de très petit gabarit pouvant être parfois posé sur les genoux des personnes. Je m'interrogeais sur le caractère des races les mieux adaptées quand j'ai appris la prochaine naissance de la portée dont est issue Plume.

Dans la nichée, Plume était la plus grignette et n'arrivait pas à téter correctement, elle a été nourrie au biberon jusqu'à ce qu'elle démarre et tète correctement avec les autres chiots. Elle a donc été beaucoup manipulée dès sa naissance. L'environnement familial comprenait des enfants, un bébé aussi et s'enrichissait, outre sa mère et la fratrie de 4 autres chiots, d'une autre chienne, de chats, d'oiseaux, de rongeurs …C'est ainsi que Plume a rejoint Mala et Bakou.
Dès l'âge de deux mois, elle a accompagné Mala et Bakou en alphabétisation et en intervention où elle s'endormait rapidement et tranquillement.
Plume a subi à trois mois une malencontreuse double fracture de l'avant-bras. Malgré son handicap, elle s'est révélée pleine de tonus et a récupéré très vite.
C'est une chienne très sociable, observatrice et docile malgré sa pétulance.
Elle n'a peur de rien ou presque. Peut-être se prend-elle pour un gros chien … Elle chahute avec agilité entre Mala et Bakou et maintenant avec Pomme.
Elle a été testée au stage début mars 2010.

chien visiteur, croisé Yorkshire bichon à 3 mois

Plume à trois mois

Elle n'a pas de sous-poil, je l'ai fait tondre cet été pour renforcer sa toison. Je lui fais de temps à autre une coupe maison pour dégager ses yeux …
Plume a tendance à faire beaucoup de bisous, j'essaie de la modérer un peu, elle peut aussi jouer l'aspirateur si quelques miettes de gâteaux sont à sa portée. Elle est une visiteuse très stimulante qui est accueillie avec beaucoup de plaisir.
Elle sait aussi marcher sur ses deux pattes arrière et elle amuse son public avec plaisir !

Le point au 10 septembre 2010 :

apprentie, puis chien visiteur depuis le printemps 2010

Plume n'aura 2 ans qu'en février.
Elle joue énormément avec Pomme, en s'énervant parfois de ne pas pouvoir contraindre cette ancienne petite (alors momentanément de sa taille) qui est souple comme un caoutchouc, tonique comme un ressort et insensible grâce à son poil.
Elle a appris à s'écarter suffisamment des chahuts des trois grandes ... Ses 4 kg ne font pas le poids ! Mais en balade, elle ne reste vraiment pas à la traîne.
En visite, elle peut rester autonome, pose volontiers ses pattes avant sur les genoux des personnes pour obtenir une friandise, elle danse sur ses pattes arrière (marche et tourne), monte sur une chaise, voire une table sans complexes.
Son poil paraît duveteux, sa vivacité stimule le regard des personnes, elle adore le tunnel.
Quand elle est fatiguée, elle se couche sous une chaise, elle s'est même endormie une fois sur les genoux d'une personne âgée qui lui convenait particulièrement.
Plume n'est pas avare de bisous légers. Elle est très attachante.
Les personnes retiennent très vite son nom !
Elle est devenue chien visiteur à la suite du stage de mars.
Plume a été stérilisée a l'automne 2009..

Plume chien visiteur

Plume, 4 ans (presque), photo du 5 janvier 2013


Plume au 11 janvier 2013

Plume a bientôt 4 ans (en février), elle réjouit les papys et les mamies. J'évite de l'emmener en MAS ou à Irigny, sa constitution est plus fragile tout de même.
Depuis l'arrivée de Lily, elle a trouvé à qui s'adresser pour jouer ! et elle ne s'en prive pas.
Elle ne semble pas jalouse et parfois, je retrouve mes deux petites endormies côte à côte, ou avec une des chattes.
Son seul "problème", se prendre parfois pour la sonnette d'alerte ! quand tout est calme, elle se réveille en sursaut pour un crayon qui tombe ou l'un de nous qui rentre de sous-sol ... et ameute tout son monde comme si les martiens attaquaient ! Au début, les autres chiennes se précipitaient pour l'accompagner et découvrir alors l'absence de réel motif ... Maintenant, elles sont blasées et lèvent seulement la tête ...
Plume reste très caressante, câline et elle est aussi résistante que ses compagnes de gros gabarit : elle court vite, évite leurs pattes et aime dormir dans un grand panier, en hauteur sur un fauteuil ou sur le canapé dans le panier du chat ... Le confort avant tout !

Plume au début avril 2015

Plume a eu 6 ans en février.
Elle a travaillé avec les enfants autistes : les enfants calmes lui conviennent très bien, les autres l'inquiètent et j'en tiens compte. Les personnes âgées l'apprécient ainsi que les personnes handicapées (qui sont calmes).
Dernièrement, elle a souffert d'un déficit en plaquettes. Le problème a été révélé lors d'un toilettage par l'apparition de pétéchies sur tout son corps. Le problème est résolu, sous réserve d'une vérification après fin du traitement. Elle a donc été au repos et reprendra ses activités sous contrôle du vétérinaire. 

Photos de plume


Pomme (20/10/2009)

Pomme est une petite husky née officiellement le 20 octobre 2009.
Son nom officiel d'identification est Enya.

Son histoire a commencé difficilement : deux portées de 17 huskies nés le 17 et le 24 octobre 2009 ont été cédées à une association mi-décembre. Les deux mères insuffisamment nourries dans un local sans chauffage sont malheureusement parties directement faire la saison de mushing. Certains petits pesaient à peine 1,5kg …
Grâce à l'association " eden valley ô secours des chiens nordiques ", les 17 petits ont été sauvés et ont repris plus ou moins vite un tonus suffisant. Pomme est l'une de ces petits. Les deux portées étant mélangées, ils ont tous été identifiés avec une date de naissance commune.
Pourquoi prendre un husky ?
Par le passé, j'ai eu successivement deux huskies. Ces chiens ont certes des défauts qui leur occasionnent malheureusement des abandons : ils sont chasseurs (à leur propre compte), fugueurs (et ils sautent haut et creusent très bien !), ils obéissent ... quand ils en ont envie et comprennent l'intérêt de l'ordre, ils ont besoin de beaucoup se dépenser … Ce ne sont absolument pas des peluches !
Oui, mais ce sont des chiens très attachants, hyper affectueux (en dehors peut-être des chiens uniquement utilisés en mushing) et très sociables. La principale cause des dégâts et des fugues est l'ennui : ce sont des chiens qui davantage encore que d'autres sauront, s'ils s'ennuient, trouver de géniales occupations (du point de vue du chien, bien sûr). Tous les chiens ont besoin d'activité : d'exercice physique et d'activité mentale. Alors pourquoi ne pas utiliser leurs qualités en canalisant leur énergie dans des visites ? Un husky chien visiteur, pourquoi pas ?

chien visiteur, husky à deux mois


C'est donc l'expérience que Pomme et moi allons vivre.
Je suis donc famille d'accueil de Pomme jusqu'à ce qu'elle soit stérilisée. Après quoi, elle sera définitivement adoptée dans notre famille. J'ai choisi la petite que sa première famille d'accueil a observée comme calme et réfléchie. C'est aussi un chiot plein de vie !
Pomme s'est bien intégrée à la famille humaine et canine, Bakou la tempère parfois, Mala se laisse faire, mais marque des limites, Plume est sa compagne de grand jeu.

Pomme sait s'asseoir, se coucher, quand elle est attentive bien sûr. Elle mémorise très vite. Je travaille le rappel avec beaucoup d'application et d'encouragements …
A trois mois, il faut s'attendre à répéter patiemment.

Pomme m'a déjà accompagnée deux fois dans de courtes visites avec Mala. Elle dort moins que Plume au même âge, elle va spontanément vers tous les humains, en particulièrement les enfants et s'approche d'eux très doucement. Elle raffole des contacts et se laisse caresser par tous.

Le point au 10 septembre 2010 :

apprentie, participera au stage cet automne 2010

Pomme aura bientôt un an (pour le stage de mi-octobre !).
Elle est élancée, d'une élégance qui séduit les personnes visitées et son regard déclenche l'admiration.
J'ai mis un mois à m'habituer à ce regard bleu très pâle que je ne savais pas lire.
Je regrettais presque les yeux bruns de mon Schnell, husky mâle noir et blanc, ou de ma Ficelle, husky femelle blanche ... mais j'ai appris à lire ce regard et c'est la même complicité qui se joue des couleurs ! Et c'est déjà un succès esthétique pour son public !
Pomme, elle, ne prend pas la grosse tête pour autant !
Pomme a un comportement vif et curieux qui s'intéresse à tout pendant les visites. C'est aussi un chien de travail qui comprend bien ce qu'on attend d'elle et coopère avec intelligence et concentration : elle est, comme sa jeunesse en témoignait, calme et réfléchie. Je pense que cette activité lui convient très bien : une activité mentale lui est indispensable de toute façon et elle réussit parfaitement dans cette activité de chien visiteur.
Dans le jardin, elle se défoule largement dans une vie de meute (chahut, compagnie, poursuites et régulation des aînés) et elle a droit bien sûr aux promenades indispensables à tout chien équilibré !
Par une adaptation très progressive, Pomme a réussi à vivre en bonne entente , comme mes autres chiennes, non seulement avec mes chattes, mais avec mes huit poules qui en journée sont en liberté dans le jardin. Les huskies sont hélas plus souvent réputés pour des saccages de poulailler ...
Depuis cette rentrée, Pomme apparaît plus mûre : son jeu avec Plume est plus maîtrisé (elle se couche pour se mettre à la portée de Plume et ne pas la malmener).
Cette semaine, à Irigny, elle a suivi une jeune fille sans tirer, est montée sur ordre sur le banc et s'est laissé entourer le cou pour un câlin très serré. Aucun stress de la part de Pomme et le respect des capacités de cette jeune fille ... Aux Lucioles, elle a su se déplacer calmement dans l'espace restreint du cercle des personnes âgées : nous n'avons pas prolongé l'expérience très longtemps, car Orion et Pomme ont vraiment envie de chahuter ensemble, même s'ils se remettent très vite "au boulot" !
En promenade, l'attrait du vaste monde est très grand ! Le rappel des husky est problématique pour le moins ! Je travaille avec elle ce rappel et la libère de temps à autre, surtout avec les trois autres ... il faudra de la patience, mais la demoiselle n'a pas un an encore !
Pomme a été stérilisée au printemps.
Elle est désormais légalement adoptée. Elle est inscrite au stage chiens visiteurs de cet automne.

Plume chien visiteur

Pomme, 3 ans 1/2, photo du 5 janvier 2013

Pomme au 11 janvier 2013

Pomme a 3 ans 1/2, elle est posée et c'est la vraie relève de Mala : elle est plus vive qu'elle, mais attire l'attention et sait se déplacer délicatement. Elle sait agir avec les handicapés moteurs cérébraux, elle me fait confiance pour la protéger, elle est aussi admirée dans les maisons de retraite ...
Elle raffole des jeux "intellectuels" : il s'agit de boîtes diverses ou de systèmes tournants dans lesquels on peut cacher des friandises et que le chien doit apprendre à manipuler de façon à déguster son festin (soulever, tirer, pousser, saisir délicatement ...). Mes autres chiennes aiment bien sûr les friandises, mais Pomme est la championne pour exécuter avec méthode la procédure nécessaire ...
Je suis très satisfaite de sa confiance, je n'ai pas de souci de rappel quand je la lâche, sauf une petite fois après une séance de photos où chaque chien attendait son tour dans la voiture, cela lui a paru long et elle a préféré se dégourdir les pattes un bon quart d'heure avant de revenir : elle n'est partie en vadrouille que parce que Plume est elle-même partie en exploration au bout de la rue (et vite revenue) et elle a eu soudain une envie irrépressible de tout sentir, jamais loin de moi, mais hors de portée pour profiter de quelques instants supplémentaires !
Elle n'attaque ni les poules, ni les canes (à moins que celles-ci ne l'agressent ! la cohabitation demande un apprentissage réciproque), elle les observe comme on médite bien zen devant un aquarium ...
La petite Lily ressemble, non pour la couleur mais pour le gabarit et l'allure, à Evy et très vite, Pomme se couche pour jouer avec elle ... mais jamais si Bakou est dans le secteur : Bakou aime chahuter avec Pomme et celle-ci semble éviter toute source de chahut auprès de Lily.

Pomme au début avril 2015

Pomme a 5 ans et demi.
C'est une vraie pro ! Elle travaille régulièrement avec des enfants autistes. Je suis très fière d'elle. Elle sait capter leur attention, se préserver des emprises maladroites avec douceur et revenir les solliciter gentiment. Elle "chante" sur ordre et c'est toujours un gros succès !
Depuis plus d'un an, elle connaît deux petites chèvres naines. Passer dans le jardin en laisse avec elle en présence des biquettes ne pose aucun problème.
Nous attendons cet été pour tenter avec prudence d'améliorer la cohabitation, car la problématique ne tient pas qu'aux chiennes ... les biquettes sont curieuses et volontiers provocatrices : elles se sont habituées à Mala dans une indifférence réciproque, mais elles n'hésitent pas à charger Bakou par exemple qui les craint donc, Plume et Lily les évitent sagement, et quand nous avons essayé avec Pomme en laisse, les deux biquettes ont exécuté un numéro spécial cabrioles juste devant son nez ! Il ne faut tout de même pas exagérer et j'ai rentré Pomme pour lui éviter un stress inutile.

Photos de Pomme

Pomme le concert


Lily (31/10/2012)

Lily au 11 janvier 2013
Lily est née le 31 octobre 2012, d'une mère yorkshire de petit format et d'un père chihuahua noir à poil court. Pour le moment, elle semble tenir beaucoup du chihuahua, avec des poils soyeux et abondants, et grâce à cette belle toison, elle ne craint ni l'humidité, ni le froid pour sortir faire ses besoins.
Elle a tout de suite eu envie de jouer avec la queue de Mala ou celle de Bakou, les deux ont grogné devant ce manque de respect ! Depuis, Mala ne grogne plus, sauf en cas d'indiscipline caractérisée (être bousculée comme un vulgaire coussin) ... Bakou reste ronchon, pour un jouet, pour des léchouilles sur ses babines destinées pourtant à l'amadouer. Dehors, Bakou est plus aimable et Lily continue à montrer patte blanche devant elle !
Je procède à des distributions de crème de gruyère (coup de langue sur un "roudoudou" constitué d'une petite boîte remplie de cette délicieuse crème) : chacun son tour et seulement si on est assis ... Lily comprend et s'exécute, passée la première excitation !
Lily joue frénétiquement avec ses petits jouets (balle ou "hochet"), mais ne craint pas la bataille avec le rhinocéros, l'haltère ou le gros noeud de cordes, jouets plus gros qu'elle !
Puis, elle vient me réclamer une pause et s'endort au chaud sur mes genoux tandis que j'écris cet article !
Les déplacements en laisse sont encore brefs, mais réussis. Le panier, autrefois à Plume, permet d'apprécier la voiture et souvent de piquer un roupillon pendant le trajet ...
Lily sait déjà remonter les escaliers et sans traîner ... et quand les "filles" sont invitées à sortir, elle s'élance vers le jardin sans crainte.

le chien visiteur Lily

Lily, 2 mois 1/2, photo du 5 janvier 2013.


Lily chien visiteur avec son jouet

Lily


Petite réflexion pour rire un peu des chiffres :
À l'arrivée de Lily, ma "meute" s'est accrue de 25%, passant de 4 à 5 chiennes ...
En masse, elle n'a guère augmenté plus de 1% !
En effet, le dernier pesage de Bakou donnait 47 kg (la jolie est pourtant au régime !), on peut estimer à 30 kg la contribution de Mala, à 20 kg celle de Pomme ...
Quant à Plume, un bon 6kg serait une bonne mesure.
Reste Lily qui, à son arrivée à 8 semaines chez nous, annonçait 700 g et ce matin, à 3 mois et quelques jours, le bedon bien plein après son premier repas, affiche 1,380 g !
Pourtant, à la maison et en visite, Lily assume, tant en présence qu'en animation, plus de 50% du boulot !

Lily au début avril 2015

Lily a 2 ans et demi.
Depuis deux mois, elle est diplômée chien visiteur comme ses copines.
Pour son stage de formation, nous sommes allées à Feytiat près de Limoges avec son grand copain Ziyang, le léonberg de Christine. En visite, le duo Laurel et Hardy fonctionne très bien.
Elle travaille parfois avec des enfants autistes, mais je dois veiller à ce que ces enfants soient calmes, car sa petitesse la rend fragile et je ne veux pas qu'elle ait à prendre des réflexes de défense.

Photos de Lily