CHIEN VISITEUR : VISITES 2014

Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jourJean Dechaume,17/12/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Lily

Pluie encore aujourd'hui ! Nous promenons les chiennes, avec un manteau pour Lily, puis nous les essuyons soigneusement dans le hall ... Quand les enfants arrivent, ces demoiselles sont sèches et présentables.

Aujourd'hui, dernière visite de 2014 et avant Noël ... Papillotes pour les humains et saucisses pour les artistes ... (light au poulet heureusement !).

Les saucisses sont coupées en petites rondelles et réparties dans trois coupelles, une par enfant en principe. Le premier enfant sait très bien comment procéder et Lily également ... Pomme montre sa bonne éducation et ne se sert pas dans la coupelle restée sur la table basse, elle ne sait plus où donner de la tête pour venir déguster les offres de chaque enfant ... Elle se débrouille tout de même pour leur faire honneur ... et éviter à Lily une indigestion probable.

Quand toutes les saucisses ont disparu, mes gâteaux ont encore du succès (la recette doit être bonne !).

Lily craint un peu l'enfant qui veut la saisir, je la libère pour éviter un stress aux conséquences indésirables ... et je constate avec plaisir que Lily retourne voir l'enfant sans retenue.

Le troisième enfant reste présent toute la séance, pas d'endormissement aujourd'hui ! Les papillotes sont peut-être énergisantes aussi ...

Quand le premier enfant n'a plus de munitions, il fait le plein auprès de Jean-Claude, puis de moi, mais c'est l'heure des taxis et il n'a pas vu le temps passer ... Il est surpris et voudrait prolonger l'activité, je lui assure que nous reviendrons après les vacances et malgré sa contrariété, il me rend le sac à friandises.

Nous nous retrouverons début janvier avec plaisir.

Le soir à la maison, Lily ne se dérange pas pour la gamelle, ni même le lendemain matin ... mais depuis, l'appétit est revenu !

Françoise
Le chien visiteur

Décines-Charpieu, halte de Montaberlet, 15/12/2014

Jean-Claude et Françoise avec Mala et Plume

Christine est grippée, donc pas de visite possible pour elle. Heureusement, nous avons prévu de participer à cette visite ... afin de préparer une rentrée 2015 moins réduite.

Suivant les conseils de Christine, nous avons emmené les chiennes les plus calmes car beaucoup d'enfants sont nouveaux et craintifs. Les deux chiennes connaissent l'endroit, pas tous les enfants, et c'est leur première reprise depuis juin.

S et N sont des anciens, particulièrement S qui manifeste son plaisir et sa familiarité avec les chiens. N a rencontré les chiennes dehors en juin, c'est plus difficile pour lui à l'intérieur. Mais il n'a pas de grosse appréhension. A, qui est nouveau pour nous, apprécie sans s'effrayer trop.

E vient de l'IME l'Oiseau blanc et est très vite effrayé : il rencontre parfois des chiens en promenade avec le groupe et s'enfuit alors à toutes jambes. Il a réussi la dernière fois à toucher Ziyang et Orion et cette fois-ci, bien que les mouvements de Plume et de Mala soient mesurés, il trouve d'abord les deux nouveaux chiens un peu plus remuants. La crainte se mélangeant à la curiosité, les chiennes ne bougeant vraiment pas beaucoup, alors petit à petit, il caresse l'une et l'autre et s'assied sur le canapé à côté de Plume ...

Comme S promène Mala, il se relève parfois, mais il finit par les observer toutes les deux, quand nous nous préparons à partir, à quelques dizaines de centimètres.

Une jeune fille G reste dans son coin, nous ne la forçons pas, elle observe ... Une autre jeune fille, A, est cachée sous une couverture sur un autre canapé faisant mine de dormir. Sur les conseils des éducatrices Isabelle, Carole et Audrey, je m'installe avec Plume et une petite main sort de temps à autre pour toucher la mienne, pour caresser la tête de la chienne ... Mala obtient elle-aussi des caresses.

S s'enhardit avec Jean-Claude et Mala : au lieu de jeter les friandises comme d'habitude, car les donner lui demande une proximité trop difficile pour lui, il accepte de tenir la petite boîte magique remplie de crème de gruyère que Mala lèche avec application !

Nous n'avons pas beaucoup vu R qui est parti dans une autre pièce. Un autre enfant que nous connaissons, S, vient nous dire bonjour, mais il aime surtout être dehors et quand nous repartons, c'est lui qui tient Plume en laisse tandis que E conduit Mala.

Nous fixons une date pour janvier en attendant d'établir un planning complet le plus vite possible.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 10/12/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Lily

Pour la première fois, il pleut vraiment, j'ai mis un manteau à Lily. D'habitude, nous attendons dehors les enfants qui arrivent par une porte à l'arrière du bâtiment. Le but est de ne pas rencontrer les taxis et les autres enfants pour ne pas les distraire. Nous nous dirigeons cependant vers l'entrée officielle du bâtiment : nous pourrons essuyer correctement les chiennes en attendant les enfants et les infirmiers n'auront qu'un couloir à traverser.

Une fois dans la salle, les enfants et les chiennes sont dans leur élément ... Nous constatons avec plaisir que ces visites régulières apportent chaque fois de nouveaux progrès.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 03/12/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Lily

Les trois enfants sont là et nous voyons à chaque fois des évolutions très positives ...

L'un vient d'emblée caresser les chiens, il utilise le jeu (tubes rotatifs) pour y déposer les friandises une à une, puis les donner aux chiennes, alors que d'ordinaire, il distribue par poignées. Lily vient spontanément vers lui comme pour le stimuler à ne pas s'endormir, mais à profiter encore de sa présence. Même s'il fait une pause complètement endormi sur le tapis, il est très présent ensuite dehors avec nous au lieu de jouer avec le portillon, il donne de la crème de gruyère aux deux gourmandes ...

Un autre a fait de réels progrès de contact, j'ai oublié de lui proposer un chiffon sur lequel donner les friandises à Pomme, il les dépose sur la jambe de son survêtement, puis les donne directement à la main. Je l'entends rire avec Jean-Claude ... Il n'est pas loin d'appeller Pomme qui vient aussi goûter les bribes de canard de mon sac ... et il vient lui-même pour attirer à nouveau Pomme.

Le troisième a toujours des gestes enthousiastes, un peu trop démonstratifs pour Lily, je la laisse tranquille et ensuite, je suggère à l'enfant de s'asseoir sur le fauteuil à côté du mien : poser Lily sur ses genoux est trop excitant, alors je lui propose de laisser une petite place à Lily entre lui et moi. L'infirmier Thierry est de l'autre côté et l'enfant a des gestes plus apaisés, je tiens Lily et la caresse de façon douce et rassurante et la petite chienne le lèche pour son plus grand bonheur ... Quand nous sortons, il tient la laisse tout le long du couloir, une nouvelle expérience pour lui !

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital Jules Courmont SSR, 01/12/2014

Christine avec Ziyang et Orion

Christine a assuré seule la visite. Orion est surtout resté couché, mais sa présence est appréciée. Ziyang a montré quelques-uns de ses talents et s'est ensuite beaucoup reposé : les discussions se sont poursuivies au sujet des chiens en général ou en particulier ceux des résidents pour le plus grand plaisir de tous.
Le chien visiteur

Fontaines/Saône (Dommartin), foyer de l'Etang Carret, 25/11/2014

Chrisitne avec Ziyang

Christine a assuré seule la visite, puisque je ne suis pas encore disponible. Grâce à cette visite, M et R avaient meilleur moral après avoir beaucoup ri ...
Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 27/11/2014

Danielle avec Chris

Danielle a assuré seule encore cette visite avec Chris.

L'intervention de décembre, très proche en date est annulée, mais nous allons, durant ce mois, mettre sur pied le nouveau calendrier 2015.

Grâce à l'aide de Jean-Claude, une reprise peut être envisagée malgré une tendinite persistante et handicapante ...
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 26/11/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Lily

La météo est prévue catastrophique, mais en fait, aucune pluie depuis ce matin, le sol est sec : cela nous convient bien, surtout pour Lily qui, courte sur pattes, est vite très mouillée. Un chien mouillé, même essuyé avec soin, reste moins agréable à manipuler ... tant qu'il n'a pas séché ! Nous pouvons donc sans souci promener les deux chiennes dans le parc avant la séance.

Les trois enfants sont présents aujourd'hui. Pour l'un, c'est donc la première rencontre avec Lily et la seconde avec Jean-Claude. Les deux autres enfants manifestent assez clairement, pour l'un le plaisir en touchant Lily, pour l'autre une attente très positive bien que moins démonstrative.

L'un, A, grand amateur de distribution de friandises, est un aimant puissant pour Pomme. Il donne avec régularité, redemandant régulièrement aussi à recharger son sac, et donnant parfois directement dans sa main.

Les deux autres sont plus souvent avec Lily. Lily se méfie un peu des grands gestes de B, celui qu'elle découvre elle-aussi aujourd'hui, surtout quand, tout content, il bat des mains. Mais, elle ne semble pas effrayée et comprend vite. L'enfant lui jette des friandises au loin, cela plaît à Lily ... même si un contact plus rapproché nous conviendrait mieux. Petit à petit, on obtient cela et Lily donne des bisous et mange avec plaisir les friandises que les enfants lui offrent.

L'enfant C partage l'attention de Lily avec B, c'est à la fois peut-être un peu frustrant et moins fatigant pour lui. Mais il ne cherche pas à s'échapper et s'endort carrément sur le tapis.

Quand il n'y a plus de friandises, on propose à A de caresser Pomme et il coopère volontiers. Il donne même à Lily quand Pomme est occupée avec les deux autres enfants. Jusqu'à présent, il s'était habitué à sa présence, sans lui prêter vraiment attention.

Le temps étant toujours favorable, nous sortons. Toujours heureux dans l'autonomie, A prend la laisse de Lily, B tient la laisse de Pomme avec Jean-Claude ... L'infirmier Thierry propose à C de manipuler le portillon à sa place : l'enfant rejoint donc notre groupe, mais il préfèrerait retrouver les mouvements de son portillon.

C'est l'heure du retour en taxi pour les enfants. Puis une réflexion commune sur ce qui s'est passé pendant cette séance, les observations, les progrès ... ce moment est toujours très utile.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour, Jean Dechaume, 19/11/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Lily

Nous arrivons un peu en avance, pas de pluie ... nous promenons les deux chiennes. Lily ne connaît pas les lieux, mais elle a l'habitude des visites avec l'une ou l'autre de ses copines, donc comme Pomme est là, calme, cela convient bien à Lily.

Les mêmes deux enfants sont là aujourd'hui, le troisième encore absent, malade.

En nous rencontrant dehors, Lily semble intéresser le premier enfant, moins le second, mais Lily, elle, est attirée par les enfants comme toujours ... Ascenceur, nous arrivons dans la salle. Au début, les deux enfants souhaitent attirer surtout Pomme qui fait quelques allers et retours : l'un distribuant les friandises de façon nettement plus performante, l'autre doit s'intéresser à Lily. Jean-Claude gère les choses avec Pomme et moi avec Lily. Et Lily réussit bien à intéresser et amuser le jeune garçon. Il lui donne des friandises, la caresse un peu, obtient des bisous, Lily n'est pas avare de ce côté ! La prendre sur ses genoux est trop difficile, une proximité trop importante, il repousse la petite chienne qui ne s'en formalise pas. Je veille et récompense bien sûr ... Les jeux apportés n'ont pas de succès aujourd'hui, pas grave, mais l'enfant couché, je fais sauter Lily par-dessus ses jambes et cela l'amuse ...

L'autre enfant a trouvé la combine avec Jean-Claude : il distribue les friandises et quand son petit sac est vide, il puise lui-même dans celui de Jean-Claude pour le remplir à nouveau lui-même ... J'entends Jean-Claude encourager l'enfant à aussi caresser Pomme. Il nous expliquera à la fin que l'enfant a caressé Pomme de lui-même un long moment, puis a, semble-t-il, pris conscience de ce qu'il faisait et a cessé. C'est à ce moment-là que Jean-Claude l'a encouragé à continuer ses caresses qui ont repris effectivement.

Mais l'enfant qui est avec moi "décroche". D'habitude, ils sont trois pour un chien et lui-même ne s'investit pas autant que les deux autres ... Et là, un chien pour lui non-stop ! c'est trop d'attention, il cherche à ouvrir la porte des pièces adjacentes et s'installe, nous tournant le dos un peu à l'écart. Pour Lily, d'abord intriguée par ses mouvements de serrure, elle en prend son parti et tente d'obtenir auprès de l'autre quelques miettes que Pomme aurait laissées filer. L'enfant ne lui donne rien, mais accepte une grande proximité ...

Quand la provision de Jean-Claude tourne à l'état de miettes, l'enfant, hilare, distribue encore ...

Ayant laissé un peu le temps passer, je parle avec l'enfant décrocheur et lui propose de revenir le voir. Il ne s'enfuit pas et semble tout heureux que Lily juchée sur le dossier de la banquette puisse lui faire des bisous et manger des friandises posées sur sa tête ...

C'est alors le moment de la promenade. Le premier enfant qui apprécie tant l'autonomie en distribuant les friandises prend Lily en laisse, ce qu'il faisait avec Plume, mais pas avec Pomme (pour laquelle on continue à assurer la sécurité). L'autre suit sans vouloir tenir Pomme. Au détour du bâtiment, voilà le taxi ! (nous devons être un peu en retard sur le timing et lui un peu en avance peut-être aussi). L'un lâche la laisse et l'autre va dire bonjour au chauffeur ...

Nous poursuivons tout de même la promenade, mais difficile de raccrocher l'attention ... Pourtant, l'un nourrit maintenant Lily assise sur la table extérieure devant lui, il a de nouveau caresser Pomme et l'autre vient s'asseoir aussi à la table au lieu de manipuler le petit portillon comme les autres fois.

D'une part, Lily a bien été acceptée et appréciée des enfants, d'autre part, ce que la chienne a vécu a été paisible, donc pour tout le monde, l'affaire est conclue !

Françoise
Le chien visiteur

Décines, halte Montaberlet, 17/11/2014

Christine avec Ziyang et Orion

Christine s'y est rendue seule avec ses deux chiens.

Beaucoup de nouveaux enfants, dont un de l'IME l'Oiseau blanc.

Orion étant très affaibli, il est resté couché, heureux d'être caressé en ce qui le concerne, et cette disposition a particulièrement été utile pour quelques enfants peu habitués ou même craintifs vis à vis des chiens.

Ziyang a assuré vaillamment. Certes, à la fin de la séance, il était "rincé" : c'est beaucoup pour un seul chien ... J'espère en janvier pouvoir reprendre

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital Jean Dechaume, 12/11/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme

Aujourd'hui, un enfant est absent, malade. Les deux enfants présents semblent avoir repris confiance avec notre régularité retrouvée.

Celui qui la semaine dernière était resté assez extérieur à l'intervention est cette fois-ci très impliqué. Il a beaucoup parlé de la chienne dans la semaine, nous dit-on. Il apprécie que Pomme vienne près de lui, lui donne des bisous ... le grand jeu, c'est la friandise sur le coin de son oreille que la chienne saisit tout doucement ... puis l'enfant essaie aussi la friandise sur le ventre ! Je retrouve le visage épanoui d'avant l'été.

L'autre enfant semble un peu mal en point et verra le docteur le soir même. Mais il est lui aussi très actif. Malgré un début un peu contrarié, n'ayant pas en main un sac personnel de friandises, très vite l'enfant est dans le plaisir, de petits cris de joie, un rythme de distribution des friandises plus apaisé ...

Nous avions décidé, Jean-Claude et moi, de proposer la venue de Lily en plus de Pomme pour la prochaine fois. Les infirmiers Thierry et Delphine acceptent. Nous pensons à l'enfant absent et à celui qui recherche le contact pour l'intérieur et au dernier enfant pour l'extérieur : il apprécie beaucoup l'autonomie, autant pour la distribution des friandises à partir d'un sac personnel que pour tenir seul la laisse, comme pour Plume au début.

Donc intervention réussie et affaire à suivre la semaine prochaine ...

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, Hôpital de jour Jean Dechaume, 05/11/2014

Jean-Claude et Françoise avec Pomme

Je suis toujours handicapée par mon épaule, c'est pourquoi je ne peux assurer aucune visite tant que l'inflammation n'a pas cédé ... mais nos interventions à l'hôpital Jean Dechaume ont aussi une visée thérapeutique pour les trois enfants concernés. Une trop longue interruption torpille complètement l'objectif souhaité, la régularité est au contraire indispensable. C'est pourquoi nous avons décidé de cette double participation.

Nous arrivons en avance, en partie par absence d'embouteillage, ça arrive! et en partie, comme toujours, par prévision d'un temps de promenade de Pomme avant l'intervention. Je présente à Jean-Claude les deux infirmiers Thierry et Delphine, ainsi que les trois enfants et réciproquement et nous montons au deuxième étage.

Les enfants ne sont pas surpris de la présence de Jean-Claude, l'un en particulier communique beaucoup avec lui. Un autre est comme souvent dans le nourrissage de Pomme qui ne demande pas mieux et je ménage mon bras en ne gérant que l'approvisionnement du nourrisseur ... Le troisième enfant reste plus en marge de l'activité, mais il est vrai que depuis la grande coupure de l'été, je n'ai repris que deux fois, très espacées en plus, et il lui faut du temps pour se réapprivoiser. Pomme est à l'aise, pas du tout perturbée du nouveau contexte.

Nous suivons le même rituel : à l'étage, café pour les adultes et sirop pour les enfants, l'un tend son verre à Pomme pour partager ... dangereusement au-dessus de mon genou. Mais non, pas d'accident ! Puis nourrissage de Pomme, en direct ou à travers le jeu des boîtes : les enfants font tout pour faciliter l'accès aux friandises à Pomme qui ne regrette plus la difficulté, facilement reconvertie à la collaboration active des enfants. Nouvelle initiative risquée pour proposer à la chienne la boisson (manger, c'est bien, mais il faut bien un peu boire pour faire passer ) ... encore beaucoup de chance, rien de renversé !

De temps à autre, j'interromps la fourniture des friandises et pars à la rencontre de l'enfant en retrait, il ne nous repousse pas, au contraire, mais il a du mal à trouver sa place dès que le nourriseur acharné revient à la charge. Puis nous sortons par chance sans pluie. Nous nous dirigeons vers la table dans le parc, puis vers sa jumelle, car l'état de la première est encore plus dégradé qu'avant avec l'été pluvieux et les années. Autour de la table, Pomme dessus est à bonne hauteur pour une communication efficace.

C'est enfin l'heure des taxis du retour pour les enfants. Nous sommes tous satisfaits de cette visite ... Pour une reprise enfin viable, c'est donc un nouveau départ prometteur !

Françoise
Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 09/10/2014

Danielle avec Chris

Toujours à cause de mon épaule, je n'assurerai pas la visite. Christine est en rendez-vous médical. La visite est maintenue grâce à Danielle ...

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 08/10/2014

Françoise avec Pomme

Je suis toujours handicapée avec mon épaule. L'inflammation de ma tendinite me conduit à supprimer les prochaines visites de ce mois d'octobre pour qu'un repos complet me permette en novembre de repartir d'un bon pied ...

Aujourd'hui, première visite avec Delphine qui remplace Jonathan. Seuls deux enfants présents.

Le premier enfant a toujours du mal à reprendre le contact, mais j'ai pu amener Pomme sur le tapis à côté de lui et l'interaction a bien eu lieu. L'enfant demande toujours que Pomme chante, mais il apprécie aussi les bisous ... Il vient proposer le verre de sirop à son camarade, c'est un point très positif.

Le second enfant est esentiellement dans le nourrissage, Pomme apprécie ! Le jeu des boîtes permet des variantes. Dehors, il ne souhaite pas promener Pomme, c'est habituellement le troisième enfant qui aime cette activité ...

Dans le parc, Pomme couchée sur la table de piquenique, les deux enfants sont à bonne hauteur pour caresser ...

Nous informons les enfants que je ne reviendrai qu'après les vacances. Je leur dis aussi qu'en ce moment, j'ai mal au bras et que je vais me soigner et revenir vite ... ils ne comprennent pas forcément, mais peut-être quand même.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, Hôpital de jour Jean Dechaume, 01/10/2014

Françoise avec Pomme

Première reprise effective, à l'essai question résistance de mon épaule (tendinite aggravée d'un exercice aux béquilles, on fait ce qu'on peut !) ...

J'ai refait hier les gâteaux au pâté de foie tant appréciés et j'en ai offert quelques-uns à Pomme : bonne entrée en matière. Dans le parc, dans un espace clôturé empêchant l'accès à des jeux d'enfants aux normes périmées, mais bien tentants, un paon ! Pomme l'a bien remarqué, je ponctue calmement : Pas touché ! et l'emmène ailleurs en attendant les enfants. Puis nous stationnons sereinement. Pomme écoute et guette en direction de la porte d'où émergent habituellement les enfants. C'est alors qu'un gentil minou immobile sur le muret en face focalise l'attention de Pomme : Pas touché ! on attend tranquilles ...

L'infirmier Thierry m'accueille alors avec les trois enfants que je connais déjà. Ils semblent tous les trois bien se souvenir de Pomme et même de moi.

Le premier enfant se souvient particulièrement des chants de Pomme et il en demande tout de suite. Pomme chante avec empressement. Une fois à l'étage, il sort le jeu des boîtes où l'on cache les friandises ... et il aide Pomme avant qu'elle ne cherche. Il a du mal à partager le jeu avec les deux autres enfants ... La reprise en groupe prend du temps et il se désintéresse un peu de l'activité. Quand nous serons dans le parc, il redemandera à ce que Pomme chante, mais obnubilée par un chat qui a détalé, la chienne ne chante plus : elle mime le chant du même mouvement de tête, preuve de sa bonne volonté à faire plaisir, mais un chat ... c'est quand même une préoccupation de première et elle reste sans voix !

Le deuxième enfant retrouve le plaisir de donner à manger à Pomme d'abord en lançant la friandise, puis comme je lui propose le chiffon intermédiaire sur sa main, il laisse Pomme manger sur sa petite nappe et même, une ou deux fois, il offre directement sans le chiffon. Pomme apprécie sans conteste ! Pourtant dehors, en fin de séance, elle n'a plus faim et le chat lui coupe l'appétit ... L'enfant ne souhaite pas tenir la laisse, la nourriture reste sa principale préoccupation.

Le troisième enfant manifeste son excitation en battant des mains, mais cela reste assez mesuré, preuve qu'il se souvient bien de Pomme. Par contre, il saisit plusieurs fois Pomme, l'infirmier essaye par un mime de lui expliquer qu'il faut être plus doux, que cela peut faire mal ... Pomme ne semble pas perturbée, elle sait que je suis là, que les intentions de l'enfant ne sont pas méchantes, mais maladroites et il ne lui fait pas mal. Je la dégage doucement et je fournis l'enfant en friandises qu'il offre : compensation très bien acceptée ! Dehors, l'enfant tient un peu la laisse, je lui laisse ressentir la traction, en assurant la sécurité bien sûr. Puis il préfère taper le sol avec des bouts de bois ...

Il a semblé préférable à Thierry de reprendre seul pour marquer aux enfants l'absence de Jonathan. La prochaine fois, Delphine nous rejoindra. Nous sommes vraiment très contents de cette reprise et Pomme a bien apprécié aussi ... Elle a droit à une séance de détente dans une prairie peu avant le retour à la maison, flairer les pistes de lapin ... hum ! plaisir de chien ! Mais la jolie revient gentiment ensuite pour remonter en voiture.

Nous avons trouvé un bon compromis, une chaise près du tapis me permet de me pencher vers les enfants, surtout le premier qui aime bien que la chienne se couche près de lui. (Aujourd'hui, il n'est pas assez patient pour attendre ... car Pomme est aussi très sollicitée par le deuxième qui distribue les friandises non stop.) J'espère que mon épaule ne se manifestera pas trop ce soir ou demain : j'ai bien envie de reprendre pour de bon !

Françoise
Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 03/10/2014

Nous annulons cette visite :

Ziyang souffre d'une hypothyroïdie sévère pour laquelle le traitement récent commence à agir, il semble prématuré de l'engager trop tôt.

Orion est très affaibli et s'il peut accompagner une visite, il ne peut plus remplir son rôle.

Pour ma part, je m'étais tordue la cheville, ça va mieux, mais une tendinite à l'épaule n'apprécie pas vraiment les béquilles ... Je me sens encore handicapée pour travailler sur le tapis auprès des enfants avec mes chiens.

Nous sommes donc raisonnables, ce sera pour octobre ...
Le chien visiteur

Fontaines / Saône, foyer de l'Etang Carret, 30/09/2014

Christine et Françoise

Le foyer de Dommartin a déménagé en début d'été à Fontaines sur Saône en raison de travaux de réaménagement qui vont durer deux ans environ.

Nous connaissions l'ancienne maison de retraite qui a précédemment accueilli, pour les mêmes raisons le foyer APF l'Etincelle de Lyon. Et nous nous souvenions des difficultés d'adaptation ... espaces restreints, forte déclivité du terrain, cheminements extérieurs peu praticables, difficile avec un léo de manoeuvrer !

C'est pourquoi nous avions souhaité procéder à une visite sans chien pour envisager la faisabilité de la poursuite des visites.

Gaelle nous fait visiter et nous rencontrons R et M que nous devons retrouver bientôt avec les chiens. Certains résidents nous reconnaissent, même sans nos chiens ...

Un couloir assez large, une salle à manger à l'étage inférieur et une possibilité de sortie sur sol dur à l'extérieur ... on se débrouillera. Le déménagement a été une épreuve pour tous comme pour R et M et nous sommes très attendues en octobre avec les poilus !

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, Hôpital de jour  Jean Dechaume, 16/09/2014

Réunion préparatoire de reprise

Un infirmier, Jonathan initiateur du projet, est parti pour une autre affectation, il est remplacé par Delphine, avec toujours Thierry qui assure la continuité.

Cette réunion était prévue tout début du mois, mais les circonstances n'ont pas été favorables : un décès, une entorse de la cheville compliquée d'une tendinite à l'épaule ... nous reprendrons donc au 1er octobre !

Françoise
Le chien visiteur

Des nouvelles de Nord-Isère, 06/2014

Christiane avec Dolly, Marie-Claude avec Tino, Claudine avec Belle, Michel avec Happy

Bonjour à tous ,

Mois de juin 2014  très chargé en animations, plusieurs démos à 6 cette année (Belle et Claudine , Tino et Marie-claude et Dolly et moi) : plus on est de fous , plus on rit  ...
Pour commencer un très grand MERCI aux enfants de Voreppe qui nous ont fait passer un bon moment de convivialité. Nous sommes allés dans un beau parc ombragé et avons goûter tous ensemble de gâteaux faits par eux et petit plus, il n'y avait  pas de chocolat pour la santé des toutous. Bravo !
Surprises, Claudine et moi avons reçu, chacune un très bel album-photo fait par les enfants avec des photos de séances accompagnées de dessins d'enfants et en 1ère page de l'album une photo des enfants tenant chacun une lettre et on pouvait lire "un grand merci" ... très touchant, ça fait chaud au coeur !
Nous leurs souhaitons de très bonnes vacances d'été et surtout bonne rentrée en septembre pour avoir le plaisir de les côtoyer à nouveau. Et promis en septembre, nous apporterons des friandises pour les enfants, car cette fois-ci (honte à moi) je n'avais apporté des friandises que pour nos 4 pattes. Merci aux animatrices aussi pour nous recevoir aussi bien.

Nous avons ensuite été invitées Claudine, Michel (chien visiteur de Bourgoin) et moi à l'inauguration de l'établissement de Beaurepaire (AFIPAEIM) :
(Michel va dans l'établissement 1 vendredi par mois  et nous 1 mercredi par mois). Nous ne nous étions pas encore rencontrés. Il a un cavalier king charles prénommé Happy).
Très belle et chaude journée, bonne ambiance, convivialité.
Les familles des résidents ont été soit intriguées par ces chiens qui étaient un peu incongrus là-bas, soit ravis de les rencontrer enfin car ayant entendu parler d'eux. Nous en avons profité pour faire notre promotion. Les gens sont très réceptifs dès qu'il s'agit d'animaux. 
L'animatrice a chouchouté nos toutous, ils ont eu de l'eau fraîche et des brumisations. Ils ont même eu droit à un petit encas au moment de la collation. Si j'avais laissé Dolly libre à ce moment-là, elle aurait passé son temps sous les tables !
Franchement, elles ont été sympas d'attendre pendant 2h sans manifester d'impatience,  à écouter tous les discours.
Les filles ont terminé leur journée dans la rivière juste à côté de l'établissement.
Autant dire qu'elles se sont précipitées dans l'eau pour se rafraîchir sans se retourner ... Nous aurions aimé en faire autant !

Est venu le tour du Perron  à Saint Sauveur à nouveau à 6.
Démo prévue en même temps que la fête de la musique avec invitation des familles des résidents à participer. Très chaude journée, mais les toutous ont quand même assuré comme d'habitude. Séance d'agility, d'OBR, de caresses (et des grosses ...), Tino a fait le pître. Il y avait beaucoup d'ambiance, des chants, des danses folkloriques, une chorale d'enfants : vraiment une belle fête et nos chiens très à l'aise dans cet univers. La chaleur était telle que nous avons abrégé les démos et avons fini par une séance de contact.
Les chiens ont été heureux de retrouver la fraicheur de la rivière et nous aussi ...

C'est au tour de l'Ehpad de Rives. L'équipe "chien visiteur "est au complet cette fois-ci. On en a profité pour se faire photographier toutes ensemble : deux photographes(1 amateur et 1 du Dauphiné) ont eu la gentillesse de faire les photos et de nous les envoyer par mail , je les en remercie.
Alors là, à 4 toutous c'était la vraie fiesta, un feu d'artifice. Toute l'équipe s'en est donné à coeur-joie .Vraiment plus on est, plus on s'amuse. Dolly s'est fait remarquer en allant chiper les canards de la pêche à la ligne ... Gypsie et Tino se sont éclatés en agility et Belle fut royale comme à son habitude. Photos à l'appui  !

Vient pour moi la dernière démo de la saison à l'Ehpad de Beaurepaire à 6. Michèle n'a pas pu venir (je travaille le lendemain pour la démo du Grand Lemps mais Michèle prendra le relais avec Gypsie, son King-Charles.)
Dommage ! la pluie a un peu gaché la fête et du coup, nous nous sommes retrouvés à l'intérieur donc pas d'agility mais très bon moment quand même car les toutous ont fait le spectacle comme pour les autres démos ...
Petite séancede cerceaux où logiquement chacun passe à son tour dans le même sens   mais c'était sans compter sur la malice de nos 4 pattes qui nous ont prouvé que dans tous les sens à 1, 2 ou 3 c'était encore mieux !
Nous n'avons pas encore récupéré les photos mais ....
les animatrices avaient prévu des friandises que nos phénomènes se sont empressés d'avaler.
Les résidents onrt poussé la chansonnette et Dolly a dansé pendant que Belle et Tino faisaient une visite dans les étages.
Comme toujours, le plus dur a été de plier bagages en promettant de revenir l'année prochaine.

La démo du Grand Lemps s'est faite, elle aussi, en salle, mais cela s'est bien passé  quand même. Claudine voudra peut-être en dire 2 mots .......
Cerise sur le gâteau, petite compil' de photos prises au cours de ces démos en vous souhaitant beaucoup de plaisr au visionnage ... voir vidéo en lien
Mon seul regret, c'est de ne pas avoir fait de démo à l'Ehpad de St Geoirs avant de les quitter définitivement, mais peut-être l'année prochaine, si je suis libre ce jour-là n'est-ce pas Michèle !

Bonne continuation à vous, bonnes vacances à tous et ...  rendez-vous en septembre pour la suite de nos aventures !

Christiane
Le chien visiteur

Sainte-Foy-lès-Lyon, Centre Witkowska, 27/06/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

Comme nous avons interrompu les visites à la mauvaise saison (pas de repli possible à l'intérieur quand la météo n'est pas favorable) et que nous avons dû annuler plusieurs interventions (maladie d'une maîtresse ou des chiens) ... personne du centre ne s'est souvenu de cette dernière visite programmée !

Mais on nous accueille avec plaisir, intérêt et beaucoup de gentillesse. Il y a M qui se souvient bien de nous, B qui a un peu oublié et F qui n'a jamais pu venir et qui est bien contente de profiter de notre venue.

J'explique d'emblée aux deux encadrantes que nous sommes venues dire au revoir : en effet, nous ne sommes plus que deux équipes, donc deux chiens, et cela paraît bien peu pour offrir aux résidents un moment privilégié avec le chien. L'une des autres participantes a pris en charge d'autres structures, l'autre a malheureusement perdu son chien prématurément, un nouveau diplômé s'est lancé sur de nouveaux établissements ...

En dehors d'une promenade dans le centre, nous ne savons plus vraiment quelle activité renouvellée proposer. Comme, aujourd'hui, nous revenons avec une longue interruption et que les résidents ne sont que trois, la séance est agréable, nos propos sur les chiens ne sont pas rabâchés. Mais nous ne savons pas comment aller plus loin ... d'autant plus que les structures dans lesquelles nous apportons davantage sont assez nombreuses. C'est pourquoi nous arrêtons notre participation ici, quitte bien sûr à communiquer les coordonnées du centre à de nouveaux diplômés ... Et il nous semble beaucoup plus convenable d'expliquer tout cela de vive voix. C'est donc un au revoir sympathique à la fin d'une séance agréable ...

Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, IME Mathis Jeune, 26/06/2014

ssChristine et Françoise

Nous sommes venues pour expliquer aux enfants qu'il faisait trop chaud pour les chiens, qu'ils reviendraient en septembre et que nous venions leur dire au revoir.

Ils ont préparé un livret de photos prises pendant l'activité et L et M se reconnaissent. Les trois autres enfants présents espèrent particper à la rentrée ...

Après le départ des enfants, nous prenons un temps de réflexion, un tour d'horizon assez large de nos activités, ici et dans les autres structures, sur ce qui fonctionne bien, ce qu'on peut améliorer ... sur les choix auxquels nous serons conduites afin de mener des interventions toujours intéressantes, même moins nombreuses ...

L'investissement des établissements, l'évolution des interventions, non pas d'une animation seulement récréative mais de rencontres authentiques ... Nous ne pouvons pas tout faire : comme les chiens, nous recherchons ce qui nous satisfait le plus. Et quel profond encouragement quand on voit les progrès d'un enfant ...

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 25/06/2014

Françoise avec Plume

Pomme est donc indisponible, en traitement. Je l'explique aux enfants. L'enfant A remarque le pansement adhésif sur mon bras (une brûlure sans gravité). Je confirme sans insister que je me suis fait mal et que ce n'est pas grave. Pour l'enfant A, qui apprécie Pomme et ses chants, cela semble une affaire cohérente et classée.

La fête prévue pour clore cette session sera un peu modifiée par l'absence prévue de Pomme, mais les enfants ne semblent pas troublés ayant toujours vu une seule chienne à la fois et le tour de Plume étant précisément ce jour.

J'ai apporté trois petites peluches de chien, rouge, bleue, et orange : j'ai pensé que l'absence de chien pendant le mois de juillet (l'hôpital de jour fonctionne encore, sauf en août) pourrait symboliquement être mieux amortie ... Je précise que ce ne sont pas des vrais chiens, les chiens bleus, ça n'existe pas. Seul l'enfant A y prête un intérêt, encore que passager.

Donc au menu de fête, lardons ! pour Plume. Je limite tout de même la distribution, car la quantité prévue incluait Pomme ... On passe aux bouts de pomme et aux petits morceaux de gâteaux-maison. Pour les humains, petits fours ! tout le monde apprécie et l'enfant A particulièrement.

L'enfant B se souvient du tissu qui lui permettait de donner les friandises à Pomme. Cette fois, il préfère donner les morceaux de pomme posés sur le tissu qui est étalé sur son genou alors qu'il est assis, c'est un peu haut pour Plume, mais qu'elle se dresse en appui sur le fauteuil ne gêne pas l'enfant ... qui décide de poser à nouveau ses offrandes sur le sol, mais sans les jeter : il les approche de façon plus posée.

Je sors le jeu qui fonctionne un peu, surtout avec l'enfant B encore, car l'enfant A est encore dans la dégustation et l'enfant C reste agité par le changement dans le rituel.

J'essaie de faire coucher Plume à côté de l'enfant A (qui n'avait pas reçu cette attention la semaine dernière), cela fonctionne, mais l'agitation de l'enfant C empêche un peu la sérénité de Plume et donc la durée de l'épisode.

Pour compenser l'absence de chants de Pomme, Plume veut-elle danser ? elle a déjà le ventre bien plein ... mais la recette magique fonctionne : crème de gruyère en roudoudou dans une petite boîte. Et Hop ! Plume fait quelques tours sur elle-même, puis marche sur ses deux pattes. Avec sa langue, elle sait extraire tout le contenu de la boîte plus vite que prévu ...

Il est donc temps de partir en promenade. L'enfant B tient la laisse, l'enfant A garde la boîte de morceaux de pomme qu'il agite : avec une certaine ambiguïté sur le nom de Pomme ...

Quand nous arrivons près de la table qui favorise vraiment le contact avec les enfants, je m'aperçois que l'enfant B donne maintenant les morceaux de pomme directement tenus entre ses doigts ! Et Plume, rassasiée à l'intérieur, a retrouvé l'appétit à l'extérieur ... Un chien visiteur doit aussi avoir un bon estomac !

Nous remontons dans le service car c'est l'heure du taxi de retour pour les enfants et chaque enfant reçoit un chien-peluche et semble apprécier.

En septembre, une réunion avec les deux infirmiers est prévue avant la reprise avec les enfants et Mala entrera sans doute dans la routine, je pense surtout à l'enfant A qui apprécie d'avoir le chien couché à ses côtés et un peu au rapport de balles, Mala n'est pas obsessionnelle du jeu, mais accepte en général de coopérer deux ou trois fois. Nouvelles perspectives ... l'aventure continue.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 24/06/2014

Françoise

Réunion de bilan sur les quelques mois de l'activité :

Premier contact avec le service le 10 février,

première présentation aux deux enfants A et B (l'enfant C est absent ce jour là) avec les deux chiennes Plume et Fulky le 19 mars,

L'activité est très vite apparue trop difficile pour Fulky, c'est donc à Plume dès le 2 avril et, en alternance, à Pomme dès le 16 avril qu'est revenu le rendez-vous quotidien.

Hors les congés scolaires, une annulation le 21 avril pour cause de maladie de ma part, la panne de voiture n'a pas eu d'incidence et les ennuis de santé de Pomme cette semaine n'aura pas de conséquences puisque nous arrêtons demain pour tout l'été, soit dix séances avec Plume ou Pomme.

Les personnes impliquées dans la direction de l'hôpital de jour sont quatre, présentes lors de la première rencontre de mise en place du projet. En plus, les deux infirmiers Thierry, Jonathan et moi-même. Nous expliquons donc à trois l'évolution constatée, nous répondons aux questions ... Il semble bien que ces quatre personnes soient impressionnées très positivement, comme me l'expliqueront Thierry et Jonathan le lendemain.

Françoise
Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 23/06/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

Ce matin, dernière séance avant l'été pour ce service. La chaleur est supportable grâce à une pluie d'orage tombée brièvement ... Orion est fatigué par le weekend de chaleur lourde, donc absent aujourd'hui. Parmi mes chiennes, trois sur cinq sont indisponibles :

Lily s'est mise à éternuer de façon presque ininterrompue mercredi dernier au soir, j'ai craint un épilet dans les voies respiratoires sur un si petit chien. Le véto, jeudi matin, a diagnostiqué plutôt une rhinite allergique : traitement matin et soir, elle n'éternue presque plus.

Pomme, comme cela lui est déjà arrivé, souffre d'une glande anale : ce matin lundi, l'abcès a crevé, je laisse Pomme après avoir désinfecté la plaie. Véto cet après-midi.

Et Bakou a l'oeil qui pleure depuis hier, mais ce matin, il me semble que son état est plus critique. Véto cet après-midi également ...

J'attends Christine, A vient me voir sur le parking et caresse Mala : la chienne pour elle toute seule ! Puis avec Christine, nous nous dirigeons vers l'entrée du service, A tient le harnais de Ziyang. C'est d'abord R qui vient prendre la laisse de Mala et ensuite B, puis D, B et une nouvelle patiente C qui aime les chiens mais qui a peur car elle a été mordue.

Mala arrive à la rassurer car je fais coucher la chienne et C vient la caresser. Puis elle approche aussi Ziyang, couché lui aussi.

Je sors la brosse, R s'emploie avec application à brosser Mala, puis je sors le jeu. Avant de partir, j'ai remplacé les jeux prévus pour Pomme (niveau expert ... boîtes à ouvertures toutes différentes) par un jeu plus adapté à Mala : des cylindres de bois à saisir ou des disques à coulisser pour atteindre la friandise, du classique que maîtrise Mala !

Je consulte la montre pendentif qui me sert à maîtriser le temps de l'intervention et ne comprend pas bien ce qui se passe : juste une demi-heure écoulée ? ... J'ai juste oublié le changement d'heure ! voilà qui explique tout.

Il est donc temps de dire au revoir !

Cet après-midi donc, visite au cabinet vétérinaire : examen de l'oeil de Bakou, pas de blessure apparente, allergie ? traitement et surveillance ; désinfection de la glande de Pomme, ça fait mal ! Pomme se plaint avec raison, traitement et surveillance. j'organise une boîte pour les ordonnances et les médicaments des trois chiennes, me voilà infirmière pour quelques jours.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 18/06/2014

Françoise avec Pomme

Aujourd'hui, gâteaux-maison tout frais du matin, au foie et au fromage de chèvre ... plus des morceaux de poulet séché, achetés au cas où je n'aurais pu préparer les précédents. Donc Pomme s'est vraiment régalée !

Je retrouve les enfants et je sors les jeux que j'ai apportés : l'ensemble de quatre boîtes à ouvertures différentes (soulever par une simple ficelle, soulever par un gros bouton à tenir en gueule, coulisser et saisir une autre ficelle pour sortir un tiroir), les trois tubes pivotants (il s'agit pour obtenir la friandise de faire pivoter le tube, sans le faire tourner trop vite ...) et le frisby à l'envers. Pomme démontre ses capacités un moment, mais l'essentiel du jeu consiste pour les enfants à ouvrir eux-mêmes les boîtes et à se saisir des friandises afin de les offrir à Pomme : celle-ci est peut-être un peu déconcertée de ne pas avoir le temps de chercher par elle-même ... mais cette nouvelle version lui convient bien quand l'appétence des friandises est forte ! Les trois enfants sont très concentrés sur le jeu ... et ils veulent vraiment aider Pomme.

L'enfant A propose de ranger les jeux, nous comprendrons trop tard qu'il souhaite une autre activité : s'allonger sur le tapis avec la chienne à ses côtés. L'enfant B pose la friandise devant la chienne sans la proposer directement ... Je me souviens de notre découverte récente d'une astuce utile : je propose à l'enfant B de poser le chiffon sur sa main et la friandise sur le chiffon. Bingo ! c'est vraiment une très bonne méthode car l'enfant est ravi de donner enfin à Pomme qui mange dans sa main protégée. L'enfant C a toujours des gestes bien maîtrisés quand il offre les friandises.

Puis nous sortons, l'enfant B tient Pomme en laisse, j'assure en double laisse, mais cette fois-ci en laissant Pomme entraîner doucement l'enfant. L'enfant A se dirige vers la table extérieure, étape rituelle de la balade. Les enfants s'assoient et Pomme est installée sur la table à leur portée. L'enfant C préfère s'intéresser aux bâtons. Un jeu entre les deux enfants à la table : l'enfant A pique régulièrement le chiffon qui sert à l'enfant B d'intermédiaire pour le nourrissage de Pomme ... et c'est le jouet que ce dernier manipule, un bouchon de vidange de lavabo, qui retourné sert d'intermédiaire, un tout petit intermédiaire ! Et l'enjeu du chiffon reste un jeu bien accepté ...

Bien sûr, Pomme a aussi chanté pour son petit copain l'enfant A. Elle tolère juste en reculant les emprises un peu envahissantes et désordonnées de l'enfant C et tenue en laisse par l'enfant B, la chienne n'a pas tiré, bien que dirigeant la balade.

Les chats, présents comme souvent aux abords des hôpitaux, la mettent aux aguets et je contrôle de la voix et éventuellement de la laisse ... sécurité d'abord !

Pour la dernière séance avant la coupure de l'été, comme convenu avec les infirmiers, j'amènerai Plume et Pomme ensemble.

Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, IME Mathis Jeune, 19/06/2014

Annulation (voir ci-dessous)
Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Etang Carret, 17/06/2014

Annulation (voir ci-dessous)
Le chien visiteur

Décines-Charpieu, halte Montaberlet, 16/06/2014

Christine avec Ziyang et Orion, Françoise avec Pomme

Orion va plutôt bien aujourd'hui, il accompagnera donc la visite : cela lui fait du bien de recevoir des caresses et d'être toujours associé à cette activité qu'il aime ...

ll y a S un peu indifférent aux chiens dans l'ensemble, L très attaché à leur faire des câlins, Y qui ne craint pas de leur donner des friandises et I que nous avons connu étroitement blotti contre Isabelle.

Deux nouveaux jeunes aussi cette fois-ci : l'un, O, est présent régulièrement un autre jour de la semaine et vient en plus aujourd'hui en raison de l'absence de S parti en vacances et l'autre, M, vraiment nouveau, ne parle pas français, mais albanais(?). M essaye souvent de s'expliquer, mais nous ne pouvons, comme les éducatrices, que jouer aux devinettes et utiliser les signes ou le mime. M semble de bonne volonté pour apprendre, il est du fait très bavard, nous réexpliquant ce que nous ne comprenons pas, souvent en vain !

Quand Y reçoit un bref bisou de Pomme sur la joue, il est très surpris et pas forcément enthousiaste ... tandis que L provoque le bisou (big bisou) de Ziyang contre son oreille en se penchant très volontairement ! O promène Pomme un long moment : comme le jeune est grand et Pomme maintenant assez habituée, je laisse entièrement la laisse à O (je suis à portée de main, et de voix bien sûr) ... c'est plutôt Pomme qui dirige la balade, mais le tandem fonctionne bien.

M est un peu effrayé au début par les chiens, puis il apporte à Pomme un morceau de bois en offrande, lui demandant en sa langue (probablement) de jouer avec ... Pomme n'a que peu d'intérêt pour les bouts de bois, ni pour les mordiller, ni pour les rapporter (à la différence des goldens comme Mala ou Bakou). J'essaie d'expliquer à M les raisons de l'échec de sa manoeuvre et lui propose des friandises à donner, ce qu'il fait en les jetant de loin à Pomme.

Y fait beaucoup de tricycle, essayant souvent de s'engager sur les plans inclinés : il a le goût de la vitesse, mais pas vraiment le sens du danger ! M essaie l'autre tricycle et tournicote la fourche avant, se retrouvant les genoux coincés ... Là encore, explications malaisées pour lui proposer de remettre le guidon en place par une rotation pour lui offrir plus d'aisance.

Un employé de l'IME tout proche arrive en kart à pédale ! Y comprend tout de suite et s'installe ... mais les pédales sont loin ! Dur dur d'attendre qu'on déplace le siège. Ensuite, Y est aux anges sur son engin tout neuf ... lui et M sur son tricycle s'approchent juste un peu près, mais on les aide à se débloquer. M ne sait pas tout à fait diriger le tricycle et l'abandonne le long du grillage pour aller chercher Isabelle à la rescousse. Devant sa réponse d'apprendre à sortir seul de ce petit problème, même sans connaître la langue, M a compris, il abandonne donc ce tricycle et s'empare du deuxième qui est là disponible devant lui !

Ensuite, je m'approche de I : le petit garçon est assis à l'ombre entre Isabelle l'éducatrice et Orion en activité caresses ... Je couche Pomme à son côté et propose des friandises à I qui les offre à la chienne. Avec un petit essuyage des mains de temps en temps, cela semble bien plaire à I. Je lui propose donc une petite promenade en tenant Pomme. Au début, je tiens la laisse en double, puis avec précaution, je la laisse entièrement à I. Là encore, c'est Pomme qui choisit l'itinéraire, mais en douceur ... et à force de marcher, il me semble que I baisse un peu ses talons (alors qu'il marche toujours sur la pointe des pieds).

Après cette balade, I semble avoir remarqué le kart, je le lui propose sans insister. Oui ! ça lui plaît, je guide le volant et je pousse par la même occasion, car I ne sait pas encore ni diriger, ni pédaler. Mais grâce à la roue libre, le kart lui plaît bien et peu à peu avec beaucoup d'encouragements, I commence à pédaler, les pédales lui échappent parfois, mais ça vient doucement ... La direction de l'engin, ce sera la prochaine leçon !

Y sait pédaler et diriger, mais dans les (faibles) déclivités, l'engin recule tout seul ... Il est important de lui apprendre l'usage du frein. Mais le petit Y sait bien utiliser tous les engins ! voire faire la course ...

Quand le kart est disponible, M s'installe, recroquevillé contre le volant et peu disposé à le quitter ... j'arrive pourtant à le persuader de se lever et lui règle le siège. Les problèmes ne viennent pas trop du pédalage, encore que la roue libre lui joue des tours, mais la direction est inconnue du conducteur ... et Y qui a repris le tricycle lui tourne autour.

Au moment du repas que nous sommes invitées à partager avec les enfants et les éducateurs comme l'an dernier, nous laissons les chiens à l'ombre dehors et nous nous installons à l'intérieur aux deux tables : Christine entre L et O, avec Y en face, Carole et la jeune stagiaire Emeline intercalée sur une table, et sur l'autre table, Isabelle et moi avec intercalés I, S et M. M est particulièrement bavard : il nous dit peut-être qu'il s'est un peu étranglé ? il répète, je lui donne les noms des aliments qu'il mange, des instruments ... puis il continue une conversation très suivie avec O qui ne dit pas un mot, mais communique de façon très expressive en mimique : eux n'ont pas de problème de langue !

Après le repas, I nous rejoint dehors tandis que nous prenons le café avec Isabelle et Carole à l'ombre à côté des chiens. Puis L et I nous raccompagnent à la voiture ...

Bonnes vacances à tous ...

Après avoir fait le point avec Christine, je profite de mon passage si près du parc de Miribel-Jonage ... et j'offre une belle balade à Pomme le long du lac !

Nous avons décidé d'un commun accord d'annuler les deux prochaines visites :
nous sommes fatiguées par des évènements personnels et la chaleur éprouve nos chiens. Nous ne pouvons pas assurer ces visites dans de bonnes conditions, aussi nous serons raisonnables. Bien évidemment, les établissements seront prévenus immédiatement et nous les retrouverons à la rentrée ..
.

Françoise
Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 13/06/2014

Intervention annulée :

Concours de circonstances, Christine est indisponible ce vendredi pour raison familiale et à cause de la chaleur, je ne me sens pas en forme, ni les chiennes, pour assurer seule cette visite de trois groupes successifs de deux ou trois enfants chacun.

Nous disons souvent que si le maître n'est pas en forme, le chien ne le sera pas non plus, la chaleur aggravant le pronostic. Et quand le travail du chien est difficile, mieux vaut être raisonnable et appliquer à soi-même les conseils qu'on donne facilement aux autres ...
Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 12/06/2014

Danielle avec Chris, Françoise avec Pomme

Il fait chaud, même le matin ... Nous sommes accueillies dans la salle climatisée et sous les grands stores de la terrasse attenante. Les résidents sont moins réactifs, mais nous obtenons néanmoins de bons contacts.

Par exemple, V me laisse approcher Pomme et la caresse un peu. H d'ordinaire plus lointaine m'accompagne en tenant la laisse pendant un long moment. A est un peu excité mais une promenade à l'ombre lui convient bien et il ne tire pas trop sur la laisse de Pomme (d'ordinaire, il soulève la laisse dans un geste non contrôlé dont je dois amortir l'effet pour le confort de la chienne). Cette salle est la seule climatisée et quand le soleil donnera à midi, tous les résidents devront y être rassemblés. C'est loin d'être facile pour les éducateurs ...

Après avoir passé un moment avec chacun, nous ne poursuivons pas au delà d'une heure pour éviter la grande chaleur.

Nous nous retrouverons en septembre.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 11/06/2014

Françoise avec Plume

Anecdoctique : l'intervention des chiens visiteurs dépend bien sûr du chien - en bonne santé et heureux d'intervenir, du maître - en bonne santé et d'esprit ouvert et disponible ... et bien voilà, ce n'est pas qu'un duo ! le troisième élément, c'est le véhicule fidèle ! Que le chien soit blessé, le maître soit grippé ou que la voiture rende l'âme, même résultat, plus de visite !

Au jourd'hui, heureusement, j'ai trouvé rapidement un autre véhicule, craignant de devoir annuler au dernier moment.

Il fait chaud, j'aperçois en arrivant les infirmiers et les enfants se reposant à l'ombre. J'attends l'heure en promenant Plume à l'ombre, elle guette l'arrivée des enfants. Dans la précipitation dûe aux problèmes de voiture, pas de gâteaux-maison, mais pas non plus le sac de friandises que j'avais préparé, tombé malencontreusement à côté ... heureusement la boîte remplie de morceaux de pomme et l'arme magique : la crème de gruyère qui remplit une petite boîte à crème.

Aujourd'hui, l'enfant A apprécie le contact avec Plume en restant couché sur le tapis de sol et en observant la chienne de très près. Il remplit aussi le jeu avec application ...

L'enfant C vide consciencieusement ce jeu pour offrir directement les morceaux de pomme à Plume qui ne regrette rien !L'enfant B observe. Quand il se décide à lancer les morceaux de pomme à Plume, celle-ci fait une pause gastronomique ! ... mais quand nous sommes dehors, il promène la chienne, puis assis à la table extérieure, il peut enfin offrir avec succès les morceaux que Plume déguste couchée sur cette table.

Chaque enfant a donc eu son activité bien réussie malgré la chaleur.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Vaise, foyer Clairefontaine, 06/06/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Plume

Beau temps, nous interviendrons dehors en terrasse.

Ziyang attire tous les regards, pendant que discrètement Plume se fait caresser par T, S ou d'autres résidents. Je lui propose le jeu et C observe, Plume cherche un peu, sans trop insister ... Puis quelques activités de brossage.

C apprécie beaucoup les chiens mais éprouve une grande réticence à donner des friandises ... Christine a alors une idée géniale : ce n'est pas de la crainte, mais le contact humide rebute C, Christine propose donc de poser le chiffon sur la main de C et la friandise sur le chiffon et ça fonctionne très bien !

Ensuite nous partons en balade au dessus du bâtiment bâti à flanc de colline, deux résidents promènent les chiens, C et S à l'aller et F et M au retour.

Nous nous retrouvrons maintenant à la rentrée.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 04/06/2014

Françoise avec Pomme

Le temps prévu par la météo est à la pluie ! En arrivant, il bruine un peu, je promène un peu Pomme pour qu'elle se détende avant d'intervenir et qu'éventuellement elle fasse ses besoins (avec le nécessaire pour ramasser bien sûr), puis nous attendons l'heure sereinement sous un arbre qui nous protège assez bien ...

Durant la séance, la pluie s'intensifiera et la promenade rituelle "tombe à l'eau" !

Qu'importe ! Pomme réussit à faire particper les trois enfants à l'intérieur de façon très apaisée pendant une heure ...

J'ai apporté un jeu pour petit chien, jeu que pratique Plume, mais que Pomme ne connaît pas, Pomme adore les nouveaux jeux ! Et je teste celui que j'ai inventé avec Mala : cacher la friandise sous le frisby souple. Ce n'est pas évident de soulever la soucoupe sans prise sur le dessus ... Enfin avec l'aide de l'enfant C qui complaisamment retourne rapidement le frisby, Pomme n'a pas vraiment le temps de chercher !

Les trois enfants sont d'abord assis côte à côte et je fais passer les fragments de friandise, collaboration positive des enfants ... Quand le nourrissage devient trop important sans effort, Pomme dépose délicatement les offrandes à terre, elle est avant tout amatrice de jeux avant d'être gourmande !

Chaque enfant participe à sa façon, l'enfant A demande des vocalises, jusqu'à ce que Pomme se lasse ... J'explique que Pomme est chatouilleuse car Pomme retire ses pattes quand l'enfant C veut les lui saisir et elle vient le lécher, sans doute pour apaiser l'excitation qui le perturbe.

L'enfant A demande un bisou et j'amène Pomme près de lui ... Belle réussite pe proximité.

L'enfant B tient la brosse, il reste assez proche de Pomme, sans prendre vraiment contact, mais il suit bien tout ce qui se passe.

Quand les enfants me raccompagnent à la fin, au moins deux des enfants s'attendent à ce que nous partions en promenade, ce que l'enfant B aime particulièrement ... C'est surtout l'enfant C qui manifeste son désaccord et sa tristesse de voir partir Pomme. Le rythme a été chamboulé à cause de la météo et c'est difficile pour les enfants.

Françoise
Le chien visiteur

Neuville, FAM hôpital intercommunal, 03/06/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

Nous sommes dehors sous une tonnelle de toile et il ne fait pas trop chaud, une gamelle est posée hors du champ des fauteuils.

A, C, S et C sont toujours heureux de câliner les chiens avec une extrême douceur pour A et C. G est plus craintive et J se lasse assez vite réclamant le goûter. R arrive plus tard et est heureux de mener Ziyang en laisse. M est très agitée aujourd'hui, Lily reste calmement entre ses jambes, la réchauffant peut-être ...

P est d'habitude indifférent, voire hostile à tout contact avec les chiens. Pourtant, aujourd'hui et dehors, il semble observer du coin de l'oeil. Nous ne nous adressons pas à lui pendant une bonne partie de notre intervention, puis Christine approche Ziyang ... pas de réaction hostile et un contact de la main. Encouragée par cet accueil plus favorable, je pose Lily sur ses genoux : toujours aucune réaction active, l'oeil suit et il me semble que Lily est bien acceptée ... C'est d'ailleurs plus facile pour C de caresser Lily ainsi, car elle la maintient toujours comme si elle allait tomber. En fin de séance, je dis au revoir à P et celui-ci me tend la main. Nous sommes enchantées de ce progrès.

%Francoise%
Le chien visiteur

Lyon-Sud, pavillon Michel Perret, SSR, 02/06/2014

Christine avec Ziyang et Orion, Françoise avec Mala

Deux résidentes et un résident. Plus quelques personnes passant par là et attirées à la vue des chiens.

Mala a proposé sa trousse à friandises. Une des résidentes a à peu près compris ce que la chienne attendait d'elle. Mais sans relancer le jeu et sans que les deux autres particpants ne prennent le relais ... Abandon donc de ce procédé d'approche.

On a discuté et les chiens ont été admirés et un peu caressés. J'ai caché une friandise sous un disque de frisby souple, Mala a apprécié le jeu sans trouver encore un moyen systématique d'accéder à sa friandise, mais Orion a lui aussi voulu participer et il valait mieux arrêter la concurrence.

Les jeux, tiroirs pour Ziyang, blocs à soulever pour Mala, Orion et Ziyang qui ne soulève que les blocs intéressants, ces jeux ont intéressé les résidents.

Orion est fatigué, mais heureux de faire quelques pas de danse avec sa maîtresse. Après la séance, les trois chiens sont affalés et se reposent en attendant le retour.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 28/05/2014

Françoise avec Plume

Je reprends doucement. Il y a eu l'interruption des congés scolaires, une séance puis une annulation. Mais les enfants sont contents de nous voir.

Les éducateurs m'informent qu'ils ont eu l'occasion d'emmener les enfants visiter une chienne et son chiot de trois mois : ils n'ont pas pu promener le chien, mais ils ont apprécié.

L'enfant A me parle de Pomme et voudrait bien que Plume chante elle-aussi, mais il participe bien à la distribution de friandises et à l'observation de la séance de jeu.

L'enfant B rit beaucoup pendant le jeu et finit par y participer avec les deux autres enfants. Il apprécie surtout la promenade où il mène Plume en autonomie.

L'enfant C ne vient plus dans le service qu'à l'occasion de nos séances le mercredi, il gère beaucoup d'excitation, mais a des gestes apaisés tout à fait maîtrisés pour distribuer les friandises. Plume n'a plus à chercher dans les cachettes, la distribution est abondante et sans effort ! Mais elle mangera un peu moins ce soir ... Comme l'enfant C est généreux, il propose sa grenadine à Plume en lançant la timbale. Plume lèche le fauteuil : après les croquettes, cela lui semble bien intéressant !

Françoise
Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 26/05/2014

Christine avec Ziyang et Orion, Françoise avec Mala

Dans les visites précédentes, Christine est intervenue seule quand c'était envisageable et nous avons annulé dans les autres cas. Aujourd'hui, je reprends doucement. J'ai emmené Mala qui connaît son affaire et je me rends bien compte que je suis au ralenti ... Christine fait face et Mala assure aussi.

Françoise
Le chien visiteur

Sainte-Foy/lès/Lyon, centre Witkowska, 23/05/2014

Annulation :

Quand le maître est malade, le chien ne vient pas tout seul ... et quand le chien ne peut pas venir, le maître se sent inutile ! Une équipe ...
Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 21/05/2014

Annulation :

Quand le maître est malade, le chien ne vient pas tout seul ... et quand le chien ne peut pas venir, le maître se sent inutile ! Une équipe ...
Françoise
Le chien visiteur

Dommartin, foyer l'Etang Carret, 20/05/2014

Christine avec Ziyang et Orion
Le chien visiteur

Décines, Halte Montaberlet, 19/05/2014

Christine avec Ziyang et Orion
Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 16/05/2014

Annulation : Pas question de propager mes microbes.

Quand le maître est malade, le chien ne vient pas tout seul ... et quand le chien ne peut pas venir, le maître se sent inutile ! Une équipe ...
Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, IME Mathis Jeune (OVE le Chardonnet), 15/05/2014

Annulation : Je suis incapable de partir en randonnée en toussant ... et ce sera trop pour Ziyang seul.

Quand le maître est malade, le chien ne vient pas tout seul ... et quand le chien ne peut pas venir, le maître se sent inutile ! Une équipe ...
Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, hôpital Jean Dechaume, 14/05/2014

Françoise avec Pomme

Les enfants ont eu une semaine de vacances, mais en fait deux semaines d'interruption et la reprise avec Pomme s'avère très aisée.

L'enfant A a su nommer Pomme avec les éducateurs avant mon arrivée et il est tout de suite en confiance avec la chienne. Il adore entendre Pomme chanter, la faire coucher, lui donner des friandises (gâteaux au foie préparés spécialement la veille) et demande des bisous ... qu'il obtient à deux reprises.

L'enfant B est contrarié et ne participe pas tant qu'on reste à l'intérieur, mais il apprécie les balades et voudrait pouvoir tenir Pomme seul. Je maintiens néanmoins la double laisse, il y a de nombreux chats dans un hôpital et forcer le destin n'est pas raisonnable, même si je peux espérer garder le contact, et le contrôle, vocal avec Pomme.

Quand Pomme est dehors, elle est attentive aux bruits, aux odeurs, aux mouvements d'une nature printanière ... d'autant plus qu'arrivée un peu trop à l'heure, elle n'a pas eu droit au petit tour d'exploration préliminaire.

L'enfant C bat des mains et secoue toujours la laisse, mais ces attitudes se manifestent davantage en début de séance et il sait donner des friandises sans surexcitation aucune. Quand je demande à Pomme de chanter pour l'enfant A, c'est C qui se met à fredonner tout sourire et quand je demande à Pomme un bisou pour l'enfant B, c'est encore C qui pose délicatement un bisou sur le dos de Pomme ...

Dans le parc, la table de pique-nique un peu délabrée est un outil efficace d'interaction : Pomme monte sur la table et se couche. Aujourd'hui, son esprit est ailleurs dans l'observation d'un chat au loin, mais elle est tout de même coopérante passive et bienveillante. D'un côté de la table, les deux enfants A et B lui donnent des friandises en collaboration, ce qui est très positif, et de l'autre côté, l'enfant C lui fait des caresses douces.

Encore une séance très intéressante. Nous convenons avec les éducateurs que Pomme sera l'élément fixe des visites en quinzaine, à la place de Plume, et que sur la semaine intermédiaire, ce sera Plume remplacée par essai par Mala, puis Bakou.

Françoise
Le chien visiteur

Couzon, foyer la Rivière, 12/05/2014

Françoise avec Mala

Christine a présenté Ziyang ce weekend en exposition canine en Italie, elle reprendra les visites dans la semaine comme prévu. Pour ma part, j'ai fini les congés avec une bronchite qui se termine. C'est pourquoi je n'emmène qu'une chienne et ma plus pro ...

J'explique la situation à l'animatrice Frédérique qui comprend bien. Nous voilà donc devant trois résidentes au début, que je connais déjà C, S et A, puis une nouvelle résidente E que me présente Frédérique ... et bientôt arrivent d'autres têtes connues, D, C pour les dames et B qui m'offre un bouquet de pâquerettes fraîchement cueillies, puis M, pour les messieurs.

Mala est à son affaire présentant son dos aux caresses, elle cherche la trousse à friandises, mais je ne commence pas encore la distribution et la séance caresses continue sans que la frénésie gourmande de Mala en vieillissant ne tourne à l'obsession.

Puis je confie les quelques gâteaux à la carotte qui me restent et qui sont facilement fractionnables.

Enfin voilà la trousse qui passe des uns aux autres et Mala attend patiemment, repartant immanquablement avec la trousse dans la gueule pour la proposer à nouveau ! Certains lui laissent à peine le temps de croquer, mais Mala prend son temps ramassant les miettes tombées avant de continuer son tour des âmes charitables ...

On essaie aussi de cacher la trousse, mais Mala est aujourd'hui un piètre limier ... en l'aidant beaucoup, elle finit quand même par trouver la trousse.

E va chercher son appareil photo, puis plus tard, retourne chercher son diplôme d'équitation. Elle est à l'aise avec Mala et s'assoit à terre à côté de la chienne pour la photo.

Je ne prolonge pas la séance aujourd'hui, très agréable et calme, nous nous retrouverons en septembre.

Françoise
Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 24/04/2014

Danielle avec Chris, Françoise avec Mala

Christine ne vient pas, toujours en raison de la santé d'Orion. Danielle, elle, revient après une longue interruption, de plusieurs mois, dûe à sa propre santé.

Chris est un peu mal à l'aise, il lui faut se réhabituer et quand P déménage les tables en renversant une chaise, il panique un peu plus. Heureusement, nous nous dirigeons vers le jardin où les éducateurs Firouze et Jérémy sont en grand travail de printemps. Dehors, en promenant l'un ou l'autre des résidents, la pression est moindre pour Chris.

Je pars en promenade avec L : depuis le jardin, nous longeons l'arrière du bâtiment. L'allée chemine, un peu encombrée d'un arbuste envahissant, mais non piquant. Je préviens L : "Ça va chatouiller !", il tient la laisse de Mala et je lui tiens l'autre main. Nous nous retrouvons à l'autre bout du bâtiment et la porte d'accès sur l'avant est ouverte. Donc, pas besoin de faire demi-tour ! Un petit passage à l'intérieur pour que Mala se désaltère et dire bonjour à P et Y qui n'ont pas rejoint le jardin ... Nous retournons au jardin en longeant le bâtiment à l'extérieur. La confiance de L me fait bien plaisir.

Noria est venue de l'autre pavillon avec M, elle travaillait dans celui-ci auparavant et nous amène régulièrement M qui profite de l'animation, de l'air doux, des bruits de la vie.

A-M est une coquine qui rit de chaque plaisanterie, mais se referme si on lui demande directement quelque chose, on rit avec elle. D est très calme à l'extérieur. C a fini par accepter de sortir, V reste un peu à l'écart, mais inutile de la brusquer, il suffit de lui parler sans s'approcher. A est heureux d'être pris en photo avec les chiens, comme A-M et M.

Une matinée détendue pour tous, que nous ne prolongeons pas pour Chris.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 23/04/2014

Françoise avec Plume

Plume revient tous les quinze jours, ce qui offre aux enfants une certaine continuité.

L'enfant C est toujours très excité, mais il se maîtrise autant qu'il peut et quand il offre une friandise à Plume, son geste est détendu et naturel.

L'enfant A participe bien au remplissage du jeu, mais Plume guette surtout le petit gâteau que lui propose en tout petits bouts l'éducateur Jonathan. Du coup, l'enfant A maintient son attention plus longtemps ... Par contre, A ne sait pas partager le gâteau et coup sur coup, Plume reçoit un gâteau entier, elle le dévore relativement posément heureusement !

L'enfant B est d'abord perturbé (traitement médicamenteux, m'expliquera l'éducateur Thierry lors du debriefing de fin de séance). B prend des gâteaux dans ma pochette et lui aussi les lance entiers, il reste perturbé cependant, refusant le contact : au point, au cours de la promenade de ne pas vouloir la laisse de Plume au départ. Mais à la place, il me prend la main, ce qui est déjà un point très positif de relation à l'autre.

L'enfant C apprend à tenir la laisse avec Thierry, c'est-à-dire sans secouer la laisse ni soulever la chienne, c'est difficile, mais il y a un progrès. Et je récompense Plume avec les fameux gâteaux à la carotte. En petits bouts. Puis quand Plume est sur un banc et C de l'autre côté du dossier, l'enfant peut la caresser presque doucement.

Jonathan insiste pour que l'enfant A prenne la laisse : je lui ai proposé de parcourir la (large) margelle du parterre de fleurs. Après coup, il est tout heureux !

Sur la table de bois au milieu de l'herbe, je fais monter Plume. A ne s'y intéresse pas vraiment, mais l'enfant B se déride puis rit beaucoup quand je joue à "Pas touché !" avec Plume : une friandise posée devant elle et elle doit attendre couchée l'ordre "Mange !"

Nous retournons à l'étage et B tient de nouveau la laisse.

Ces rendez-vous hebdomadaires avec les enfants sont vraiment une grande satisfaction.

Françoise
Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 22/04/2014

Christine avec Orion et Ziyang, Françoise avec Lily

Le traitement d'Orion est difficile à équilibrer et Christine doit en surveiller l'évolution, c'est pourquoi il nous accompagne, même si nous ne comptons pas vraiment le faire travailler ... De plus, il est content d'être là et sa complicité avec M nous aide bien ! C'est tout de même beaucoup de souci pour Christine.

Lily passe comme toujours de genoux en genoux entre M, R et B, elle apprécie les balades motorisées ou pas et la coquine a toujours son succès.

Ziyang lui aussi a ses fans ! Surtout depuis qu'il s'est développé, 75 kg tout de même !

Il apprécie aussi le farniente couché aux pieds de R car, à cause du rafraîchissement de ces derniers jours, le chauffage a été remis en marche. R rigole quand Ziyang lui débarbouille les oreilles et M également à ce spectacle ...

R rigole aussi quand je lui décris le tapis usé que consitue la robe de Pomme en ce moment et me fait comprendre que lui aussi est déplumé ! Je proteste et le fais rigoler de plus belle en lui parlant des cailloux du Rhône qui brillent comme le crâne chauve de mon cher et tendre, certainement plus déplumé que lui ... M rigole aussi franchement quand Lily réclame une poursuite de la distribution de gâteau à la carotte et, du coup, agite la queue sous le nez de R !

Les autres résidents du pavillon ou voisins viennent aussi de temps en temps et nous continuons ainsi la conversation, R, M et B demeurant les acteurs de l'intervention.

Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, OVE Mathis Jeune (IME le Chardonnet), 17/04/2014

Christine avec Ziyang et Orion, Françoise avec Bakou et Plume

Première séance "d'agility" avec les cinq enfants. Trois garçons, le grand C et les deux jeunes M et L et deux filles, les deux jeunes L et M. Nous descendons le matériel avec l'aide des enfants et des éducateurs vers le fond du parc à l'ombre de grands arbres. Le temps est idéal, soleil et pas trop chaud.

C'est notre première et l'organisation n'est pas rôdée ... Installer un petit parcours de mini-haies, un slalom très étiré, le tunnel, facile ! Ensuite, il s'agit que chaque enfant comprenne le rôle des friandises et stimule les chiens pour le suivre. J'accompagne avec l'autre chienne, mais les deux étant gourmandes, difficile de les dissocier. Sans compter les questions, les interférences joyeuses et brouillonnes ...

Heureusement, j'ai un stock de friandises sèches et des bouts de pomme (pour la ligne). J'avais prévu une pochette pour les contenir pour l'enfant accompagné du chien "en piste", mais il est clair que chaque enfant doit avoir sa propre provision, du sec pour ne pas salir les poches, et je distribue les bouts de pomme en suivant la jeune équipe.

Un cafouillage dynamique, pas dramatique pour autant, des réussites heureusement :

le jeune M sait bien communiquer avec Orion, Ziyang et Bakou, la jeune M se débrouille assez bien avec Plume. Par contre, le jeune L tire trop Plume qui se méfie de lui, je le félicite chaque fois que ses gestes redeviennent plus posés et que Plume accepte alors le contact : une attention constante. Le grand C se débrouille presque mais attend que le chien passe devant, alors qu'Orion bien élevé l'attend ... et que Bakou attend sa friandise avant tout. La jeune L est plutôt autoritaire et oublie de recharger ses poches, heureusement j'accompagne avec les bouts de pomme !

Globalement, les enfants sont très actifs et coopératifs, ce fouillis de désordre vivant est une phase d'apprentissage ...

Autre attraction éducative, j'ai déniché au rayon farces et attrapes une fausse crotte de chien : d'où de belles démonstrations de ramassage des déjections (les fausses et par la même occasion les vraies de Orion et de Plume) : succès évident pour les enfants !

Après avoir ramassé le matériel d'agility, je sors les jouets à lancer et Bakou est ravie, elle va chercher ... sans ramener complètement, et se roule dans l'herbe de plaisir, mais cette détente est bienvenue pour les enfants qui aiment aussi lancer les jouets.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, Hôpital Jean Dechaume, 16/04/2014

Françoise avec Pomme

Puisque c'est la première visite de Pomme, je commence tranquillement un tour de promenade calme dans le parc : mes friandises n'intéressent absolument pas Pomme, elle entend les oiseaux, sent bien la présence des chats, écoute le moindre bruissement du vent dans les arbres. Puis j'attends calmement avec elle l'heure du rendez-vous assise sur un banc. (Il apparaît ensuite que ce sont des tâches de résine sur le banc, donc ensuite sur mon pantalon ...)

J'ai débarassé Pomme du maximum de sa toison d'hiver, mais la mue n'est pas finie ... Les éducateurs Thierry et Jonathan le savent et assument !

Quand les enfants viennent à notre rencontre dehors, l'enfant C est très attiré et bat des mains, Pomme évite souplement ce débordement d'énergie, sans en être affolée non plus.

L'enfant A est très attentif devant ce chien nouveau pour eux et l'enfant B semble me faire confiance et son attirance et sa méfiance s'équilibrent assez bien.

Une fois à l'étage, Pomme se dirige vers l'enfant B, mais c'est un peu trop tôt. Par contre, Pomme vient faire des bisous à l'enfant C qui étonné semble agréablement surpris. L'enfant A voudrait aussi un bisou ... en même temps il reste sur la réserve. J'ai pensé à lui et apporté un jeu de Pomme. Il observe de même que l'enfant B qui place les friandises dans chacune des quatre boîtes. Pomme explore méthodiquement et trouve bien sûr les quatre récompenses. Je propose à l'enfant A des friandises à cacher lui aussi, il préfère les placer dans la même boîte ... Pomme commence avec sa méthode systématique, mais la première boîte étant vide, elle passe directement à la boîte choisie par l'enfant. L'enfant C risque de manger lui-même le gâteau, j'évite donc ...

L'enfant C touche Pomme, ses pattes, son cou, ses oreilles, Pomme se laisse faire détendue ... J'ai aussi fait chanter Pomme pour que les enfants entendent sa façon de s'exprimer et cela les intéresse, les amuse, sans les inquiéter.

Puis nous voici en promenade dehors. Dans l'ascenseur, l'enfant C était encore assez envahissant, mais l'enfant B a gardé la laisse avec sérénité. L'enfant A a fait mine de vouloir tenir Pomme, mais l'enfant B vient juste de commencer la promenade ... puis A n'a plus demandé quand c'était possible.

Pomme est tenue avec une laisse attachée au poitrail et sur le dos du harnais ... et par une longe que je tiens en arrière au cas où. L'enfant a tout de même une impression d'intimité avec la chienne.

Il y a là une table de pique-nique avec les bancs assemblés solidairement. La table a passé dehors plusieurs hivers et n'est plus très solide, mais l'enfant A s'y est installé sur le banc ... Je lui propose de venir avec Pomme et de la faire monter sur la table. Il faut d'abord que je reconcentre Pomme qui dehors s'est fixée sur la vie des bois ! Ensuite, quand elle se remet au travail, elle monte souplement. L'enfant A est d'abord un peu impressionné et exprime ce début de panique par une envie de faire pipi, les éducateurs expliquent ce besoin par cette émotion trop vive, mais j'ai déjà fait coucher Pomme et là, l'enfant se rassure : mieux, la chienne est à portée de main, calme, il est assis à l'aise, caresse Pomme et lui donne des friandises ...

L'enfant B veut aussi lui donner, je tire une touffe de laine du dos de Pomme (pas compliqué, ni traumatisant pour Pomme ! la toison part en lambeaux), j'avais dans l'idée de lui faire sentir la douceur de la laine ... mais il panique, s'imaginant sans doute que j'arrache la peau de Pomme ! Je le rassure, mais il essaie de remettre les poils dans le pelage ...

Après la séance, les éducateurs me rejoignent et m'expliquent qu'ils sont très contents car l'enfant B a assez vite surmonté la panique ("arrachage" de toison) et repris son calme ... Ils constatent également un apaisement qui perdure dans la semaine. L'enfant C s'est beaucoup maîtrisé et c'est bien aussi : il "tirait" les oreilles de Pomme, mais en fait, il ne serrait pas ... Pomme ne s'y est pas trompée non plus. Et l'enfant A a réussi son contact à la table de pique-nique.

Françoise
Le chien visiteur

Décines, halte Montaberlet, 14/04/2014

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Beau temps et S a bien envie de promener Mala dehors ! Nous resterons à l'extérieur, profitant des conditions agréables offertes. S promène donc Mala, puis éprouve de la difficulté à passer la main : il gère la frustration avec bouderie.

La jeune L est très dynamique, elle se contrôle un peu, mais c'est difficile pour elle. Quand elle agite la laisse un peu trop, Mala s'immobilise.

Le jeune L est plus câlin : ce qu'il préfère, être allongé la tête reposant sur le flanc d'Orion. Y participe également et se concentre, alors que S est plus indifférent, Isabelle l'éducatrice nous explique qu'il attend le retour de sa collègue Carole.

Le jeune N ne doit pas avoir de contact avec les chiens (consigne parentale), il est parti avec une éducatrice au trempoline.

Françoise
Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 11/04/2014

Christine avec Orion et Ziyang, Françoise avec Mala et Plume

Pomme ne peut vraiment pas intervenir auprès de ces enfants plus fragiles, trop de poils instables et les enfants portent beaucoup leurs doigts à leur bouche, Bakou n'est jamais venue car elle risque d'être trop pataude et Lily est encore trop vive ... aussi Mala et Plume sont de nouveau sur le pont. Pouvoir alterner va leur permettre d'être moins sollicitées.

Orion ne peut plus assurer la totalité d'une visite, mais il est toujours très heureux de participer. Ziyang acquière doucement une bonne maîtrise.

Nous voyons d'abord T, N et A. Plume a beaucoup de succès avec A et la petite fille s'amuse avec la laisse. T rit beaucoup aujourd'hui et N discrètement explore les poils d'Orion, puis de Ziyang.

C'est ensuite M et H. Je pose Plume sur la tablette de M et aujourd'hui le jeune garçon vocalise énormément. J'approche Mala de H qui aime particulièrement le battement de la queue. Orion, puis Ziyang impressionnent un peu H, mais il s'apprivoise ...

Arrivent enfin C et S. De nouveau, nous observons les petits progrès. C approche son visage, espérant un bisou, mais Mala n'en fait pas et Plume non plus aujourd'hui ... Mais ensuite, posée sur la tablette, Plume accorde ce plaisir à S qui rit de ce contact et vient à la rencontre de la petite chienne.

En quittant l'établissement, d'autres enfants ont l'occasion d'observer ou même approcher les chiens : l'enthousiasme de R fait plaisir à voir !

Françoise
Le chien visiteur

Saint-Cyr, IME Pierre de Lune, 10/04/2014

Françoise avec Mala et Pomme

Christine est indisponible, c'était prévu. J'ai donc emmené deux chiennes en prévoyant de confier Mala aux éducateurs en gardant un oeil vigilant tout de même ... Mala bien sûr qui est venue la dernière fois et Pomme qui n'est venue qu'en visite "administrative". Les éducateurs ont insisté sur le non-problème des poils, mais d'ordinaire, jamais je n'emmène Pomme quand sa mue est en cours : des plaques en costume été, d'autres en lambeaux du costume d'hiver ... Un vieux tapis qui perd autant qu'un oreiller crevé. Mais à moins de tirer les touffes qui dépassent, elle ne sème pas sa laine ...

L'éducateur Julien a prévu moins d'enfants et est entouré de son maître de stage Alexandre et d'une éducatrice dont j'ai oublié le nom.

Le premier groupe est de trois enfants, M, F et K qui ont tous déjà rencontré Mala. Mais très vite, M se retire car il est perturbé par la modification de son emploi du temps.

Deux enfants, c'est donc parfait ! Nous sommes dehors et F avait particulièrement eu la manière avec Mala, la chienne consentant même à aller chercher et rapporter le bâton qu'il lui avait lancé. Aujourd'hui, elle va chercher la balle, rose pour ne pas la perdre dans l'herbe verte ! Pour le reste, elle se fait promener par K ou F, caresser et brosser surtout par F, elle déguste avec enthousiasme les friandises de tous ...

Pomme est d'abord tous sens en éveil dans ce grand jardin de printemps. Elle consent à chanter, accepte les gâteaux à la carotte et les nouveaux au pâté de foie et on se promène aussi, une laisse tenue par K et j'assure avec une longe. K se débrouille bien, même s'il n'a pas vraiment enregistré son nom. Et Pomme offre un bisou à F qui est ravi !

Ensuite, nous nous dirigeons dans la salle polyvalente pour le deuxième groupe. Nous retrouvons Y et R que nous avions rencontrés la semaine dernière et un autre enfant M.

R n'est plus distrait par le jardin et s'intéresse aux chiens. Une autre éducatrice nous rejoint, je dois réexpliquer la nécessité de récompenser Mala, car le travail est plus difficile pour elle quand je suis à distance, il me semble pourtant que Mala a bien compris la mission que je lui ai confiée et elle n'est pas stressée visiblement. Pomme s'inquiète un peu au début de l'agitation invasive de R, puis elle retrouve bien vite son aplomb et je me dirige vers M. Contact doigts-museau. R est présent par intermittence, mais cela ne dérange pas Pomme. Il mange le gâteau aux carottes destinée à Pomme !

Y promène Pomme. Il me semble qu'il a mieux profité de la séance précédente dehors, mais il est évident que R et M sont beaucoup plus accessibles à l'intérieur ... Pomme aussi est plus concentrée !

M est assis dos contre l'éducatrice et Mala est là toute proche. M peut caresser, il aime se saisir des laisses et les porte à sa bouche, mais ensuite il pose sa tête et ses bras sur le dos de Mala, puis autour de son cou. Je récompense Mala, mais elle est visiblement à l'aise. Pomme octroie un bisou à M, l'enfant apprécie, me semble-t-il.

En quittant la salle, nous rencontrons brièvement d'autres enfants du centre, Mala et Pomme sont parfaitement à l'aise.

Des visites seront organisées à partir de septembre, l'établissement nous recontactera bientôt.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jean Dechaume, 09/04/2014

Isabelle et Françoise avec Plume

Fulky s'est blessée à un coussinet et ne peut assurer la visite. De plus, il est apparu lors de sa première visite, il y une quinzaine, que la chienne n'était pas très à l'aise. Fulky assure de nombreuses visites avec Isabelle auprès de personnes âgées, mais le public enfant, surtout pour des enfants en difficulté, lui est inconnu et il nous a semblé, à Christine, Isabelle et moi, préférable de ne pas lui en demander trop.

Quand nous avons pris ce nouvel établissement, Isabelle et moi, cette possibilité a été envisagée et je reprends donc seule les visites. Pour que la transition se passe bien pour les enfants, les deux éducateurs Jonathan et Thierry nous ont demandé d'être présentes toutes les deux et d'expliquer la situation aux enfants. Une disparition sans explication est perturbante et il faut éviter que les enfants croient qu'ils sont responsables de cette situation.

Nous commençons donc à expliquer tout cela, simplement, aux enfants. L'enfant A se souvient bien de Fulky et a demandé où elle était puisqu'Isabelle était seule. L'enfant B semble beaucoup plus centré sur Plume avec qui il semble avoir établi une relation de confiance. L'enfant C est dans l'instant présent et essaye de saisir Plume.

Dans la première phase à l'étage, après les explications nécessaires, j'essaie de poser Plume sur les genoux de l'enfant C assis. Il est plus agité que la dernière fois et l'enfant se maîtrise mal. On parvient à un contact satisfaisant en proposant l'offrande de friandises. Plume mange dans la main de C qui n'a pas peur et est calme dans cette activité.

Puis je sors le jeu que j'ai apporté. L'enfant A se rapproche et l'enfant B observe ...

Puis nous sortons pour une petite promenade. C'est l'enfant B qui reprend la laisse comme une évidence. L'enfant A à qui on propose de conduire Plume n'est pas intéressé, je poursuivrai l'activité jeu qui l'a attiré. L'enfant C reste très excité mais en même temps, il me donne la main de façon très calme.

Après être remontés tous à l'étage, nous convenons que c'est Pomme qui assurera la prochaine visite et que Plume sera l'élément stable de la quinzaine, alors qu'en alternance, nous essayerons Pomme, Mala ou Bakou. De plus, il est prévu qu'Isabelle vienne de temps en temps en conduisant Mala, avec Plume et moi ...

Après le départ des enfants, les deux infirmiers reviennent vers nous et nous tombons d'accord que la séance s'est bien déroulée avec un attrait positif du jeu pour l'enfant A, un apaisement évident avec Plume pour l'enfant B et on attend de voir comment l'enfant C réagira aux vocalises de Pomme la semaine prochaine ...

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-sud, pavillon Michel Perret, SSR, 07/04/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

Nous voici encore avec le plus imposant et la plus menue de nos chiens visiteurs : un couple qui fonctionne très bien !

Quatre résidentes et un résident, plus quelques personnes de passage qui s'extasient devant l'allure majestueuse de Ziyang. Lily, elle, passe sur les genoux et récupère les miettes que laisse tomber parfois Ziyang. Les nouveaux gâteaux à la carotte plaisent bien à Ziyang ! Lily partage volontiers ...

Françoise
Le chien visiteur

Saint-Cyr, IME Pierre de Lune, 04/04/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

Première visite dans cet IME qui sera suivie d'une deuxième jeudi prochain et dont le cadre est le dossier de stage de l'éducateur-stagiaire Julien. Une action durable est prévue pour débuter en septembre.

Un autre éducateur, Florian, accompagne le projet et la visite est articulée avec deux groupes successifs. Nous allons travailler dans un jardin clos qui ceint les trois-quarts du bâtiment. Le temps prévu nuageux, voire pluvieux, est plutôt ensoleillé et agréablement tempéré. Une aire pavée et une vaste prairie arborée.

Le premier groupe est constitué de quatre adolescents dont la parole est assez aisée. Les trois garçons, J, M et N, participent bien avec un peu plus de difficulté pour M mais on parlerait davantage de réserve. La jeune fille R ne s'intéresse pas aux chiens mais m'appelle Adélaïde et semble très intéressée par ma venue. Elle quitte l'activité, puis revient. Peut-être est-elle un peu intéressée par la venue des chiens ? Elle flashe encore beaucoup sur moi !

J nous raconte son vécu avec la chienne de sa famille, son discours est bien précis et Julien se félicite que J ne soit pas dans un discours répétitif obsessionnel. N avait annoncé qu'il avait peur des chiens, mais qu'il voulait venir ... en fait, il est très à l'aise ! Les trois garçons brossent les chiens, offrent des friandises, caressent et même les promènent avec enthousiasme. Ils veillent à être bien remarqués des personnes derrière les fenêtres du bâtiment ...

M se rassure un peu assis dos contre l'éducateur. Mais il ne marque aucune crainte quand Mala reste debout à son côté.

Les chiens ont droit à une pause au changement de groupe, ils ne semblent pas perturbés.

Le second groupe est constitué de quatre enfants plus en difficulté. C'est d'abord Y : comme le contact semble difficile, je lui propose de tenir la laisse et de promener Mala et cela fonctionne bien. L'éducateur Florian vient au devant de nous avec une petite fille L. Je couche Mala près d'elle et L touche le poil, saisit la patte de Mala, pose sa tête sur son dos ... encouragé par cet exemple, Y caresse à son tour, il rayonne et agite ses mains de satisfaction. Puis c'est une autre garçon, K, qui a observé le passage du premier groupe pendant son activité, il promène Ziyang, puis passe à Mala. Il ne parle pas, mais quand il tire la laisse de Mala pour la faire venir, je lui dis de ne pas tirer et d'appeller Mala et j'entends alors le son de sa voix. Je lui explique aussi que Mala est âgée comme une grand-mère et qu'elle ne va pas très vite ... Passant près d'un banc, je suggère qu'il s'approche et que Mala monte, il accepte et caresse un temps bref Mala sur le banc ... je perçois qu'il souhaite continuer la promenade et je lui conseille de ne pas tirer, mais de dire à Mala : "Descends !". J'entends à nouveau sa voix. Julien nous dit ensuite que l'attitude de K a été particulièrement positive, sans colère et bien concentrée. L'autre enfant, R, ne connaît pas ce jardin et explore en solitaire. Allant vers lui, il vient pour une brève rencontre, une caresse, une manifestation évidente de satisfaction ... avant de repartir en vadrouille. Nous aurons un meilleur contact dans un espace fermé ...

En fin de séance, Julien nous demande si nous accepterions un enfant non prévu à qui on a promis par erreur qu'il viendrait voir les chiens. Bien sûr !

F est très à l'aise, sait prendre contact en laissant flairer sa main. Je lui propose un des gâteaux facilement fractionnables et il répartit entre les deux chiens. Puis il cherche un morceau de bois pour jouer avec Mala, je commente : Mala ne rapporte pas toujours et l'éducateur ajoute qu'elle doit être fatiguée ...F projette de briser une branche d'un des jeunes arbres, nous lui déconseillons et il cherche et trouve à terre une branchette toute fine. Il la lance et nous faisant mentir, Mala s'élance et la rapporte. Elle la lâche devant F et moi, je félicite et confie une friandise pour que F la récompense ! le jeu reprend et Mala réitère trois fois ! Ensuite, elle abandonne la branchette qu'elle a encore retrouvée et se roule dans l'herbe de plaisir : F jubile !

Après le départ des enfants, Julien revient vers nous pour un échange sur cette première visite. Bilan très positif. J'anticipe sur l'organisation de la visite qui suit jeudi. Je serai seule, Christine doit poursuivre les soins pour son coude. J'emmenerai deux chiens, mais Mala ne pourra pas être indépendante : malgré la proposition de Julien de la gérer, les lieux et les personnes ne lui sont pas assez familiers, je prévois donc qu'une activité brossage et caresses sera possible pendant que je travaillerai avec l'autre chien pour qui se sera une première venue avec les enfants (Pomme sans doute).

Françoise
Le chien visiteur

Neuville, FAM de l'hôpital intercommunal, 03/04/2014

Françoise avec Lily

Christine continue de soigner son coude et je me rends seule au FAM avec Lily : elle est certes toute petite, 3kg, et de plus la plus jeune, un an et demi ... mais elle a déjà fait face à ce genre de situation avec grand succès grâce à sa vivacité et son plaisir de vivre !

Dans le couloir, je croise L et une soignante m'informe que les résidents sont en salle d'activité. Au passage, voici L à qui j'offre de l'emmener avec Lily sur ses genoux ... tout fier L ! Puis l'animatrice me demande combien de résidents peuvent participer à l'activité, sachant que je suis seule, car j'ai bien sûr expliqué et excusé Christine. Je réponds que ce qui importe c'est de gérer l'éventuelle frustation car Lily va passer un moment avec chacun, mais il faudra partager.

Au début, trois, quatre résidents en fauteuil, puis une rotation pas forcément dirigée mais bienvenue.

R, sans fauteuil, demande des nouvelles du gros, c'est à dire Ziyang, et je lui explique la situation. Il compâtit avec sérieux. S est attirée par Lily et tente de l'agripper. Je mets Lily sur sa généreuse poitrine et soutient Lily par en dessous, puis j'apprends à S à poser sa main sous le petit postérieur de Lily et là, c'est impeccable pour les deux ! Avec les fameux petits gâteaux ...

Puis C à son tour la caresse avec douceur. A est perturbé aujourd'hui et m'informe avec sérieux (et grande régularité) qu'il a fait caca et qu'il va manger une choucroute au restaurant. Je pose ensuite Lily dans les bras de C, mais celle-ci maîtrise mal ses gestes et j'empêche en glissant mes mains que Lily soit trop serrée. Lily saute pourtant à terre. Les soignants font état de cette maladresse et C se vexe peut-être et se retire. Elle revient plus tard et je lui explique que Lily a aussi été perturbée par le bruit de la perceuse - on installe des étagères dans le couloir ou dans une pièce toute proche. Elle est toute heureuse d'avoir enfin trouvé une bonne position et Lily lui octroie plusieurs bisous que C reçoit avec un sourire rayonnant. Puis c'est au tour de A, lui aussi paraît mal maîtriser ses gestes, mais il n'est que douceur dans ses gestes envers Lily.

H joue aux cartes et dit ne pas s'intéresser aux chiens et pourtant quand l'aniamtrice lui propose, elle accepte de lui donner du gâteau et quand Lily est sur ses genoux, elle répète avec bonheur que Lily est toute douce. Je sais que R qui est revenu préfère les gros chiens, mais je lui propose tout de même d'essayer de sentir si Lily est lourde ... Il s'extasie que Lily reste très calmement bien installée sur ses genoux. Puis Lily reste un peu sur ceux de M qui la caresse chaque fois qu'on le lui suggère, mais oublie ensuite. Mais M participe et s'amuse autant quand Lily est avec un autre résident.

Je n'ai pas vu tout le monde en une heure, mais je dis bonjour et au revoir aux autres résidents installés pour le goûter. Une visite agréable.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, Hôpital Jean Dechaume, 02/04/2014

Françoise avec Plume (et Mala en coulisse)

J'ai emmené Mala afin que les deux infirmiers puissent se rendre compte des possibilités, mais arrivant en avance volontairement, après une balade, de l'eau dans le coffre et les fenêtres entrouvertes, je la laisse dans la voiture garée à l'ombre des grands cèdres.

Plume reconnaît les lieux où je la promène tranquillement, et quand les deux infirmiers Jonathan et Thierry nous rejoignent avec les trois enfants, il n'y a en fait qu'un seul élément nouveau ... qui ne la perturbe pas.

L'enfant A est souriant et attentif, visiblement il se souvient bien de nous et est heureux de nous retrouver. L'enfant B est, lui, tout entier dans son chagrin d'avoir quitté son domicile et il lui faudra un peu de temps pour se rendre disponible à nous et profiter de l'activité.

L'enfant C a déjà vu Fulky la semaine dernière et c'est la première fois qu'il rencontre Plume et vice versa. Il est très excité, a priori de contentement, et bat des mains et cherche à saisir la laisse, en soulevant Plume si je n'y prends pas garde, ou à agripper la petite chienne comme il peut. Il n'y arrive pas, car Plume se méfie et s'écarte et je veille aussi à établir un contact plus positif.

Nous prenons l'ascenseur pour rejoindre le 3ème étage et l'enfant C est tout entier focalisé sur Plume. Je parviens à un contact plus calme en posant Plume sur ses genoux quand il est assis. C est un peu impressionné par la proximité et donc moins remuant et Plume connaît bien cette position dans les visites. C peut donc la caresser ... Ensuite, assis par terre entre les jambes de Jonathan qui l'aide à se canaliser, nous poursuivons le contact. Comme les jambes de C bougent de façon un peu désordonnée, Plume ne perd pas le nord et approche par le côté : je suis rassurée, elle est très à l'aise et prend les bonnes initiatives. Certes, sa gourmandise est bien récompensée ...

Car les nouveaux petits gâteaux confectionnés hier font miracle : au menu, biscuits tendres au pâté de foie ou légers pomme-carotte. Le gros avantage, c'est qu'on peut les fractionner facilement et qu'un enfant peut se voir confier un des ces gâteaux et l'émietter lui-même. En plus, on sait ce qu'il y a dedans et ça revient moins cher que les friandises du commerce. La version pomme-carotte est même diététique !

L'enfant A est un peu éclipsé par la place prise par l'enfant C dont la vitalité déborde. Mais avec des encouragements, A montre qu'il sait posément offrir du gâteau à Plume. Je lui propose de prendre Plume sur ses genoux, mais c'est trop invasif pour lui. Il est cependant très attentif à Plume et semble prendre beaucoup de plaisir. Puis il réclame la promenade dans le parc.

L'enfant B a commencé à s'ouvrir à notre présence, son visage est apaisé, B est attentif et sourit parfois. Mais c'est ensuite dehors qu'il profite vraiment de notre venue. Il conduit Plume, tout en douceur, et Plume le suit sans souci. Une petite relation s'établit entre le petit garçon et la chienne. B trouve une balle de tennis et la propose à Plume, je lui explique au passage que Plume n'a que peu d'intérêt pour les balles, mais cela ne semble un problème pour aucun des deux complices ... Les deux autres enfants sont calmes et il n'y a pas de frustration vis à vis de la chienne.

En début de promenade, l'enfant C essaie de saisir Plume et agrippe son oreille, la petite chienne pleure, je lui offre une miette de gâteau et lui fait donner une autre part par chacun des enfants. J'explique à C : "Tu vois, elle a eu mal." Et après l'offrande de gâteau, "Tu vois, elle ne t'en veut plus". Dans l'ascenseur, il tire encore sur la laisse et soulève Plume. Grâce au harnais, c'est sans douleur et même sans grosse gêne pour elle, mais j'explique à C que ce n'est pas très agréable d'être soulevé, tout en tirant un peu vers le haut son tee-shirt comme pour le saisir par la peau du cou ...

Un rite s'est installé pour aider les enfants : accueil dehors, puis remontée au 3ème, boisson et caresses aux chiens, puis sortie dans le parc, promenade, l'un des enfants tient Plume, retour à l'étage où je reprends mes affaires et les enfants me raccompagnent dehors, accompagnés bien sûr.

Il est décidé qu'après avoir remonté les enfants et confié ceux-ci à des personnes compétentes, les deux infirmiers redescendent au bout d'un quart d'heure pour un petit bilan de la séance. C'est une décision qui me plaît beaucoup. Je leur parle de mon geste envers C le tirant par le haut légèrement pour lui faire comprendre ce que ressent la chienne quand elle est soulevée par le harnais. Ai-je eu un geste trop intrusif ? Apparamment non. Cette occasion d'échange à chaud est très intéressante.

Jonathan et Thierry apprécient l'accueil de Mala qui se couche sur le dos pour obtenir de bonnes caresses sur le ventre !

Françoise
Le chien visiteur

Décines, halte Montaberlet, 31/03/2014

Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Christine doit tenir compte de son coude encore handicapé et n'emmenant qu'un chien, elle a choisi Orion. Ziyang n'est pas encore assez habitué pour faire seul la séance.(Christine a pesé Ziyang, il dépasse maintenant les 75 kg, on pensait bien que la pesée précédente de 62 kg était tout à fait dépassée !). Orion va mieux, mais il semble avoir des faiblesses de temps à autre dans son train arrière ... à observer et donc à ménager.

Pour ma part, j'ai choisi Plume car elle réussit bien avec les enfants calmes, Pomme perd son manteau de façon spectaculaire, Mala perd moins mais tout le temps.

Donc, joli temps, ensoleillé et doux malgré le changement horaire.

S doit avoir du sommeil à rattraper, on le laisse dormir sur le canapé et on s'occupe d'une nouvelle petite fille L et bien sûr de N, L et I.

Je me méfie un peu des gestes de N : il prend de préférence contact avec son pied, volonté de contact ou désir de shooter ? en tout cas, très risqué pour Plume. N renverse d'emblée la gamelle d'eau des chiens ...

La petite nouvelle L craint le contact - c'est la première fois qu'elle rencontre les chiens - mais elle observe et est fière d'apprendre à faire asseoir ou coucher Orion.

S est peu attentif aujourd'hui, plus préoccupé par la découverte de son corps.

L revient souvent caresser l'un et l'autre chien, de façon un peu vigoureuse mais sans agressivité. Orion pousse le ballon et L s'amuse beaucoup.

Quand S se réveille, il est très content de promener Plume et je reste à proximité pour éviter qu'il ne tire trop fort.

Un autre enfant est presque un nouveau : I a été souvent absent et son retour le laisse inquiet, nous tournant le dos, collé contre la porte en attendant sa maman. Par étapes, Isabelle l'éducatrice parvient à le décoller de la porte, à le prendre contre elle, puis à s'asseoir avec lui, l'enfant blotti contre elle ... J'amène Plume près de lui, il observe à la dérobée, encore figé dans son retrait intérieur. Puis Isabelle s'assoit au sol avec l'enfant entre ses genoux : progressivement, I se cale dos contre Isabelle et accepte Plume sur ses genoux. Il garde depuis le début ses mains scotchées à ses oreilles, mais il sent les poils l'effleurer et n'en a aucun recul, il semble même observer attentivement quand la petite chienne s'éloigne. Puis Orion prend le relais, couché contre la jambe d'Isabelle, et on propose à I de s'appuyer sur le dos d'Orion. Enfin, l'enfant est presque couché contre Orion, sa jambe volontairement en contact avec le chien ...

Quand vient l'heure de nous raccompagner à nos voitures (et de chercher leur repas à l'IME), S et L nous accompagnent avec Isabelle ... ainsi que I. Arrivés à la voiture de Christine, I aide Orion à monter dans le coffre, puis le chien redescend, mais rate sa réception au sol. Christine propose à I de faire monter le chien sur la banquette arrière. Plus de mains collées sur les oreilles ! Je invite ensuite I à venir voir comment est installée Plume, elle-aussi sur la banquette arrière et I reste intéressé et nous sommes très contentes de le voir sorti de son bloquage ... Nous leur souhaitons à tous un bon appétit et nous partons.

Françoise
Le chien visiteur

Le mois de mars 2014 en Nord-Isère

Christiane avec Dolly, Claudine avec Belle, Christiane avec Doris

Bonjour à tous,

Encore un mois riche en évènements

Tout d'abord, nous sommes allées, Claudine et moi, à Beaurepaire pour une 1ère visite. Très bonne approche. Les résidents semblaient intéressés. Nous avons tout d'abord fait connaissance dans l'établissement, puis certains résidents ont voulu aller dehors, car il faisait beau. Dolly a été la 1ère à sortir, elle a fait le tour avec un résident tout en sautant des haies ou montant sur les rebords pour le plus grand plaisir de tous. Belle s'est fait caresser par tous avant de sortir à son tour. Nos fifilles ont bien travaillé pendant une heure avant d'avoir soif et de se coucher pour signifier la fin de séance.Tout le monde s'est quitté avec l'envie de se revoir bientôt

À notre arrivée à Voreppe, nous avons été accueillies par des "paparazis"qui tout au long de la séance ont photographié les chiens sous tous les angles ... nous espérons voir bientôt le résultat. Donc sous les feux des projecteurs, les filles nous ont offert une très bonne séance entre les sauts de haies, les envois de balles, les promenades en laisse ou les caresses. Comme d'habitude, Belle, Dolly, Claudine et moi étions épuisées à la fin de la séance, mais ravies des bons moments passés ensemble et dans l'attente des futures visites.

À l'EHPAD du Perron, j'ai dû décaler une date et du coup, j'ai fait les deux pavillons le même jour, un le matin et un l'après-midi.

Dolly a bien supporté et est restée fidèle à elle-même. J'aime bien faire le pavillon la Messon le matin, car il n'y a pas le problème du goûter et du coup, Dolly est plus réceptive je trouve. Par contre, l'après-midi au Varjé s'est bien passé avec visites dans les chambres et c'est un plaisir de voir que dès que l'on mentionne le nom de Dolly, les sourires apparaissent sur les visages ...

A l'EHPAD de St Étienne de Saint Geoirs, la pauvre Christiane (eh oui ! nous sommes deux Christiane !) avec sa chienne Doris a commencé la séance toute seule pendant que moi, n'ayant pas vu sa voiture, je l'attendais dehors ... heureusement que l'animatrice a, elle, reconnu ma voiture et est venue à ma rencontre. Dolly n'avait pas très envie de travailler et a passé plus de temps à faire "l'aspirateur" qu'à autre chose sauf quand je me suis décidée à sortir la balle pour la motiver ... heureusement, les résidents aiment bien la lui lancer !

Voilà encore un mois de passé et plein de bonheur ... j'adore cette activité ... et vivement la prochaine visite !

Christiane
Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 28/03/2014

Christine avec Orion et Ziyang, Françoise avec Mala et Plume

En emmenant chacune deux chiens, nous pouvons choisir le chien qui convient le mieux à chaque enfant ...

Dans le premier groupe, après un début souriant sur le tapis, T semble barbouillé. On le remet en position assise et je dépose Plume sur ses genoux. Position bien appréciée.

N est sur le tapis entre T au début et A, il est très actif et en forme. A a appris récemment à se tourner sur le côté, elle progresse beaucoup en ce moment et comme la dernière fois, elle cherche la main de Marie, geste qu'elle faisait pour la première fois à notre dernière visite.

Dans le deuxième groupe, M me semble moins actif que la dernière fois, H est très agité : de nouveaux éducateurs auxquels les enfants doivent s'habituer ... Mais il caresse doucement et exprime son agitation verbalement et en gestes non tournés vers les chiens.

Enfin, arrive le groupe de G et C. G explore la tête de Mala, puis les pattes de Ziyang tandis que C hésite entre son attirance vers les chiens et sa crainte de les toucher, elle s'enhardit par petites touches.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Vaise, Foyer Clairefontaine, 27/03/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

Nous sommes accueillies, en l'absence de Céline, par Cécilia que nous avons déjà rencontrée et par C. Celle-ci prend la laisse de Ziyang et nous prenons l'escalier pour atteindre le service au troisième étage. Cécilia pratique la langue des signes et cela nous aide bien. Nous retrouvons des résidents déjà un peu habitués et de nouveaux qui sont très vite à l'aise.

Lily appécie les caresses, encore plus les friandises ! elle reste calmement sur les genoux, puis exécute quelques exercices, Ziyang attire à juste titre l'attention. Des poses pour la photo, des traces tangibles pour partager avec tous.

Quand nous repartons, il est décidé de tenter l'ascenseur avec Ziyang. Hilarité générale devant son attitude : freinant des quatre fers, jouant l'inertie à plat ventre ... plus ou moins traîné à l'intérieur, affalé pendant la descente, osant à peine sortir de la cabine, le pauvre Ziyang ne retrouve lentement sa confiance au rez-de chaussée qu'en franchissant la porte et en retrouvant le sol ferme.

Françoise
Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique service Hélianthe, 24/03/2104

Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Christine reprend à condition de protéger son coude de tout geste brusque. Orion est tout content d'être de la partie et il saura être parfaitement attentif au bien-être de sa maîtresse. De mon côté, Pomme commence sa mue ... sa mue de husky, ce qui n'est pas une mince affaire ! Et Mala est affreusement sale : où a-t-elle été se fourrer ? Trop tard en tout cas pour lui donner le bain ... Donc je décide d'engager Plume car les patients que nous connaissons sont assez doux.

L'infirmier Loïc est là et nous accueille.

R est là, B, G, M et L sont aussi prévus et les patients de passage attirés par les chiens ne sont justement que de passage nous permettant de nous consacrer à ceux que Loïc a choisis. R est tout content de Plume qui se dresse sur ses postérieurs et raffole des friandises, elle s'écarte quand il veut lui caresser le dos parce qu'il est souvent en déséquilibre ... mais je lui recommande de s'asseoir et il caresse Plume autant qu'il veut, Plume le gratifie même d'un petit bisou.

Christine et Orion sont auprès de B, M nous parle beaucoup des chiens qu'il a connus, on évoque même des proverbes concernant les animaux et G cherche dans le dictionnaire dans les fameuses pages roses. On en trouve beaucoup !

Nous constatons en fin d'intervention que la séance a été beaucoup moins fatigante pour nous et pour les chiens, nous sentons combien une intervention sans référent présent en continuité est comme un voyage sans pilote.

Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, IME Mathis Jeune (OVE le Chardonnet), 20/03/2014

Françoise avec Bakou, Pomme et Lily

J'ai prévenu l'équipe que je serai seule : en effet, la séance d'agility dans le parc me semblait délicate à mener seule, aucune de mes chiennes n'étant vraiment spécialiste et donc je n'avais que des "élèves" près à batifoler sans montrer le bon exemple, ce qui n'est pas assez encourageant pour des enfants eux aussi débutants de cette activité.

Nous partons donc en balade. Lily se retourne assez souvent vers moi au début, mais ça s'arrange de façon acceptable quand nous quittons les troittoirs de la ville pour les chemins champêtres ... De même, au début, je garde une laisse de sécurité pour tenir Pomme et Bakou, la circulation peut effrayer cette dernière et pas question de faire un écart mettant en danger un enfant. Pomme ne sait pas encore marcher au pied de façon disciplinée avec les enfants ... qui parfois abandonnent la laisse.

En cours de balade, je laisse un enfant en autonomie avec Bakou, qui ne s'éloigne pas énormément de moi et je finis par confier aussi Pomme en autonomie à un enfant plus méthodique.

Quand je sens Lily un peu fatiguée, je la libère et elle accompagne joyeusement le groupe sans laisse.

Passage d'une petite rivière, les chiens se désaltèrent sans entraîner les enfants dans l'eau : les quelques centimètres de profondeur seraient suffisants pour mouiller les chaussures et par chance, Bakou ne se couche pas dans l'eau ! Nous franchissons la "rivière" sur un pont étroit mais bien stable.

Une pause pour désaltérer les enfants, Pomme n'a pas envie de friandises, mais Bakou et Lily sont toujours partantes.

Une autre pause dans une prairie, je lâche Bakou qui batifole avec Lily déjà libre, les enfants sont ravis. C, toujours très attaché à Pomme, me demande pourquoi Pomme n'est pas libérée ... Quand les enfants sont calmes, je la détache : elle court joyeusement ... à une distance plus grande que les deux autres, elle est toujours un husky, même si elle est bien élevée ! Je sens l'inquiétude de C. J'attends un temps raisonnable de détente pour Pomme et je la rappelle : après plusieurs retours en plein galop qui ne font que passer devant moi, elle revient doucement en se dandinant : je la félicite chaleureusement. C est rassuré ! Trois chiennes pour cinq enfants, deux accompagnateurs et moi, chacun a pu tenir l'un ou l'autre chien à loisir.

L a parfois lâché la laisse de Lily qui est partie toute guillerette sur le chemin au milieu des enfants. Pas de souci ! Les autres enfants ont tenu la laisse de Bakou de façon très responsable et C a été très attentif à Pomme. Lily a appris à suivre la petite M et un peu de discipline a fait du bien à ma petite dernière !

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, Hôpital Jean Dechaume, 19/03/2014

Isabelle avec Fulky, Françoise avec Plume

Nous nous retrouvons pour une présentation commune. Dans les interventions suivantes, nous viendrons alternativement : chaque chienne sera plus à l'aise et le rythme, hebdomadaire pour les enfants, sera moins lourd dans notre planning.

Les enfants et leurs encadrants viennent à notre rencontre. Jonathan et Thierry sont les deux infirmiers partants pour ce projet et ils nous présentent aujourd'hui deux jeunes garçons. Le troisième enfant concerné par le projet est absent aujurd'hui.

L'un, disons A, est d'emblée intéressé alors que l'autre, disons B, reste sur la réserve en observateur. Au cours de l'intervention, ce dernier s'apprivoise en offrant des friandises à la petite Plume. Le premier, A, est plus attiré par Fulky qu'il brosse. Nous partons dans une petite promenade dans le parc de l'hôpital et surprise au retour, B prend la laisse que lui tend Thierry ... Certes, c'est plus la chienne qui mène le train, mais B semble conquis ! A apprécie la venue des chiens, mais il a aussi hâte qu'elle se termine.

Nous remontons dans le service, puis les enfants et les deux infirmiers nous raccompagnent et B me suit ... Une adoption réussie ! Jonathan vient l'aider à revenir vers le groupe.

De part et d'autre, nous sommes enchantés de cette prise de contact. Je suis fière de ma petite Plume. Une nouvelle expérience commence ...

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, service Michel Perret, 18/03/2014

Françoise avec Bakou

Comme je suis toujours seule en visite, je choisis de ne prendre qu'un chien ... plusieurs chiens feraient bien sûr plus d'animation, mais ce serait aussi plus contraignant et donc plus fatigant.

Bakou connaît les lieux, bien qu'elle y soit toujours venue à plusieurs. J'ai emporté les petits dés de dinde cuits et légèrement séchés.

Peu de résidents, une résidente qui craint un peu les chiens et une autre accompagnée de trois amies venues lui rendre visite ... j'ai d'ailleurs quelques difficultés à reconnaître qui est hospitalisée, qui n'est que de passage. Une autre résidente nous rejoint un peu plus tard, mais participe moins, probablement en raison du groupe très à l'aise des quatre amies ou parentes.

En effet, la mamie de 90 ans a arrêté le vélo à 83 ans et à 80 ans, elle faisait une virée d'une journée de 80 km : on parle beaucoup vélo ! L'animateur est aussi un adepte du cyclotourisme. Bakou qui a tout de même été abondamment caressée et bien appréciée joue la carpette pendant que nous bavardons.

Pour la récompenser de sa prestation dynamique, je rentre par les bords de Saône et lui offre une trempette près des guinguettes de Rochetaillée. Les aménagements tout neufs sont visiblement appréciés, mais je regrette un peu l'ancien côté sauvage et les places de parking.

Françoise
Le chien visiteur

Couzon, foyer OSL La Rivière, 17/03/2014

Françoise avec Mala

Christine est encore indisponible et comme Ziyang n'a pas encore appris à conduire ... J'emmène Mala seule de façon à assurer paisiblement l'intervention : deux chiens se partageraient l'attention du public, mais la vigilance serait plus intense.

Après une petite marche hygiénique où j'admire de près la falaise éboulée au dessus de Couzon, je rejoins le bâtiment.

L'éducatrice Christine et la jeune satgiaire Tatiana nous accueillent avec les résidents dans le petit salon, le soleil est bien présent ! mais les parasols d'été ne sont pas encore installés.

Mala est papouillée et gâtée d'abord par les trois résidentes : C très à l'aise, A et S plus discrètes mais toutes les trois se souviennent bien des chiens ! Une autre résidente C reste d'abord en retrait, part, puis revient et s'intègre bien à notre groupe. Ces messieurs arrivent peu à peu, M puis F et C et R enfin.

Donc caresses en préliminaire, distribution de gâteries aussi, puis brossage. Je sors ensuite la trousse à friandises et Mala repère bien les résidents généreux ! en particulier A qui donnerait volontiers tout le contenu de la trousse, délicatement un petit morceau après l'autre ! M fait patienter Mala en lui causant ...

On cache la trousse, Mala cherche essentiellement à vue. Elle oublie parfois de lever la tête ! et n'ose pas chercher derrière le dos des personnes. Mais on la récompense toujours !

Je sors la balle ... intérêt quasi nul pour Mala ! Je cache une friandise à l'intérieur et là, le jeu fonctionne ... avec récompense si Mala rapporte, même si parfois la friandise sort un peu vite de la balle. Je cache la friandise sous le chiffon à essuyer les mains et le jeu fonctionne bien encore ... D'autant plus que Mala saisit ce chiffon en emprisonnant la friandise à l'intérieur : le chiffon apporté, on lui offre la friandise restée à l'intérieur.

Certains chiens, comme Mala ou Bakou font confiance à l'humain pour résoudre leurs problèmes et ne cherchent qu'à peine ... alors que Pomme adore la phase de recherche et apprécie les jeux plus que le butin.

Au final, un après-midi agréable que je termine en m'arrêtant un instant en bord de Saône vers Albigny : Mala s'offre une trempette toute contente. Je suis pour ma part satisfaite d'avoir pu éviter qu'elle n'engloutisse le pain trempé qui a été généreusement mis à disposition pour les cygnes !

Françoise
Le chien visiteur

Beaurepaire, MAS, 14/03/2014

Gérard avec Happy

Nouvelle visite à la MAS de Beaurepaire.

La bibliothèque nous est réservée pour l'activité, Happy était très joyeux à son arrivée : il sait qu'il va jouer et avoir plein de papouilles, il na pas été déçu !

M nous a gratifié de beaucoup de sourires, elle a vraiment montré sa joie de revoir Happy. MC a brossé Happy, elle a prononcé des sons de contentement, ce qu'elle ne fait pas ordinairement ... l’éducatrice en était très surprise et très émue aussi, elle a aussi lancé le jouet à Happy, un très bon contact.
S n'a pas été très intéressé, mais a quand même eu quelques regards pour Happy, nous verrons ses progrès par la suite.
B  n’était pas à l'activité, trop occupé avec ses copines le coquin, mais on s'est rencontré au moment de partir et il a bien fait connaissance avec Happy, il a déja été en contact avec des chiens et ça se voit, il a tout de suite eu les bons gestes.
Je devais voir N mais elle est  partie en vacances avec sa famille, nous ferons connaissance à la prochaine visite.

Voila, ça se passe très bien, c'est génial !

Gérard 
Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 06/03/2014

Christine et Françoise avec Pomme

Il ne s'agit pas d'une visite aujourd'hui, mais d'une réunion de bilan sur l'activité avec Loïc, l'infirmier à l'initiative du projet. Pomme n'est là encore qu'à titre de promenade ...

Nous avons constaté, Christine et moi, depuis de nombreuses séances, l'absence de notre référent Loïc et même de l'autre infirmier Didier également impliqué dans le projet. Certes, des soignants étaient toujours présents, mais ces personnes n'étaient pas toujours au courant et les patients que nous rencontrions semblaient parfois "pris au hasard" ...

Loïc déplore comme nous cette absence dûe à des contraintes de service et note comme nous que le projet perd ainsi beaucoup de sa richesse par manque de suivi.

Ayant la même analyse, nous constatons qu'en avril, une solution peut être trouvée et que les dernières séances de mai et juin ne poseront pas de problème. Enfin, nous convenons de caler les visites sur son service pour septembre, planning que nous établirons dans les mois prochains.

Nous sommes mutuellement très satisfaits de cette rencontre et repartons avec enthousiasme.

Françoise
Le chien visiteur

Saint-Cyr, IME Pierre de Lune, 03/03/2014

Christine et Françoise avec Pomme

Un nouveau contact, une rencontre ... Pomme n'est là qu'à titre "décoratif" !

Les éducteurs stagiaires sont souvent à l'initiative de projets qui se perpétuent ensuite ...

Deux interventions sont prévues en avril en relation avec le diplôme de fin de stage. Ensuite, un projet sera mis en place pour septembre ...

Il s'agit d'enfants de 6 à 21 ans et les encadrants sont très nombreux.

Françoise
Le chien visiteur

Beaurepaire, MAS 27/03/2014

Gérard avec Happy

Christine et moi n'avons pu suivre la MAS du Plat du Loup de Seyssuel vers Beaurepaire : trop de distance ... mais heureusement, le relais a été assuré  (Françoise) :

Hier après midi, nous avons avec Happy (Cookie) fait notre première visite à la MAS de Beaurepaire. Comme c'était la première fois, nous en avons profité pour nous rendre dans les différentes unités, l'animatrice a toujours été présente et le personnel médical vraiment très sympa et très intéressé par l'activité. Happy ne savait plus où il allait avoir le plus de papouilles, il était aux anges. J'avais apporté son jouet : une balle qui fait du bruit, les résidents la lui ont lancé et pour certains, il leur ramenait dans leurs mains. Nous avons eu des sourires et des éclats de rire aussi, de grands moments d'émotion.
Nous avons ensuite été dans un espace de vie où les résidents sont très autonomes : à notre arrivée, une résidente s'est refugiée au fond de la pièce en disant qu'elle avait peur des chiens. Alors je ne me suis pas approché, je me suis contenté de lui parler et lui montrer avec les autres résidents qu'il était très gentil ... c'est elle finalement qui a commencé à s'approcher, et par l'intermédiaire du jouet qu'elle a accepté de lançer, le contact s'est etabli. Il n'a pas fallu longtemps pour qu'elle se laisse approcher, et finalement à la fin de la séance, elle s'est accroupie, a fermé les yeux et s'est laissé faire un bisou par Happy, l'animatrice n'en revenait pas et la résidente à notre départ a dit à Happy "au revoir mon copain". Quelle chose est montée en moi à ce moment là, c'etait vraiment très fort.
Voila c'est parti pour les visites ! Elles auront lieu une fois par mois dans un premier temps le vendredi après midi, et ensuite nous verrons pour en faire plus .

Gérard 
Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 27/02/2014

Françoise avec Pomme

En l'absence de Christine et de Danièlle, empêchées par des impossibilités médicales chacune, j'emmène Pomme qui assurera tranquillement la visite. Je lui emporte des friandises de choix et je surveillerai l'heure pour ne pas abuser de sa gentillesse.

Un groupe de résidents est parti récemment en voyage et a rencontré des chiens de traîneaux. Ce n'est pas la première fois et cette activité extérieure leur plaît beaucoup.

Aujourd'hui, c'est d'abord P, souvent un peu distante, qui est ravie de rencontrer Pomme, puis V qui d'habitude nous suit très discrète s'enhardit à prendre la laisse de Pomme et nous voilà en promenade dans le couloir ... suivie de L très attentif. Enfin V qui lui aussi accepte une promenade. Les fidèles sont aussi de la partie et avec Pomme, nous effectuons de nombreuses pérégrinations. AM est aujourd'hui fatiguée, ronchon et s'endort bientôt. Avec l'aide de l'éducatrice, A accepte de caresser la croupe de Pomme, encore un progrès notable ! Bien sûr, chacun a profité un peu moins longtemps de la chienne, mais nous avons pu passer un moment avec tous ...

En fin d'heure, c'est une petite chatte qui s'invite : elle s'apprivoise avec les résidents et attendait des petits ... apparemment, ils sont nés quelque part !

Au début, ni Pomme, ni Queue cassée (nom choisi en raison d'un souci évident) ne se sont vues, puis Queue cassée se fige toute en observation. Quand Pomme l'aperçoit à son tour, ma chienne ne jappe pas, ni ne tire : elle sait où elle est et elle se contente d'observer ... avec une intensité extrême. Elle accepte d'accorder encore une ou deux caresses à JF ou à Y, mais son esprit est entièrement mobilisé. Queue cassée ressort après avoir reçu et dégusté son petit bol de lait et sa sortie est toute de discrètion. Après un temps raisonnable pour ne pas la déranger dehors, nous prenons nous aussi congé : Pomme a bien travaillé et elle ne pense plus qu'à Queue cassée !

Chien et chat peuvent s'entendre, les familles qui accueillent ces deux compagnons ensemble dans leur foyer ne sont pas rares ... Mais il faut distinguer le compagnon du foyer et l'Autre rencontré par hasard à l'extérieur. S'il n'y a pas fuite, il n'y aura pas forcément poursuite ... il y aura tout de même intense observation !

Pomme vit, outre ses quatre compagnes chiennes, avec deux chattes sans aucun souci, elle est même l'une des plus respectueuses et recherchée des chattes. Elle a été habituée aux poules, aux canes ... la compagnie des chèvres est encore à travailler, car si l'imprégnation jeune est bien sûr efficace, l'acceptation à l'âge mûr est affaire de patience et de vigilance.

Françoise
Le chien visiteur

Francheville, MAS Violette Germain, 28/02/2014

Séance annulée : le public est trop nombreux pour que je puisse seule intervenir. 

Françoise
Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Etang Carret, 25/02/2014

Françoise avec Lily

J'interviens seule et c'est tout à fait envisageable puisque nous venons spécifiquement pour R, B et M. Lily est un peu plus sollicitée, mais R, B et M comprennent bien la situation.

Caresses, promenades dans l'appartement, petits exercices de Lily, avant la pluie en plus !

Françoise
Le chien visiteur

Vorreppe, IME, /02/2014

Chris avec Dolly et Claudine avec Belle

Franchement, nous avons eu une sacrée chance avec nous pour cette deuxième visite à Voreppe car le soleil était au rendez-vous et nous avons tous pu profiter de cette belle journée en nous installant à l'extérieur.

Cette deuxième visite confirme ce que nous avons préssenti, Claudine et moi :

1-J'adore faire équipe avec Belle et Claudine .Nos couples maître +chien se complètent à merveille. Nous occupons tout l'espace et profitons, soit ensemble, soit séparément de très bons moments avec nos toutounes qui , sans être chauvine , sont au TOP !

2- Ces enfants sont formidables et c'est un grand bonheur de passer un moment avec eux. Ils sont pleins de vie, d'envie, de malice aussi ... comme C qui a su mettre chiens et maîtres dans sa poche ...

Le plaisir de voir des enfants s'ouvrir, les regarder avec les chiens s'appravoiser les uns avec les autres ... c'est pour ça que j'aime être "chien visiteur".

Nous avons eu de nouveaux enfants cette fois-ci car, comme nous l'ont dit les animatrices, ceux du mois de janvier ont fait des envieux ...

Les enfants se sont bien dépensés en faisant passer les fifilles dans un cerceau ou en jouant à la balle ou promenant les chiens en laisse, ou en faisant des séances de brossage ou tout simplement en passant un instant privilegié avec un animal.

Ils sont repartis fatigués mais avec cette petite lueur au fond des yeux qui nous fait chaud au coeur et qui nous donne envie de revenir bientôt.

Autre bonne nouvelle : nous allons commencer d'autres visites avec Claudine dés le 12 Mars au M.A.S. à Beaurepaire, ce sont cette fois -ci des adultes ......

Nous attendons cette 1ere visite avec impatience et espérons en retirer beaucoup de plaisir ...

Chris
Le chien visiteur

Ecully, EHPAD Louise-Thérèse, 20/02/2014, annulation

En raison de l'indisponibilité provisoire de Christine ... et de celle de Chantal, je préviens l'établissement de l'annulation de l'intervention et des suivantes.

En fait, en raison d'un changement subit de situation professionnelle de son conjoint, d'un déménagement, Chantal n'est plus en mesure de reprendre les visites au printemps à notre place, comme nous l'avions prévu.

Le public est très nombreux et je ne pourrai pas assurer l'intervention seule sans une grosse fatigue de mes chiennes ... ce qui n'est pas envisageable, eu égard aux autres visites prévues.

Nous gardons les coordonnées de l'établissement, et nous les communiquerons aux nouveaux diplômés qui se formeront bientôt.

Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 17/02/2014

Françoise avec Pomme

Christine s'est blessée au coude et ne peut conduire. On en saura plus demain.

Aujourd'hui, je rencontre dans la salle d'animation des têtes familières, R et S, et d'autres qui sont déjà venus A, S et D. Dans la salle, ils ne sont pas plus de trois à la fois car R repart bientôt, S se fatigue aussi et retourne dans son service des Marronniers et S, puis D arrivent après leur départ. C'est idéal pour un seul chien aujourd'hui !

Pomme est très contente de reprendre les visites qu'elle avait interrompues à la suite de sa petite blessure à la joue. Seule la hauteur de poil différente permet de localiser l'endroit où la chienne s'est superficiellement coupée sur une branche morte. Elle aime les caresses, ne rechigne pas à obéir : assis, couché, pas bouger et même à chanter ...

La soignante est accompagnée d'une stagiaire et la séance se déroule de façon intéressante et calme.

Françoise

Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 14/02/2014

Christine avrc Orion et Ziyang, Françoise avec Plume

Orion est atteint du syndrôme de Cushing. Une petite tumeur près de l'hypophyse ... Le traitement lui a permis de retrouver une meilleure forme et chaque fois que Christine part en visite avec Ziyang, il demande de plus en plus clairement à venir lui aussi. C'est pourquoi il participera selon son état de façon douce ...

Pour ma part, je n'ai emmené que Plume pour lui offrir une séance en solo avec moi : les enfants de Caluire sont calmes et cette ambiance douce va contrebalancer l'agitation de ceux de Vaugneray ... encourageant Plume !

Comme toujours, en plus de l'éducatrice Marie, une personne prend des notes et d'autres encadrants viennent jeter un coup d'oeil au changement de groupe ...

Le premier groupe : A me reconnaît et manifeste son contentement de voir Plume, alors que T ne rêve que de Ziyang. La petite fille me saisit la main, et dans la séance, elle attire l'éducatrice vers elle.

Quant à N, qui arrive un peu après, c'est Orion son préféré !

Orion qui montre une expression ravie, couché entre N et A, pendant que je présente Plume à T, communication réussie, différente de celle établie avec Ziyang mais effective.

Viennent ensuite H, M et C. H a un peu peur du volume de Ziyang, c'est donc avec O qui reçoit les caresses, pendant que Plume posée sur la tablette de M se fait masser.

Quand ensuite, je dépose Plume près de C, dont c'est la première séance, il est clair que l'excitation, l'attirance et la crainte se mêlent pour C, mais Plume, plus petite qu'Orion, l'effraye moins. La présence de H est perturbante pour Plume car il se met à crier, Plume se réfugie derrière moi, puis près de Christine non loin de M. H se maîtrise dans ses gestes envers les chiens, mais il prend beaucoup sur lui et parfois, ça déborde ! Il rejoint son groupe, mais sa présence contrôlée est de plus en plus longue. J'attire de nouveau Plume près de C pour finir au calme. Comme à chaque changement, je l'emmène boire et lui laisse un peu de repos.

Dernier groupe avec G et C. C a participé dans son fauteuil pour ses premières séances, mais aujourd'hui, elle est couchée au sol sur le tapis et la position ou le changement de position la laisse très tendue au début. J'offre des friandises à Plume pour que son poil touche légèrement C et quand la petite chienne s'écarte, je vois C qui la cherche des yeux. Au fil de la séance, C est de plus en plus détendue. Elle touche aussi le poil d'Orion.

Le changement de chien permet à la fois de soulager le travail des chiens, mais aussi de choisir le chien le plus adapté ou simplement préféré pour tel ou tel enfant. L'éducatrice Marie nous propose de revenir ainsi à trois chiens.

Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, IME Mathis Jeune, 13/02/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Plume et Lily

Le temps menace pluie et tempête ! prévoyant que la randonnée sera annulée avec repli à l'intérieur, j'en profite pour présenter aux enfants mes deux petites que les enfants ne connaissent pas.

Dans la salle de réunion, quelques tables sont repoussées, mais l'espace n'est pas très généreux ... Pour Plume, les enfants sont inquiétants, nombreux et empressés ! J'explique son retrait près de moi et je recommande aux enfants de la laisser s'habituer à eux en douceur. Les enfants comprennent assez bien ... d'autant plus que Lily n'a pas de prévention et est ravie de rencontrer tous ces enfants qui distribuent abondamment les friandises. Je leur ai confié une petite boîte dont l'orifice un peu étroit procure les friandises au compte-goutte ! sage précaution ...

L'essentiel est que les petites sont bien acceptées ... et réciproquement acceptent les enfants avec intérêt, même si Plume garde un peu de réserve.

Et puis Ziyang est là ... les enfants le connaissent bien.

Après l'euphorie de la découverte et la distribution de friandises, on sort les jeux :

Lily connaît moins bien que Pomme et surtout, elle comme Plume, n'est plus vraiment affamée ... sa gourmandise a des limites. Mais les enfants observent et s'intéressent ...

Puis Christine leur demande comment on approche un chien, les règles essentielles à une bonne compréhension et le moins de risque de morsures. On leur explique qu'il faudra s'en souvenir !

Une réunion doit se tenir ensuite dans la salle, on va aérer et les enfants vont aller se détendre dans le parc. Pour les chiens, c'est bien suffisant : à l'intérieur la fatigue est plus intense.

Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital de jour Jean Dechaume, 11/02/2014

Isabelle, Françoise

Premier contact avec l'équipe. Le projet concerne trois enfants dans une activité à visée thérapeutique.

Docteur, infirmiers, cadre de santé, personnel de service et éducateurs ... nous avons répondu aux questions.

Une convention va être signée.

Nous interviendrons en alternance de façon à assurer une intervention tous les mercredis hors vacances scolaires, avec Fulky et Plume.

Françoise
Le chien visiteur

Décines-Charpieu, halte Montaberlet, 10/02/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala et Plume

Il pleut abondamment ! à peine, un petit tour pour les précautions hygiéniques, puis du parking à la halte, et mes chiennes sont trempées ... Le poil de Ziyang a laissé glisser la pluie et il est assez vite sec, mais Mala reste humide encore un moment tout en gardant une allure présentable, et Plume mouillée n'est plus que l'ombre d'elle-même ... son poil est fin et peu abondant, il paraît mousseux et est très agréable à caresser quand elle est sèche, mais quand elle est mouillée, aïe !

Donc c'est Ziyang qui gagne les faveurs de L ! Aujourd'hui, A est absent et les enfants présents sont plus agités que ce petit garçon que Plume sait bien apprivoiser.

Petit à petit, Mala est enfin sèche et ensuite Plume retrouve son volume. S la caresse un peu, pendant que S promène Mala. L reste fidèle à Ziyang. N et Y viennent vers mes chiennes par moment, mais ils sont un peu énervés. Le temps ne réussit pas à tous ...

Françoise
Le chien visiteur

Neuville, hôpital intercommunal, FAM, 06/02/2014

Christine avec Zyang, Françoise avec Lily

Le service a oublié notre venue, mais nous accueille avec plaisir :

Pour changer, nous retrouvons les résidents en salle d'animation et il apparaît vite que la table est un support bien pratique pour caresser Lily. Ziyang reste plus raisonnable, les quatre pattes à terre ... Quelques promenades dans le couloir, ce qui vaut l'équivalent d'une séance de kiné supplémentaire ! Tous sont sourire aux lèvres et G qui nous dit avoir peur des chiens a quitté sa chambre pour nous rejoindre et elle prend même Lily sur ses genoux.
Françoise
Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jules Courmont, service Michel Perret, 03/02/2014

Je suis venue avec Mala et Lily et je rencontre l'animateur sur le parking :
pas de visite, le service est en quarantaine ... Je préviens Christine qui venait sans chien et se perdait en déviations.
Nous aurions préféré un coup de fil à midi et évité les déplacements inutiles ...

Toutefois, j'ai profité de ma venue à Lyon-Sud pour repérer l'hôpital Jean Dechaume où j'ai rendez-vous avec Isabelle mardi prochain.
Françoise

Ecully, EHPAD Louise-Thérèse, 30/01/2014

Françoise avec Mala, Plume et Lily

Christine et Chantal sont indisponibles. Le sachant, j'emmène mes trois chiennes qui se fatigueront moins en se répartissant les résidents. L'animatrice Maëlle me demande s'il est possible d'intervenir successivement en deux lieux, car elle est seule aujourd'hui. J'accepte en proposant deux fois vingt minutes.

Le premier groupe au Séquoia est d'une vingtaine de personnes, c'est beaucoup pour si peu de temps, même si les chiennes vont de l'un à l'autre avec enthousiasme !

Lily reste volontiers sur les genoux à condition de ne pas être serrée de trop près, Plume savoure les caresses sur les genoux d'une résidente pendant que Mala explore le sol à la recherche de quelques miettes oubliées. Je gère les changements de genoux, sans oublier de récompenser les petites pour leur calme et je rappelle Mala pour des caresses ... J'organise aussi des petits exercices, le jeu de "pas toucher", le saut de Plume ou Lily par dessus Mala, le saut de Lily par dessus Plume (Plume n'a pas encore bien l'habitude !) et les petits tours de danse de Plume et Lily.

Mais tout le monde n'a pas eu son moment d'intimité avec un chien, car déjà il faut rejoindre l'autre lieu (que j'espérais proche pour laisser les affaires) ...

Il faut aller dans l'autre bâtiment aux Érables (?) et tout emmener. J'explique à Maëlle qu'un trop grand nombre de résidents conduit à des frustrations pour certains et que lorsque Chantal interviendra seule prochainement avec donc un seul chien, il faudra choisir les bénéficiaires pour s'adapter.

Le trajet détend mes chiennes, mais le second salon est très petit et voilà bien encore une dizaine de résidents. Les chiennes participent encore avec enthousiasme, encore que Mala est plus souvent à la chasse aux miettes ... Une résidente ne veut pas que Mala s'approche, sans que ce soit de la peur semble-t-il. Je rappelle la chienne qui revient gentiment, mais reprend son manège un peu après. La résidente ne semble pas plus offusquée du moment que je rappelle Mala à chacune de ses demandes.

Lily fait de petits stages sur les genoux, je récompense et lui propose aussi des exercices plus dynamiques pour éviter sa saturation. Plume paraît grosse en comparaison de Lily, et les résidents paraissent plus affaiblis dans ce salon, elle reste donc à terre. Plume et Lily dansent ...

Christine et moi ne visitons plus beaucoup de maisons de retraite et je constate encore une fois qu'il est difficile d'obtenir un nombre de résidents raisonnable ...

Françoise
Le chien visiteur

Jassans-Riottier, EHPAD La Rose des Vents, 28/01/2014

Sylvette avec Aby et Evy, Julie avec Hercule, Danièle avec Smartie et Fripouille

Danièle va bientôt déménager, laissant Sylvette seule, mais Julie, nouvelle diplômée va la rejoindre :

Je suis allée à la Rose des Vents avec Julie du club de Messimy et son bouvier bernois Hercule. Danièle nous a rejointes.
Tout s'est bien passé. En principe, Julie va continuer de venir avec moi. Son chien est très calme et a été bien accueilli.

Il était tout de même content de sortir et se détendre, car c'était la première fois et il a été un peu stressé, mais n'a pas eu l'air de "souffrir".

Sylvette
Le chien visiteur

Lyon-Vaise, foyer de Clairefontaine, 28/01/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala et Plume

J'arrive très en avance ayant prévu les éventuels bouchons ... Pas de souci ! Il fait sec et le soleil timide est agréable. Promenade hygiénique pour les deux chiennes.

L'animatrice nous rejoint avec C au moment où arrive Christine, elle découvre Ziyang qu'elle ne connaissait pas ...

Pendant cette séance, F, qui voit très peu en plus de la surdité, reconnaît très bien les chiens et c'est elle qui trouve le signe de Ziyang : les mains en conque de chaque côté de la tête qu'on remue doucement pour évoquer le gros nounours ! Pour Plume, le mouvement de la plume qui virevolte et Mala, le signe du mouton ...

Nous expliquons qu'Isabelle et Fulky ne viendront plus car nous nous sommes réparties différemment les établissements pour faire face à la demande ...

Outre F et C qui connaissent déjà bien les chiens, il y a aussi M et T que nous avons déjà rencontrés quelquefois et beaucoup de nouvelles personnes que nous reverrons certainement. Une dame F émet quelques sons peu importants et l'animatrice nous dit qu'elle criait énormément une demi-heure avant : la promesse de la visite des chiens a suffi à l'apaiser ... et leur donner des friandises lui plaît beaucoup.

Plume est déjà venue et est à l'aise, Mala est toujours très professionnelle et Ziyang comprend bien ce qu'on attend de lui. Nous avons donc trois gabarits distincts et chacun a ses avantages : Plume monte sur les genoux, Mala peut monter sur le fauteuil ou le banc ou rester à terre, et Ziyang peut se faire caresser debout, assis ou couché en pleine décontraction ...

Françoise
Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 24/01/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala et Plume

Orion est malade et donc indisponible. Ziyang va pouvoir être relayé par Mala ou Plume pour qu'il ne se sente pas épuisé par un emploi du temps subitement très rempli dans des contextes qu'il connaît encore peu.

J'arrive avec dix minutes de retard, itinéraire mal choisi, bouchons ?

Christine a commencé et Ziyang est couché près de T. T est très intéressé par ce gros chien calme.

Je sèche bien mes chiennes, car en plus il pleut ! et je commence avec Plume qui très vite est bien sèche. Je la dispose entre A et N. A la regarde, puis saisit la laisse et semble toute contente. N repart et est remplacé par H et M. Je change de chienne et prends Mala pour accueillir H et M. Christine met Ziyang au repos et reprend Mala, tandis que je prends Plume que je pose sur la tablette de M et le voilà qui caresse sans arrêt, un peu de massage aussi et Plume apprécie ...

H est un peu effrayé par Ziyang, il est quand même assez gros ! mais avec Mala qu'il connaît bien, il l'aborde avec des gestes extrêmement maîtrisés alors qu'il libère son énergie par des gestes plus vifs vers les humains. Il aime surtout les battements de sa queue. J'évite le contact avec Plume pour aujourd'hui.

Ensuite, G et C. Pour C, c'est la deuxième séance et elle reste dans sa chaise. Je pose Plume sur la tablette. C a des moments d'intérêt marqué, puis elle rentre en elle-même. Puis elle s'intéresse de nouveau à la chienne ...

G a des mouvements pour saisir le poil ou la patte de Mala, plus doux envers Ziyang, mais après un temps d'adaptation, elle est douce aussi avec Mala. J'approche Plume tandis que la petite fille est assise et en tendant une friandise à Plume, la petite chienne se dresse en appui sur la jambe de G : G semble vouloir lui donner elle-aussi à manger : l'éducatrice l'aide et c'est bien ce que voulait G ...

L'éducatrice Marie nous présente la nouvelle directrice de l'IME.

Françoise
Le chien visiteur

Vaugneray, IME Mathis Jeune, OVE le Chardonnet, 22/01/2014


Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou

J'arrive avec cinq bonnes minutes de retard : pas moins de cinq déviations successives sur mon trajet. Nous partons tout de suite pour une randonnée, prévue courte pour pouvoir ensuite faire un bilan avec l'éducateur Éric.

J'ai emmené deux longues laisses, comme précédemment avec Pomme. Un ou deux enfants peuvent tenir Bakou et j'assure l'ensemble de façon plus ou moins rapprochée selon que nous sommes encore en "ville" avec la circulation automobile (surtout camions, bus ou engins surdimensionnés) ou sur les chemins de campagne.

Les chemins en question sont assez détrempés, ce qui ne gêne pas particulièrement Bakou qui se désaltère ainsi à sa guise !

Au retour, nous nous installons dans une salle, Éric, Christine et moi pour un bilan d'abord, puis des projets ...

Le groupe d'enfants pratiquent la randonnée toutes les semaines le jeudi après-midi et une fois par mois avec les chiens. Quand les chiens sont là, le groupe est moins dispersé, il est moins nécessaire de les rappeler à la consigne et les enfants sont toujours plus dynamiques. Nous ajoutons que les enfants se souviennent bien des noms des chiens, s'enquièrent des absents et échangent beaucoup avec nous. Des enfants très réservés ont pris confiance en eux et ils "partagent" les chiens avec facilité.

En projet, soit pour diversifier, soit en cas de grandes intempéries, nous pouvons proposer les jeux pour chiens et l'apprentissage d'agility : l'enfant devenant le partenaire qui enseigne au chien et l'entraîne, auquel cas nous emmenerions nos jeunes chiens qui sont réceptifs, mais ne savent pas "tout faire " par automatisme : une aventure de complicité ...

Françoise
Le chien visiteur

Nos chiens vieillissent ... on demande du renfort !

Flavie avec Rubie et Décibelle

Je vous envoie ce mail, pour demander du renfort si cela intéresse quelqu'un, pour des interventions sur un centre d'autistes à St Pierre d'Allevard (ce sont des adultes qui ont entre 18 et 65 ans).

Je ne vais plus pouvoir intervenir avec ma chienne qui a 14 ans et qui commence à avoir des problèmes de santé.

Nous intervenons tous les vendredis après midi en alternance avec Esther et Céline qui font partie du club d'Aiton et Florence qui fait partie du club des Terres Froides.

Si quelqu'un est intéressé pour me remplacer, ce serait ROYAL

Nos résidents sont très attachants et attendent avec impatience nos visites hebdomadaires - nous intervenons depuis février 2011 sur cet établissement.
Merci aux bonnes volontés.      pour nous contacter

Flavie - Club Canin de St Martin le Vinoux
Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital gériatrique, service Hélianthe, 20/01/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Orion est encore patraque, mais Ziyang va bien.

En arrivant, je m'aperçois que Pomme a une petite tache sur la joue, un peu de terre pensai-je. Il s'avère qu'il s'agit d'une petite blessure dont j'ignore l'origine. Avec Christine, nous désinfectons la petite plaie, assez discrète ... et décidons de l'emmener toutefois en visite en limitant son intervention.

Ziyang a toujours beaucoup de succès, Christine a apporté les jeux et Pomme se limite à quelques jeux, des caresses et à la promenade en laisse dans la pièce avec R.

Bien sûr, je me rends chez le vétérinaire cet après-midi même.
Diagnostic du véto : coupure probablement avec une branche.

Soins : quelques agrafes tout de même, désinfection et pommade avec antibiotique pendant quinze jours !

Françoise
Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 16/01/2014

Christine et Françoise avec Mala et Pomme

Christine conduit Mala et je garde Pomme tout le long de la séance. Nous passons un moment avec chacun, soit en promenade dans le couloir, soit assis à côté de l'un ou l'autre, soit en observant les initiatives des chiennes.

Pomme a une attirance marquée pour Y assis sur son siège en poire et réussit régulièrement à lui provoquer des fous rires ... H assise sur le canapé ne s'effraie pas que Pomme monte sur le canapé au dessus d'Y et ainsi se met à caresser Pomme !

Je pousse le fauteuil d'A, il tient la laisse avec moi, et c'est V qui nous accompagne de près, intéressée sans accepter pourtant de s'impliquer davantage. Aujourd'hui, P accepte de donner une friandise à Pomme, elle interrompt la communication quand elle le décide, mais reste à proximité. J'emmène M en visite dans l'autre appartement, je manoeuvre pour que son fauteuil soit bien garé le long du canapé et je fais monter Pomme sur le dit-canapé : ainsi Pomme est à bonne hauteur pour être observé de M, pour que son poil effleure sa joue, et même qu'elle lui donne un petit coup de langue sur les mains ou encore sur la joue ...

Aujourd'hui, S crie beaucoup ! mais Pomme continue la promenade confiante en moi. Je lui octroie une belle récompense ...

D est revenue de l'hôpital. Après une première rencontre avec les chiens, elle souhaite revenir au calme ... puis revient demander elle aussi "un petit tour" de promenade.

R nous croise dans les couloirs, il ne cherche pas le contact, mais est moins effrayé qu'aux premières interventions. A-M est là depuis peu de temps, mais avec l'aide d'une soignante, elle s'intéresse aussi et caresse le dos de Pomme.

Avec l'éducatrice, nous restons un moment auprès de G dans sa chambre. Ce jeune homme est parfois très agité, mais là tout va bien.

Nous avons peu vu V aujourd'hui, parti pour une autre activité, ni A qui est là depuis peu de temps et qui n'est pas encore habituée aux chiens, mais petit à petit, on sent bien que tous nous ont intégré à leur vie et sont attirés par les chiens ...

Christine a beaucoup travaillé avec Mala elle aussi ... et elle me dit que Mala lui a beaucoup plus fait confiance que lundi à Décines. Toutes mes chiennes adorent Christine, mais travailler avec une autre maîtresse, cela se fait peu à peu pour certains chiens comme Mala, peut-être aussi Lily, mais c'est très difficile pour Bakou et sans doute déstabilisant pour Plume ou Pomme. Nous penserons à travailler cet échange, car cela nous rend bien service quand la nécessité est là et il faut que les chiens restent aussi à l'aise pour que les visites soient toujours un plaisir.

Françoise
Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Etang Carret, 14/01/2014

Christine et Françoise avec Bakou et Lily

Christine est venue sans chien : Orion est toujours en observation et Ziyang est au repos après un soin d'ostéopathie. Cela arrive ... et nous faisons face cette semaine en piochant nos visiteurs dans ma "meute" !

Bakou est déjà venue bien que rarement à Dommartin, Lily est une habituée.

Au début, je confie Bakou à Christine et conduis Lily. Comme R est absent et B pas encore revenue des soins de kiné, c'est M qui profite un moment des deux chiennes à la fois. Bakou connaît bien Christine et l'aime bien ... mais quand B revient au pavillon, il est assez vite évident qu'il est préférable que je reprenne Bakou qui panique un peu et Christine prend donc en main Lily pour M avec stock de mini-récompenses et boîte magique de crème de gruyère ... Pas de souci pour Lily !

Bakou retrouve rapidement son calme et je pousse le fauteuil de B avec Bakou attentive marchant à côté du fauteuil ... B semble beaucoup apprécier, puis elle semble réclamer la petite Lily.

Nous changeons donc de partenaire et M tient la laisse de Bakou, lui fait faire quelques exercices d'obéissance et lui donne des friandises. Bakou se fatigue davantage que mes autres chiennes, car elle reste toujours aux aguets à chaque ouverture de la porte coulissante automatique et donc à chaque arrivée de nouveaux interlocuteurs.

Malgré tout, elle a bien travaillé et a apprécié les caresses ! Lily également, elle saute avec entrain par dessus Bakou couchée l'escaladant plutôt que de se fatiguer ...

Jeudi, je prendrai le tandem Mala-Pomme en faisant un essai de conduite de Pomme par Christine ... Mala a eu très tôt l'habitude d'être conduite par différentes personnes et c'est bien utile !

Françoise
Le chien visiteur

Décines-Charpieu, halte Montaberlet, 13/01/2014

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala et Plume

Orion est au repos, c'est donc la première visite de Ziyang auprès des enfants de Décines. Il a déjà rencontré des enfants autistes à Irigny en extérieur, d'autres en randonnée avec ceux de l'IME de Vaugneray, mais dans une pièce fermée, c'est la première fois. C'est pourquoi Mala est là en renfort de façon à laisser Ziyang s'imprégner de l'atmosphère en douceur.

Ziyang a beaucoup de succès : son gabarit imposant n'est pas un frein. L et Y sont d'emblée autour de lui ! S veut le promener et en cours de visite, A montre lui aussi son attirance. Même S s'enhardit à le caresser ... S qui retrouve avec plaisir Mala qu'il essayait de s'accaparer, mais depuis, il a aussi été apprivoisé par Plume !
A est très attentif : tout en appréciant le contact avec Plume, puis les demandes de caresse plus volontaires de Mala, il observe Ziyang. Quand je lui propose de promener Plume, il se dirige avec la petite chienne vers Ziyang couché au repos ...
Tous les enfants semblent apprécier la présence de trois chiens si différents !
En même temps, certains s'amusent à leur façon ! L'un, N, renverse avec plaisir et détermination la gamelle d'eau ... un autre, plus discrètement, déroule les petits sacs plastique destinées au ramassage des déjections : je retrouve la petite boîte vide sur une chaise, puis les sacs encore attachés, mais en boule, sur le haut de l'armoire des jeux. On a tout de même évité l'ouverture de la boîte à friandises que N secouait avec énergie !
Le relais de nos chiens anciens, pro mais vieillissants se fait donc ...

Françoise

Le chien visiteur

Voreppe, IME Gachetière, 08/01/2014

Chris avec Dolly, Claudine avec Belle

Bonjour à tous,
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire part d'une nouvelle corde à notre arc à Claudine , moi et les tounes :
Nous avons commencé hier les visites dans un nouvel établissement. C'est un I.M.E(institut médico educatif) avec des enfants autistes et des enfants avec handicap physique âgés de 8 à 18 ans.
La séance s'est super bien déroulée. Les enfants ont pratiquement tous accroché, sauf un qui est resté en retrait, mais ne nous a pas quittées des yeux ...
L'équipe d'animation s'est tout de suite intégrée à nous. Il y avait pratiquement un adulte par enfant.
Il y avait en tout 6 enfants d'âges et de pathologies différentes, mais une bonne cohésion .
Comme il faisait beau, nous sommes restés dehors. Belle, Dolly et les enfants se sont bien amusés (nous aussi dailleurs). Il ya eu tout d'abord présentation les uns avec les autres, les fifilles ont été sympas, certains enfants plus audacieux que d'autres, mais pas d'indifférence contrairement à ce que nous pensions et c'est tant mieux .
Vu que nous étions dehors, tout le monde a pu jouer à la balle avec de bons fou-rire et surtout ce qui compte le plus pour nous et qui est notre plus belle récompense, des étoiles dans les yeux des enfants.
Chaque enfant a eu sa relation personnelle avec les chiens. Au bout de 3/4 d'heure, tout le monde présentait des signes de fatigue, donc ce fut le signal du départ avec au revoir et caresses et au plaisir de se retrouver tous dans un mois !

Chris

Le chien visiteur

Neuville, FAM hôpital gériatrique intercommunal, 09/01/2014

Orion avec Christine, Françoise avec Lily

Les deux premières interventions de janvier ont été annulées : je sors d'un épisode grippal. Par ailleurs, Orion n'est pas en forme et le vétérinaire observe la situation.

Nous sommes très attendues au FAM, les résidents sont attentifs et détendus, un seul reste indifférent, c'est P. Tous les autres R, R, A, A, C, C, J, H, L et S participent et partagent caresses et même bisous avec Lily et Orion. Orion va boire fréquemment.

Après la visite, nous décidons d'aménager les prochaines visites pour qu'Orion ne soit pas trop sollicité ... sans être mis à l'écart non plus.

Françoise

Le chien visiteur

Bessenay, IME la Cerisaie, 08/01/2014


annulé

Le chien visiteur

Couzon, foyer la Rivière, 06/01/2014


annulé

Le chien visiteur