ACTUALITÉ 2019 DE NOS
CHIENS VISITEURS

Lyon, centre de jour Prévert, 21/01/2019

Chantal avec Dickens, Christine avec Erine et Ziyang, Françoise avec Mousse

Temps d’hiver … mais nous serons à l’intérieur. Un enfant absent, les trois petits garçons présents profitent calmement des chiens, encadrés par les trois éducateurs.

C’est souvent le cas, imprévu bien sûr, lorsque l’un des participants est absent : les présents adoptent alors des comportements différents, on observe de nouvelles initiatives … Malgré l’interruption des récents congés scolaires, les enfants sont tout de suite à l’aise.

L’un des garçons saisit la laisse de Dickens et la garde une grande partie de la séance, il a une attirance particulière pour les liens … Quand Dickens paraît fatigué, on propose autre chose à l’enfant et il brosse Ziyang avec application, comme il en a l’habitude avec les poneys. Dehors ensuite, il promène Mousse …

Un autre petit garçon, le plus réservé, donne des friandises à Mousse d’abord avec le gant sur sa main, puis sans, il offre le fromage, observe le jeu (le plus simple car Mousse n’est pas très persévérante et attend souvent placidement notre aide).

Erine reste couchée au calme sur le canapé, à côté des enfants qui ne lui demandent rien de spécifique, mais l’enfant l’intègre dans les distributions de friandises : une pour Dickens, une pour Erine, une pour Mousse … Ziyang est couché plus loin, dommage !

Le troisième garçon, impatient de commencer immédiatement à notre arrivée, a trouvé que j’étais trop lente et s’est intéressé d’abord à Ziyang : son attention soutenue dure longtemps puis la fatigue le gagne et ses gestes se font plus brusques.

Quand on sort, les trois enfants partent se détendre sans s’occuper des chiens, ils courent et se défoulent : ils ont tous les trois beaucoup participé et leur fatigue est réelle … l’un revient promener ensuite Mousse, un autre Dickens et deux enfants d’un autre groupe viennent aussi profiter des chiens !

Françoise

Saint-Cyr, FAM des Cabornes, 17/01/2019

Chantal avec Dickens, Françoise avec Mousse

Beau temps, Christine ne peut venir, nous allons Chantal et moi circuler dans les différents appartements avec chacune un accompagnateur …

Mousse est déjà venue, mais depuis plusieurs visites, c’est Oki qui avait pris le relais, aussi les personnes se souviennent d’elle plutôt comme d’un chiot ! alors qu’à un an, elle a déjà une belle carrure … Mousse elle-même se souvient des lieux et des personnes et elle frétille de plaisir comme une ado pleine de punch … puis elle se calme et apprécie avec une expression indéniable de plaisir !

Une résidente tient la laisse tout au long de la visite, avec moi bien sûr. Dans les appartements, certaines personnes ne souhaitent pas être approchées et je leur assure que nous respectons leur refus. D’autres, bien sûr, apprécient …

Un résident qui dans nos premières visites craignait fortement les chiens s’était apprivoisé grâce à Oki et aujourd’hui, il repère vite que ce n’est pas elle, il évite Mousse et refuse donc le contact … mais ensuite, il s’approche quand même et bientôt, il caresse Mousse, lui donne des friandises et déclare qu’il n’a plus peur des chiens !

Dans un appartement, on sort la balle pour la faire rouler, Mousse apprécie, et nous jouons de préférence au pied, car la balle est bien trop mâchouillée et donc baveuse ! baby-foot grandeur nature qui plaît bien … possible si tous les présents sont à l’aise avec les chiens, car Mousse est détachée. La chienne reste circonspecte quand la balle va trop loin, elle n’est pas suffisamment à l’aise pour explorer les autres parties de l’appartement, ce n’est pas plus mal : ainsi elle reste bien dans le périmètre de notre visite. Et puis sous le fauteuil, le glissement des pieds émet une sorte de grognement, alors là encore prudence !

Par contre, l’ascenseur ne pose définitivement aucun problème …

Il est prévu dans deux mois une séance photo avec les résidents qui le souhaiteront, à nous d’amener nos différents visiteurs, à l’établissement de prévoir l’organisation et les résidents pourront conserver des clichés …

Françoise

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 16/01/2019

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Oki

Belle journée encore ! Deux enfants seulement …

Oki a changé de harnais : elle grandit bien sûr, 6 mois et une superbe fourrure …

La petite fille est vraiment à l’aise, Pomme et Oki ont droit aux friandises et au fromage, elle invente un jeu : poser la friandise sur le dossier de la chauffeuse et Pomme la saisit en inclinant la tête, alors qu’Oki pose deux pattes sur l’assise ou grimpe carrément dessus. La petite propose aussi les jeux et la balle mais ce jeu inventé par elle lui plaît particulièrement !

Le petit garçon promène Pomme avec la laisse courte, puis l’attire sans laisse avec une friandise : en partant au bout de la pièce, il nous dit « au revoir » avec une jubilation manifeste …

Les deux enfants fonctionnent ensemble en collaboration interactive et paisible, c’est un point très positif !

Françoise

Rillieux, centre de jour des Verchères,15/01/2019

Chantal avec Dickens, Françoise avec Mousse

Beau temps, frais mais ensoleillé … Depuis ce week-end, Mousse a fêté son premier anniversaire (le 13) et Oki ses premiers 6 mois (le 11) !

Christine n’a pu venir et c’est (comme une fois précédente) l’occasion pour la petite fille de s’occuper de Dickens de façon assez active, d’abord à l’intérieur, puis dehors. La voir prendre des initiatives est un vrai plaisir …

Par contre, le petit garçon qui affectionne Jazz et sa vivacité qui répond à la sienne, lui, s’intéresse à Mousse ! Au début, il est très directif et assez radin sur les récompenses : Mousse se colle à moi, peu convaincue ! Je m’efforce de lui donner de meilleures dispositions : on parle d’abord à la chienne, on ne la tire pas (Mousse n’a pas l’inertie d’un léonberg comme Ziyang) et on récompense souvent ! Le petit garçon essaie d’en tenir compte, mais c’est difficile pour lui, il demande à sortir, ce qu’on fera après avoir pris le temps de s’occuper aussi de l’autre petit garçon …

En effet, le deuxième petit garçon profite des chiens tant qu’on est à l’intérieur, mais dehors, son esprit s’échappe complètement. Il a d’abord des contacts avec Dickens dont il caresse les oreilles, puis avec Mousse : il accepte les friandises posées sur un chiffon sur sa main, puis il trempe son doigt, puis les deux ! dans le pot de fromage que Mousse lèche délicatement … il accepte aussi des friandises directement dans sa main sans chiffon et son attention est restée soutenue un temps très appréciable !

Nous sortons donc et le premier petit garçon avec Mousse et la petite fille avec Dickens font le tour du massif de thuyas dans une sorte de course ! La petite fille est ravie et son visage rayonne sous les encouragements qu’elle reçoit … le petit garçon exprime clairement que lui ne reçoit pas de félicitations et cette injustice lui pèse car il veut être le premier, le meilleur, celui qui gagne ! Je transmets aux éducatrices cette revendication et il reçoit lui aussi des félicitations : sa réaction immédiate est de féliciter Mousse.

Françoise

Bron, hôpital du Vinatier, service Itard,10/01/2019

Visite annulée : Christine ne peut venir, je pense que la visite est trop lourde pour Pomme seule, d’où notre décision ...

Lyon, un hôpital de jour dépendant de Saint-Jean de Dieu, 09/01/2019

Jean-Claude et Françoise avec Pomme et Oki

Temps froid, neige fondue par moments, nous nous mettons rapidement à l’abri pour attendre les enfants : l’attrait d’un chien mouillé est limité … et Oki attend de façon très calme à l’intérieur, bonne surprise !

Les trois enfants, en particulier la petite fille jadis si craintive, sont presque immédiatement à l’aise comme avant cette interruption de deux séances ! La petite inclut le garçon le plus « absent » dans son activité lui proposant des friandises pour donner aux chiennes … le deuxième garçon écoute, l’air de rien, ce qu’on lui dit …

C’est un vrai plaisir de retrouver le groupe, plaisir partagé humains et canins !

Françoise
carte bonne année 2019
calendrier chien visiteur 2019