Les chiens visiteurs Rhône Alpes dans les médias

Le Dauphiné Libéré - 17 avril 2016

chien visiteur en Ardèche

Le Figaro.fr - Santé - janvier 2016 (08/01/2016)

Chiens en maison de retraite, chevaux au pied de l'immeuble, bars  à chats pour urbains stressés... La médiation animale a le vent en poupe.INTERVIEW- Philippe Hofman, psychologue clinicien, vient de publier «Le chien est une personne». Psychologie des relations entre l'humain et son chien (Éditions Albin Michel).    Lire la suite de l'article sur Figaro.fr ...


magazine municipal bourbon-lancy - avril 2015

prévention des morsures

le journal de saône et loire      25/01/2015

prévention des morsures

journal du dimanche

prévention des morsures

Le Progrès mars 2015

Fulky, Elfie, Uxelle, Hateya, des visiteurs très attendus à la maison de retraite

chiens visiteurs en maison de retraite

Le Dauphiné Libéré  16 novembre 2014

un chat visiteur en EHPAD

Le Télégramme Lorient,  31/10/2014.


Prison de Ploemeur. Des chiens visiteurs de détenus


Des chiens visiteurs de prison ! C'est la nouvelle activité proposée dès le 30 janvier aux détenus du centre pénitentiaire de Ploemeur. Des démonstrations d'agility ont été données hier par Celtic'Agility, à l'occasion du premier forum des associations. Lire l'article du Télégramme

Charente Libre,  ../10/2014.

Deux chiens initiateurs de contacts

chiens visiteurs en maison de retraite

Progrès,  26/040/2014.

Ces chiens visiteurs qui donnent du bonheur aux personnes âgées                     

Initiative. Présidente du club d’éducation et d’agility canine d’Arnas, Ockia Bentamra, propose ce que l’on appelle le chien-visiteur. Chris, Gessy Pearl, Angel et Fulky apportent un peu de partage à tous ceux qui attendent une présence, un regard ou une caresse. Ils redonnent un sourire et brisent l’ennui ou l’isolement.

chiens visiteurs en maison de retraite

Le Progrès Yssingeaux,  22/03/2014.

Le plein de câlins avec la venue des chiens à l'hôpital

chiens visiteurs à l'hôpital

Le Progrès,  14/01/2014.

A La Fontanière, des chiens apportent du réconfort aux résidents

Un mardi par mois, durant une heure, les chiennes Fulky et Tiny rendent visite aux résidents de l’Ehpad La Fontanière. Une occasion pour eux de partager des souvenirs avec des animaux de compagnie.

Selon un calendrier établi pour l’année avec les responsables de l’établissement, Isabelle et Anne-Marie, adhérentes de l’Amicale du berger de Caluire, accompagnées de leurs deux chiennes, Fulky, golden retriever de trois ans, et Tiny, springer spagniel anglais de 11 ans, viennent passer une heure avec les résidents de l’Ehpad La Fontanière.

Depuis quatre ans, des bénévoles de l’Amicale de berger de Caluire interviennent ainsi dans une vingtaine d’établissements de la région. Sous le regard attentif de leurs maîtresses, les deux chiennes passent parmi les résidents, s’attardant auprès de ceux qui leur accordent davantage d’attention ou leur donne une petite part de leur goûter. Ainsi, Fulky et Tiny reviennent régulièrement auprès de Marcel qui a plaisir à les retrouver. « J’ai toujours eu des chiens et j’aimais bien les animaux, mais maintenant je me retrouve tout seul », regrette-t-il en les caressant.

La venue des chiens est une distraction

Pour la plupart des résidents, la venue des chiens est une distraction mais aussi un contact et un réconfort. « Le temps de sa visite, le chien apporte sa présence chaleureuse, étonnante, vivifiante et apaisante », explique Isabelle. Brigitte, l’animatrice, ajoute : « Beaucoup de nos pensionnaires ont eu des chiens, alors cette visite les stimule. C’est l’occasion de parler en évoquant ses propres souvenirs avec ses animaux de compagnie. »

Isabelle explique : « À l’exception des chiens de 1re et 2e catégories, tous peuvent devenir chiens visiteurs dès leurs 12 mois révolus. La Commission nationale d’éducation et d’activités cynophiles (CNEAC) organise des week-ends de formation. Les moniteurs observent le caractère et le comportement des chiens et pratiquent quelques tests pour évaluer les réactions du chien à certains stimuli inhabituels : canne, fauteuil roulant, manipulations, etc. Le chien peut marquer une réaction de surprise mais récupérer rapidement sa confiance. C’est une activité qui se développe de plus en plus et nous avons besoin de bénévoles pour visiter les nombreux établissements qui nous en font la demande. C’est une activité riche de partage à bien des niveaux. »

Repères.

Comment pratiquer l’activité chien visiteur ?

Tout chien bien dans ses pattes, quelle que soit son origine, pourvu qu’il ne soit pas agressif, peut devenir chien visiteur.

Il existe des structures locales, de petites associations qui se sont donné un statut commun : convention avec un établissement, assurances individuelles ou collectives, formation des maîtres, tests de probation pour les chiens et contrôle régulier de leur état sanitaire.

Il faut être adhérent d’un club canin affilié et posséder la licence CNEAC, suivre un stage chien visiteur et obtenir le diplôme. Il ne reste alors plus qu’à se lancer en accompagnant un groupe déjà en activité ou en montant un nouveau projet de chien visiteur.

Renseignement auprès de l’Amicale du berger de Caluire :  http://abcaluire.over-blog.com/

le chien visiteur
Marcel a toujours eu des chiens. Leur compagnie lui manque :
il aime retrouver Tiny et la caresser. Photo Christelle Pauget
le chien visiteur
"Le temps de sa visite, le chien visiteur apporte sa présence chaleureuse, étonnante, vivifiante et apaisante ", explique Isabelle, adhérente de l’Amicale du berger de Caluire. Photo Christelle Pauget
le chien visiteur
La version papier du Progrès

Le Progrès, 03/01/2014

Véritable institution dans le paysage canin beaujolais, le Groupement cynophile dynamique de Belleville se lance, cette année, dans une nouvelle activité avec la création d’une section « chiens visiteurs ».
L’année 2013 aura été marquée par deux temps forts pour le Groupement cynophile dynamique de Belleville : au printemps, un grand concours national d’agility et une paella géante organisée à l’occasion du 50e anniversaire du club qui avait réuni toute la grande famille de l’agility. Un demi-siècle d’existence que l’association a traversé avec des fortunes diverses, sous des noms différents et en d’autres sites avant de venir s’installer au lac des Sablons.

D’excellentes installations

Le site du Groupement cynophile dynamique de Belleville est idéalement placé et dispose de très bonnes installations. Pour l’accueil, il y a un vaste club house vaste bien aménagé. Quant au parcours d’entraînement, il est de qualité. Il permet aux chiens et à leurs maîtres de travailler dans de très bonnes conditions. Autant d’éléments qui, ajoutés à l’excellente ambiance entretenue par les responsables, expliquent sans doute la progression régulière du club ces dernières années. Bonne ambiance qui s’est confirmée lors de la rentrée 2013 avec l’arrivée d’une cinquantaine de nouveaux sociétaires.

Trois séances hebdomadaires d’entraînement et d’éducation

La Dynamique propose à ses sociétaires, pour la plupart « venus rejoindre le club pour le plaisir d’avoir un chien citoyen », trois séances hebdomadaires placées sous la direction de moniteurs diplômés : le mardi et le jeudi de 20 heures à 21 h 30 pour l’entraînement du groupe compétition agility et le samedi, à partir de 14 h 30, pour l’éducation des chiens. Le tout selon trois niveaux : les chiots de 2 à 7 mois, les chiens de 7 mois à 1 an et les chiens adultes. Il y a aussi des mini-stages pour les chiens de première catégorie comme les pitbulls, americans staff, rottweillers…

Une nouvelle piste avec les chiens visiteurs

Les exemples convaincants de Cécile Amoroso, puis de Catherine Rodach, premières sociétaires de la Dynamique à se lancer avec succès dans cette nouvelle piste de travail avec Arko et Douchka, chiens visiteurs diplômés, n’ont pas tardé à faire des émules au sein du club. Tous ont très vite pris conscience de l’intérêt de cette activité et de l’étendue de son champ d’intervention. En effet, les chiens visiteurs peuvent intervenir partout, à condition de respecter les règles en vigueur : les hôpitaux, les maisons de retraites, les centres d’éducation spécialisés, de rééducation et de loisirs, les écoles… Autant de lieux où ces chiens se révèlent « d’extraordinaires médiateurs au contact desquels les personnes visitées réagissent favorablement et s’ouvrent à l’échange ». En sachant toutefois, « qu’ils ne sont ni des médecins ni des médicaments et encore moins des miracles à 4 pattes ».

Voilà qui promet un bel avenir pour la section des chiens visiteurs qui devrait s’enrichir de 4 ou 5 équipes cette année.

L’année 2014 se présente donc bien pour les 107 adhérents de la Dynamique, toujours présidée par Serges Damon, même si des incertitudes demeurent sur le futur emplacement du club qui devra quitter le site actuel en raison du projet du contournement sud de Belleville.

De notre correspondant Gilbert Perraud
le chien visiteur
le chien visiteur
le chien visiteur
3 3 Catherine Rodach avec Douchka : « Je souhaite que la section des chiens visiteurs se développe en 2014 ».
1 1 Serge Damonb, président : « L’éducation, c’est avant tout le plaisir d’avoir un chien capable de s’intégrer à la société ».

Le Progrès Haute-Loire, 23/12/2013

le chien visiteur à l'Ehpad

Dauphiné Libéré, 30/10/2013

chien visiteur en EHPAD

Le Progrès, 20/09/2013

Balbigny. De petits animaux à la résidence Orpea

Depuis ce mois de septembre, les résidents des Unités spécialisées Alzheimer d’Orpéa reçoivent des visiteurs un peu originaux. En effet chats,chiens, lapins et même chèvres s’invitent le jeudi matin. Ces animaux sont accompagnés de M. Jean Michel Verroul de St-Germain- Lespinasse pour des séances de médiation animale. Le contact avec ces animaux apporte du bien-être, met en confiance et brise l’isolement des résidents.


Par la réalisation des soins, la personne âgée se sent ainsi valorisée.

Ce projet a pu voir le jour grâce à Loire Alzheimer.

Les animaux sur les genoux des résidents.  Photo Robert Poncet
le chien visiteur

Le Progrès, 17/09/2013

Blacé. Les chiens offrent du bonheur aux résidents de la résidence Courajod 

Mardi après-midi, les pensionnaires de la résidence Courajod ont reçu la visite de deux bénévoles de l’association les Chiens visiteurs. Pendant une heure, Christiane, qui fait partie du club d’éducation canine de Sainte-Euphémie, et Isabelle, qui est membre de l’amicale du berger de Caluire, ont permis aux résidents de (re) trouver le plaisir de caresser des animaux. « Ce qu’on souhaite, explique cette dernière. « C’est que les gens puissent câliner nos chiens, cela leur rappelle leur animal de compagnie. »


Photo Nathalie Maire
le chien visiteur

Le Progrès, 25/07/2013

Les enfants du centre des Grillons ont rencontré les chiens de l’agility de Belleville

Apprendre aux enfants à mieux connaître le chien et la façon d'agir avec lui.
Agréable surprise pour un groupe d’enfants, âgés de 6 à 11 ans, du centre des Grillons de Villefranche qui, pour la deuxième fois, ont vu arriver dans leur établissement deux magnifiques chiens : Arko, un Golden Retriever de 8 ans et demi et Douchka, un Jack Russell terrier de 5 ans. Des chiens affectueux et calmes, des qualités qui leur ont valu d’obtenir avec leurs maîtres, Cécile Amoroso, Catherine et Gilles Rodach, tous trois membres du club Agility de Belleville, le diplôme de « chiens visiteurs ».

Pour cette deuxième rencontre, les enfants les ont approchés sans appréhension, n’hésitant pas à caresser longuement les deux « toutous » qui se prêtaient de bonne grâce à leurs « papouilles ». Cela, bien sûr, sous l’œil attentif de leurs maîtres qui ont ensuite invité les enfants à une séance de brossage ; un exercice pratique, suivi de la distribution quelques croquettes, histoire de constater que la langue des chiens « ça chatouille ». Ensuite, tous sont allés dans la cour de récréation où Arko et Douchka ont été d’excellents partenaires au jeu du lancer de balle.
Douchka attend sagement sa croquette après la séance de brossage réalisée par les enfants. Photo Gilbert Perraud 
le chien visiteur

Le Progrès, 17/07/2013

Chien et homme en harmonie dans la ville avec « Le museau sur l’asphalte »         

Cohabitation L’association croix-roussienne « Le museau sur l’asphalte » œuvre depuis 2007 à la bonne cohabitation entre hommes et animaux, en milieu urbain. Chiens visiteurs, ateliers de prévention… sont autant d’engagements afin que certains comportements changent.
De nombreuses associations en France se tournent vers la protection des animaux. Sensibiliser les propriétaires à certains actes civiques ou valoriser le rôle du chien en ville parait pourtant tout aussi essentiel. « Nous nous attachons à éduquer et porter la bonne parole auprès des maîtres afin qu’ils ramassent les déjections de leurs chiens. Un geste encore difficile et je n’arrive pas à comprendre pourquoi ! », s’exclame Véronique Segard, secrétaire de l’association.

Apprendre les bons gestes aux maîtres

Une structure qui mène aussi d’autres actions auprès du public, par le biais des chiens visiteurs. « Ils sont une douzaine à avoir reçu une formation très poussée, afin de pouvoir rester calme en toutes circonstances ». De 6 à 12 mois ont été nécessaires à cet apprentissage, avant que l’association ne les « estampillent » chiens visiteurs. Avec leurs maîtres, ils sont autorisés à franchir le seuil de certains hôpitaux (unités Alzheimer…) de Lyon, Villeurbanne, Cuire, ou de maisons de retraite. « Nous avons énormément de demandes car l’animal apporte un réel bienfait. »

Des ateliers dans les centres sociaux

Quant aux ateliers prévention, ils sont destinés aux enfants, afin de les sensibiliser aux bons comportements à avoir face à un chien. « Nous intervenons dans les centres sociaux, à l’Internat Favre et nous aimerions aussi pouvoir entrer dans les établissements scolaires ». L’association travaille à un grand projet, afin que les chiens éduqués puissent accéder, avec leurs maîtres, aux transports en commun, parcs et jardins publics. « Une sorte de passeport qui validerait la bonne éducation de l’animal ». Cette cohabitation se fait déjà dans certaines villes, comme à Nantes. « Le museau sur l’asphalte » est écouté par le Grand Lyon et de certains élus d’arrondissements. « À la rentrée, nous continuerons toutes nos actions, dont l’axe de la propreté, qui demeure un aspect essentiel pour l’intégration du chien en ville. »

Site : http://www.lemuseau.fr/
Véronique Segard, est la secrétaire de l’association du « Museau sur l’asphalte »,
une structure qui prône une cohabitation apaisée entre l’homme et le chien, au cœur de la ville.  
Photo Florence Fabre
le chien visiteur

Le Progrès, 08/07/2013

Barberousse. Un chien visiteur à Saint-Joseph                  

Deux fois par mois Yves Roblin et son border collie, Hiounay se rendent à la Maison Saint-Joseph pour rendre visite aux résidents de la maison de retraite. Pour mener à bien ses visites, le maître-chien et le chien ont passé des tests d’admission pour décrocher une licence chien visiteur, remis par la CNEAC. « Le but de notre visite ici est de stimuler la mobilité des personnes âgées, les sens et les expressions de la mémoire. C’est un petit plus aux gens qui vivent ici. Lorsque les personnes âgées voient le chien cela leur rappelle les bons souvenirs, cela permet au maître-chien de communiquer avec les résidants », explique Yves Roblin.

Yves Roblin et son chien visiteur.  Photo Michel Marilly
le chien visiteur

Le Progrès JURA, 07/07/2013

Le chien… le meilleur ami de l’homme                           

Thérapie récréative. L’association « Cerise Griotte » intervient au sein d’établissements accueillant un public fragilisé. Elle offre des activités thérapeutiques récréatives et d’éveil associant l’animal. Visite au centre de moyen et long séjour.

« Je suis vraiment contente car aujourd’hui il y a tout pour un vrai bonheur. J’ai le soleil, les amis et les chiens, qui me rappellent des souvenirs. Quand j’étais petite, mes parents en avaient un qui s’appelait Bellone puis après, avec mon mari, nous avons eu « Midi », un très beau et gentil chien mais je ne sais plus la race », se rappelle Gabrielle, 86 ans, qui, bien qu’en fauteuil a, dimanche, grâce à l’association « Cerise Griotte » que préside Aline Aublé, promené dans les allées du parc Gahna, un berger australien. « Moi aussi j’aime bien les chiens », souligne Charles en donnant une récompense à Safira, une chienne bouvier bernois croisée dalmatien. Mado, qui a des difficultés de motricité, a tout doucement ouvert la main pour caresser Cerise, chienne berger australien qui, comme si elle comprenait, a attendu patiemment sans bouger. Puis cette autre résidante qui a voulu tenir le cerceau au moment de la démonstration d’agility par les visiteurs. Réunis à l’ombre des arbres du petit parc du CMLS (centre moyen et long séjour), une trentaine de résidants et patients ont eu la joie de recevoir la visite de six chiens l’association, qui organise des activités thérapeutiques récréatives et d’éveil associant l’animal au sein d’établissements accueillant un public fragilisé. Pour développer cette médiation animale, « Cerise Griotte » intervient au moyen de nombreuses activités, le plus souvent en individuel, avec la chienne Cerise, un chat et un cochon d’Inde. Mais hier, pour Aline Aublé, qui est comportementaliste et éducatrice canin, c’était une grande première puisque c’est en intervention collective que les bénévoles de l’association et leurs chiens ont fait passer un moment d’émotion aux résidants qui ont manifesté leur intérêt en applaudissant les chiens lors de leurs démonstrations, en leur distribuant des friandises et en les caressant.

Le Progrès , 14/06/2013

Le chien devient roi à l’internat Favre grâce au « Museau sur l’asphalte »                                    

Toujours dans un esprit d’ouverture sur les mondes associatifs, sportifs ou culturels, l’internat Favre, a reçu le 12 juin, le « Museau sur l’asphalte » pour une action de sensibilisation et de prévention auprès d’une quinzaine d’enfants. « Cet atelier leur permet, grâce à des jeux de rôle ludiques, de comprendre comment se comporter avec un chien qui n’est pas une peluche vivante ! », s’exclame Véronique Segard, la secrétaire de l’association.

Pour aussi ne plus avoir peur des chiens

A contrario, cette sensibilisation a aussi permis à ceux qui en ont peur, de les regarder avec d’autres yeux. « Certains comportements ou gestes sont à éviter face à un chien. Nous sommes ici pour leur donner des bases », reprend-elle. Des membres de l’association étaient venus pour l’occasion avec leurs compagnons à quatre pattes, habitués à ce genre de rencontres. Les chiens visiteurs de grandes ou petites tailles se sont retrouvés face à des enfants, désireux de les connaître. « Nous leur apprenons comment les approcher, les caresser… »

Tous ont participé avec enthousiasme à l’atelier, « toujours dans le respect de l’animal », précise Véronique.

Un atelier à base de jeux a permis aux enfants de mieux comprendre les différents comportements qu’adoptent les chiens.  Photo Florence Fabre

le chien visiteur

Le Progrès , 11/06/2013

Saint-Jean-d’Ardières. Deux chiens à la maternelle Dumoulin pour éduquer les enfants                                            

Original. Mieux connaître les chiens pour prévenir les accidents. Tel était l’objectif, lundi, des deux membres du club agility de Belleville, venues avec deux chiens à la maternelle Dumoulin. Elles sont allées de classe en classe à la rencontre des élèves. Une initiative qui a beaucoup plu.
Lundi à la maternelle Dumoulin, les écoliers ont eu la surprise de voir arriver dans leurs classes deux magnifiques chiens : Arko, un Golden Retriever de 8 ans et demi, et Douchka, une Jack Russel de 5 ans, appartenant à Cécile Amoroso et Catherine Rodach, toutes deux membres du club agility de Belleville. Des chiens affectueux, demandeurs de câlins et très calmes ; autant de qualités qui leur ont permis d’obtenir, avec leurs maîtres, le diplôme de « chiens visiteurs ».

Leur première expérience ? Très concluante. C’était dans une maison de retraite, où les réactions des résidents ont été très diverses allant de l’indifférence totale à une joie intense. « Certains ont même pleuré de bonheur à la vue des chiens ! » Cécile et Catherine ont décidé de l’étendre aux enfants et, après ceux des Grillons à Villefranche, ce sont les écoliers de la maternelle Dumoulin qui en ont bénéficié. Par séquences d’un quart d’heure, les chiens sont passés de classe en classe où les élèves ont dû se contenter de les caresser du regard, règles d’hygiène obligent.

Tous ont très vite compris les explications données par les maîtres, avec peluches à l’appui entre leurs mains : le comportement du chien dépend de l’attitude que l’on a à son égard. « Le chien n’est pas une chose, mais un être vivant avec ses sentiments, son caractère et ses réactions. » Une intéressante sensibilisation destinée à permettre aux enfants de mieux connaître le chien, notamment la façon d’agir avec lui et les gestes à éviter pour éviter les accidents.


le chien visiteur
Ils ont dû se contenter de caresser leurs peluches : difficile !
Photo Gilbert Perraud

le chien visiteur
Cathy montre les gestes à faire et à ne pas faire.
Photo Gilbert Perraud

le chien visiteur
Les enfants ont été très réactifs.
Photo Gilbert Perraud

le chien visiteur
Thomas : « Il ne faut pas tirer ses poils ! »
Photo Gilbert Perraud

Le Progrès Monistrol-sur-Loire, 02/06/2013

Des chiens ont rendu visite aux résidants de l’EHPAD                                                     

Maison de retraite. Des « chiens visiteurs », spécialement préparés à la rencontre avec des personnes âgées, ont fait leur entrée dans l’établissement.

C’était la première fois que des chiens sont autorisés à rentrer à l’EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Jeudi après-midi, ce moment de tendresse et de jeu a été très apprécié par les résidants.

Il faut préciser que ce ne sont pas n’importe quels chiens, puisqu’il s’agit de « chiens visiteurs » spécialement entraînés et dressés pour cette activité bien spécifique.

Dirigées par leur maître, Sylviane Greber, les trois chiennes, Virna et Dipsy, des bergers hollandais à poils longs, et Heaven, un berger des Shettland, sont venus se faire « cajoler » par des résidants réunis en nombre dans le hall d’entrée de l’établissement.

Au départ, les pensionnaires se sont montrés un peu craintifs mais, avec un peu de patience, le contact est vite passé avec ces animaux très sociables.

Les chiens ont même effectué quelques numéros de dressage : passage dans un tunnel, lancement d’un jouet en tissu par les résidants que l’animal ramène et sauts dans des cerceaux tenus par les résidants.

Cette activité de « chiens visiteurs » a été créée il y a seulement un an, au club d’éducation canine de Saint-Ferréol d’Auroure.

Les chiens sélectionnés doivent effectuer des stages d’évaluation afin d’obtenir ce label qui leur permet d’évoluer dans les maisons de retraite ou autres.

Guy Robert


chiens visiteurs en EHPAD

Le Progrès Jura, 30/03/2013

                        Plus belle la vie (de chien)                                                     

Rochefort-sur-Nenon
Le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est bien vrai. Ginger, jeune chienne berger australien de deux ans, le démontre à chacune de ses venues à l’EHPAD, avec sa maîtresse, Michèle Marchand, infirmière en retraite. Éducateur canin au club de Dole, elle a toujours eu des chiens. Vif et sociable, Ginger est parfaite pour faire le tour des chambres, et va au-devant des caresses. Son poil long, bleu merle, laisse peu de résidants insensibles. « Au cours de leur vie, beaucoup de personnes âgées ont eu des chiens, des chats… Alors Ginger est accueilli par des sourires. Le chien apporte de la joie. Et les gens me parlent plus facilement », raconte Michèle, visiteur canin bénévole, qui se rend dans quatre autres établissements. Lors de son parcours, Ginger a droit à quelques petites croquettes en récompense (pour chat, il ne faut pas lui dire)

Photo Eric Violet Ginger va au devant des caresses  Photo Eric Violet
le chien visiteur

Le Progrès , 03/03/2013 

                        Pélussin. Un chien visiteur à l’hôpital local pour aider les patients                                                           

Sylvie Munoz, chuyarde, intervient avec son chien Noos auprès du public désorienté, au sein de l’hôpital local en apportant chaleur et douceur.

Depuis janvier, Sylvie Munoz, bénévole, diplômé maître chien par la commission nationale d’éducation et d’activités cynophiles et son chien Noos, trois ans et demi, un golden retriever appelé « chien visiteur », viennent à la rencontre des résidents du cantou, à l’hôpital. Au rythme de deux fois par mois et par petits groupes de cinq, des liens se tissent au fur et à mesure des séances. Rencontre avec Sylvie Munoz.

Qu’est-ce qu’un chien visiteur ?

Un chien visiteur, c’est un chien qui vient visiter des personnes coincées derrière les murs… ceux de la vieillesse, de la maladie, du handicap, des prisons, de l’exclusion… C’est une activité d’utilisation du chien où le maître s’engage dans un esprit très différent à d’habitude. Il nécessite un travail d’éducation, mais il n’y a pas d’entraînement spécifique.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans cette activité ?

Un proche, handicapé est tombé à l’automne dernier et mon chien s’est précipité pour l’aider à se relever. De même, une autre personne proche, atteinte de la maladie d’Alzheimer, retrouve une partie de ses facultés en présence de Noos. Et puis, c’est la douceur, le calme, l’intelligence de Noos qui m’a motivée.

Comment se déroulent les visites ?

Chacune, nous avons un rôle bien défini. Viviane, animatrice, qui est ma référente, invite les résidents à caresser l’animal, à le promener dans les couloirs en le tenant par la laisse, à jouer avec lui, en lui donnant un jouet (forme de canard qu’il affectionne). Moi, je m’occupe de Noos, l’observe, veille à ce que tout se passe bien. Un maximum d’autonomie est laissée au chien visiteur et ce contact intuitif entre le résident et le chien est bénéfique, même sans contact direct. Je veille également à éviter la fatigue de Noos car cette activité est réellement fatigante pour le chien visiteur et ne doit pas durer plus d’une vingtaine de minutes.

Qu’apporte un chien visiteur ?

Il éveille un sourire, pour certains. Des souvenirs, pour d’autres, et surtout donne de l’affection.

Le chien visiteur apporte toujours une distraction, mais aussi un contact, un réconfort, un regard sans jugement. Il permet parfois de briser ces murs, facilite les mouvements, la parole. Ces animaux ne sont pas thérapeutes, mais ils contribuent, à leur insu, à notre bien-être.

Avez-vous d’autres projets ?

Je devrais intervenir également, fin mars, à la résidence du Grillon. Et aussi auprès du jeune public, au sein d’écoles mais là, avec un autre objectif : comment appréhender un chien et ne pas en avoir peur, informer et prévenir les morsures.

Renseignements : sylviemunoz@gmail.com ou www.chien-visiteur.fr

Propos recueillis par Dominique Chavagne
le chien visiteur
Le chien peut faciliter les déplacements et apporte de l’affection.
Photo Dominique Chavagneux 
le chien visiteur
le chien visiteur
Sylvie Munoz et son chien Noos sont très complices  
Photo Dominique Chavagneux
le chien visiteur
Noos est très obéissant et affectueux  
Photo Dominique Chavagneux
le chien visiteur dans la presse

Le Progrès, 24/02/2013

Dans le Jura Fjola chien médiateur

le chien visiteur dans la presse

Le Progrès LOire, 21/02/2013

Les chiens-visiteurs reviennent à la Maison Saint-Sébastien         

Les chiens-visiteurs Teena, Chuck et Chakti ont repris le chemin de la Maison Saint-Sébastien, attendus impatiemment. En effet, les résidents étaient restés plusieurs mois sans voir leurs amis à quatre pattes car Teena, la doyenne âgée de 9 ans, a connu un très gros problème de santé et a subi une délicate opération. Tout va bien désormais et les chiens avaient hâte également de reprendre leur « travail ».

Au programme de l’après-midi, démonstration d’obéissance classique et d’obé rythmée (obéissance rythmée). Cette discipline est un sport canin, dans lequel le chien évolue avec son maître avec qui il présente une chorégraphie en musique.

Alexandre, la maîtresse de Teena et de Chuck, et Marie-Hélène, la maîtresse de Chakti, interviennent bénévolement et appliquent donc le vrai concept « chien-visiteur » qui est fondé uniquement sur le bénévolat.

Teena, Chuck et Chakti ont repris le chemin de la Maison Saint-Sébastien.   Photo Mikael Mignet

le chien visiteur dans la presse

La Gazette de Haute-LOire, 10/01/2013

Noël tardif pour les résidents  

le chien visiteur dans la presse

Le Progrès Haute-LOire, 21/12/2012

Tence Des chiens en visite à la maison de retraite        

L’animation est un axe important du projet d’établissement de la maison de retraite. Elle doit permettre à chaque résidant de participer, selon ses capacités et ses envies, aux nombreux ateliers quotidiens qui ont pour objectif principal le maintien de l’autonomie.

Depuis le début du mois ont été organisés divers ateliers pâtisserie avec confection de truffes et autres gourmandises, des ateliers décoration, des ateliers bois en partenariat avec l’établissement de Montfaucon-en-Velay, des sorties à Saint-Étienne et à Ikea pour les achats de Noël, divers spectacles notamment avec la participation des enfants de l’école intercommunale de musique du Haut-Lignon etc. Tout cela en attendant la venue du père Noël bientôt annoncée.

Mardi se déroulait une animation insolite, une première dans l’établissement : la venue des chiens visiteurs.

Qu’est ce qu’un chien visiteur ? Il s’agit d’un chien qui vient visiter des personnes comme on dit « coincées derrière des murs » par la vieillesse, la maladie, le handicap ou encore l’exclusion.

Il apporte un peu de chaleur, un contact, une distraction, mais aussi un réconfort. Il a le don de redonner un sourire, un peu de joie de vivre, et de briser l’ennui ou l’isolement.

C’est donc tout un après-midi qu’une vingtaine de résidants de l’Ehpad ont passé avec deux bergers hollandais à poils longs et leur propriétaire, Sylviane Grebert, propriétaire d’un élevage de chiens à Sainte-Sigolène et spécialisée dans ce genre d’animations.

À tour de rôle, chacun a pu prendre un chien sur ses genoux, le caresser, lui parler ou encore jouer avec lui en le faisant passer à travers des cerceaux, sur un parcours spécialement aménagé…

Cette animation a été unanimement appréciée et sera sûrement reconduite.

Cette animation pourrait être reconduite.  Photo Jean Gibert


télécharger l'article

le chien visiteur dans la presse

Le Progrès Beaujolais, 27/11/2012

Belleville Les chiens visiteurs apportent du réconfort aux malades                 

On les appelle les chiens visiteurs. Depuis quelques semaines, grâce au club d’agility de Belleville, Arko, un golden retriever, et Douchka, un jack russel, se rendent auprès des malades et des personnes âgées dans les hôpitaux et les maisons de retraite de la région.

rko est un Golden Retriever de 7 ans et demi. Inscrit par sa maîtresse, Cécile Amoroso, à l’école de l’agility dès l’âge de 3 mois, il a vécu de grands moments dans les concours nationaux. « C’est un chien très joyeux, toujours demandeur de câlins, et très calme. Ce sont autant de qualités requises pour être chien visiteur auprès des personnes âgées, des malades, des enfants… D’où l’idée de me lancer dans cette nouvelle voie sur laquelle j’avais eu d’excellents échos. »

Une fois le diplôme de chien visiteur obtenu par Arko, attestant de son caractère équilibré et de son aptitude à s’adapter à toute situation, Cécile va intervenir en compagnie d’autres chiens visiteurs dans différentes maisons de retraite de la région. Et les réactions des résidents ont été très diverses, allant parfois de l’indifférence totale à une joie intense. « Certains ont même pleuré de bonheur à la vue des chiens ! »

Des premières expériences convaincantes pour Cécile et Arko dont l’exemple n’a pas tardé à faire des émules comme Catherine Rodach, membre du club avec son mari Gilles, qui a décidé elle aussi de s’engager sur cette piste avec sa chienne Douchka, récemment diplômée : « C’est une femelle jack russel de bientôt 5 ans, affectueuse et pleine de vie, attirante et dynamique, tout en étant suffisamment posée et à l’écoute ; de quoi donner envie aux personnes visitées d’entrer en contact et de réagir ! »

Les chiens visiteurs peuvent intervenir théoriquement partout, à condition de respecter les règles en vigueur et de passer une convention : les hôpitaux, les maisons de retraite, les centres d’éducation spécialisés pour adultes ou enfants, de rééducation et de loisirs, les écoles… Autant de lieux où Catherine se prépare à intervenir très prochainement avec Cécile, tout en précisant : « Les chiens ne sont ni des médecins, ni des médicaments, et encore moins des miracles à 4 pattes. En revanche, ce sont d’extraordinaires médiateurs au contact desquels les personnes handicapées, malades ou âgées réagissent favorablement et s’ouvrent à l’échange. »

Des déclarations qui promettent un bel avenir pour la section des chiens visiteurs au club agility.

De notre correspondant local Gilbert Perraud

le chien visiteur
 Arko est le premier à avoir obtenu au club son diplôme de chien visiteur.
Photo Gilbert Perraud
le chien visiteur
Le président du club d’agility soutient cette belle initiative.
Photo Gilbert Perraud

Mémorial de l'Isère, 9/11/2012

chien visiteur et hôpital

Journal de Saône et Loire, 08/11/2012

Centre de loisirs, une belle rencontre avec Braco

Les enfants ont passé de belles vacances de la Toussaint au centre de loisirs de La Roche-Vineuse. Pendant ces vacances, ils ont pu découvrir de nombreux animaux et pour finir avec brio, Braco leur a rendu visite. Son maître a sensibilisé les enfants aux comportements à éviter face à un chien. Un chien n'attaque rarement par hasard. Il était important de savoir ce que l'on doit faire et ne pas faire : ne pas enjamber un chien dans le passage, demander à un adulte d'enlever le chien, trouver sa place et faire sentir la place de l'animal, ne pas le regarder dans les yeux, ne pas crier et réveiller un chien. Et si par malheur l'on se fait attaquer par un chien, il faut se protèger le visage et ses organes en me mettant en boule, face contre terre.

Une fois ces règles bien comprises, les enfants ont passé toute la journée avec Braco, jeux de dressages, parcours et balades sans oublier les caresses.

Le Journal de Saône et Loire édition de Mâcon, commune de La Roche Vineuse 08/11/2012
chien visiteur, école

La Gazette de Haute-Loire, 31/10/2012

Montfaucon-en-Velay

chien visiteur

Le Progrès - Ain, 18/10/2012

Les animaux dans les maisons de retraite         

Dans les maisons de retraite bellegardiennes, il n’y a pas d’animal mascotte. Cependant, le concept de « chien visiteur » est mis en place aujourd’hui même à l’Ehpad de la Croix-Rouge. Il s’agit d’un chien qui vient visiter les personnes âgées, afin de leur apporter réconfort et distraction. Hempel, le border-collie de la maîtresse de maison, va donc contribuer à redonner le sourire aux personnes âgées et seules. Dans le cadre des activités prévues pour la semaine bleue, Hempel effectuera même une démonstration de recherche de truffes.

À la future Marpa de Champfromier, les résidents locataires auront la possibilité de garder avec eux leurs animaux de compagnie.


le chien visiteur
Hempel , 9 mois, va maintenant régulièrement intervenir auprès des personnes âgées à l’Ephad Croix-Rouge.
le chien visiteur

Le Progrès - Jura, 01/07/2012

Cesancey Le chien, vecteur relationnel                  

Parmi les nombreuses activités du club d’éducation et de sports canins, celle des « chiens visiteurs » a été mis en place par Brigitte Dornier avec ses deux épagneuls de Saint-Usuge, Alek et Upie. Une fois par semaine, elle intervient à l’IME avec cette année quatorze jeunes de 7 à 17 ans, qui ont bénéficié de l’activité. Education de base, exercices ludiques sans oublier les papouilles, les gratouilles, les calins, les confidences et les questions existentielles, les jeunes adorent.

Le relationnel s’installe. Photo Jean-Raphaël Perrard

le chien visiteur

Le Progrès - Ain, 01/06/2012

Sainte-Euphémie Les seniors de la région chez Agility                 

Mercredi, près de 50 résidents des maisons de retraite d’Utrillo de Saint-Bernard, de Clairval de Reyrieux, des Marronniers et de la Rose des vents de Jassans et des Opalines de Charnay se sont retrouvés sur la base d’entraînement du Club agility (Case) à Sainte-Euphémie.

À noter que des membres du club, accompagnés de leur chien, rendent régulièrement visites aux personnes âgées sur leur lieu de résidence.

Cette fois-ci, échange de bons procédés : les visiteurs recevaient les visités !

Les chiens, en bons cabots, ont été bien applaudis lors des démonstrations de parcours ou de figures devant un public enchanté de passer de si bons moments en leur compagnie, dans un cadre champêtre tout en appréciant un succulent goûter.

Les accompagnateurs, les membres du Case et les toutous leur laisseront un très bon souvenir de cet après-midi pas comme les autres !

Un beau spectacle pour les pensionnaires des maisons de retraite locales.  Photo Mario Satin

le chien visiteur

L'éveil de la Haute-loire, 22/04/2012

"Des annèes et des aînés"               

le chien visiteur

Le Progrès - loire, 18/04/2012

Des élèves du lycée agricole mettent en joie les résidants de l'hôpital                 

le chien visiteur

Le Progrès, 10/04/2012

Neuville-sur-Saône Des chiens visitent les résidents de l’hôpital gériatrique

Une fois par mois, l’association organise une rencontre.

Bakou, Mala, Orion et Plume viennent une fois par mois visiter les résidents de l’hôpital gériatrique. Si le chien est le compagnon de l’homme depuis la Préhistoire, il occupe souvent une place privilégiée auprès de lui. Ces visites rappellent à certains des souvenirs dont ils sont privés suite au handicap. Françoise Mélotte, responsable de l’association « Chien-visiteur » souligne l’intérêt de ces visites : « Les chiens ne jugent pas l’état des personnes selon leur état de santé. Ils apportent chaleur et tendresse. Ils favorisent aussi le contact social en provoquant des discussions entre patients. » Au cours de la visite, un maximum d’autonomie est laissé au chien. Les résidents peuvent les caresser, leur donner une petite friandise ou tout simplement les regarder évoluer. Les chiens sont heureux de venir, tout comme leurs maîtres qui apportent avec simplicité un peu de partage à ceux qui attendent une présence, un regard ou une caresse. Valérie, animatrice de l’hôpital confirme : « Le bénéfice de chacune des visites est manifeste. Même les personnes fortement handicapées, qui ne communiquent pas d’habitude, ont le regard qui s’illumine. » Ces visites permettent de mesurer tous les bienfaits de la présence d’un animal de compagnie.

Site de l’association des chiens visiteurs : www.chien-visiteur.fr

le chien visiteur
Les résidents ont plaisir à caresser leurs visiteurs.
Photo Christian Vanel
le chien visiteur
Les chiens sont heureux de leur visite
Photo Christian Vanel
le chien visiteur
Une animation appréciée par tous les participants.
Photo Christian Vanel

le chien visiteur

Atout Chiens, édition de février 2012

chien visiteur, Atout Chiens, édition de févier 2012
chien visiteur, Atout Chiens, édition de févier 2012
chien visiteur, Atout Chiens, édition de févier 2012

Atout Chiens, édition de décembre 2011 - janvier 2012

chien visiteur, Atout Chiens, édition de décembre 2011 - janvier 2012
chien visiteur, Atout Chiens, édition de décembre 2011 - janvier 2012

Progrès Loire, 29/11/2011

Les chiens visiteurs en animation aux Opalines    

    Les animations variées et nombreuses se succèdent à un rythme soutenu pour le plus grand plaisir des résidants de la maison de retraite des Opalines, heureux de profiter de ces instants de divertissement. Dimanche après-midi, c’est une activité inédite qui était proposée avec la venue de deux animatrices du club canin de Saint-Martin-la-Plaine. Alexandra avec Tenna et Chulk, deux Croisé Bouvier et Marie-Thérèse avec Chakti, Berger Allemand à poils longs, ont montré comment leurs compagnons savaient être à la fois joueur, câlin dans une série de démonstrations effectuées en partenariat avec les résidants. Chacun a pu approcher, caresser ses visiteurs d’un nouveau genre. « Le club canin, expliquent-elles, à plusieurs activités comme l’obéissance, l’agility, l’obée rythmée qui est la danse avec les chiens. »

Dimanche, les chiens visiteurs ont eu du succès auprès des résidants de la maison de retraite des Opalines.  
Photo Jean Monnery

chien visiteur, Vivre le territoire, septembre 2011

Vivre le territoire, septembre 2011

Le mensuel du conseil général du territoire de Belfort

N°121 septembre 2011 page 21

chien visiteur, Vivre le territoire, septembre 2011

Le Progrès Jura, 22/06/2011

Damparis. Un stage pour avoir une autre image du chien 

Organisé durant deux jours au gymnase de Belvoye, un stage de chiens visiteurs a permis d’évaluer une douzaine d’animaux et les préparer à leur mission de chien visiteur. « On évalue sa capacité à l’obéissance mais aussi sa sociabilité, son caractère, sa résistance au stress afin que leurs maîtres puissent les présenter à des publics divers », développe Yves Robelin, délégué régional de la CNEAC (Commission nationale d’éducation et activités cynophile). Ces publics, ce sont avant tout des maisons de retraites, des hôpitaux.

Yvette Zerr et Yves Robelin en cours d’évaluation / Photo DR

chien visiteur,

Le Progrès Jura, 18/06/2011

Cesancey. Le chien, vecteur relationnel exceptionnel         

Depuis des années le CESC (Club d'éducation et de sports canins de Cesancey), affilié à la Société centrale canine de Franche-Comté, intervient ponctuellement avec les chiens visiteurs auprès des écoles, des maisons de retraite, des handicapés, des enfants et adultes en difficulté ou en situation d'isolement. Jeudi après-midi, ce sont les jeunes de l’IME de Perrigny qui se sont déplacés sur le terrain du club pour approcher les chiens et participer aux exercices d'éducation et aux différents parcours d'agility. Une réelle complicité s'est rapidement installée entre les jeunes, les chiens et les maîtres. Si le chien est le meilleur ami de l'homme, il est surtout un vecteur relationnel exceptionnel et apaisant et, malgré la pluie, chacun des participants à cette rencontre a vécu des moments forts et inoubliables.

Un échange fructueux
Photo Jean-Raphaël Perrard

chien visiteur,

Le Progrès , 14/05/2011

                        « Le museau sur l'asphalte » a initié un projet thérapeutique         

L’association « Le museau sur l’asphalte », créée en 2007 a pour but de favoriser l’intégration de l’animal en milieu urbain.

« Nous avons l’énergie et la volonté pour encourager par la pédagogie et le dialogue une bonne entente entre tous les habitants du 4 e arrondissement », souligne Véronique Segard, sa secrétaire générale.

Jean-Marie Thoulon, le président de la structure, précise aussi : « Nous voudrions aussi développer les ateliers thérapeutiques, dont les chiens visiteurs sont les principaux acteurs ».

Dans le cadre d’un programme élaboré avec les équipes soignantes de maisons de retraite comme l’Hermitage de Berthelot ou l’hôpital de gérontologie de Cuire, des membres de l’association y mènent leurs chiens. L’animal agit souvent comme un vrai déclencheur d’émotions et rend possible le retour à la communication.

L’association a plusieurs vocations. En premier lieu de sensibiliser certains maîtres au code de bonne conduite à tenir quand on possède un animal, à savoir son éducation et la propreté.

« Trop de maîtres indélicats laissent les lieux publics souillés par les déjections de leurs animaux », déplore Véronique. « Nous souhaitons aussi favoriser une cohabitation harmonieuse entre possesseurs et non possesseurs de chien, au sein des espaces publics. Nous allons bientôt bénéficier d’un parc commun à partager, au bout de la rue Chazière », poursuit-elle.

www.lemuseau.fr

Jean-Marie Thoulon, président de l'association, Véronique Segard, la secrétaire générale et Cassie, chien visiteur
Photo Florence Fabre 

chien visiteur,

Le Progrès, 7/04/2011

Saint-Bernard. L’association des chiens visiteurs à la rencontre des résidents d’Utrillo    

Lundi, pour la première fois, la résidence Utrillo a accueilli des visiteurs à quatre pattes.

Sylvette Ferrand, qui fait partie de l’association des chiens visiteurs, est ainsi venue avec Evy, un chihuahua de 19 mois, et Aby, un York de 5 ans. Aby et Evy sont diplômés chien-visiteur.

Apporter de l’affection dans les établissements, tel est l’objectif de l’association. Et cela fonctionne puisque les personnes âgées réagissent par rapport à l’animal, force de sourires, joie et tendresse. Toujours est-il que n’est pas chien-visiteur qui veut ; il faut que le chien soit dressé avec attention et dispose d’un caractère calme et obéissant.

Ainsi, Sylvette Ferrand, comme d’autres membres de l’association, passe une partie de son temps à se rendre dans des maisons de retraite, des établissements pour personnes à mobilité réduite et même dans des écoles. Devant ce succès, la « collaboration va s’inscrire dans la durée », explique Jany, l’animatrice de la résidence Utrillo.

Un site à consulter chienvisiteur.fr


Des visiteurs bien sympathiques  / Photo Claude Trassard

chien visiteur, Le Progrès, 7 avril 2011
chien visiteur, Le Progrès, 7 avril 2011

La Voix de l'Ain, 25/03/2011

chien visiteurs, La Voix de l'Ain, 25 mars 2011

Le Progrès Beaujolais, 11/03/2011

Belleville. Les chiens du club agility en visite chez les personnes âgées et les malades 

Suite aux expériences concluantes menées par la CNEAC (commission nationale d'éducation et d'activités canines), le groupement cynophile dynamique bellevillois a décidé, l'an dernier, d'ajouter à ses activités une section « chiens visiteurs ». Des chiens spécialement préparés, ainsi que leurs maîtres, pour rendre visite aux personnes âgées, handicapées, malades, en particulier les personnes souffrant de la maladie d'Alzeihmer.

Placée sous la responsabilité de Cécile Amoroso, seule sociétaire du club à être titulaire de la licence « chien visiteur », la toute nouvelle section du GCDB s'est rendue récemment à la maison de retraite Joseph Forest de Villefranche. Une visite préparée en étroite concertation avec la directrice de l'établissement, et à laquelle ont participé 8 chiens de petites et moyennes tailles, remarquablement toilettés et, bien sûr, en parfait état sanitaire, sous la conduite de quatre sociétaires du club agility.

Démarrée devant une petite assistance, la réception a rapidement attiré l'ensemble des résidents, une bonne quarantaine au final, à la fois intrigués et très intéressés par ces visiteurs inhabituels, qui ont été l'objet de toutes leurs attentions, et qui le leur ont bien rendu

Les chiens visiteurs ont bien rempli leur mission
Photo Gilbert Perraud

chien visiteur, Le Progrès, 11 mars 2011

Beaujolais et haut Beaujolais page 15

chien visiteur, Le Progrès, 11 mars 2011

Atout chien, février 2011

N°13781 page 16 "Wouf! on the web"

Le site Atoutchien.fr
chien visiteur, Atout chien, février 2011

Le Progrès Loire, 22/02/2011

Club agility : création d’une section de chiens visiteurs         

Une trentaine de personnes avaient pris place, samedi en début d’après-midi en l’ancienne mairie pour l’assemblée générale du Club Canin d’Agility du Gier. Loin de ses terrains de Charmet, adhérents et responsables du club revenaient sur une année 2010 riche en événements avec notamment cette certification reçue par la CNEAC (Commission Nationale Éducation et Activités Cynophiles) pour l’école du chiot. Démonstrations lors de la Fête de la Forge mais aussi participations à diverses compétitions dont les sélections nationales d’Agility auront émaillé l’an dernier. Double rendez-vous en 2011 pour les compétiteurs comme pour le public qui pourra le samedi 23 avril retrouver l’obérythmée en compétition à Charmet et dès le lendemain accéder librement à un concours d’agility sur le terrain de football. Le Club Canin d’Agility du Gier propose des activités tous les samedis aux adhérents et leurs compagnons à 4 pattes, avec école du chiot, obéissance, agility ou obérythmée. La nouveauté de l’année réside en l’entrée d’une section chiens visiteurs comptant pour l’instant trois licenciés mais qui devrait bientôt faire parler d’elle. Au sein de maisons de retraite, d’hôpitaux ou encore d’établissements scolaires, chiens et maîtres proposent leurs visites, espaces temps pour s’évader, se détendre ou se remettre en mémoire des souvenirs liés à l’animal.

Une partie des 56 adhérents a assisté à l’assemblée générale du Club Canin d’Agility du Gier
Philippe Chanut

chien visiteur,

La voix de l'Ain, 28/01/2011

N°34 page Val de Saône

chien visiteur,

Le Progrès Loire, 06/01/2011

Résidence chiens visiteurs repère

Les chiens visiteurs se rendent dans des résidences pour personnes âgées, des écoles, des résidences pour personnes handicapées ou encore des prisons. Dans la Loire, seules deux personnes sont habilitées à se rendre avec leur chien dans ces lieux. Si un cadre national existe, aucune association n'a encore vu le jour dans la Loire. Pourtant la demande est forte et ne cesse de croître. Ces interventions sont multiples. Les deux bénévoles ligériennes, ont mis en place un court spectacle avec leurs chiens. Il est régulièrement joué au sein de différentes structures. Leurs interventions ne se limitent cependant pas à cet aspect ludique et le travail autour de projets émanant de différentes structures se mettent en place. Une façon d'apporter une distraction, un contact mais aussi de faciliter la parole.

la rédaction du Progrès

les chiens visiteurs enchantent les résidents
Photo Mikael MIignet

chien visiteur

Le Progrès Loire, 06/01/2011

Deux fidèles compagnons à la résidence Chavassieux         


Le Cantou de la Résidence Chavassieux a accueilli deux chiens pour une animation qui aura duré une petite heure. Teena et Chuck ont ravi les résidants. Plus que cela, les chiens auront permis de donner des repères aux pensionnaires, qui ont produit des actions s'inscrivant dans une mémoire des gestes. Les activités proposées en relation avec le chien contribuent à renvoyer aux personnes une image positive d'elles-mêmes et un sentiment d'utilité. Ces contributions de l’animal se doublent souvent d'une implication affective qui renforce le désir des résidants d'être actifs et impliqués. Le chien tient ici un rôle important pour le bien-être. Il motive, revalorise et stimule.

Ce projet de chiens visiteurs voit enfin le jour à la résidence Chavassieux après plusieurs mois de travail de la part des équipes. S'inscrivant dans la durée, cette initiative ciblera spécifiquement les résidants du Cantou. A raison d'une fois par mois, les chiens viendront visiter les pensionnaires avec pour objectif, non seulement d'être récréatifs, mais aussi préventifs et thérapeutiques. « Le chien est un formidable médiateur cognitif » explique Marie-Aline, l'animatrice de la résidence. Ces interventions bénévoles sont encadrées et demandent de nombreuses conditions (tests de probation, licence, affiliation à un club canin...)

la rédaction du Progrès

Une rencontre pleine de tendresse entre les chiens et les résidants  
Mikael MIignet

chien visiteur

Inter Action, décembre 2010

N°66 page 40

Le magazine du social dans l'Ain

chien visiteur, Inter Action, décembre 2010

Isère magazine, novembre 2010

chien visiteur Isère magazine, novembre 2010

Dauphiné, octobre 2010

chien visiteur, Dauphiné, octobre 2010

Le Patriote Beaujolais, 16 septembre 2010

N°786 page 29

chien visiteur, Voix de l'ain sept 2010

La Voix de l'Ain, 16 avril 2010

chien visiteur, Voix de l'ain avril 2010