chien visiteur en 2010

Charmanon, le 23/12/2010

Dernière visite de cette année 2010 ...
Je retrouve Christine avec Orion et Ziyang et j'ai emmené Plume et Pomme. C'est notre première visite dans cet établissement d'accueil temporaire, une visite précédente avait été annulée. Mais il y en aura d'autres !
Ziyang reste pour le moment en voiture.
Les résidents se rassemblent et chacun veut tout savoir sur les chiens et les caresser, nous faisons les présentations, puis nous passons auprès de chacun et chacune. J'ai apporté un morceau de tapis antidérapant que je pose sur une chaise et je fais monter Plume entre deux personnes. Pomme se fait aussi caresser, puis peigner par un résident.
Plume danse, puis saute par dessus Pomme couchée. Pomme chante un peu.
Je sors un jouet, puis place un biscuit dedans : Plume se réfugie sous les sièges pour extirper le biscuit petit à petit et le déguster au fur et à mesure. Pomme prend les croquettes avec délicatesse dans les mains des résidents.
Orion se fait caresser et montre ses talents d'obérythmée puis Christine va chercher Ziyang : le "petit" a maintenant 3 mois et pèse 19 kg, Christine le porte encore pour le faire caresser, mais le "petit" est lourd !
Les résidents sont contents d'avoir rencontré les quatre chiens et nous reviendrons !

Françoise

Le chien visiteur

Les prévisions des intempéries

Les dernières visites de la maison de retraite de Clairval et de la Mas de Seyssuel ont été annulées.

Le chien visiteur

Les Lucioles, 14/12/2010

Je viens avec Mala et Pomme et je retrouve Sylvette avec Aby et Evy , Danièle avec Smartie et Fripouille et Isabelle avec successivement Ugo puis Fulky.

Les chiennes ont travaillé hier à Lentilly et si elles sont contentes de retrouver les résidents et résidentes des Lucioles, elles sont très calmes et s'offrent surtout aux caresses. Nous expliquons et racontons la visite d'hier et nous poursuivons sur de petites anecdotes, les épisodes vécus par les uns et les autres, les "métiers" insolites du chien, comme les chiens de couteliers en Auvergne : couchés sur les reins de leur maître, ils permettaient de conserver une chaleur bienfaisante pour ces hommes qui aiguisaient les couteaux couchés au-dessus de la meule à eau toute l'année ... Cette rencontre paisible, mais chaleureuse semble bien convenir aux résidents.
Quand Isabelle remmène Ugo et revient avec Fulky, la vivacité de la jeune chienne est appréciée. Fulky est très émue !

Après la visite, nous laissons les chiens se détendre sur le chemin de l'ancienne voie ferrée de Neuville à Trévoux.

Françoise

Le chien visiteur

Lentilly, 13/12/2010

Je viens avec Mala et Pomme, car je sais qu'aujourd'hui la maison de retraite accueille également une classe de l'école voisine. Je retrouve Christine avec Orion et Ziyang, Sylvette avec Aby et Evy et Danielle avec Smartie et Fripouille.

Nous commençons notre intervention, Ziyang est resté dans la voiture. Nos chiens connaissent bien les lieux et reconnaissent également les résidents, nous parlons, les résidents caressent, évoquent leurs anciens compagnons ...

C'est une classe de trente enfants qui arrive alors avec la maîtresse et les accompagnatrices : les petits sont en moyenne ou grande section et apportent chacun une lettre, bien décorée de gommettes avec certainement un dessin, destinée à l'un des résidents. Après avoir déposé leurs manteaux, les petits offrent leur message de Noël, puis s'intéressent aux chiens (parfois dans l'ordre inverse). Chacune d'entre nous est très entourée !
Mala et Pomme veulent distribuer des bisous, Pomme très vite se couche et offre son ventre à caresser, Mala se couche de façon plus traditionnelle. J'explique à mon petit groupe comment approcher un chien et les petites mains se font plus disciplinées, puis j'explique comment donner une friandise : les petites mains se dressent très vite ! J'explique comment faire attendre le chien main fermée sur les petites croquettes et récompenser quand le chien attend, certains obtiennent facilement un assis ou un couché, d'autres s'obstinent à demander assis à Pomme déjà assise ... Très vite, les petites mains demandent la laisse pour promener les chiens comme Christine le fait avec Orion ...

Je pense alors qu'il est temps d'organiser cette joyeuse pagaille ! que les résidents ne suivent qu'assez imparfaitement ...
Je propose alors aux enfants de s'asseoir pour faire deux belles lignes et avoir une route bien droite : un enfant tiendra un chien le long de la route avec quelques croquettes dans sa main bien fermée, la récompense devra être offerte au bout de la "route".
Les résidents peuvent ainsi observer le défilé ...
La méthode proposée fonctionne à peu près, à condition d'élargir régulièrement la route et de rappeler qu'il ne faut pas toucher le chien qui passe, les caresses tout au long du trajet sont plutôt inquiétantes pour les chiens. Je veille à ce que Smartie et Fripouille se reposent rapidement et retournent vers les résidents, plus calmes !
Mala se fatigue plus que Pomme, mais heureusement, sous le contrôle de la maîtresse, tout le monde est passé.
Nous demandons aux enfants de faire un grand cercle et Christine leur explique les méthodes d'approche d'un chien, il me semble que mon premier groupe a plutôt bien retenu mes conseils. Pendant ce moment de calme, je garde Mala et Pomme en retrait et elles se reposent après une friandise plus importante. Puis les enfants reprennent les manteaux pour l'heure des mamans ...

Quand les enfants sont partis, Christine emmène Orion et va chercher Ziyang. Je prépare les résidents à une surprise : ils devinent qu'il s'agit d'un chiot et qu'il a trois mois maintenant, mais la taille du gros nounours les surprend quand même !

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, Pavillon Jacques Chauviré, USLD, 10/12/2010

Je retrouve Christine avec Orion. J'ai emmené Pomme et Plume, nous devons en effet passer dans les deux services USLD. Ziyang est là dans la voiture, Christine l'emmène faire ses besoins puis le laisse dans la voiture : il doit apprendre à rester seul de temps en temps.

Les deux services au premier étage sont séparés par un long couloir, un peu agrémenté de plantes vertes. Les résidents sont rassemblés en cercle et pour beaucoup, les yeux se tournent vers les chiens. Une table devant deux résidentes me permet de mettre Plume à leur hauteur, de même qu'une tablette devant une autre résidente. Plusieurs résidents gardent Plume sur leurs genoux en la caressant. Elle danse avec entrain, c'est une gourmande !
Pomme attire aussi les regards et se prête aux caresses. Je la détache et elle reste bien à son activité. Je lui demande de se coucher et je fais sauter Plume par dessus son dos : je récompense les deux chiennes. Pomme chante un peu quand je le lui demande, une modulation un peu rauque et expressive. Je n'arrive pas encore à obtenir les hurlements de loup dont elle est capable à la maison, mais je l'entraîne !
Orion se couche sur une chaise et se fait caresser, il se promène tenu en laisse par un résident dont Christine pousse le fauteuil.

Nous traversons à nouveau le long couloir pour rejoindre le deuxième service où les résidents sont plus nombreux : nous demandons à faire boire les chiens, car c'est une deuxième visite et il leur faut récupérer. Et je suis agréablement surprise de la bonne volonté avec laquelle Pomme et Plume réclament de nouveau caresses et friandises et exécutent leurs petits exercices. Un résident a tout de suite eu la côte avec Plume et Pomme, un autre me fait comprendre qu'il veut leur donner des friandises, un autre plaisante avec humour, une résidente avec qui nous avons échangé quelques mots dans le hall avant les visites est tout heureuse de les retrouver et d'annoncer qu'elle les connaît déjà. Je puise quelques gâteaux dans la réserve de Christine : je n'ai plus que des miettes dans mon sac à friandises, assez pour leur faire exécuter des tours, mais pas assez pour qu'un résident les saisisse et les offre aux chiennes, car ce résident m'attrape au passage pour continuer la distribution !

Les soignants sont nombreux à venir découvrir les chiens et l'activité et tous reconnaissent qu'ils voient leurs patients sous un nouveau jour : les chiens réussissent à renouer les fils de la communication entre tous. Nous prenons les rendez-vous suivants tandis que Pomme se repose à mes pieds.
Revenus au parking, Ziyang a droit à une nouvelle promenade hygiénique, mais il a plus envie de jouer qu'autre chose et au retour dans la caisse, il se soulage ! Petit accident qui arrive quelquefois ... Il n'a pas encore trois mois.
Nous parlons planning, projets, observations comme souvent avec Christine après la visite et un jeune homme garé à côté de nous sort son berger australien : il découvre que nos chiens sont chiens visiteurs, activité qu'il veut justement pratiquer ! Il repart avec les coordonnées du site et nous espérons bientôt avoir une nouvelle recrue ...

Françoise

Le chien visiteur

Les Magnolias, 09/12/2010

Je rejoins Christine avec Mala et nous partons dans sa voiture avec Orion.
Quand arrive un nouveau chiot, il est important de s'occuper du premier chien afin qu'il ne se sente pas délaissé, c'est pourquoi Ziyang ne sera pas de cette visite.
Aujourd'hui, beaucoup d'enfants ont évolué de façon significative. T. a tendu le bras en direction de Mala pendant que je promenais S. tenant sa laisse. M. s'est bien intéressée à Mala et à Orion. N., un nouveau petit garçon, a paru d'emblée très à l'aise. S. a passé un long moment à caresser Orion. Il me semble que Mala a bien compris ce que j'attends d'elle et elle s'y prête avec douceur. Elle entre dans l'établissement toute contente de retrouver les enfants ...

Françoise

Le chien visiteur

Cantou de Clairval, 08/12/2010

J'emmène Pomme seule et je retrouve Isabelle avec Ugo et Fulky, sa jeune golden de 9 mois. Nous décidons de visiter un des niveaux avec Ugo et Pomme , puis l'autre niveau avec Fulky et Pomme .
Ugo est maintenant à l'aise dans ses visites au Cantou et nous passons Isabelle et moi un peu de temps avec chaque résident.
Le soleil est là et dehors il fait même très doux : tous les matous et même les petits minous se chauffent au soleil ! Les chiens en sont tout excités ...
Pour sa première visite, Fulky se tient très bien et cette première courte visite est réussie !
Les résidents ont pu caresser les chiens, ils ont ri des roulades d'Ugo, un résident a chanté avec Pomme et Fulky a eu sa part de caresse ...

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 07/12/2010

J'emmène Bakou seule : de mes quatre mes chiennes , c'est la seule qui est parfois stressée et je décide de m'occuper d'elle avec attention. Je rejoins Sylvette avec Aby et Evy , elles-aussi habillées d'un harnais, et Danièle avec ses deux chiennes Shetland Smartie et Fripouille. Le harnais me permet de laisser Bakou le plus libre possible et de la conduire en douceur : elle se laisse caresser, certaines personnes lui conviennent très bien. Je ne la pousse pas quand elle s'inquiète, je lui offre des friandises.
Aby est elle-aussi sur la réserve : elle a ses têtes et suit Sylvette tranquillement. Evy , Smartie et Fripouille semblent très à l'aise et c'est bien ce que nous visons !

Françoise

Le chien visiteur

Lyon-Sud, 06/12/2010

J'emmène mes quatre mes chiennes habillées de leurs nouveaux harnais, j'ai ôté le manteau dont j'avais protégé Plume ces derniers temps, car la température est presque printanière.

Plume était restée trop longtemps dehors en début de semaine dernière, pour ronger un os, et avait pris froid (léchage de truffe, éternuements, un peu de toux et surtout perte d'entrain) : je l'ai soignée à l'homéopathie, en restant au chaud, mais la belle voulait ressortir et rechutait, d'où l'achat d'un manteau qu'elle a très bien accepté. Elle est bien remise.

Je retrouve Christine avec Orion et Ziyang spectateur, Antonella avec Mela, une chienne golden de 4 ans qui a déjà beaucoup travaillé avec des enfants en hôpital pédiatrique à Gènes. Dominique nous rejoint avec Apash, sa bergère d'Islande.

Les résidents sont enchantés de rencontrer leurs amis habituels et doublement enchantés de rencontrer de nouveaux amis !

Françoise

Le chien visiteur

Les conditions climatiques et les difficultés de circulation

ont perturbé notre programme :
Nous avons préféré annuler les visites à la MAS Violette Germain d'Albigny, du Cantou de Clairval, de Châtillon/Chalaronne et de Seyssuel.

Le chien visiteur

Les Magnolias, 25/11/2010

J'emmène Mala et je viens en co-voiturage avec Christine avec Orion et ...
un tout jeune spectateur Ziyang . Celui-ci est installé dans une grande cage pliante le temps de la visite : il peut ainsi s'imprégner de bruits et odeurs différents.
Mala a bien compris ce qu'on attend d'elle ici, elle reste calmement couchée aux côtés de M et G, puis de M. Elle s'intéresse à L qui se déplace à sa hauteur, elle monte volontiers sur une chaise pour être à portée de M, de C ou de S.
Mala a aussi bien compris que je lui offre régulièrement des friandises et elle est très attentive à la pochette qui les contient et à ma main qui y plonge !

Françoise

Le chien visiteur

Cantou de Clairval, 24/11/2010

J'amène aujourd'hui Mala et Bakou .
Les résidents les caressent avec plaisir : elles sont moins vives que Pomme et Plume , qui stimulent beaucoup l'attention visuelle des résidents, mais leur calme permet des caresses plus longues bien appréciées aussi ! Certaines résidentes se souviennent de Plume et de Pomme absentes : la visite hebdomadaire porte ses fruits.

Françoise

Le chien visiteur

Charmanon, 23/11/2010

L'intervention a été annulée du fait de l'établissement.
Notre prochain rendez-vous est dans un mois.

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 23/11/2010

Du fait de l'annulation de la visite précédente, nous sommes donc deux : Sylvette avec Aby et Evy, et moi avec Plume et Pomme.

Nous croisons un parent d'une résidente de Clairval, l'état de santé d'un résident nécessite parfois un passage à l'hôpital ... Nous craignons toujours l'issue : Pour Sylvette, qui connaît beaucoup de personnes sur Trévoux, comme pour moi, qui depuis les premières interventions, ai appris à connaître un peu toutes ces personnes, il y a un impact psychologique : pouvoir en parler entre nous est nécessaire.
C'est une raison supplémentaire d'intervenir à plusieurs. Il est déjà arrivé qu'un empêchement survienne pour l'une d'entre nous et l'intervention a tout de même eu lieu grâce à l'autre ou les autres, un empêchement survient également parfois pour l'établissement ... ce qui ne pose pas de problème.

Visite toujours marquée par les sourires, les caresses, les souvenirs, certains réagissent de façon presque imperceptible, mais nous sentons ces petits mouvements. Une résidente, comme d'habitude, réclame le départ des chiens et comme d'habitude, je lui réponds avec une voix tranquille que oui, on va partir et je m'approche d'elle et lui serre la main en lui demandant de ses nouvelles, elle s'adoucit comme toujours ... Quelques mots échangés avec la cadre de santé et avec le docteur, encore des résidents visités et nous repartons ...

Françoise

Le chien visiteur

Lentilly, 22/11/2010

La visite du 18/10 a été annulée par l'établissement. Aujourd'hui, nous sommes trois : Sylvette avec Aby et Evy, Danielle avec Smartie et Fripouille et moi avec mes quatre mes chiennes. Les chiennes sont heureuses de se retrouver et se font la fête, Fripouille est moins impressionnée par le gros gabarit de Bakou.

Quand nous pénétrons dans l'établissement, tout le personnel soignant ou administratif nous accueille avec enthousiasme : la visite des chiens est une fête pour tous !
J'ai équipé Mala, Bakou et Plume de harnais et elles semblent apprécier ce confort. Pomme n'a pas encore de harnais léger de visite, mais je m'en occupe et je remplacerai le harnais de Plume, un peu trop juste. Il ira sûrement à Aby ou peut-être à Evy.

Je laisse Mala et Plume libres d'aller au devant des personnes, Bakou est libre aussi et reste très proche de moi et je tiens Pomme au moins au début.
Les résidents sont toujours aussi ravis de voir les chiens, nous passons un moment avec chaque petit groupe ! De temps à autre, les chiennes vont se désaltérer au "bar" installé dès le début.

Je fais monter Plume sur une table pour qu'elle soit plus accessible aux personnes et bientôt, c'est Mala, assise sur une chaise, qui me surprend en montant elle-aussi sur la table ! Je la fais coucher et cette position est vraiment propice aux caresses ... et même la prochaine fois au brossage. Pomme monte volontiers sur une chaise à côté d'un fauteuil. Bakou accepte volontiers les caresses, je ne lui fais poser que les pattes sur la chaise pour qu'elle ne glisse pas. Je fais descendre Mala avec précaution de la table à une chaise, puis au sol.

Je sors le tunnel, Mala et Evy y passent avec plaisir, mais Plume me surprend en refusant. Pomme refuse aussi :ont-elles un mauvais souvenir de cet exercice mercredi avec les enfants ?
J'essaie de les stimuler en lançant une friandise dans le tunnel, mais je lance trop fort et Plume longe le tunnel à l'extérieur pour la récupérer au plus vite ! Mala et Evy passent, Plume entre et ressort, Pomme se couche devant : les résidents observent amusés ce va-et-vient joyeux : on sait qui rentre dans le tunnel, mais pas qui va ressortir ! Pour motiver davantage Pomme, je vais chercher un ballon en peluche qui relance Mala dans le tunnel, mais Bakou s'y intéresse aussi et je vois Bakou, qui refuse d'ordinaire d'entrer dans ce tunnel trop petit, s'y glisser précautionneusement aux trois-quarts, abandonner, recommencer et finalement ressortir à reculons, mais triomphalement, avec le jouet ! Pomme saute avec élégance au-dessus du tunnel. Je retravaillerai l'exercice au calme.
Je reprends le tour des résidents tandis que Sylvette et Danielle proposent le tunnel à leurs chiennes.

Les chiennes commencent à être fatiguées et les résidents s'en vont progressivement à la salle à manger. Je range les jouets, le tunnel. Une résidente qui à chaque visite s'inquiète du bien-être des chiens est très contrariée, je m'assois à ses côtés et les chiennes se couchent à ses pieds : là, elle s'apaise et profite des chiens. Quand nous partons, nous rencontrons encore dans les couloirs d'autres résidents, d'autres soignants ... Nous reviendrons !

Françoise

Le chien visiteur

Semaine de la solidarité OCC du 16 au 20/11/2010

Lundi 15 matin

Installation à 9h :
Un coin tranquille pour que les chiennes ne soient pas tout le temps sollicitées, des couvertures douillettes, des jouets, un coin bar pour s'abreuver (un bidon, une gamelle et une serpillière pour les éclaboussures), un poids de forain pour point d'attache, les grandes laisses ... une serviette (en cas de pluie après les pauses), les accessoires d'exercice (le tunnel, des plots et des barres transversales légères), des friandises pour les récompenses, le panneau fourni où fixer les textes de présentation de l'activité et les photos floutées, fournies aussi : une rallonge électrique pour l'ordinateur avec une table pour le poser (pour montrer le site et faire défiler les photos) et une autre table pour les cartes de visite du site et le cahier pour les contacts ! C'est tout ...

Mardi 16 après-midi

Nous sommes trois à 14h : Christine qui a laissé Orion dans la voiture, Gisèle avec Dahlia et moi avec mes quatre chiennes Mala, Bakou, Plume et Pomme.
Mais personne ne se présente en dehors des personnes de l'OCC qui découvrent les chiennes. Le bilan n'est pas négatif, mes chiennes se sont habituées au lieu dans de bonnes conditions. Et nous avons fait le point tranquillement sur nos interventions.

Mercredi 17 après-midi

Nous sommes deux à 14h : Christine avec Orion et moi avec mes quatre chiennes Mala, Bakou, Plume et Pomme. Dans la même salle, outre l'exposition, des tables s'offrent aux enfants et adultes pour des jeux du monde divers !
Quand les enfants arrivent, les mes chiennes ont tout de suite du succès, Orion est en réserve au calme dans la voiture de Christine, il s'habitue ainsi aux bruits de la ville et à la circulation.
Il faut d'abord expliquer aux enfants les préalables (demander au maître si l'on peut s'approcher du chien), puis comment lui dire bonjour, comment le caresser, comment lui donner une friandise ... On installe deux mini-haies suivies du tunnel, il faut apprendre à l'enfant à attirer le chien vers lui sans le tirer, puis l'aider dans le parcours. Certains voudraient promener tous les chiens dans toute l'exposition ... et tous ces enfants sont impatients de prendre leur tour. Mala est coopérative, Plume aussi, je garde Bakou près de moi et lui fait exécuter les sauts, elle aime ça et montre l'exemple aux enfants qui suivent. Pomme est trop vive pour le moment, je lui mets une double-laisse. Elle aime le parcours ... et les friandises.
Au bout d'un moment, une heure peut-être, je vois que Bakou est fatiguée, je la ramène à la voiture pour qu'elle ne stresse pas. Je laisse Plume se reposer attachée au poids, car elle refuse d'entrer dans le tunnel qu'elle adore pourtant. Christine va chercher Orion et je continue avec Mala pendant qu'un enfant un peu plus grand promène Pomme, je lui explique que je veux qu'il reste près de nous pour la sécurité. Le rythme est intense et le bruit est fort, car d'autres enfants jouent aussi aux jeux à côté de nous : tout se passe bien, il faut rester attentif et calme, c'est dense !
Quand les chiens sont fatigués, nous l'expliquons aux enfants : finis les parcours d'agility et les promenades en laisse, des petites filles caressent Pomme et Mala qui couchées sur le côté semblent apprécier ... Un goûter est offert aux enfants et les chiens se reposent plus calmement.
Une personne d'un centre aéré nous contactera peut-être, les enfants viennent dire au revoir aux chiens ! Même les enfants qui au début semblaient les plus impatients ont adopté une attitude plus calme et respectueuse des chiens.
Quand tous les groupes sont partis, nous décidons d'arrêter l'intervention : le public verra les panneaux et les photos et pourra prendre des cartes de visite.

Samedi 20 après-midi

J'arrive à 14h avec mes quatre chiennes : comme je serai seule cet après-midi, j'ai prévu de prendre avec moi deux d'entre elles et de laisser les deux autres au repos dans la voiture, puis de changer d'équipe. Mais la porte est close ... Je sors les quatre chiennes et nous nous installons sur l'herbe pour attendre : elles voient et entendent la circulation, ce qui ne peut que leur fait du bien ...
Par suite d'une mauvaise lecture et d'un défaut d'information, je suis complètement à côté de la plaque : l'exposition n'ouvre qu'à 16h30, c'est ce que j'apprends après quelques coups de fil. Je rentre donc après cette imprégnation à la ville bien utile pour Bakou.
Revenant avec Pomme pour l'heure dite, je comprends qu'il s'agit de démonter ... Ce que je fais et je rentre : Pomme est restée sagement attachée au même poids pendant mes allers et venues.

J'ai adapté ce matin un harnais pour Mala avec un petit démontage et quelques nouveaux points de couture. J'ai agrandi le harnais de Plume, pour qui le passage de la tête au déshabillage était un peu forcé, là encore en démontant une partie et en décalant une sangle. Bakou est très à l'aise dans le harnais prêté par Christine. Quant à Pomme, son nouveau collier lui convient bien, je prendrai mon temps pour lui trouver un harnais confortable pour les visites : nous avons pensé, Christine et moi, que le port d'un harnais pour les visites est plus confortable pour les chiens visiteurs !
Un travail régulier avec des enfants serait vraiment intéressant.

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 19/11/2010

Nous sommes deux : Christine avec Orion et moi avec Pomme.
Comme je suis arrivée un peu en avance, je laisse Pomme en laisse à enrouleur (grande taille) et elle examine les alentours. S est à la grille et nous observe, lui qui passe souvent sans contact quand nous sommes à l'intérieur ...

Les résidents sont moins nombreux, C et B sont absents et l'ambiance est calme. G apprécie de donner des récompenses à Pomme qui prend délicatement. Dans le patio, je promène F qui tient la laisse de Pomme (je tiens l'autre bout, mais Pomme se conduit doucement à côté du fauteuil). Nous rencontrons des résidents des autres appartements qui commencent aussi à nous connaître ... J caresse Orion et lui saisit l'oreille, Christine rassure Orion et on aide doucement J à lâcher l'oreille.
Comme la dernière fois, l'animateur me conduit vers H dans un autre appartement car H entre en panique depuis quelque temps quand arrivent les chiens : nous lui laissons voir Pomme sans nous approcher, sa réaction ma semble moins forte que la dernière fois.
On ignore la raison de cette panique et on espère la résoudre sans forcer en prenant le temps ...
Pendant le goûter, un matou noir et blanc se pose sur le rebord extérieur de la fenêtre, Pomme ne le voit pas tout de suite et le chat observe Pomme. Puis Pomme l'aperçoit et ils se regardent mutuellement sans bouger. L'animatrice doit passer devant Pomme qui se lève, alors le chat crache, puis se sauve et Pomme aimerait le suivre ! Mais elle doit rester près de moi ! Pomme respecte et même fait des amitiés à mes deux chattes, mais l'instinct de poursuite est fort ... Pomme se souvient aussi des moutons qu'elle a aperçus par la fenêtre il y a deux séances, elle est aux aguets en début de séance, mais ne voyant rien venir (les moutons sont repartis avec leur éleveur pour la saison froide), elle n'est pas surexcitée.

Nous partageons le goûter avec tous et nous partons ...

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 18/11/2010

Nous sommes deux : Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Pomme et Mala.
Première visite au Cantou, certains résidents sont partis en salle d'animation pour fêter le Beaujolais nouveau et dans la maison de retraite, il en est de même !
Nous prenons le temps de visiter les deux niveau du Cantou, puis le premier étage de Clairval avant de rejoindre directement la salle d'animation : plus de Beaujolais, ni de gâteaux ! mais nous faisons notre petit tour toujours apprécié des résidents ...

Françoise

Le chien visiteur

Aux Lucioles, 16/11/2010

Nous sommes trois : Isabelle avec Ugo, Sylvette avec Aby et Evy et moi avec mes quatre chiennes Mala, Bakou, Plume et Pomme. Ugo ne semble pas rassuré par le gabarit de Bakou : je la laisse dans sa caisse dans la voiture, l'espace disponible aux Lucioles est en effet assez restreint.
Caresses, souvenirs et anecdotes à propos des chiens anciens et présents, petits exercices : Evy et Plume dansent, Mala rapporte un jouet ... tiré du sac par ses soins.
Ugo est à l'aise avec les personnes, Aby s'inquiète des réactions d'Ugo qui défend le jouet. Nous ôtons les jeux et Sylvette fait travailler Aby qui donne une patte puis l'autre . Pomme chante sur ordre : je n'ai pas encore de longs hululements, mais qui sait ? un jour peut-être un beau concert !
En fin de séance, Ugo et Aby se détendent ensemble sans rancune ...

Françoise

Le chien visiteur

Lyon-Sud, 15/11/2010

Pluie après quelques derniers beaux jours, aujourd'hui nous sommes quatre bénévoles : Christine avec Orion , Céline avec Ciccio, Dominique avec Apash, berger d'Islande femelle de 7 ans et moi avec mes quatre mes chiennes .

Dominique a participé avec moi au stage en Chartreuse et donc Pomme et Apash ont été reconnues aptes en même temps. Christine participait au stage comme assistante des formateurs et connaît Dominique et Apash, Orion, lui, ne connaît pas Apash, pourtant lui sait très bien que c'est une nouvelle copine !
Mais à cause du nom Apash, Christine interprète mal les réactions chantantes d'Orion croyant avoir affaire à un mâle ... Orion est invité à se calmer un peu dans la voiture.

Nous présentons donc nos chiens, les nouveaux sont toujours appréciés ! puis Christine va chercher Orion qui chante à nouveau pour la copine, puis se met au travail avec les autres, Céline conduit Ciccio et Plume , Dominique et Apash se débrouillent très bien et mes trois Mala , Bakou et Pomme se font aussi appréciées.

Je détache parfois Mala et Bakou ... Et Mala revient avec une peluche prise dans mon sac. Je place mon sac plus visible des résidents et Pomme et Mala sortent une à une les peluches, j'en propose à certains résidents qui acceptent de les lancer aux chiennes ...
Pendant le goûter, je rattache mes gourmandes et Dominique demande à Apash de ranger les peluches dans le sac ...
Très bien ! Si on joue avec les peluches, Pomme s'emploie à les ressortir au fur et à mesure qu'Apash, consciencieuse, les range !
Apash se fâche un peu ! Nous calmons les deux demoiselles aux actions antagonistes ...
Pour une première fois, Apash a très bien rempli son rôle. On peut comprendre sa fatigue et, pendant qu'Orion montre ses talents d'obérythmée, Apash et Pomme sont tout à fait en bonne entente.

Sur le parking avant de partir, Christine comprend qu'Apash est une demoiselle qui émoustille Orion et non un rival pour lequel il a d'ordinaire d'autres réactions ... tout est clair !

Françoise

Le chien visiteur

Chasselay, 12/11/2010

Grande fête canine : neuf chiens visiteurs !
Bien que Christine n'ait pu venir avec Orion , outre mes quatre chiennes Mala golden de bientôt 6 ans, Bakou golden massive de bientôt 3 ans 1/2, Plume croisée bichon et york de 1 an 1/2 et Pomme husky de 1 an tout juste, il y a Céline avec Ciccio type teckel à poil long de 11 ans, Sylvette, avec Aby yorkshire de 5 ans et Evy chihuahua de 1 an, et Danielle avec Smartie shetland fauve de 11 ans, et Fripouille shetland tricolore de 7 mois, la benjamine !

Nos résidents nous connaissent bien et découvrent avec plaisir ces nouveaux chiens : beaucoup de renseignements sont demandés, les âges, les races, un seul mâle, Ciccio, pour ces huit femelles ! Tous les chiens sont parfaitement calmes ... et les résidents ne s'ennuient pas à attendre leur tour !

Un coin bar canin est installé au calme pour que la chaleur ne pénalise pas les chiens.
Aby reste réservée et nous la laissons tranquille : elle choisit ses résidents et se fait admirer calmement allongée en observation de nos déplacements.
Evy et Plume sont toujours prêtes à montrer leurs talents ...
Fripouille, dont c'est la deuxième visite, est installée sagement sur les genoux d'une résidente : au début, elle craint un peu la masse imposante des grands chiens, mais comme tout se passe bien, elle s'habitue facilement et s'offre aux caresses des résidents avec sérénité. Quand Danielle la sent fatiguée, je lui conseille de la garder en retrait et bientôt elle reprend intérêt à la séance.
Plume suit Ciccio et surtout les friandises de Céline ! Mala et Bakou sont libres et viennent dire bonjour dès que je les appelle vers une personne particulière. Pomme reste en laisse en début de séance afin de ne pas se déplacer trop vivement et oublier les jeux avec les nouvelles copines, puis je la détache et elle évolue librement, amusant les résidents par ses passages du tunnel ou ses sauts par dessus celui-ci, ou encore ses jeux avec les ballons de peluche dont certains sont sonores ...
Pomme accepte de chanter un peu, Plume danse toujours avec plaisir et tous ces chiens restent finalement assez discrets tout en permettant des échanges individuels nombreux !

Au moment du goûter, je rattache mes chiennes, nous nous installons sur le côté : les résidents peuvent toujours les regarder, mais peuvent aussi goûter tranquilles ! Quand les résidents remontent dans les chambres, nous leur disons au revoir ...

Françoise

Le chien visiteur

Cantou de Clairval, 10/11/2010

Première visite d'Isabelle et Ugo : Ugo a obtenu son diplôme en même temps que Pomme à la mi-octobre. J'ai emmené Pomme et Plume .
Premier niveau où je présente Isabelle et Ugo, "petit nouveau" qui est en fait un beau mâle labrador de 7 ans. Des résidents viennent au devant de nous, une autre déplace son fauteuil pour venir au plus près, nous restons un moment auprès des uns et des autres tour à tour.
Au niveau inférieur, Ugo n'est pas surpris et nous évoluons d'une personne à l'autre, je présente Isabelle et Ugo au médecin et aux soignants. Ugo exécute avec facilité quelques exercices que lui propose Isabelle, il roule sur le côté puis sur lui-même, il salue de la patte, il apprécie aussi les caresses !
Pour terminer ensuite cette visite, nous nous dirigeons vers la salle d'animation du rez de chaussée, quelques personnes sont rassemblées avec leur famille ou autour d'un jeu de Scrabble ou seulement pour converser tranquillement. Nous sommes mercredi et la grande réunion des amateurs de jeux de société se tient le jeudi. Mais Isabelle a ainsi une première vue de l'établissement et des personnes accueillies dans cette maison de retraite.
Nous avons rencontré quelques personnes au salon de coiffure, d'autres dans les couloirs et toutes ont manifesté leur plaisir de voir les chiens un moment.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny service Dahlia, 08/11/2010

Première visite dans ce service où nous retrouvons deux animatrices que nous connaissons bien. Nous sommes trois, Christine avec Orion , Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Pomme et Mala .

On nous attend impatiemment ! L'animatrice nous confie que les résidents se sont rassemblés presque sans aide tant ils étaient motivés ...
Nous nous présentons dans la grande salle du rez de chaussée où les tables ont été repoussées et d'autres résidents nous attendent dans une salle identique à l'étage.
Après quelques présentations et caresses de Pomme et Mala, je suis l'animatrice à l'étage pendant que Sylvette et Christine continuent en bas.
Des sourires, des caresses, des doigts qui s'agitent dans la fourrure,des mains qui proposent les friandises aux chiennes ... Je laisse d'abord Mala sans laisse pour qu'elle aille à la rencontre des personnes, puis la reprend quand elle s'égare trop longtemps dans les recoins à la recherche de miettes. Une soignante la prend et après l'avoir présentée à de nombreux résidents, elle l'emmène visiter certains résidents dans leur chambre ...
Pomme accepte le jeu d'appel par les résidents volontaires, munis préalablement d'une friandises : cela plaît beaucoup ! J'essaie aussi de faire passer Pomme entre mes jambes, il y encore des progrès à accomplir, mais c'est un bon début : j'explique aux personnes que c'est avec elles que je mets au point les quelques petits tours que les chiennes réalisent ...
Puis nous redescendons au rez de chaussée, pendant que Sylvette me remplace en haut.
J'arrive à placer Mala couchée et à faire sauter Pomme par dessus Mala. Pomme sait déjà le faire avec Bakou, mais c'est une première pour Mala. Pomme montre ses talents de chanteuse et tourne sur elle-même dans un sens puis dans l'autre. Mala se fait caresser et suit une autre soignante pour une présentation dans les chambres du rez de chaussée.

Quand arrive le goûter, je garde les chiennes en laisse. Christine monte à l'étage tandis que Sylvette me rejoint. Les résidents ont le sourire, les personnels aussi et nous sommes très contentes de cette visite. Nous continuons la conversation avec les derniers résidents et leurs familles en attendant Christine et Orion.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny service Dahlia, 08/11/2010

Première visite dans ce service où nous retrouvons deux animatrices que nous connaissons bien. Nous sommes trois, Christine avec Orion , Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Pomme et Mala .

On nous attend impatiemment ! L'animatrice nous confie que les résidents se sont rassemblés presque sans aide tant ils étaient motivés ...
Nous nous présentons dans la grande salle du rez de chaussée où les tables ont été repoussées et d'autres résidents nous attendent dans une salle identique à l'étage.
Après quelques présentations et caresses de Pomme et Mala, je suis l'animatrice à l'étage pendant que Sylvette et Christine continuent en bas.
Des sourires, des caresses, des doigts qui s'agitent dans la fourrure,des mains qui proposent les friandises aux chiennes ... Je laisse d'abord Mala sans laisse pour qu'elle aille à la rencontre des personnes, puis la reprend quand elle s'égare trop longtemps dans les recoins à la recherche de miettes. Une soignante la prend et après l'avoir présentée à de nombreux résidents, elle l'emmène visiter certains résidents dans leur chambre ...
Pomme accepte le jeu d'appel par les résidents volontaires, munis préalablement d'une friandise : cela plaît beaucoup ! J'essaie aussi de faire passer Pomme entre mes jambes, il y encore des progrès à accomplir, mais c'est un bon début : j'explique aux personnes que c'est avec elles que je mets au point les quelques petits tours que les chiennes réalisent ...
Puis nous redescendons au rez de chaussée, pendant que Sylvette me remplace en haut.
J'arrive à placer Mala couchée et à faire sauter Pomme par dessus Mala. Pomme sait déjà le faire avec Bakou, mais c'est une première pour Mala. Pomme montre ses talents de chanteuse et tourne sur elle-même dans un sens puis dans l'autre. Mala se fait caresser et suit une autre soignante pour une présentation dans les chambres du rez de chaussée.

Quand arrive le goûter, je garde les chiennes en laisse. Christine monte à l'étage tandis que Sylvette me rejoint. Les résidents ont le sourire, les personnels aussi et nous sommes très contentes de cette visite. Nous continuons la conversation avec les derniers résidents et leurs familles en attendant Christine et Orion.

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 05/11/2010

Visite avec Christine et Orion , j'ai emmené Pomme .
Bonne visite, Pomme se souvient encore des moutons, mais s'est tenue calmement.
E s'est enhardi à prendre des friandises dans mon sac et les jeter à Pomme, trop heureuse de ses récompenses très généreusement dispensées ... Plus tard, il a donné un gâteau à Orion.
C a accepté de se lever pour voir les chiens et le goûter : depuis sa chute et sa fracture, il faut qu'elle recommence à marcher, mais son appréhension d'avoir mal lui fait refuser de sortir du lit sans le fauteuil ... et les soignants peinent à l'inciter à marcher. Ils nous disent de revenir le matin ou de prendre pension pour les aider ...
Je promène F dans le patio, je rencontre des résidents des autres appartements ouvrant eux aussi vers cet espace commun. Nous revenons vers l'appartement avec des invités ...
Les ballons de peluche sonores plaisent beaucoup à E, mais aussi à S et S.
Je rends visite, avec le soignant à H, déplacé le temps de la visite des chiens, dans un appartement voisin : H depuis quelques séances se panique devant les chiens. Je n'approche pas, je viens juste lui montrer Pomme de loin. Peut-être à l'origine de sa peur, un aboiement ?
B caresse Pomme, G lui donne des croquettes une à une, E lance le ballon, prévu léger intentionnellement, sur la tête du médecin ... nous parlons à J que Pomme flaire et lèche légèrement.
Le goûter rassemble tout le monde, J encore endormie et S qui se promène autour de nous sans contact.

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon / Chalaronne, 04/11/2010

Visite de Sylvette avec Aby et Evy .
Je suis venue, j'ai vu, j'ai pas pu !
incident technique, on évitera de s'étendre sur la boue et le reste.
Moralité : c'est vraiment bien les visites à deux !

Françoise

Le chien visiteur

Cantou de Clairval, 03/11/2010

Visite avec Mala et Pomme .
Toujours le plaisir d'amener des sourires et de la parole aux résidents, Mala a été caressée tout son soûl et Pomme a oublié le temps de la visite les moutons qu'elle a observés broutant dans le pré qui jouxte le parking du haut !

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon, 22/10/2010

Nous venons en co-voiturage Christine avec Orion et moi avec Plume et nous retrouvons Sylvette avec Aby et Evy . C'est la première visite de Christine qui lors des visites habituelles du jeudi est en visite aux Magnolias.

Nous sommes accueillies avec enthousiasme et Orion obtient un premier succès évident : les encadrants comme les résidents sont contents de découvrir un nouveau chien dont la prestance et l'aspect nounours les réjouissent. Je n'ai emmené que Plume pour ne pas encombrer les chambres que nous visitons. Nos autres chiennes sont elles-aussi accueillis avec plaisir, certains résidents ont conservé leur nom en mémoire, mais tous les reconnaissent.
Sylvette part sur un secteur avec Aby et Evy accompagnée de l'une des animatrices et Christine et moi nous suivons l'autre, accompagnées d'une jeune stagiaire de 3ème de collège.
Dans ce service, les personnes sont presque toutes rassemblées dans le salon, mais nous commençons par les chambres de quelques personnes : l'animatrice demande à chacune et le plus souvent, nous entrons et je présente Plume, je la trouve un peu agitée aujourd'hui (peut-être parce qu'aucune de mes autres chiennes ne l'accompagne), elle joue l'aspirateur frénétique, mais exécute avec plaisir des tours de danse à la demande (avec récompense à la clé bien sûr). Je la tiens à portée de la personne pour qu'elle puisse la caresser, parfois un petit coup de langue sur la joue la fait rire ...
Je laisse ensuite la place à Orion. Christine et Orion ont plus d'un tour dans leur sac : la personne peut demander avec sa main à Orion de s'asseoir ou se coucher par exemple !

Quand nous rejoignons le salon où Sylvette est déjà arrivée, nous passons d'une personne à l'autre ...
Ainsi je fais monter Plume entre deux dames assises sur une banquette, l'une se tourne avec intérêt vers Plume, pendant que l'autre essaie de l'écarter alors que Plume se couche vraiment contre elle. J'encourage Plume à se rapprocher de la première, mais quelques instants plus tard, je fais signe à l'animatrice de prendre une photo : cette dame qui semblait vouloir écarter Plume est maintenant en train de la caresser avec application.
A l'autre bout du salon, Plume danse et va d'une personne à l'autre pour obtenir une croquette et les personnes échangent leurs souvenirs : une résidente commence à réciter un beau texte "un lévrier jaune aux allures de gazelle aux yeux si doux ...", un beau et long texte vraiment, que cette résidente récite à nouveau à l'animatrice ...
Orion promène un résident, puis il obtient son vrai succès, bien mérité, en exécutant quelques saluts, marches de côté ... démonstration d'obérythmée très appréciée !

Les goûters sont distribués et bientôt nous nous retirons : les résidents parleront encore des chiens pendant longtemps et les photos de l'animatrice leur permettront de partager avec les familles ...

Françoise

Le chien visiteur

Les Magnolias, 21/10/2010

J'arrive chez Christine avec Mala et nous partons dans une seule voiture pour Saint-Maurice l'Exil. Mala et Orion sont tranquilles dans le coffre.

C'est la deuxième fois que Mala et moi intervenons ici, Mala semble très à l'aise sur le parking avec Orion et elle se dirige spontanément vers l'entrée. Elle va dire bonjour aux enfants guillerette et douce ... mais je la rattache pour la guider vers tel ou tel enfant : chacun bénéficie ainsi personnellement à son tour d'un peu de la présence d'Orion et de Mala ... Je demande une petite révision des prénoms, même si je me souviens bien des enfants. Dans son fauteuil, M est une petite fille nouvellement arrivée, une soignante l'aide à prendre contact avec Mala. Certains sont un peu plus autonomes comme T dans son fauteuil ou M debout, mais pour tous, la présence chaleureuse et doucement enveloppante des soignants est un élément passerelle entre l'enfant et le chien, comme pour nous qui comprenons mieux ce qu'expriment les enfants ... Les sourires de ces enfants n'ont pas de prix. Je fais coucher Mala sur un matelas au sol entre deux petites filles : elles sont plus libres que dans leur fauteuil et le contact de leur main dans le poil leur donne un plaisir qu'elles expriment par une modulation de la voix. Sur un autre tapis, une jeune fille G semble ne pas s'intéresser à Mala, mais au bout d'un long moment, elle frotte ses cheveux contre le poil de Mala et Mala lui flaire les doigts. L'autre jeune fille, M, frotte alternativement le poil d'Orion puis ses cheveux, elle vocalise aussi au contact de Mala ... T apprécie de tenir la laisse et faire une promenade, S bouge ses doigts dans la fourrure d'Orion, H apprécie la présence de Mala, puis la repousse, il n'a pas envie d'un contact prolongé, je guide la main d'un petit garçon dans les poils de Mala, la soignante sait reconnaître son plaisir ...

L'un après l'autre, les enfants prennent leur goûter, puis des parents viennent chercher certains. Une éducatrice revient de courses avec S et une jeune fille ... On plaisante avec lui. Puis nous prenons congé des enfants et des soignants.

Françoise

Le chien visiteur

Contact OCC, 21/10/2010

L'OCC (Office de la Culture et de la Communication) de Neuville sur Saône organise du 16 au 20 novembre 2010 une semaine de la solidarité internationale. Je connais l'OCC depuis longtemps, puisque j'y étais longtemps bénévole en alphabétisation (et encore de loin en loin) et j'ai proposé d'évoquer la solidarité locale et intergénérationnelle. D'où ce contact de mise en place ...
J'amène mes quatre chiennes de façon à convaincre l'équipe, par la pratique, que des chiens peuvent être bien élevés ! Je rencontre un membre du Secours Populaire accompagné de sa chienne guide Volga. Plume aboie d'abord et Volga grogne ... mais tout se tasse très vite.
J'expose ce qu'est l'activité des chiens visiteurs, mon public est intéressé ...

Conclusion (en ce qui me concerne) :
Lundi 15 novembre, matin
installation au centre Jean Vilar de Neuville, j'ai demandé un coin de la salle et une ouverture vers la grande salle, pour que les chiens aient un coin de repos, un panneau pour les documents de présentation, une table pour l'ordinateur portable ...
Mardi 16 novembre, après-midi
ouverture aux scolaires ou à des visites de maisons de retraite (pas question de prendre en charge de nouvelles interventions en maisons de retraite, mais des contacts en milieu scolaire seraient bienvenus)
Mercredi 17 novembre, après-midi
ouverture au public, contact probable avec des enfants et leur famille, prévention des morsures
Samedi 20 novembre, après-midi
Ouverture au public, de nouveaux contacts pour de futures équipes bénévoles ? explication de la formation

Pour d'autres renseignements sur l'OCC, ses actions passées et cette action précisément :
http://www.occ-neuvillesursaone.fr/ ou OCC 04 78 91 60 35 ou www.lasemaine.org

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 20/10/2010

Je viens avec Bakou et Pomme , il y a un peu de soleil, ce qui me permettra de finir l'après-midi au bord de la Saône.

Peu de résidents aujourd'hui aux deux étages : il y a une animation dans la maison de retraite et un grand nombre a été amené à y participer.
Je passe un peu plus de temps avec les présents : ce résident qui me semblait inaccessible est aujourd'hui habillé et arbore un grand sourire, Bakou se couche tranquillement à ses pieds. Une résidente qui restait endormie a ouvert l'œil, il me semble qu'elle a réagi au contact des deux chiennes, mais c'est imperceptible ...
Une charmante résidente a tenu Pomme, avec moi, pour une petite promenade dans le cantou. Tous m'ont paru en bonne forme aujourd'hui.

Françoise

Le chien visiteur

Aux Lucioles, 19/10/2010

Nos visites sont habituellement le matin à 10h : en effet, dans cet établissement d'accueil de jour, les résidents arrivent déjà préparés, contrairement aux hôpitaux ou maisons de retraite où la matinée est bien remplie par les déjeuners, les levers, les toilettes, les habillages ... et les visites médicales et les soins.
Pourtant aujourd'hui, la visite se déroule dans le cadre de la semaine bleue consacrée aux anciens. D'autres personnes âgées vont être accueillies en plus des résidents que nous connaissons mieux.
Christine est venue avec Orion , Sylvette avec Aby et moi avec mes quatre chiennes Mala , Bakou , Plume et Pomme . Il avait été évoqué d'organiser cette intervention dans des locaux plus grands,mais cela ne s'est pas fait.

Nous arrivons en même temps qu'un groupe venu d'une maison de retraite de St-André de Corcy. Il ne pleut pas ! Très vite, je laisse Plume et Mala effectuer leur ronde des bonjours-caresses, je détache Bakou qui fait de même avec plaisir : elle apprécie ce mode d'intervention (pouvoir aller vers les personnes qui l'attirent , revenir quand elle le souhaite vers moi ou Christine). Aby et Evy font de même, nous gardons Orion et Pomme en laisse pour qu'ils n'expriment pas énergiquement leur grande joie de se retrouver ... Et nous installons leur coin buvette et repos.

Les résidents ont révisé : sur un document figurent les photos de six des sept chiens avec leur nom (la septième photo va les rejoindre bientôt) et ainsi chacun s'applique avec ou sans les photos à retrouver les noms de tous. Caresses, conversations, souvenirs ... Quelques exercices d'obéissance ou fantaisie (danser pour Plume, chanter pour Pomme, passer sous Bakou pour Evy, rester sur les genoux d'une personne pour Plume ou Evy ou Aby ... et Orion obéit aux ordres des résidents).

Puis nous séparons en deux groupes pour permettre plus d'activités dans plus d'espace !
Christine et Sylvette restent à l'intérieur pour des jeux sportifs (passer dans un cerceau, sous les jambes ou par-dessus, en slalom, dans le tunnel ...) ou des promenades en intérieur.
Pour ma part, après un habillage bien nécessaire (il ne pleut pas, mais il fait bien frisquet), nous partons pour une promenade dans le jardin que nous connaissons bien.
Je confie Plume à une résidente autonome, de même que Mala, et tout en gardant un œil sur elles, je prends Bakou d'un côté et Pomme de l'autre : mes deux chiennes ont chacune une deuxième laisse que tient une résidente de chaque côté. Des personnes d'encadrement des Lucioles sont là bien sûr ainsi que de jeunes élèves infirmières stagiaires : Je confie un moment la laisse de Bakou, puis je change pour Pomme ... pour finalement reprendre la main pour les deux chiennes, je souhaite seulement qu'elles escortent les deux résidentes qui ne vont pas à la même vitesse, ni parfois dans la même direction !
Mais la promenade se passe tranquillement dans les allées gravillonnées.
Le parcours est agrémenté d'obstacles de mise en forme : passage de haies, plan incliné, pont japonais (ce sont des obstacles étudiés pour la sécurité des résidents avec des barres parallèles d'appui latéral, la hauteur des haies ne dépasse pas une vingtaine de centimètres !). Au centre du jardin, une petite fontaine agrémenté d'un jet d'eau qui intrigue Pomme et Plume, les poissons sont bien à l'abri au fond du bassin ... Au milieu d'une jardinière, des éléments décoratifs fabriqués par les résidents en collaboration avec une école voisine (lune, hibou, fleurs, papillon, escargot ...) et près de la tonnelle, des fleurs artificielles confectionnées par les résidents à partir de bouteilles en plastique : une décoration très réussie dont on oublie complètement les matériaux d'origine !

Nous rentrons et rejoignons le premier groupe, puis on offre à tous un verre de l'amitié et quelques biscuits ... Les résidents visiteurs repartent ainsi que d'autres qui ne restent qu'une demi-journée. Nous prenons congé nous-aussi !

Françoise

Le chien visiteur

Stage en Chartreuse, 16 et 17/10/2010

Formateurs :

  • Philippe SARÉLOT samedi et dimanche
  • Marie-Jo ARGOUD dimanche
  • Éric TRIVELLIN dimanche

Observateurs :

  • Michèle MILANÈSE
  • Christine MARTIN
  • Éric MILANÈSE
  • Paul ANDRÉ


Arrivée à 8h30 à St-Étienne de Crossey. Il fait frisquet et humide ... Je découvre l'aire de détente des chiens et je détache Pomme : trois côtés sont clôturés, mais l'attrait de courir avec tant de nouveaux copains et copines est grand, donc aucun risque que Pomme vadrouille ! elle caracole avec les autres, à peine prend-elle le temps de faire ses besoins.
Nous entrons dans la salle des fêtes et je retrouve quelques têtes connues : de nombreuses personnes du club de Chartreuse, en particulier Michèle déléguée régionale chiens visiteurs, Christine qui est venue sans Orion pour assister les formateurs, S avec Ugo avec qui nous avons partagé une visite. Je ne vois pas C avec Baya qui a eu un empêchement familial de dernière minute. Tout le monde s'installe : deux rangées de tables en arcs de cercle orientées vers un écran et une table pour la technique et ainsi commander le déroulement de la vidéo.

Présentation du formateur et des présents, du déroulement du stage ...
La première demi-journée est consacrée à un exposé théorique, complété de commentaires, questions et réponses ... interrompu par deux ou trois récréations canines.
Les chiens sont tous présents et les moins habitués à ce genre de réunion ont vite pris le pli et se reposent calmement aux pieds de leur maîtresse (il n'y a pas de stagiaire-homme cette fois-ci). Les quelques interruptions canines (vocales) sont dues à des allers et venues en marge de la salle (préparation du repas par le club de Chartreuse, matériel à déplacer). L'exposé donne des indications historiques, expose quelques bases d'éthologie, aborde les différents secteurs d'interventions, les conventions et formalités.
La présence disciplinée des chiens pendant cette matinée théorique est une bonne indication de leur capacité à rester zen à côté de leur maîtresse. Lors des pauses, les chiens s'ébattent ensemble avec jubilation et énergie, la plupart étant de jeunes chiens. Là aussi, leur capacité à interagir de façon non conflictuelle donne une autre indication importante de leur caractère équilibré.

Pendant le repas, la plupart des chiens stagiaires sont au repos dans les voitures, après une récréation de fin de cours et avant une autre récréation précédant la reprise. Repas convivial où déjà les stagiaires, qui commencent à se connaître, échangent leurs questions, leurs expériences dans la bonne humeur communicative du formateur et des membres du club qui nous accueille.

Il pleut à peine, mais en rentrant dans la salle, chacun essuie son chien, dos, ventre, pattes ... et c'est ainsi que nous sommes prêts dans les temps. Cette deuxième demi-journée est consacrée à l'expérimentation pratique : toutes les tables sont repoussées au fond de la salle pour laisser assez d'espace à des déambulations : un lit de jardin (imitation approximative du lit d'hôpital), un fauteuil roulant et des béquilles sont des matériels nouveaux pour la plupart des chiens. Le maître apprend aussi : savoir se présenter et présenter son chien à une personne alitée ou en fauteuil, savoir accompagner une personne équipée de béquilles ou assise dans un fauteuil ... suivant la taille du chien, il faut choisir le protocole le plus adapté. Pomme connaît ces exercices, je lui fais accomplir néanmoins quelques exercices afin qu'elle ne soit pas surprise de ce contexte de faux malades lors de l'évaluation individuelle du lendemain.

À la fin de cette journée, chaque nouveau stagiaire et son chien doit avoir quelques éléments pour envisager une visite et la journée du lendemain confirmera les aptitudes de l'équipe. Le formateur insiste judicieusement sur le caractère de l'évaluation à venir : il ne s'agit pas d'un concours d'obéissance, d'un nombre de points à obtenir, les formateurs devront solliciter les chiens de façon inattendue pour eux, comme cela se produit parfois en intervention : un malade qui utilise sa canne de façon déconcertante pour caresser le chien, un autre qui serre très fort, un objet renversé ... Le maître doit rester maître de son chien et lui communiquer l'apaisement dont celui-ci a peut-être besoin et parfois le protéger d'un malade dont le comportement est dangereux pour le chien ... en préservant bien sûr le bien-être du malade.

Certains rentrent chez eux, d'autres font une reconnaissance vers l'hôtel avant de revenir pour partager un repas pizza dans la bonne humeur, je garde Pomme sous la table auprès de moi, puis nous nous préparons aussi à rejoindre l'hôtel à Voiron Christine et moi.
Le lendemain, retour à la salle à 8h : une vingtaine de chiens seront testés, le temps d'évaluation est variable, puisque la responsabilité du comportement du futur chien visiteur repose sur une décision nette d'aptitude et parfois le doute impose plus de manipulations.
Au matin, il pleut plus fort que la veille et la température a baissé ... nous sommes dans le nuage, mais nous éviterons la neige !

Les stagiaires sont disposés sur deux côtés de la salle, les chiens doivent rester calmes et silencieux pour ne pas perturber l'évaluation en cours. De temps à autre, chacun va détendre son chien et revient ensuite après un essuyage en règle ... L'ordre de passage est au gré des stagiaires. Ce sont trois formateurs et trois observateurs qui mènent cette évaluation : quand l'un intervient, d'autres sont attentifs sous des angles de vue différents.
Pendant l'évaluation, les stagiaires qui attendent comme ceux qui sont passés apprécient également les réactions des chiens : chaque maîtresse apprend ainsi son futur métier par l'observation.
Pour les chiens, c'est pareil ! Pomme est très attentive assez longtemps : couchée mais oreilles dressées et regard attentif : elle aussi remarque les chaises tombées, les surprises causées par derrière au chien en piste, les réactions parfois un peu paniquées, les rappels, les absences du maître, comme au club quand chacun passe à son tour. D'autres chiens sollicitent leur maîtresse pour quelques caresses rassurantes, puis progressivement la plupart des chiens s'endorment plus ou moins. Je fais sortir Pomme en espérant trouver d'autres chiens en pause, mais ce n'est pas le cas. La promenade en laisse est moins intéressante pour Pomme, mais elle en a l'habitude et s'en contente. Au retour, je l'essuie avec soin en prévision d'un passage ce matin. Quand elle a séché (la serviette ultra absorbante n'est pas un gadget), j'attends mon tour tranquillement.

Pomme apprécie de se dégourdir les pattes à l'intérieur, elle connaît les formateurs depuis hier et elle est tout à la fois curieuse et câline, aucune hésitation pour un petit coup de
langue ! Marche à côté du fauteuil, à Seyssuel elle connaît ! Les surprises lui font tourner le tête sans plus, elle s'assoit, se couche, se relève avec bonne volonté. Ensuite sans laisse, Pomme ne divague pas et reste à distance de moi mais en se rapprochant à chaque sollicitation ...(les autres chiens, elle les connaît déjà, ouf !). Quand pour l'absence, je dois rester hors de vue une dizaine de secondes dans une autre pièce fermée, elle n'a jamais fait cet exercice et on me dit qu'elle m'a cherché sans panique. On la peigne, on lui frotte le museau : elle raffole de ce jeu : l'évaluation n'est qu'un jeu pour elle d'autant plus qu'elle préfère être là que d'attendre sagement ! Nous revenons à notre place et elle se réinstalle calmement après cette activité qui lui a bien plu.

Parmi les nombreux chiens, une jeune malinoise semble stresser à chacune des interventions des formateurs : ceux-ci la provoquent de plus en plus pour évaluer si la peur peut la déstabiliser et la rendre agressive : la jeune malinoise est vraiment perturbée et aboie défensivement ... Sa jeune maîtresse est très déçue, elle connaît sa chienne et l'a déjà vu se comporter très bien devant toutes les personnes qu'elle a eu l'occasion de rencontrer. La peine qu'elle éprouve est touchante. Aussi à la pause du midi, Michèle, qui travaille avec elle au club de Chartreuse, essaie de lui expliquer la décision et l'assure qu'un ajournement est préférable, mais qu'en travaillant avec sa chienne, on peut peut-être débloquer cette méfiance et ce stress qui l'empêchent aujourd'hui de réussir l'évaluation. Nous sommes plusieurs à penser de même. Michèle ajoute que même si la jeune malinoise ne devait jamais réussir, parce que c'est possible, son autre chienne, une labrador, pourrait très bien réussir et cela serait même une excellente activité à partager avec cette dernière. La jeune stagiaire pense que sa labrador est trop fofolle, mais l'idée fait son chemin. En fin d'après-midi, elle présente sa chienne labrador et celle-ci est trop heureuse de réconforter sa maîtresse et réussit haut la main !
Beaucoup de chiens sont capables d'être de très bons visiteurs : leur comportement en visite est très différent de leur comportement habituel, ils ressentent la faiblesse d'une personne et agissent de façon adaptée et sensible.

En fin de matinée, j'emmène Pomme faire une longue balade sur une allée piétonne qui débouche ensuite sur une petite route de campagne, Pomme explore les bas-côtés, je ne la détache pas mais cela semble lui convenir, nous allons assez loin, puis je rebrousse chemin : la pluie se transforme presqu'en grésil et je n'ai pas très chaud ! Je laisse Pomme se reposer en voiture dans la cage avec boisson et nourriture.

Après un repas de midi, plein de bonne humeur et de partage, les évaluations reprennent.
Pomme regarde toujours les évolutions des formateurs et des chiens testés mais ses voisins l'intéressent aussi, elle joue sans bruit, puis se calme à nouveau. Entre stagiaires, nous nous découvrons également davantage : par exemple, une stagiaire de Bourg en Bresse va nous rejoindre dans nos visites à Châtillon avec une diplômée de mars qui habite à Belleville ; une stagiaire de Grenoble travaille dans l'insertion sociale et l'une des visiteuses qui travaille avec le club de Chartreuse mais habite à Grenoble va trouver enfin une co-équipière ; deux stagiaires travaillant dans le secteur médical peuvent discuter avec Éric Trivellin, dont les chiens travaillent en tant qu'outils thérapeutiques en psychiatrie ...
Quand le dernier chien est passé, nous recevons l'évaluation de notre chien. On prend des photos du groupe ... Pour beaucoup, il est temps de rentrer !

Pour Mala et Bakou, à Corbas, j'ai suivi la formation avec André Martin, complète bien sûr samedi et dimanche. Pour Plume, à St-Étienne de Crossey au terrain du club, je ne suis venue que le dimanche pour faire tester Plume. Et pour Pomme, je suis venue volontairement le week-end complet : je ne regrette absolument pas, je pense même que tout a été beaucoup plus simple pour Pomme alors que Plume a découvert le dimanche des chiens qu'elle ne connaissait pas, le lieu et les humains lui étaient étrangers. Quant à moi, j'ai échangé avec les autres stagiaires pendant que nous attendions notre tour pour l'évaluation de notre chien, mais l'échange est moins complet et c'est dommage !
Même si la formation théorique est globalement semblable, il n'y a pas de temps perdu à participer à la formation complète.

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 15/10/2010

Seule Christine a assuré la visite avec Orion . Je n'étais pas en forme, ayant décalé la prise de médicaments, j'ai donc prévenu Christine. Je préfère bien récupérer pour le stage.

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 13/10/2010 et cantou

J'emmène Plume et Pomme et je retrouve Sylvette avec Aby et Evy .

Au cantou, premier niveau, nous sommes accueillies par trois résidentes enthousiastes ... D'autres résidents ne se déplacent pas comme elles, mais ont un sourire à notre approche. Nous passons un moment avec chacun, Plume est promenée en laisse par l'une d'entre elles et Evy par une autre. Je n'arrive pas à rentrer en contact avec deux résidentes qui dorment beaucoup maintenant, mais d'autres se penchent vers les chiennes, observent le petit tour de danse de Plume, la courte chanson de Pomme ou bien offre quelques croquettes. Un résident qui la semaine dernière restait contrarié sans accepter de contact retrouve un beau sourire en me regardant, peut-être mon sourire est-il contagieux, ou bien reconnaît-il mon chapeau ? Ce sourire partagé se tourne ensuite vers Pomme qui lui lèche le genou, puis sur Plume qui tourne sous la chaise voisine en quête de quelques miettes ...
Au second niveau, les résidents sont en meilleure forme que la semaine passée, une dame promène Plume, je tends la main à un résident qui souvent est grognon et il se fait plus civil, il s'intéresse d'habitude à Pomme, mais pas aujourd'hui. L'ambiance est chaleureuse et souriante à deux résidentes assises qui retrouvent la conversation commune à propos des chiennes ...
Puis nous parcourons les trois niveaux de la maison de retraite : arrêt dans quelques chambres, quelques minutes consacrées aux chiennes, aux souvenirs, aux petites choses de la vie, aux photos des enfants ... visite un peu plus longue dans chaque salon, les chiennes et nos visages ne sont pas inconnus des résidents et le sourire des résidents nous fait chaud au cœur !
Ici, une résidence nous emmène jusqu'à sa chambre pour nous montrer le chaton (birman ?) qu'elle a découpé dans un magazine, là, une autre résidente s'enthousiasme mi-espagnol (ou italien ou portugais, je ne suis pas capable de distinguer) mi-français ...
Ici encore, un couple de résidents sort de sa somnolence pour le plaisir de nous revoir puisque nous ne venons plus qu'une fois par mois ... Là, les résidents amateurs de jeux de société abandonnent un moment la belote pour quelques caresses.

La visite est longue pour les chiennes, mais nous sortons maintenant : il fait frais dehors, alors que nous transpirons à l'intérieur. Nous ne faisons pas de miracles, mais un peu de bien-être semé ici ou là, c'est un peu d'humanité partagée.

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 13/10/2010

Trévoux, 13/10/2010
J'emmène Pomme et Plume . J'ai décalé mon jour de visite (on peut être bénévole et manifester à défaut d'être en grève).

Mes deux chiennes sont en terrain connu et la plupart des résidents les reconnaissent en dépit de leur mémoire défaillante : ce sont des visiteurs appréciés !
Je comprends assez vite que beaucoup sont réunis pour participer à la chorale, mais je ne sais pas où ... Je commence donc mon tour des chambres et des salons.
Visite tranquille où les chiennes retrouvent les inconditionnels amis des chiens, les attendris dont les souvenirs remontent, les indifférents qui apprécient quelques mots ... les uns se déplacent, d'autres se penchent ou seulement bougent les doigts. Ces petites visites sont brèves, mais je donne et reçois aussi un peu de légèreté, de sourire, de douceur.

Françoise

Le chien visiteur

Lyon-Sud, 11/10/2010 et crèche

Plume vient juste d'être lavée ce matin (elle sèche très vite !) et j'emmène mes quatre chiennes Mala , Bakou , Plume et Pomme . Je retrouve Christine avec Orion .
De jeunes chats se prélassent devant l'entrée, Orion et Pomme sont très intéressés.

Mala et Plume vont se faire caresser, Bakou également, je fais le tour des résidents avec Pomme, de même que Christine avec Orion. Orion s'est mis au travail rapidement, mais Pomme garde le regard rivé vers les chatons revenus sur la table extérieure, bien en vus depuis la baie vitrée ... Les résidents s'en amusent !

Très vite, le goûter est distribué et je rattache mes chiennes, c'est plus difficile de gérer les quatre laisses, mais bon ! on y arrive ...

Et voilà la crèche qui nous rejoint un peu en retrait du cercle des résidents : les enfants ont un peu oublié les chiens, mais je reconnais quelques minois.
Christine s'approche avec Orion qu'elle fait coucher et les enfants commencent à le caresser, puis la petite E emmène Orion en laisse pour une promenade vers le cercle des résidents.
J'approche les chiennes et je les fais coucher également : Bakou debout devant les petits de deux ans assis, c'est beaucoup trop impressionnant ! Mais très vite, les enfants se souviennent de leur jeu préféré : bien abrités entre les bras des éducateurs, ils distribuent des friandises aux chiennes, parfois en renversant la poignée de croquettes par terre, parfois avec plus de confiance vers l'une ou l'autre des chiennes.
Les quatre ont bien compris : je les fais se recoucher quand elles oublient la règle, mais dans l'ensemble, elles se maintiennent calmement, rampant malgré tout imperceptiblement ... Et les petites mains sont toujours tendues pour se ravitailler !
C'est au tour de Q de prendre Plume en laisse tout seul ! Des petites mains obstinées viennent puiser directement dans le sac à friandises de Christine ou dans le mien ... Les enfants ont retrouvé leur confiance ! Pomme offre même quelques coups de langue qui font bien rire les petits : nettoyage d'oreilles, bise sur la joue ...
Quand les enfants repartent, Pomme a bien oublié les chats, tant mieux !

Les chiennes sont fatiguées, je les couche pendant que les résidents retournent progressivement dans leur chambre. Pomme a encore du tonus et quand le fils d'une résidente l'appelle, elle le rejoint avec entrain : cela fonctionne bien pour cette seule personne en fait ! Alors qu'Orion répond ainsi à l'appel de tout résident.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny service Jacques Chauviré, 08/10/2010

J'arrive avec mes quatre chiennes : le poil de Mala n'a pas entièrement repoussé et a gardé la teinte un peu brune des léchages autour de l'ancienne plaie, mais il n'y a aucun risque et elle va très bien pour la vétérinaire. Je les emmène dans le jardin public en attendant Christine et Orion . Je rencontre une dame en fauteuil roulant accompagnée de deux personnes : première situation de "visite" et explication de ce qu'on fait à l'hôpital ... Mala , Bakou , Plume et Pomme ont d'emblée analysé la situation et participent avec sérénité.

En traversant le jardin pour rejoindre Christine qui vient de se garer, nouvel arrêt auprès d'une autre personne en fauteuil accompagnée elle-aussi de deux personnes, deuxième "mini-visite" et quand Christine nous rejoint avec Orion, Pomme et lui sont prêts à jouer !
Mais nous nous avançons vers l'entrée de l'hôpital.

Aujourd'hui, nous sommes attendues dans les services en étage. Après caresses et échange avec les personnels soignants et de maintenance de l'hôpital, nous suivons l'animatrice dans l'ascenseur et nous voilà dans un premier salon. L'espace entre les chaises et fauteuils n'est pas très large et surtout j'avais prévu d'emmener les quatre chiennes pour la salle d'animation où Plume et Mala peuvent travailler de façon autonome (je garde un œil sur elles bien sûr !) et Bakou reste libre à mes côtés et Pomme en laisse.
Du coup, gérer les quatre laisses n'est pas très évident ... D'autant que Bakou est d'emblée très intéressée par les friandises de Christine, Mala aussi ... Mais on s'organise : la salle est plus vaste que le cercle des chaises, donc je travaille davantage avec les personnes rejoignant le petit salon, avec aussi intervention auprès des personnes du cercle par l'extérieur en restant un peu éloignée d'Orion. Je coince les laisses de Mala et Bakou dans le collier ou le harnais pour éviter qu'elles ne traînent. Bakou semble très à l'aise, Plume travaille plus ou moins avec Christine, Pomme a toujours son petit succès et coopère calmement, Mala reste assez autonome, mais à proximité d'Orion ...

Puis en suivant l'animatrice, nous traversons un long couloir ensoleillé, mais qui semble un espace perdu sans chaleur humaine.
Nous rejoignons un autre service, une grande salle à manger où les résidents sont groupés par petites tables : l'accueil est très chaleureux et la pièce est vaste et lumineuse, aérée s'ouvrant sur une terrasse, et les résidents sont ravis ! Nous retrouvons une animatrice déjà rencontrée dans les autres services de l'hôpital, elle arrive du couloir et avant même de nous voir est sensible à l'animation exceptionnelle. Les soignants du service apprécient aussi l'animation de la salle : les personnes parlent entre elles, certains se déplacent pour s'approcher des chiens, se penchent pour caresser ou appellent les chiens pour les attirer près d'eux.
Comme c'est précisément le moment du goûter, je jongle encore avec mes quatre laisses, mais les chiennes sont plutôt coopérantes. L'animatrice nous offre une boisson, j'en profite pour demander de l'eau pour les chiens, servie sur la terrasse.
Quand toute trace du goûter a disparu, je libère Mala et Plume, puis Bakou et je continue avec Pomme le tour des résidents. Les chiennes sont proches des résidents malgré des incursions exploratoires vers la cuisine ... Puis je les rattache et laisse les chiennes au repos, seules Plume et un peu Pomme sont encore actives et j'ai relié les laisses pour leur offrir un accès au maximum de résidents. Christine et Orion continuent leur tour.

Enfin, nous disons au revoir, les résidents sont encore en train de parler entre eux, un souffle heureux est encore présent.

Françoise

Le chien visiteur

Cantou de Clairval, 06/10/2010

Je viens avec Plume et Pomme . En arrivant devant l'entrée du cantou, je prends le temps d'une petite visite à une résidente du pavillon situé en face. Il fait beau, la résidente reconnaît bien les deux chiennes, nous observons les traînées verticales de vapeur d'eau laissées par les avions, nous évoquons aussi les super-couchers de soleil qu'on peut observer de ce point bien placé.
Pomme a repéré des chats, je ne les ai pas aperçus moi-même, mais Pomme est d'autant plus attentive que ceux-ci sont furtifs ... elle ne pense plus qu'à ça !

Au premier niveau, je suis accueillie avec l'enthousiasme habituel de la plupart des résidents, l'une en particulier voudrait garder Plume, je lui confie la laisse. Pomme est encore excitée à cause des chats, mais elle prête son dos pour les caresses. Nous restons jusqu'au goûter, puis nous descendons au second niveau.

À cet étage, les résidents me semblent, aujourd'hui encore, plus fatigués qu'au premier. Je réussis à entretenir la conversation avec une résidente, mais la morosité règne. Peut-être vais-je apporter un des ballons sonores en peluche la prochaine fois ?

Venir plus souvent est certainement positif, mais les miracles n'existent pas ..

Françoise 

Le chien visiteur

Seyssuel, 01/10/2010

Je viens avec Pomme , comme j'en ai pris l'habitude : je lui laisse d'abord prendre son temps dans l'herbe pour flairer, tenter de chasser la sauterelle, elle se confronte avec une mante religieuse ! Puis elle surveille le passage des poneys qui emmènent des résidents en balade. Nous rejoignons Christine avec Orion .

Aujourd'hui, C est en fauteuil à la suite d'un mauvaise chute, elle ne semble pas souffrir, mais elle demande régulièrement où se trouve H. Celui-ci est parti en visite à l'Aquarium.
N joue aux grimaces avec Christine et je m'associe à leur échange ...
B aime beaucoup Pomme, elle lui fait quelques bisous, mais je dois freiner ce type d'échange trop rapproché. J a lui aussi droit à quelques bisous sur la main et sur la joue, il est très attentif soudain.
E m'emmène dans le patio voisin et nous jouons avec un ballon de basket avec Pomme : E s'amuse beaucoup : nous restons un moment dans ce jeu qui attire ou intrigue un peu les autres occupants du patio.
JM s'approche d'abord pour caresser Pomme, puis c'est S qui passe la main sur sa tête.

Il fait plus chaud sous la verrière du patio, je conduis Pomme dehors pour lui permettre de se désaltérer. Par les fenêtres, Pomme aperçoit trois moutons ! Du coup, sa soif éventuelle est oubliée ... J'essaie de la mener derrière le grillage en lui disant Non ! les moutons ne craignent rien et s'approchent, puis s'éloignent vivement devant les sauts de cabri de Pomme et ses jappements : l'instinct est trop fort, inutile de prolonger !
Une fois revenue à l'intérieur, Pomme reste très attentive aux trois moutons ... J'arrive à distraire Pomme en proposant à G de lui donner des friandises, mais elle garde un œil vers la fenêtre !

C'est l'heure du goûter et Pomme offre le concert ! ses modulations n'inquiètent aucun des patients, (je pense que si H était là, j'aurais ramené Pomme à la voiture). Quand G a terminé, elle se précipite comme souvent vers la cuisine pour tenter d'avoir du café ! Aussi je reprends la distribution de friandises qui occupe autant G que Pomme !

Françoise

Le chien visiteur

chien visiteur, Cantou de Clairval, 30/09/2010

Comme prévu, nous essayons de maintenir le rythme hebdomadaire pour le cantou ...
Sylvette est là avec Aby et Evy , je viens avec Pomme et Plume qui porte son nouveau harnais depuis deux jours.

Au premier niveau, les résidentes sont enthousiastes, l'une peut prendre la laisse de Plume, une autre celle d'Evy, nous évitons les nœuds avec discrétion. Pomme plaît toujours autant et Aby reste discrète. Cette fois encore, on nous demande des chiots de nos chiennes ! Le résident qui la dernière fois avait caressé Pomme après des semaines d'indifférence à nouveau apprécie Pomme, par précaution je ne lui propose pas le contact avec Plume qu'il avait rejeté. Nous restons un peu plus longtemps dans cette atmosphère vivante.

Nous descendons au deuxième niveau (le cantou bâti sur la colline s'ouvre de plain pied au niveau supérieur et sur une terrasse, en général nous commençons par là, le niveau inférieur s'ouvre lui sur un espace vert). Les résidents sont moins en forme aujourd'hui : il tombe une sorte de bruine et la grisaille a envahi les regards. Les chiennes retiennent quand même l'attention de quelques résidents.

Et nous rentrons : les chiennes ne sont pas fatiguées, nous avons utilisé moins de friandises, mais elles ont manifesté leur intérêt aux résidents.

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 28/09/2010

Sylvette vient avec Aby et Evy et moi avec Pomme seulement. J'ai commandé un nouveau harnais pour Plume qui doit être plus confortable ... Bakou est plus à l'aise dans une salle d'animation fixe qu'en visite itinérante dans les chambres et j'attends que les poils de Mala repoussent sur la plaie. De temps à autre, conduire Pomme seule lui manifeste encore plus d'intérêt à son travail ...

Nous commençons vers la grande salle à manger : Pomme retrouve ses fidèles, une dame qui tout sourire remue le bout des doigts, assise sur la chaise à côté d'elle , Pomme lui fait un petit bisou ... une autre se penche pour la caresser et nous parlons ... une autre regrette encore de ne pas avoir de biscuits à donner à Pomme, je lui fournis quelques friandises ... une autre est tout réjouie de tendre la main sur la tablette pour caresser Pomme qui y a appuyé le bout de ses pattes avant délicatement.
Dans le couloir, nous frappons à quelques portes, un monsieur nous accueille avec sa femme alitée, quelques mots, une caresse, un instant qui rompt la routine et ensoleille un peu le présent.
Une autre grande salle, un monsieur me répond difficilement, mais sa participation est évidente, d'autres dames nous attendent avec impatience : c'est un rituel amical, chaleureux et léger ...

Après la visite, je récapitule, nous n'avons pas vu tel patient, ni telle patiente ... Je connais quelques noms, mais peu. J'espère les voir à la prochaine visite.
Il arrive aussi que les nouvelles ne soient pas bonnes, nous venons seulement apporter ce que nous pouvons dans le présent.

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon, 23/09/2010

Sylvette vient avec Aby et Evy et moi avec Pomme et Bakou .
Mala a encore un petit traitement local et les poils repoussent, le vétérinaire pensait à une petite tumeur bénigne de la peau, mais à la réflexion, avec une amie, nous pensons plutôt à un petit souvenir laissé par un hérisson, pour avoir déjà observé le phénomène sur Katia sa golden. Il est prévu des visites individuelles dans les chambres, donc Plume viendra une autre fois.

Deux animatrices nous accueillent, Murielle et Sophie, avec une bonne gamelle d'eau pour les chiennes.
Sylvette visitera un service avec Murielle tandis que je pars dans un autre service avec Sophie. Nous gardons nos chiennes respectives, qui sont habituées à visiter avec nous, mais la laisse de Pomme peut être tenue de temps à autre par Sophie sans problème. Bakou est un peu plus inquiète, en souvenir de visites trop copieuses avant les vacances ? J'agis en conséquence pour lui faire apprécier la visite.
Et de fait, cette organisation est tout à fait satisfaisante : on prend le temps de parler tranquillement avec chaque personne dans sa chambre, de s'arrêter auprès des personnes présentes dans le couloir ... Pomme apprécie la visite et Bakou peut s'exprimer auprès des personnes qui lui offrent les bons petits atomes crochus !

Nous repartons enchantées Sylvette et moi.
Vers Trévoux, j'offre la baignade en Saône ! Bakou adore nager et Pomme patauger et explorer la rive ...

Françoise

Le chien visiteur

Cantou Clairval, 22/09/2010

Nous avons beaucoup de visites prévues à notre planning ... Aussi pour satisfaire le plus de monde, nous avons décidé de visiter Clairval seulement tous les mois. Par contre, au cantou, les patients bénéficient de beaucoup moins d'animations ... Donc, je vais venir au cantou plus souvent, de façon hebdomadaire si possible.
C'est pourquoi j'emmène Pomme et Plume cet après-midi : la dernière visite date de la semaine dernière et j'ai l'impression que les résidents en gardent le souvenir ...
Un résident qui paraissait perdu dans ses pensées et n'avait eu qu'une brève attention pour Plume après l'interruption des vacances, ce résident retrouve son sourire.
Un autre qui, depuis son arrivée en cours d'année, grommelait souvent, celui-ci au lieu de chasser les chiennes ou les ignorer se met à s'intéresser à Pomme, me fait la conversation et caresse Pomme, (il écarte pourtant Plume sans hésitation).
Les dames sont toutes intéressées et, suivant leur autonomie, se rapprochent des chiennes. Bilan encourageant !

Françoise

Le chien visiteur

Albigny Santal, 21/09/2010

Il fait très beau en cette fin d'été sans le petit vent frais des jours précédents. La visite aura donc lieu dehors comme en juillet.
Comme les soignants commencent à installer les résidents à l'ombre des grands arbres, je m'approche avec Pomme en laisse et Bakou et Plume libres. Christine arrive bientôt avec Orion , suivie de peu par Sylvette avec Aby et Evy .

Pendant un temps, Bakou visite plutôt à l'extérieur du cercle des résidents, je la laisse prendre confiance et je m'aperçois que les passages fréquents des trains sur la voie ferrée qui longe le parc n'émeut aucun de nos chiens !
Beaucoup se souviennent de Pomme, de Plume, on réclame Evy et Aby et les deux plus gros Orion et Bakou sont aussi très appréciés ...
Conversation, caresses, les résidents donnent quelques friandises aux chiennes, couché et pas bougé devant une croquette pas bien loin du museau, attente jusqu'à un "mange" libérateur ! Plume monte sur une chaise voisine ou même sur les genoux d'un résident, conversation encore sur les anciens compagnons, les races, l'entente entre chiens ...
Je sors le tunnel, passage empressé de Plume, de Pomme, d'Evy, Pomme saute par dessus le tunnel, couché de Bakou et saut de Pomme par dessus Bakou et récompense pour les deux ...
Je sors une des peluches, le cochon-ballon à l'oreille coupée (par Mala) : Pomme joue comme dribblent les chats, je lui cherche alors la coccinelle-ballon qui est en plus sonore : je détache Pomme qui est vraiment toute heureuse ! Les résidents s'amusent beaucoup !
Je propose aux résidents soit de lancer la balle, soit de shooter ... On change encore de ballon : foot sonore ! puis rugby rebondissant !

Quand arrive le goûter avec le gâteau des anniversaires, les roses offertes à ceux ou celles qu'on fête, le pétillant ou le jus de raisin, je rattache les chiennes qui doivent rester au calme et attendre sans quémander. Et nous discutons tranquillement avec nos voisins en dégustant une part de gâteau ...
Nous partons ensuite : le rafraîchissement du soir est normal en cette saison.

Françoise

Le chien visiteur

APF, 18/09/2010

J'arrive devant le foyer avec Bakou , Plume et Pomme et j'attends Christine avec Orion .
Certains résidents sont sortis prendre l'air ou simplement partager quelques moments ensemble dehors. Je m'aperçois que je me souviens de tous les prénoms ...
Certains ne se souviennent pas de Pomme parce qu'elle a grandi et a presque sa stature adulte ! L'animateur sort m'accueillir et m'explique l'alternative :
on a prévu une sortie, mais le vent est un peu frais et surtout il n'y a pas assez de pousseurs, car nous ne sommes que deux et avec l'animateur trois ...
ou bien on regarde une des vidéos sur les chiens en la commentant et on prépare ensemble le programme de la prochaine rencontre ...
Quand Christine arrive, N désire vraiment la sortie, son fauteuil motorisé la rend autonome, elle propose d'accrocher un fauteuil au sien ... mais ce n'est pas envisageable sérieusement et on décide de rester au foyer et de passer la vidéo.

À l'intérieur, nous installons les gamelles d'eau et nous faisons connaissance d'un nouveau résident. Plume et Bakou font la fête tranquillement à tous les résidents. On s'oriente vers le grand écran plasma ...
La vidéo est découpée en chapitres courts, entre chaque chapitre nous écoutons les remarques, nous répondons aux questions ...
Les conseils de l'éducateur canin sont illustrés de façon claire : la situation du chien roi chez son maître est drôle, une dizaine de chiens dorment sur le lit, le couple a bien du mal à se dire bonne nuit ... Dans une autre scène, Monsieur veut prendre Madame dans ses bras, mais le chien empêche tout rapprochement. Plus tard, les chiens assis sur des chaises à table quémandent et se servent même dans les assiettes !
D'autres séquences montrent les bons comportements ...
Les résidents suivent la vidéo avec intérêt et nos échanges ensuite sont parfois illustrés par Orion.
La vidéo est longue, les discussions entre chapitres aussi et nous ne voyons pas passer l'heure ...

Nous partons bien tardivement, une nouvelle date est prévue, mais son programme n'a pas été préparé. Ce fut une après-midi tranquille et intéressante.

Françoise

Le chien visiteur

Chasselay, 17/09/2010

Christine se rend à Seyssuel avec Orion .
Au Val d'Or à Chasselay, Céline m'accompagne avec Ciccio guéri.
J'ai emmené Bakou , Plume et Pomme ( Mala étant encore sous traitement).

Plume se précipite en ambassadrice vers la salle d'animation et fait la fête aux résidents, je lui ôte la laisse ainsi qu'à Bakou. J'installe la gamelle d'eau. Nous voilà prêtes !
Les derniers résidents arrivent ...

Je fais coucher les chiennes au milieu du cercle pour commencer une présentation de rentrée ... aidée par l'animatrice, mais notre public n'est pas très attentif !
Nos amis les résidents ont beaucoup mieux à faire : ils retrouvent leurs amis à quatre pattes et sont déjà en grande conversation ici avec Plume, là avec Céline et Ciccio, là avec Bakou prête à se faire caresser ou ici encore avec Pomme. Va pour cette grande fête de rentrée !

Céline accompagne les entretiens de Ciccio et Plume, celle-ci ne connaît plus que les friandises de Céline et elle suit ses instructions avec application !
Voilà Plume et Ciccio assis sur la même chaise ...
De son côté, Bakou n'est jamais loin de moi, mais elle choisit ses personnes et s'abandonne aux caresses, sans négliger quelques croquettes quand même ...
Pomme monte sur une chaise, en descendre est moins agréable, elle dérape sur le siège.
Je lui offre une friandise pour effacer cette impression désagréable pour elle : ses pattes n'ont pas assez de prises sur le matériau dur de l'assise.
Je fais coucher Bakou et Pomme accepte de sauter par-dessus Bakou : je récompense les deux, elles progressent dans cet exercice.
J'essaie de faire chanter Pomme, c'est encore imprécis et fugace ... Patience ! un concert pour Noël ?
Je sors le tunnel : Plume, Ciccio, Pomme aiment presque autant que les résidents !
Je fais sauter Pomme par-dessus le tunnel : son saut est léger et recueille l'enthousiasme.
Nous allons ainsi de l'un à l'autre : race, âge, où vivent-ils ? tout intéresse les résidents. Ils nous parlent de leurs anciens compagnons, l'ambiance est joyeuse comme pour de belles retrouvailles !

Au moment du goûter, je rattache les chiennes. Puis alors que l'animatrice remmène progressivement les résidents, la conversation continue, les chiennes sont plus calmes, fatiguées aussi. J'ai rangé les friandises, mais les caresses continuent.
Un résident part en promenade vers le grand hall avec Plume.
Céline conduit Pomme vers un résident arrivé tardivement, Pomme coopère avec plaisir ...
Les derniers résidents sont bien contents de rester jusqu'au bout avec nous !
Françoise

Le chien visiteur

Clairval et cantou, 16/09/2010

Pomme et Plume m'accompagnent et nous retrouvons Sylvette avec Aby et Evy .

Nous passons d'abord au cantou.
Au premier nouveau, comme ensuite au deuxième, nous sommes accueillis avec intérêt par la plupart des résidents, parmi lesquels beaucoup de visages connus.
Certains sont plus passifs qu'en juin dernier, mais s'intéressent un instant à l'une des chiennes ...
Evy et Plume dansent, même si Plume s'obstine à faire l'aspirateur de miettes de gâteaux ... Pomme s'intéresse à tous, Evy également. Aby reste réservée sauf avec quelques personnes qui lui plaisent davantage.
J'ai l'impression que mon visage et les chiens sont dans l'ensemble reconnus et je reçois de superbes sourires ...
Pomme a vraiment pris de la maturité, c'est bien ! Plume reste plus gamine ... mais revient très vite quand je l'appelle. Chacune va à son rythme ...

Nous parcourons ensuite le reste de l'établissement, s'arrêtant auprès des résidents regroupés dans les salons et de quelques personnes dans les couloirs ou dans les chambres.
Toujours ces visages qui s'animent et s'éclairent ... D'autres ne sont pas intéressés et nous passons après quelques mots gentils.
Nous parlons, un instant partagé ...
Sylvette retrouve de nouveau des visages connus. Depuis le temps, je finis par un peu connaître beaucoup de résidents, je me réjouis quand je les vois plus en forme, moral ou santé, et quand ils vont plus mal, j'essaye que les chiennes ou moi, nous apportions un peu de distraction, de sympathie et de chaleur ...

Chaque fois que je rencontre un soignant, j'explique que notre rythme va devenir mensuel et que j'essayerai de faire plus pour le cantou.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital de St-Cyr, premier contact, 15/09/2010

Nous rencontrons Christine et moi les éducatrices du service Primevères. Les chiens Orion et Bakou et Pomme sont restées dans les véhicules.

La réunion a pour objectif de préciser notre fonctionnement et permettre aux trois éducatrices de soumettre un projet solide qui devra être validé par la direction de l'hôpital.

Ensuite, nous prenons contact avec les enfants de ce service : nous expliquons le projet en insistant : sa réalisation dépend de la décision de la direction de l'hôpital.
Les enfants posent beaucoup de questions auxquelles nous répondons ...
Il est clair qu'ils sont partants ! les éducatrices et nous-mêmes également ...
Il faut attendre et espérer !

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 14/09/2010

J'ai emmené Plume et Pomme et je retrouve Sylvette avec Aby et Evy .
Nous arrivons dans le service alors qu'une réunion du personnel soignant se termine :
accueil enthousiaste et chaleureux, grandes retrouvailles pour beaucoup et pour les chiennes.

Dans le couloir, une patiente que nous connaissons bien, un peu déboussolée, mais qui caresse Plume, posée sur ses genoux, avec une application qui me donne à penser que les souvenirs reviennent, une soignante la conforte et nous lui rappelons ses colleys ...
Dans la salle à manger, c'est déjà l'heure des goûters, Plume se mue en aspirateur, je la tiens pour l'approcher. Pomme accepte de monter sur une chaise pour être mieux caressée.
Je pose Plume sur les genoux d'une patiente que j'ai connue à Clairval et qui me semble aujourd'hui plus alerte d'esprit qu'en juin : elle répond à mes questions, se souvient bien de Plume, celle-ci se love d'ailleurs commodément et semble bien décidée à rester avec son amie.
Nous reprenons le tour du service, nous retrouvons ainsi presque tous nos anciens quittés fin juin. Une absence, une conclusion probable, confirmée par l'infirmière ...
Petit passage dans les chambres des personnes qui le souhaitent, une autre grande salle à manger, Plume danse de nouveau et Pomme a toujours des yeux qui charment ...
Nous rencontrons dans le couloir un patient que nous avions cherché dans sa chambre et regrettions de ne pas saluer ...

Nous nous repérons bien maintenant dans ce tour du service, un plan carré avec quelques prolongations aux angles et surtout, nous localisons encore assez bien les chambres de nos habitués ! Ils nous tiennent à cœur et leur sourire nous rassure.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Jules Courmont, 13/09/2010

J'ai emmené Mala chez le vétérinaire ce matin, elle a un traitement d'une dizaine de jours et j'espère que cette petite tumeur bénigne va évoluer correctement. Mala a 5 ans 1/2, le problème n'est pas grave en principe ...
C'est avec Bakou , Plume et Pomme que je passe prendre Céline. Ciccio est patraque, en observation et ne viendra pas, mais Céline va m'aider en conduisant Plume ...
Christine ne sera pas là avec Orion, mais nous allons accueillir une nouvelle personne : Catherine nous a contactées par le site et est inscrite pour le stage de mi-octobre (comme Pomme) : sa compagne Baya est une chienne de 4 ans, lévrier galgo avec un peu de podenco, venue d'Espagne où ces malheureux chiens sont utilisés pour les courses, puis abandonnés ou sacrifiés quand leurs performances ne rapportent plus assez ! Une association essaie d'en sauver et de les faire adopter par des personnes aimantes.

Nous nous retrouvons donc sur le parking : Baya est calme, l'accueil de mes chiennes est intéressé et amical. Nous voilà parties pour la visite de rentrée ...
Je présente Catherine, nous présentons les chiens, je donne des nouvelles de tous les absents ... Les patients sont moins nombreux, il me semble.
D'emblée, Catherine et Baya me semblent agir en vraies pros ! Catherine a déjà engagé la conversation avec une personne et Baya se laisse caresser et regarde la personne avec douceur. Céline s'occupe de Plume et après avoir demandé si cela ne gênait pas Baya en particulier, je lâche Bakou qui me suit et, avec Pomme, comme Catherine et Sylvie, je m'approche de l'un puis de l'autre pour des instants plus privilégiés avec chaque personne.
Bakou s'approche de certaines personnes, est caressée, reçoit des récompenses et en demande aussi à Catherine et à Céline ... elle évolue d'un pas léonin (il n'y a pas plus paresseux que le lion, ce sont les lionnes qui bossent !).
Pomme est d'accord pour monter sur une chaise et s'y asseoir, elle accepte aussi de s'y coucher, c'est bien étroit ! mais pour une récompense, n'est-ce pas ? elle nettoie les miettes, propose quelques bisous ...
Plume et Baya se débrouillent très bien ... je regarde de temps en temps !
Je sors le tunnel pour Plume et Pomme, je détache Pomme qui reste bien concentrée et très obéissante, elle et Plume passent et repassent dans le tunnel.
Ce n'est pas conseillé pour Baya qui a des séquelles de fractures dues aux mauvais traitements en Espagne et je m'abstiens aussi pour Bakou qui préfère celui du terrain !
Pomme accepte aussi de sauter par dessus le tunnel. Je continue l'apprentissage de l'exercice "Pomme sautant au-dessus de Bakou couchée", on progresse petit à petit ...
Plume danse un peu, j'essaye aussi de faire causer Pomme, il faut que je me décide sur le terme "aboie" ou "cause" ou mieux "chante" ? Pomme coopère, le concert pour Noël ?

C'est bientôt l'heure du goûter, je rattache les chiennes.
Daniel, l'animateur, demande Baya pour aller voir dans sa chambre un patient qui n'a pu se lever, c'est grâce à ses demandes que les visites ont été organisées ici ...
Cette visite dans la chambre est une première !
Baya part avec Catherine ... revient.
Daniel revient aussi et transmet la demande de voir également Plume ...
Plume part avec Céline ... revient et Daniel transmet la dernière demande :
J'emmène donc Bakou et Pomme. Un visage heureux ...
J'approche une chaise et invite Pomme à monter sur la chaise ... Pomme monte sur le côté du lit et ne bouge plus. Un visage rayonnant ! Une larme au coin de l'œil et les doigts qui caressent le poil de Pomme ...
Je promets qu'à la prochaine visite, Orion viendra aussi ...

En fin de séance, quand mes chiennes sont fatiguées, c'est Orion qui souvent offre une belle présentation d'obérythmée ... J'explique qu'aujourd'hui, nous ne sommes pas bien douées pour ça et que je préfère ne pas fatiguer davantage Baya, qui a été impeccable !
Nous prenons donc congé.

Cette visite a été encore une belle réussite !
Merci de nous rejoindre, Catherine et Baya, et bienvenue dans l'équipe !

Françoise

Le chien visiteur

Olympiade du sport adapté, 11/09/2010

Cette journée, initialement prévue en juin mais reportée à cause d'intempéries, est organisée par le comité bi-départemental Drôme-Ardèche du sport adapté. L'an dernier, cela se passait à Salaise sur Sanne par un temps pluvieux et froid exécrable ...
Ce matin, nous sommes à St-Marcel lès Valence, dans le domaine du Plovier : un parc vraiment très grand, boisé d'arbres majestueux, sillonné de sentiers et d'allées revêtues, 9 hectares aménagés dans le respect de la nature pour le confort des conducteurs de fauteuils et qui accueille plusieurs établissements médicaux-sociaux (IME, MAS ...).

J'arrive avec Bakou , Plume et Pomme (j'ai laissé Mala au dernier moment après lui avoir découvert un problème, une piqûre infectée sans doute, sur la tête, inutile de la fatiguer, je l'amènerai chez le vétérinaire). De nombreux minibus d'instituts sont déjà garés, ceux qui en descendent s'intéressent tout de suite aux chiennes à qui j'ai offert une récréation après le voyage.
Ensuite, arrive Joëlle avec Winston, howavart mâle qui a fait le même stage en automne 2008 que Mala et Bakou et Hercule, un grand bouvier suisse (qui n'est pas très grand à cause d'une santé délicate dès sa naissance, mais très tonique).

Joëlle installe la table d'agility dans un premier espace ombragé, mais l'emplacement prévu par l'organisatrice est vraiment bien choisi dans l'ancien manège sablonneux entouré de barrières de bois. Ce domaine à l'origine abritait des écuries.
Pour rapprocher la table, nous la prenons à deux, mais il faut attendre que les chiens veuillent bien en descendre ! ils aiment beaucoup monter et même se coucher dessus ... Nous devons passer deux fois sous les rubans qui délimitent la zone de tir à l'arc, à chaque fois que nous posons la table, les chiens se réinstallent dessus ! ils sont tous heureux et pétulants ...
Installations de gamelles d'eau, dune grande longe fixé à un arbre.
Puis nous installons les autres éléments d'agility apportés par Joëlle (petites haies de flyball et haies variables constituées de plots et de barres et le tunnel) ainsi que les friandises que j'ai prévues (biscuits, croquettes, friandises extra) disposées à l'entrée du corral sur les barrières de bois. Nous parcourons ce mini-parcours avec chaque chien en laisse, puis nous décidons de les laisser libres tant qu'ils ne travaillent pas. Les chiens apprécient beaucoup !

Les équipes ont des épreuves qui rapportent des points et des activités de découverte dont canimarche-agility, soit plus simplement la promenade en tenant la laisse d'un chien et le parcours préparé, accompagné pour la promenade bien sûr et pour l'agility guidé, puis laissé en autonomie relative selon la performance.
En début de matinée, les équipes privilégient les épreuves à points et nos chiens se défoulent avec plaisir ! Winston n'est pas très arrangeant avec le jeune Hercule (14 mois), il est mis au calme dans le véhicule.
Ensuite, les équipes affluent : je suis surprise de voir Pomme effectuer le parcours sans mon accompagnement autre que oral (saute, saute ... tunnel) ... et je confie au conducteur amateur une récompense à offrir au chien en fin de parcours. Chacune de mes chiennes travaille ainsi avec bonne volonté, pendant que Joëlle assure plutôt les promenades, puis nous changeons et laissons le choix entier à chaque nouvel arrivant. Ainsi, je m'aperçois que Pomme aussi bien que Bakou et Plume se tiennent très bien en promenade, que j'accompagne sans les tenir personnellement. De même, les parcours sont réussis ...
Quand nous avons une pause par manque de "clients", nous les libérons, puis ils reprennent le "boulot" avec sérieux.

À midi, après une nouvelle récréation, nous les remettons en voiture au calme et nous allons manger.
Quand nous revenons, nouvelle récréation, courte ! les amateurs arrivent et beaucoup plus nombreux ! Bakou et Pomme travaillent sérieusement, mais Plume refuse les dernières haies un peu plus hautes, puis reste dans le tunnel : mouvement de protestation par inertie ! Bakou se repose entre chaque sollicitation : le travail fourni ce matin a été bien suffisant.
Heureusement, Marylène et Lucienne sont là avec Ténor, père d'Hercule et grand bouvier suisse (de gabarit normal donc grand) et Dali, un bouvier suisse cousin mâle de moindre gabarit. Les récrés sont plus toniques, mais le renfort au "boulot" est appréciable.
Nous n'utilisons plus la table qui sert à nos visiteurs eux-aussi fatigués ...
En fin d'après-midi, je cantonne mes chiennes aux promenades, sauf Pomme qui fait quelques parcours, ou bien je tiens Bakou et elle entraîne Plume et Pomme avec leurs conducteurs respectifs. Dans les dernières promenades, Pomme est en laisse (ce n'est pas moi qui la conduis) et les deux autres la suivent librement.
Joëlle organise un mini parcours de pistage : des croquettes sont cachées sous certains plots, mais pas tous, et le conducteur amène le chien de plot en plot : c'est nouveau pour mes chiennes qui apprécient un nouveau type d'activité.
Vers quatre heures, Pomme s'aperçoit que l'activité qu'on devine dans la prairie voisine est un lancer de balles de tennis : elle va en chercher une pour s'offrir son propre jeu ! je rapporte la balle avec elle et elle y retourne un instant plus tard ! Finie la liberté pour elle, mais elle s'est bien dépensée et n'a pas l'air frustrée ...

Nous avons rencontré beaucoup d'amoureux des chiens, quelques inquiets qui ont tenu Plume et se sont enhardis ensuite, quelques presque pros ! ... avec ou sans fauteuil, avec ou sans difficulté de parole, avec ou sans difficulté de locomotion, le handicap quelle que soit sa gravité ne nous a pas empêchés de rire ensemble, de plaisanter, de partager simplement !
Une jeune fille dont le fauteuil motorisé est orné d'une petite peluche husky a réussi à tenir la laisse de Pomme et s'est offert une pointe de vitesse avec elle, non pas parce que Pomme s'est emballée, mais parce que la sensation de vitesse et de complicité avec la chienne était forte et un moment la jeune fille était en course de traîneau ... puis elle a réussi à appeler les bénévoles occupées à installer la chaîne de repas pour faire admirer la chienne et la porte entrouverte sur son rêve !
Moi, trottinant un peu essoufflée, mais si heureuse de ce rêve vécu.
Une jeune dame en fauteuil appelant une camarade également motorisée engagée pour rejoindre l'allée revêtue vers un trottoir trop haut et risquant le déséquilibre du fauteuil ! Grâce à elle, j'ai rattrapé sa camarade et l'ai guidée vers le passage abaissé. Sans sa vigilance et son intervention ...
Toutes ses personnes ont un nom, un visage, c'est un instant de vie partagée avec nous : je ne peux me souvenir de tous, mais cette journée a été pour nous tous joyeuse et très belle !

Françoise

Le chien visiteur

Les Magnolias, 09/09/2010

Je rejoins Christine avec Orion et nous partons ensemble pour St-Maurice-l'Exil. Mala n'a pas l'habitude de cette nouvelle voiture, mais elle connaît bien Orion et Christine, et elle me voit et m'entend. Bonne occasion de faire le tour des nouvelles informations et de mieux connaître, pour moi, cette nouvelle structure où Christine travaille depuis longtemps seule.

Quand nous arrivons, je laisse Mala libre comme Orion et je la guide à la voix. J'apprends au fur et à mesure les noms des enfants, une dizaine, que je rencontre aujourd'hui.

Aucun n'est effrayé. L'activité, très recherchée par certains et la plus facile à mettre en œuvre, c'est une promenade dans le petit appartement : Mala est en laisse, j'en tiens une partie et nous faisons un premier tour avec Sa, puis avec So très content, et ensuite avec Te.
Ensuite, je libère Mala et la fais coucher sur le tapis de sol à côté de G. Une soignante s'assoit à côté de Mala en soutenant Mo dans ses bras. G ne réagit pas encore, mais Mo se détend rapidement et repose sa tête sur le dos de Mala. Mala reste ainsi un long moment. Je lui offre des friandises pour la récompenser.
Mala s'intéresse beaucoup à mes friandises et semble ne pas tenir compte des enfants, elle se laisse caresser sans bouger. C'est suffisant, m'expliquera Christine au retour alors que je lui exprime un regret d'avoir donné trop tôt les friandises et une petite déception de l'indifférence de Mala, les enfants ont besoin de cette sensation sensorielle. Je me dis aussi que Mala pourra évoluer et que je testerai Bakou et Plume, séparément, une prochaine fois, Pomme est encore trop vive, car trop jeune.
Je vois aussi Th et Ma, Mala est assise sur une chaise entre eux deux, puis nous faisons une promenade avec Th, ensuite avec K et un nouveau tour avec Te qui collabore dans la circulation de son fauteuil et celui que pousse Christine.
Je reviens régulièrement vers G, vers Mo, G plonge son visage dans les poils de Mala en fin de séance. Mo est calme. Je croise Te et MH qui est intéressée et se déplace difficilement. Je vais ensuite vers Se qui vocalise de plaisir, je lui réponds et c'est un échange émouvant.

De tout le service, des soignantes et des enfants émanent une douceur enveloppante, une sérénité, une harmonie qui se partagent et je me sens déjà très attachée à ces enfants.
Les enfants sont à leur tour partis pour le goûter dans la pièce adjacente, certains rentrent chez eux. Il est temps de partir.

Françoise

Le chien visiteur

Irigny, 08/09/2010

OVE (Œuvre des Villages d'Enfants)
Villa Henri Salvat. 2 rue de la Damette 69540 IRIGNY

Il s'agit d'un premier contact avec cet établissement qui accueille de jeunes autistes adolescents. Nous avions rencontré Gaëlle, l'une des éducatrices, à Seyssuel et Monique, l'une des intervenantes chiens visiteurs et amie, a consolidé le projet avec elle.

Je viens avec Mala et Pomme qui me semblent les plus adaptées dans un environnement inconnu. Christine vient avec Orion .

Nous sommes accueillies d'abord par le directeur qui doit s'absenter un moment, puis par Gaëlle et un autre éducateur : il s'agit de tester d'abord le contact avec les jeunes.
Le grand groupe est parti dans le grand parc dont dispose l'établissement et dans la cour intérieure où nous écoutons les présentations des deux éducateurs, restent une jeune fille I et trois garçons F, S et A qui lui préfère nous regarder de loin.

I est tout de suite à l'aise avec Mala et très vite avec Pomme. Elle prend Mala en laisse, la promène et lui donne des friandises et bien sûr des caresses ... elle va remplir la gamelle d'eau.
Elle me demande de prendre Pomme, je lui confie une partie de la double laisse.
Plus tard, elle emmène Pomme seule : je vois Pomme adapter son allure et suivre I sans souci. Quand I l'emmène près d'Orion, je reprends Pomme, car elle et Orion ont beaucoup trop envie de chahuter ensemble.

S s'exprime peu, mais s'approche de Mala, puis de Pomme, il les caresse et I semble l'aider à prendre contact. Je propose un biscuit à S, pour donner à Pomme, mais c'est lui qui le mange (un biscuit pour humain, tant mieux, à retenir !) et je récompense les chiennes pendant que S bat des mains ou quand I serre Mala par le cou.

F est très intéressé, mais craintif : à distance, Christine fait asseoir Orion, puis coucher, donner la patte ... F s'enhardit un peu, mais recule vivement si Mala ou Pomme s'approchent. de loin, il fait asseoir ou coucher Orion.

I promène Mala sur le chemin qui mène au parc et A recule d'autant. Nous sommes d'avis de laisser A regarder de loin et décider seul de s'approcher quand il sera prêt. I voudrait rejoindre le grand groupe dans le parc, mais nous lui expliquons que ce n'est pas possible aujourd'hui.
I prend Pomme et la fait monter sur un autre banc à côté d'elle et obtient de nombreux bisous ...

F arrive maintenant à caresser le dos d'Orion couché. Je fais coucher Pomme et pose quelques croquettes devant elle, au signal "mange", elle s'exécute vivement ! puis je recommence avec les deux chiennes, F apprécie ce jeu et en recommençant avec Pomme, c'est lui qui donne l'ordre.

Je remets Pomme dans la voiture quand le directeur revient et nous laissons les jeunes pour faire un premier bilan de nos observations et mettre en place avec lui et Gaëlle les conditions de nos interventions.
Cette diversification de nos interventions m'intéresse énormément.

Quand nous partons, les jeunes dont nous avons fait la connaissance et d'autres tout aussi intéressés nous accompagnent jusqu'à la grille, bien que l'heure du repas soit pour eux très attendue.
Je vois F caresser la tête de Mala, I me demande d'amener mes autres chiens ...
Ce que je ferai en n'utilisant qu'un ou deux chiens à la fois et en permutant.

Françoise

Le chien visiteur

Les Lucioles, 07/09/2010

Temps pluvieux aujourd'hui !
Je suis venue avec mes quatre mes chiennes et je retrouve Sylvette avec Aby et Evy et un journaliste du Patriote : nous répondons à ses questions, puis nous faisons poser les six chiennes sous une petite bruine ...
Christine nous rejoint avec Orion et nous entrons aux Lucioles :
arrêt dans le sas d'entrée où, armées d'une serviette, nous essuyons pattes, ventres et dos.

Nous retrouvons aujourd'hui des visages connus ... Grâce à une sélection de photos des chiens, les uns et les autres ont révisé les noms des chiens et nous accueillent joyeusement en appelant Mala, Plume, Orion ...
Je garde Pomme en laisse, les autres vont de personne en personne, je distribue des friandises qui leur sont vite offertes ...

De nouveaux visages aussi : venus d'une maison de retraite de Saint-Cyr, ils profitent ainsi de notre visite !

Nous poursuivons un jeu commencé en juin : les chiens mis hors du cercle, une personne désigne un chien et nous amenons celui-ci dans le cercle à l'opposé de la personne (qui a reçu une friandise à l'avance pour récompenser le chien) : quand la personne appelle le chien, celui-ci s'approche et obtient sa récompense !
Nous exerçons la mémoire : comment s'appellent-ils ? de quelles races sont-ils ? Nous faisons deviner le classement selon le poids, nous rappelons les âges ...

Aby se tient observatrice sous une chaise. Au bout d'un moment, Plume se met aussi en retrait vers la gamelle d'eau, puis elle revient et s'étire comme après une grosse sieste !
En fin de visite, les chiens sont tous couchés au centre du cercle et nous échangeons des anecdotes ...

Puis nous partageons une tarte aux carottes (très bon !) et un verre de l'amitié.
Lorsque nous partons, il tombe des cordes !!! Nous rentrons bien vite ...

Françoise

Le chien visiteur

Lentilly, 06/09/2010

Première rentrée pour mon équipe au complet : Mala , Bakou et Plume , shampooingnées du matin et Pomme est là bien entendu ! Christine avec Orion nous rejoint.

Les chiennes reconnaissent les lieux et le contexte : elles sont calmes et détendues, j'installe une gamelle d'eau et je libère Mala et Plume qui s'en vont directement vers les personnes âgées, accueillies par de nombreuses caresses ...
Je lâche ensuite Bakou qui reste plus proche de moi mais se prête aussi aux caresses, mais je garde Pomme en laisse : elle a maintenant plus de 10 mois et serait trop vive !
J'ai des friandises pour les chiens, des croquettes et des biscuits, j'invite l'animatrice Aurélie à se servir ...
Bientôt, Aurélie s'est assurée de la collaboration attentive de Mala et Plume, tandis que j'évolue avec Pomme et Plume.
Plume retrouve avec entrain son petit tour de danse, monte sur la chaise, voire sur la table si on l'y invite, pose légèrement ses pattes sur les genoux des personnes : son petit gabarit, sa vivacité et son air de peluche font toujours leur effet ...
Mala se colle contre les genoux des personnes et s'abandonne aux caresses, puis se lève pour obtenir sa part de friandises ! Ses yeux expressifs parlent pour elle.
Bakou semble ravie de ce nouveau statut : libre, mais proche de moi, elle profite des caresses et des friandises sans contrainte et sans stress ...
Pomme n'apprécie pas trop le collier, elle préfère le harnais, je le lui remettrai donc. Mais elle apprécie la visite, les caresses, les friandises ...
Quand arrive Orion, les deux complices ont bien envie de chahuter ! mais Christine et moi, nous les ramenons calmement "au boulot" ...
Nous discutons avec les personnes, évoluant d'un petit groupe à l'autre, s'approchant aux appels insistants ou au contraire passant un moment vers des personnes plus isolées ou moins actives, certaines personnes donnent elles-même les friandises aux chiens ...
Une dame parle toute seule et semble angoissée, elle veut qu'on appelle son mari, je m'approche avec Pomme, rejointe bientôt par Bakou, et sa conversation d'emblée s'apaise et elle me parle de mes chiens, les complimente. À plusieurs reprises, je repasse vers elle et le même scénario se reproduit, je finirai la visite près d'elle, entourée des quatre chiennes, au repos bien mérité, jusqu'à son départ : l'angoisse a été soulagée, c'est éphémère, mais je l'assure que nous reviendrons et elle me promet de nous préparer quelque chose pour bien nous accueillir.
Une autre dame en juin protestait que les chiens avaient trop chaud, étaient fatigués, aujourd'hui elle est toute contente, elle vient spécialement nous remercier, mes chiennes et moi, puis Christine ...

Les chiennes, en étant libres pour trois d'entre elles, ont côtoyé tout le monde, répondant à mon appel très vite pour se faire admirer !
J'ai fait danser Plume, Pomme sait toujours très bien tourner, Mala et Bakou ne s'en donnent pas la peine !
J'ai fait coucher les chiennes en attente devant une croquette, qu'elles ont mangé à l'ordre "mange" avec un ensemble impeccable : cela amuse toujours comme un ressort qui se détend ...
J'ai aussi essayé de faire "causer" Pomme dont la voix est particulière comme tous les huskies, mais elle a plus jappé : on s'entraînera encore !
J'ai essayé, et parfois réussi, à faire coucher Bakou et à faire sauter Pomme par dessus Bakou, en récompensant les deux bien sûr.

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 03/09/2010

Première intervention de rentrée : j'ai emmené Pomme et je retrouve Christine avec Orion et Céline avec Ciccio.
Dès mon arrivée sur le parking, il est clair que Pomme se souvient ... Elle est attentive aux voix venues de l'établissement. Quand elle aperçoit Orion et Ciccio, c'est une explosion de joie !
Nous entrons : Grâce au beau temps, nous allons rester dehors.
B semble très ému de retrouver les chiens, H est par contre perturbé, l'accueil de C ou de E me semble inchangé et positif, N ou F semblent aussi à l'aise.
Pomme apprécie que B ou E lui lance la balle-peluche sonore, elle la rapporte et la pose à leurs pieds : j'essaierai d'obtenir le rapport sur les genoux !
Je la tiens en double laisse pour une mini-promenade avec F, puis B, puis C : par moments, elle est attirée par le jeu de la balle animé par d'autres, mais parfois elle marche délicatement aux pieds de son nouveau conducteur : c'est un bon début !
Je fais coucher Pomme aux pieds de B et place un biscuit devant elle : pas toucher ! J'incite B à lui donner lui-même l'ordre libératoire : mange ! B ne parle pas toujours assez fort, mais Pomme semble avoir compris la manœuvre et B est content d'avoir réussi !
H parvient à accepter la présence d'Orion, Christine aide J à peigner Orion ...
Bientôt c'est le goûter attendu avec impatience par C et G ...

Françoise

Le chien visiteur

Albigny Santal, 06/07/2010

Nous sommes toujours trois pour cette dernière visite avant la grande pause estivale : Christine avec Orion , Sylvette avec Aby et Evy et moi avec les trois mousquetaires, Mala , Bakou , Plume et Pomme .

Du parking, nous apercevons une personne installée à l'ombre des grands pins derrière les bâtiments de l'hôpital, puis deux autres. Nous espérons que la visite va se dérouler dehors ... Il fait chaud, un peu d'air circule et à part la circulation des trains qui interrompt parfois la conversation, l'endroit est vraiment très agréable !
Et c'est bien dehors que tout le monde s'installe ...

Aby peut circuler sans laisse, j'essaie de détacher aussi Mala et Plume, mais c'est un peu décevant pour Mala qui s'aventure en reconnaissance en dehors du cercle des résidents, je la rattache donc pour éviter surtout qu'elle ne parte sur la piste d'un chat ...
Elle connaît les chats, nos deux chattes en particulier, mais une poursuite est tout de même possible !
Je la confie à un jeune garçon en visite auprès de son aïeule, j'ai fait un heureux ! Sa petite sœur a peur des chiens, me dit sa famille, mais elle s'habitue à Mala que tient son frère ... La résidente est contente de cet arrangement.
Plume passe près des résidents, sous les chaises, vers la gamelle d'eau, elle revient à mon rappel et gère de bon contact avec les résidents : je la laisse finalement évoluer ainsi.
Je la retrouve plus tard endormie sur les genoux d'une résidente : deux heureuses !

Bakou ne semble pas stressée ni par le bruit du train, ni par le vent : l'effet du traitement homéopathique a vraiment été positif. Elle est toujours réservée, mais apprécie les caresses et les friandises, son gabarit imposant et sa relative placidité plaisent beaucoup.
Quant à Pomme, certains se souviennent du petit chiot de deux mois et tous craquent devant sa silhouette élancée et son regard limpide, fort heureusement, elle ne prend pas la grosse tête ! Elle est progressivement plus posée et toujours aussi câline ...
Quand je passe trop près de Christine, les museaux essaient de grappiller des friandises dans son petit sac à la ceinture : les friandises sont toujours meilleures chez les autres !
Evy fait de même et tourne quelques pas de danse pour obtenir un peu des miennes ...

Je place le tunnel, Plume l'apprécie tellement qu'elle met son nez à une extrémité, puis l'autre sans en sortir ! on fait passer Mala, Evy : elles sont maintenant trois à l'intérieur !
Je fais aussi passer Pomme qui file, à la sortie, direct vers Orion et les friandises de Christine ...
Une petite fille s'excite en voyant les chiens, je lui explique comment approcher un chien et je lui confie Mala, je la suis avec Bakou tandis que Pomme est avec l'animatrice ...
Mala exécute les assis, couché et debout suivant ma voix, mais il est difficile à une toute petite fille d'avoir une voix assez déterminée, la petite est bien contente quand même !

La fin d'après-midi, chaleur agréable, vent juste ce qu'il faut de fraîcheur, les chiens dorment à nos pieds, nous continuons de bavarder avec les résidents, tandis que les soignants raccompagnent certains ...
Puis nous prenons congé jusqu'en septembre ...

Françoise

Le chien visiteur

Lentilly, 05/07/2010

J'arrive avec Sylvette : elle a emmené Aby et Evy et moi, Mala et Pomme . Nous retrouvons Christine avec Orion .

Lors de la dernière séance, nous avions rencontré les résidents sous une grande rotonde qui était très claire, mais aussi très sonore et très chaude. Aujourd'hui, les résidents sont dans une grande salle d'activité, climatisée ... Je n'ai pas emmené Bakou ni Plume en pensant à la chaleur de la précédente visite, mais c'est aujourd'hui très agréable !

Je confie à Aurélie, l'animatrice, Mala qui l'accompagne calmement auprès des personnes, tandis que je travaille avec Pomme : je perçois bien les progrès qu'elle fait en maîtrise d'elle-même et en attention vers moi.
De temps à autre, Evy vient faire l'exercice avec moi : petite danse ou assis, couché ...
Nous discutons avec les personnes ... on nous pose des questions auxquelles nous essayons de répondre. Les souvenirs reviennent aussi.
Aurélie remarque une personne qui oublie tous les prénoms de son environnement et qui a pourtant bien retenu le nom de Mala !
Une personne qui à notre précédente visite prenait à cœur le bien-être des chiens et nous enjoignait de partir en nous morigénant ne proteste plus aujourd'hui ... il me semble l'avoir reconnue, mais les conditions sont vraiment idéales aujourd'hui autant pour les humains que pour les chiens.
Une autre personne m'explique qu'elle a eu chiens et chats, mais que jamais aucun ne rentrait dans la maison et que les chiens ne devraient pas être là. Elle ajoute que dans une maison de retraite on ne vient pas là pour voir des animaux ... Elle vient assister à cette animation, mais pense aussi que les chiens ne sont pas à leur place, c'est ce qu'elle analyse avec lucidité. Je lui réponds que je la comprends et que parfois le temps est long dans les maisons de retraite, que nous sommes donc invitées avec nos chiens pour les distraire un peu. Nous nous comprenons et elle peut profiter sans contradiction du spectacle des chiens qui évoluent autour d'elle.
Une autre dame me parle très, très doucement, je comprends à peine quelques mots, mais son angoisse est explicite avec ses mains qui s'accrochent à la mienne et se tordent l'une sur l'autre et surtout son visage anxieux. Elle semble bien me comprendre et je lui explique mes problèmes d'audition, je me sens impuissante de ne pouvoir la rassurer ...

Aurélie, l'animatrice, me propose de passer un moment au cantou avec Mala, je préfère y aller aussi avec Pomme, je préviens Christine, mais oublie de prévenir Sylvette ... oups !
Au cantou, je trouve les résidents plus fatigués qu'à Clairval, la chaleur les accable et c'est bientôt l'heure de leur souper et de leur coucher. Mais des réactions positives se font pourtant :
Une patiente qui rue des deux jambes me tend la main au bout de quelques minutes.
Une autre qui pendant que l'animatrice et la famille causent se met à caresser Mala, une autre encore qui s'extasie devant Pomme et la caresse ...

Quand nous rejoignons Christine et Sylvette, les résidents sont partis pour un premier service du repas du soir ... Nous évoquons des projets possibles pour la rentrée et après avoir fixé les rendez-vous jusqu'à Noël, nous rentrons.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Jules Courmont, 28/06/2010

Je retrouve Christine avec Orion , je suis venue avec mes trois mousquetaires : Mala , Bakou , Plume et Pomme (les trois mousquetaires étaient quatre, n'est-ce pas ?).

Il fait très chaud et la salle est climatisée, nous sommes accueillies par les résidents tout sourire ...
On retrouve les noms des chiens, nous passons un peu de temps avec chaque résident.
Par moments, je peux laisser Mala près d'une personne qui la caresse ou moins longtemps Plume assise sur une chaise à hauteur d'un résident, Bakou accepte les caresses mais reste près de moi et je tiens Pomme qui a toujours son petit succès ...
Christine approche Orion d'une résidente aux yeux fermés et tout en fournissant à Orion des friandises, elle permet le contact de la résidente dont les gestes se font moins agités.
Pomme se laisse toucher par un résident non voyant qui explore sa tête. Elle coopère doucement.

Nous amenons régulièrement les chiens de la gamelle d'eau ...

J'essaye de garder Bakou couchée pendant que Plume saute au-dessus d'elle. Les quatre acceptent bien de s'asseoir et puis de se coucher, mais Plume contourne Bakou.
Avec l'aide de Christine, nous réussissons ... en récompensant en même temps Plume et Bakou.
Pendant cet été, je vais axer le travail sur le "pas bouger" avec pour objectif de travailler avec une chienne pendant que l'autre attend ...
C'est affaire de patience et de calme ! On progressera, c'est sûr, jusqu'où ? nous verrons en septembre les progrès accomplis.

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 25/06/2010

J'ai emmené Pomme et, comme ma fille m'accompagne, Mala également et je retrouve Christine avec Orion et Céline avec Ciccio.

Première occasion cette année, nous sommes dehors et c'est bien agréable.

B vient à notre rencontre pour nous accueillir et saute au cou de Céline.
C est là également, elle est contente de nous voir.
S se promène à son rythme propre, il est plus difficile de prendre contact avec lui.
E arrive bientôt, puis F et H, et encore N et encore J qui se réveille ...

Promenade dans la cour, lancer d'une balle à Pomme qui va la chercher sans la ramener complètement encore, caresses, distribution de friandises, brossage de Mala ...
Toutes ces activités sont bien plus faciles dehors !

E s'amuse à secouer la boîte de friandises, il aime beaucoup les objets sonores (comme la balle qui, en tombant, émet un bruitage de chute de vaisselle !) ... et le couvercle de la boîte de plastique finit par s'ouvrir bien sûr, partie sur la pelouse, partie sur le sol asphalté.
Mala et Aline tiennent compagnie à B qui aimerait donner non stop des gâteaux à Mala !
F apprécie les promenades quand on la pousse, puis décide de s'endormir au soleil : l'infirmière la ramène à l'ombre de la pergola.

Puis vient l'heure du goûter ... Et nous partons ensuite après avoir dit au revoir à tous..
Nous reviendrons en septembre

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, service Jacques Chauviré, 24/06/2010

Je retrouve Christine avec Orion et Sylvette avec Aby et Evy , j'ai emmené mes quatre chiennes : Mala , Bakou , Plume et Pomme .

Quelques résidentes sont installées, les autres arrivent peu à peu, un seul résident aujourd'hui. Celui-ci reste debout une grande partie de la séance : il promène d'abord Orion, puis parle à chacun des chiens et les caresse.
Je confie Plume à une résidente qui elle aussi se promène dans la grande salle, puis je confie Mala à une autre : à chacune, je fournis quelques croquettes que Mala comme Plume apprécient. Les résidentes les conduisent à la gamelle d'eau.
Pomme et Bakou acceptent caresses et friandises ...

Nous proposons ensuite le jeu du rappel : un volontaire va rappeler un chien qu'il a choisi, nous lui donnons une récompense pour le chien et éloignons le chien, puis le volontaire doit prononcer distinctement le nom du chien et offrir la récompense au chien assis devant lui. C'est le principe du jeu ... dans la pratique, il y a la difficulté de choisir un chien, puis d'appeler assez fort et le chien n'est pas toujours assis au final ! Mais cette participation active est appréciée. Pomme a bien compris le jeu et vérifie ensuite auprès des autres résidents si aucune friandise n'a été oubliée à tout hasard ! Elle suit les performances des autres chiens avec intérêt ...

Puis vient le moment du goûter, le résident toujours debout imite le chien pour avoir son gâteau : une farce jouée avec plaisir et humour qui fait rire tout le monde, puis il va s'asseoir pour le manger et ce plaisir de rire lui a donné envie de prendre ce goûter dont il ne voulait pas au début.
Une résidente veut ouvrir un autre sachet pour offrir aux chiens, nous la dissuadons !
Chaque résident a passé un bon moment et s'en retourne paisiblement dans son service.
Nous nous retrouverons en septembre.

Françoise

Le chien visiteur

APF, 23/06/2010

Je retrouve Christine avec Orion et Céline avec Ciccio, je suis venue avec Mala , Plume et Pomme . Bakou n'est pas très habituée à la ville et dans la promenade des bords du Rhône, je ne pourrai pas gérer le stress qu'elle peut manifester en même temps que la jeunesse de Pomme.

J'ai cru que le rendez-vous était à 14h, mais il a été décalé à 15h ...
Pas de problème : Je dis bonjour aux résidents, j'en connais un bon nombre, et ils connaissent les chiens aussi, puis je m'installe dehors avec ceux qui préfèrent l'air doux et l'animation de la rue. Comme je suis calmement assise sur le rebord du massif de fleurs et comme je devise tranquillement avec mes voisins et avec ceux qui arrivent ou sortent, les chiennes vivent sereinement cette attente. Pomme observe la circulation avec attention.

Quand arrivent Orion et Ciccio, les chiennes leur font fête !
Les participants à la promenade sont prêts, casquette comprise ... Nous pouvons partir.
En plus de l'animateur, deux autres aides et nous trois, P et C ont des fauteuils électriques, il faut pousser les fauteuils de K, MC, I et I. Nous suivons la rue qui nous amènent au Rhône, certains vont vite, d'autres moins, nous nous sommes réparties avec les chiens pour que les résidents profitent bien des chiens.
Après la traversée au feu rouge en deux étapes que nous passons en petits groupes, nous rejoignons les voies aménagées : cyclistes et piétons séparés par des massifs de fleurs ou une allée de galets.
Nous connaissons déjà MC et I et un peu K, nous faisons connaissance de P et I, un couple en vacances au foyer APF de Lyon grâce à un échange avec un autre couple parti vers leur foyer APF d'Aubagne, quant à C, nous ne l'avons pas encore rencontrée parce que nos visites habituelles ont lieu des samedis.

Le fauteuil électrique de C ne peut pas rouler très lentement, il avance par impulsions que Mala suit difficilement au début ... En cours de balade, nous aidons Mala à se repositionner sur le côté et à trouver le bon rythme.
Ensuite quand C prend la tête de notre groupe, Mala suit très bien et nous voyons C et Mala nous semer progressivement ... si bien que l'animateur doit la rejoindre en accélérant la foulée pour les rattraper ! C a (eu ?) un labrador nommé Tom et elle retrouve avec Mala sa complicité.
Nous croisons de nombreuses personnes parfois accompagnées de chiens : Orion et Ciccio aboient un peu parfois, réaction de mâles ? mais les filles sont imperturbables.
Mala, Pomme et Plume s'intéressent beaucoup plus au fleuve : non ! pas de baignade aujourd'hui ... pas de recherche en creusant les rives, comme elles aiment le faire en bord de Saône !
MC tient fermement Plume qui tire avec constance, bien heureusement ses 4kg ne sont pas assez puissants pour entraîner MC, mais parfois l'animateur la reprend quand son humeur l'entraîne de droite et de gauche ...

Nous faisons des pauses, friandises et eau avec la gourde des chiens ... Arrêt photos aussi, c'est une promenade, pas un marathon. Le soleil se cache parfois derrière les nuages, mais il nous accompagne le plus souvent : I aura peut-être un petit coup de soleil.
Une pause plus longue sous le pont de Perrache, à l'ombre, mais les trains résonnent fortement. Pomme guette les canards !

Puis nous prenons le chemin du retour et nous sommes dépassés par d'autres résidents du foyer, plus autonomes et dont le moteur est plus puissant !
Nous croisons les promeneurs de l'aller, eux aussi sur le retour, les conversations se poursuivent, les chiens ont changé de position auprès des résidents ...
Pomme tire moins vers l'eau, mais plutôt pour retracer le chemin de l'aller ...

Arrivés au foyer, tout le monde se désaltère, verre, gobelet ou paille ... et gamelle.
Puis les chiens s'écroulent façon carpette !
Céline et moi nous ne bougeons non plus de notre siège pendant que Christine fait un petit bilan de l'année avec l'animateur.

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 22/06/2010

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy devant l'hôpital, j'ai emmené Mala et Pomme .
C'est notre dernière visite ici avant l'été : nous allons faire une longue interruption de repos pour les chiens ... et pour nous !

Dans l'enceinte de l'hôpital, nous nous arrêtons près d'une camionnette : nous y apercevons des visages connus. Deux infirmières sont en train d'équiper les résidents de ceintures de sécurité et de sangles pour les fauteuils :
un peu de soleil et cap sur Villefranche-sur-Saône !
Une association de réinsertion accueille les résidents pour une visite des nombreux animaux qui y sont hébergés ...
Ces dames sont à l'arrière tandis que le seul résident a droit au siège avant, nous faisons la causette avec tous.
Evy s'installe même sur les genoux d'une résidente. Pomme hésite à emprunter le marchepied d'aluminium pour dire elle aussi bonjour ... Je ne la force pas et je ne l'encourage pas à sauter directement. Puis nous saluons les voyageurs et nous entrons dans l'hôpital.

Nous effectuons notre tour habituel, salle à manger, chambres et couloirs, autre salle à manger, chambres et couloirs ... Nous sommes accueillies comme des visiteurs familiers et bienvenus ... Une résidente sitôt qu'elle nous aperçoit nous invite à la rejoindre tout de suite : il faut passer un moment avec tout le monde et donc attendre son tour !
Mais tout se passe dans la bonne humeur : ce sont des grands-mères et grands-pères d'une grande famille : rien d'extraordinaire, mais de la gentillesse, de la légèreté et la présence des chiens ...
Les résidents donnent avec plaisir quelques croquettes à l'une puis à l'autre, ils rient de Pomme qui essaie d'avoir double part, ils regardent attentivement si Mala et Pomme restent bien immobiles couchées devant leur croquette sans la saisir. Si l'une triche, c'est occasion d'en rire. On recommence et cette fois, c'est réussi : à l'ordre "mange", comme le doigt appuyé sur la détente, immédiatement, les chiennes se saisissent de la croquette ...
Aby donne gentiment la patte, Evy vient me demander une croquette qu'elle obtient pour un petit tour de danse, elle fait aussi de légers bisous ... Ceux de Pomme sont plus surprenants, ils font rire malgré tout. Heureusement Mala ni Bakou ne sont pas coutumières du bisou baveux !

Après la visite, nous offrons aux chiennes une récréation en bord de Saône, baignade pour Mala, détente et sprints en folie pour Aby, que rejoint bientôt Evy ...
Quant à Pomme, elle sent les nids de rongeurs dans la berge : elle creuse avec entrain, puis nous apercevons brièvement une petite fusée grise qui s'échappe et disparaît dans le talus un peu plus loin : Pomme est encore plus motivée ! Elle court dans l'eau peu profonde et revient toujours à cet endroit où a disparu la proie ... qui détale encore et se faufile entre deux énormes blocs de pierre de la rive.
Pomme n'attrapera rien cette fois-ci ! mais le jeu lui a beaucoup plu ...

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon, 17/06/2010

chiens visiteurs, Châtillon, 17/06/2010

Nous arrivons ensemble Sylvette et moi, avec Aby et Evy d'une part et Mala et Pomme de l'autre.

De nouveau, nous rencontrons la maîtresse de Chipie, terveruen, et celle de Baya, shitzu.
Le responsable Croix-Rouge nous répartit en diverses équipes. Avec Sophie, la jeune fille qui a monté le projet, et une soignante, je me dirige vers le cantou : je tiens Pomme et confie Mala à Sophie.
Ces messieurs regardent le foot à la télé, un seul s'intéresse aux chiennes, mais les dames apprécient ! caresses, friandises, petite promenade avec Pomme (je tiens un brin de la double laisse). Souvenirs d'anciens compagnons aussi ...
Pomme et Mala ont droit à un rafraîchissement ! Il fait chaud en effet.

Les autres équipes arrivent : tous les chiens sont maintenant au cantou et les résidents sont ravis ! Aby et Evy, après avoir dit bonjour à tous, se défoulent dans le petit parc clos du cantou : la course poursuite amuse les résidents.
Je comprends que l'organisation de la visite revient sous le contrôle de l'établissement et non de la Croix-Rouge, ce qui me semble tout à fait normal.
Nous poursuivons la visite dans plusieurs services en un seul groupe avec les animatrices. Bien sûr, certains résidents n'apprécient pas les chiens, dans ce cas, nous n'insistons pas. Mais nombreux sont ceux qui sont étonnés de la visite et heureux de donner des friandises, de caresser, de parler de leurs anciens compagnons.
Pomme et Mala font étalage de leur obéissance avec complaisance : Assis, couché, pas toucher (la petite croquette) et mange ! (l'ordre le mieux suivi !) ...

Nous n'avons pas visité tout l'établissement ! mais les chiens ont bien travaillé et sont déjà bien fatigués. Nouvelle halte pour se désaltérer, chiens et humains ! et nous rentrons.

Je suis satisfaite de la clarification des compétences :

Lors de notre première visite, nous devions retrouver les animatrices pour organiser au mieux cette première séance, mais nous avions été tout de suite introduites devant les résidents et faute de s'être entendues auparavant, j'avais été surprise de l'absence du goûter qui devait être le signal de la fin de notre intervention : la séance avait été trop fatigante ! (pour les chiens et pour nous).
Pour la deuxième, j'avais été désorientée par le rythme de l'équipe que je suivais avec l'animateur de la Croix-Rouge, heureusement le bilan très positif de Sylvette et Cécile m'avait rassurée.
Je crois que l'animation par la Croix-Rouge part d'un bon sentiment en proposant d'autres chiens et un plan de visite, mais cela ne peut absolument pas passer au-dessus de la direction de la maison de retraite.

A chacun ses compétences et c'est dans cet esprit que nous travaillons : nous proposons la médiation de nos chiens pour éclairer quelques moments des résidents, mais nous nous cantonnons à l'observation de nos chiens pour que ceux-ci vivent les rencontres de façon positive, nous ne sommes pas thérapeutes et toute l'organisation de la rencontre est faite en connaissance de cause par l'établissement.

Françoise

Aux Lucioles, 15/06/2010

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy et Christine avec Orion . J'ai emmené mes quatre chiennes puisque Bakou va beaucoup mieux.

Le temps est désastreux, nous resterons à l'intérieur.
Après rappel de tous les noms et échange de bonjours et de caresses à tous, nous proposons un nouveau jeu :
Les chiens sont tous tenus à l'extérieur du cercle des résidents, un résident (que nous munissons d'une récompense) appelle un chien, nous libérons celui-ci et le chien entre tout content dans le cercle et se présente à la personne qui l'appelle et obtient sa récompense (en principe après s'être assis). Résidents et chiens apprécient ce jeu !
A la maison, nous avons commencé à initier ce jeu entre nous ... mais l
a mise en place en situation réelle repose sur la participation des résidents.
Nous leur expliquons la part importante qu'ils prennent ainsi à l'éducation des chiens.
Je propose aussi à Pomme la démonstration d'un des nouveaux jeux :
Une boîte cylindrique (boîte de sel vide avec fond et sans couvercle) est traversée d'une pique de brochette que je tiens : dans la boîte, quelques friandises ... et Pomme très vite fait pivoter la boîte pour récupérer sa récompense.
Elle sait aussi beaucoup mieux obtenir de la boule à friandises de quoi se faire plaisir !
Pendant qu'Orion passe en rampant sous un fauteuil, Pomme va chercher à nouveau sa boîte pour prolonger le jeu qu'elle apprécie beaucoup !

Les chiens sont beaucoup plus fatigués par cette séance uniquement à l'intérieur.
Nous nous retrouverons en septembre avec un long repos bien mérité ...

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 11/06/2010

Je retrouve Christine avec Orion , j'ai pris Pomme avec moi.

Pomme se débrouille assez correctement pour accompagner le fauteuil roulant de F, je la tiens en même temps et elle ne tire pas du tout.
Elle accepte gentiment les friandises que G lui propose une à une.
Je surveille les rapprochements de B qui apprécie les bisous trop prolongés ... en proposant à B de plutôt la caresser.
Le temps ne nous permet pas de sortir, mais nous évoluons dans le hall commun et rencontrons d'autres résidents.

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 10/06/2010

Le temps est très orageux !
J'emmène Pomme et Mala et je retrouve Sylvette avec Aby et Evy .

Nous visitons d'abord le cantou :
Au premier niveau, le goûter a déjà été servi et consommé, Pomme et Mala se précipitent sur les miettes ! Quelques friandises améliorent le contact en leur faisant lever le nez heureusement ... une résidente adore les bisous de Pomme, et Mala présente son flanc à caresser.
Au second niveau, nous arrivons par chance avant le goûter, les chiennes sont plus attentives ...

Avant de rejoindre les étages de la maison de retraite, nous restons un peu à laisser les chiennes flairer et se détendre tout en discutant avec une résidente du rez de chaussée.
Nous nous engageons alors dans les couloirs ...
Une porte ouverte, deux résidentes se reposent, nous proposons et elles sont toutes heureuses de notre passage !
Une autre résidente nous accueille également : ces personnes couchées ne participent pas à l'animation chorale du rez de chaussée, mais notre visite apporte un supplément de vie tout à fait bienvenu.
Dans les salles à manger également, nous trouvons des résidents qui caressent les chiens, nous parlent de leurs anciens compagnons ...
Au troisième étage, la salle commune n'est occupée que par une seule résidente toute heureuse de bénéficier de la visite de nos quatre chiennes pour elle toute seule !

Enfin au rez de chaussée, nous retrouvons une grande assemblée :
L'animation chorale ...chansons et histoires drôles !
Et nous voilà proposant un entracte inattendu : les résidents ont tout de suite repéré notre arrivée et leur attention est toute tournée vers les chiennes, nous libérons Aby et Mala qui se déplacent entre les rangées, s'arrêtant suivant leurs affinités ... Je lâche également Pomme qui circule plus vivement que Mala, mais qui se tient bien tout de même !
Quelques minutes ... mais ce petit vent vif anime l'assemblée ravie.
Pendant que Sylvette passe dans les rangs avec Evy, je reprends Mala et Pomme et leur fait exécuter un "assis" puis "couché" et "pas toucher" la croquette posée devant leurs pattes et l'ordre "mange" est immédiatement suivi d'effet bien sûr !
Fin de l'entracte et retour à la voiture pour se désaltérer et rentrer ...

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 08/06/2010

Le temps orageux est très variable, après une grosse averse ce matin, le soleil est revenu, mais nous craignons de reprendre bientôt une bonne douche.
Aussi, sans nous être consultées, Sylvette et moi n'avons emmené chacune qu'une chienne :
Evy est toujours partante et Aby était bien contente de se reposer ... (les chiens qui commencent cette activité plus tardivement se fatiguent davantage, nous évitons de les surmener).
De mon côté, j'ai pris Bakou : en lui proposant la visite courte du long séjour et en veillant sur elle, puisqu'elle vient seule, je peux observer ses réactions, estimer les améliorations dues au traitement homéopathique et l'aider à dépasser le stress en effectuant une visite détendue pour elle.
Enfin, la terre et les trottoirs sont très humides et nous n'essuyons que deux chiennes (pattes et ventre surtout) dans le hall avant de monter dans le service ...

J'ai emmené les friandises haut de gamme ! et nous longeons le parc de bord de Saône malgré la circulation qui effraie Bakou. Je la laisse en laisse longue sur la grande pelouse, non loin des joueurs de boule (un tournoi semble-t-il).
Quand Bakou retrouve Evy, la distraction extérieure a moins d'effet : la petite de 2kg rassure ma grande de près de 40kg !

Dans le service, Bakou n'est pas tout à fait zen, mais le progrès est net, je lui offre des friandises de choix et je la laisse se rapprocher de sa propre initiative : je pense que la visite est positive pour elle et c'était bien mon objectif !
Le contraste de taille entre nos deux chiennes amuse les résidents et les soignants ...
J'explique les difficultés passagères de Bakou et le traitement homéopathique, l'accueil des résidents est doux pour Bakou.
Evy assure sans problème la proximité aujourd'hui.

L'arrivée et le départ de l'ascenseur double inquiètent un peu à nouveau Bakou, mais quand en fin de visite, nous rejoignons comme d'habitude l'ascenseur de service pour sortir, elle n'a aucune hésitation !

Ensuite, nous proposons aux deux chiennes une balade en bord de Saône avec baignade pour Bakou : ce final conclut magistralement le retour de la confiance pour Bakou !

Françoise

Le chien visiteur

Lentilly, 07/06/2010

La Résidence Saint-Laurent est une maison de retraite au cœur du village de Lentilly.
C'est notre première visite après un premier contact récent ...
Je suis venue avec Sylvette, accompagnée de Aby et Evy, nous retrouvons Christine avec Orion, j'ai emmené Mala , Plume et Pomme . Il fait très chaud.

Les personnes sont rassemblées par tablées dans une grande salle centrale de l'établissement : celle-ci s'ouvre sur plusieurs quartiers en étoile, elle est très lumineuse et haute d'au moins deux étages. Nous installons le point d'eau des chiens et nous présentons les chiens.
La salle est assez bruyante et rapidement nous passons au contact individuel.

Mala est à l'aise, je la confie à la jeune animatrice, Anne-Sophie ? que je fournis régulièrement en petites friandises. Et je commence avec Pomme et Plume ...
Pomme, malgré l'interruption de deux semaines, reste très décontractée et même assez calme (nous avons beaucoup joué pour compenser les sorties non faites à cause de sa convalescence), elle a aussi mûri avec ses 7 mois 1/2 maintenant.
Plume est moins sollicitée, sa nouvelle coupe d'été est moins attirante ? mais elle danse avec plaisir. Elle saute spontanément sur les genoux d'une personne. Ses 4 kg se font légers et la dame est ravie d'avoir été choisie. Je la tiens à portée des mains de personnes plus fragiles. Elle évolue aussi sur la table ronde, elle ne danse pas sur ce revêtement plus glissant, mais s'approche des personnes et la proximité les amuse.

Les deux s'assoient, puis se couchent et attendent la permission de déguster la friandise posée devant leurs pattes : au mot "Mange", comme un ressort soudain lâché, elles n'en font qu'une bouchée.
J'ai déjà expérimenté une petite variante où les personnes disent elles-mêmes le mot magique libérateur, il faut que je l'organise mieux en prévenant les personnes avant et surtout en choisissant une personne parlant assez distinctement. Tous les exercices que nous exécutons se mettent au point avec et grâce aux personnes visitées, je l'explique aux personnes qui en sont très fiers.

Comme moi, Christine et Sylvette vont de table en table et toutes nous discutons tranquillement avec les personnes. Les réactions, parfois minimes mais réelles, de personnes habituellement perdues dans un monde intérieur sont émouvantes.

Pour cette première visite, les personnes sont étonnées et ravies du nombre et de la variété des chiens visiteurs. Des personnes de l'établissement ont pris des photos, cela permet de prolonger l'effet bienfaisant de la visite ... nous reviendrons encore une fois avant l'été et établirons un calendrier pour l'an prochain.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Jules Courmont, 31/05/2010

Je retrouve Christine avec Orion, j'ai emmené Mala et Plume .
(Demain, Pomme sera débarrassée des fils de la stérilisation ; quant à Bakou , je j'ai mise au repos après une visite chez un vétérinaire homéopathe.)

Les résidents nous signalent tout de suite qu'il manque des chiens : nous leur donnons des nouvelles : Les chiens absents sont paradoxalement très présents ...
Les chiens se présentent tour à tour à chacun et chacune, caresses, échanges et souvenirs ... exercices et petits tours aussi.

Au fil du temps, nous voyons l'évolution de certains résidents :
plus d'ouverture, plus de réactions pour certains ...
parfois la santé se dégrade aussi, hélas,
de nouvelles personnes qui viennent participer à nos visites,
(l'animateur nous relate des exemples de patients restés dans leur chambre des mois ou même des années avant d'en sortir et aller vers les autres ...),
une patiente restée absente à cause d'un isolement (infection) qui nous dit combien nos visites lui ont manqué ...

Plume saute sur les genoux d'une résidente enchantée de cette initiative, Plume est légère et l'enchantement d'être choisie est grand.
Les chiens, Mala en particulier, choisissent parfois les personnes vers lesquelles ils se sentent attirés, la complicité s'établit et c'est un moment fort pour les résidents.
Nous accompagnons les chiens vers toutes les personnes, mais en fin de séance ou dans un moment de pause, il est simple de les laisser choisir.
Les résidents apprécient ce contact sans intermédiaire ...

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 27/05/2010

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy, j'ai emmené Bakou et Plume .

Nous nous rendons d'abord au Cantou comme d'habitude.
Nous y sommes toujours accueillis par des visages réjouis, quelques résidents se déplacent vers nous et caressent les visiteurs.
Quelques résidents sont plus en retrait, il faut un contact très proche pour entrer dans leur monde et souvent un sourire ou un geste exprime un plaisir, une chaleur reçue.
Certains bien sûr refusent ce contact, nous respectons ce choix et leur adressons quelques mots.
Bakou semble stressée : depuis l'interruption de sa stérilisation et son otite, pour une autre raison ? orage ? son comportement ne s'améliore pas. Je décide de la remettre dans la cage de transport dans la voiture. Elle a de l'eau et je laisse le coffre grand ouvert.

Nous poursuivons la visite avec Aby, Evy et Plume. Clairval est un établissement très vaste. Nous décidons de visiter le second étage que nous sommes obligées trop souvent d'ignorer, les chiens et nous-mêmes étant trop fatigués. Nous n'irons pas au troisième aujourd'hui pour ne pas surcharger la visite.

Parmi les difficultés des visites, il faut absorber le choc du décès de certaines personnes.
Moi-même, je ne suis pas originaire de la région et je me suis pourtant créer des liens informels avec telle ou telle personne : parfois, il faut assister au déclin, puis à la disparition et l'émotion est bien présente, il faut pourtant prendre du recul.
Connaître la région depuis son enfance et donc beaucoup de personnes est plus éprouvant.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital de Trévoux, 25/05/2010 après-midi,

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy, je n'ai emmené que Plume qui n'a pas travaillé ce matin.

Une résidente s'excuse de ne pas s'être levée, nous la rassurons et Plume et Evy dansent pour elle.
Une autre est triste quand nous arrivons dans sa chambre : en parlant des chiens et en les prenant dans ses bras, elle se distrait un moment et nous la quittons un peu rassérénée.
Dans les salons, nous passons d'une personne à l'autre : je propose un peu d'eau de la gourde à Plume et le système intéresse les résidents.
Certaines personnes, désolées de ne pas avoir une gâterie pour les chiens, sont contentes de leur donner quelques croquettes : nous veillons à ce que les chiens ne prennent pas les gâteaux destinés aux résidents !
Quand le résident est avec sa famille en visite, soit la famille aide le résident à profiter des chiens et à se souvenir des anciens compagnons, soit le résident est fier de montrer ces visiteurs à quatre pattes que lui connaît : la communication est enrichie d'un peu de nouveauté bienfaisante.

Les soignants nous font aussi bon accueil, notre visite est un peu de vie, de chaleur et nous repartons tranquillement.

Françoise

Le chien visiteur

Aux Lucioles, 25/05/2010 matin,

Nous nous retrouvons sur le parking du collège de Reyrieux, voisin proche de l'accueil de jour : Christine avec Orion, Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Mala et Bakou .

Nous restons d'abord un moment à l'intérieur : présentation des chiens, caresses ...
Les résidents disposent d'une photo de chaque chien avec son nom, réalisé à la dernière visite, sauf Bakou alors absente. Ce qui permet de retrouver rapidement les noms.
Bakou a droit également à un portrait : grâce à la photo numérique, c'est plus facile car elle tourne la tête pour éviter l'œil de l'appareil et le troisième cliché est le bon !
J'explique que cette réaction des chiens est fréquente et normale.
Je dispose le jouet distributeur de croquettes au centre du cercle. Les résidents observent chaque chien successivement : Aby et Evy n'ont pas faim, Orion sait très bien faire rouler la boule et obtenir une petite distribution, Bakou est un peu stressée et dédaigne le jouet, Mala a bien profité des exemples précédents et se débrouille bien, récompensée de ses efforts.

Il fait soleil, les chapeaux sont distribués et nous sortons dans le jardin, le vent emporte quelques-uns des chapeaux, mais chacun trouve ensuite chapeau adapté à sa tête ...
Voir courir Aby et Evy réjouit les cœurs des résidents. Mala a trouvé une résidente à son goût et marche en laisse : elle choisit un peu son parcours, mais en douceur, et reprend la direction qu'on lui impose sans résistance. Je surveille de l'œil ... prête à intervenir de la voix (ou plus). Je tiens Bakou avec la laisse double que tient également une autre résidente. Bakou n'apprécie pas beaucoup le vent, mais quand nous faisons une longue halte dans le jardin, elle se tient calmement.

Ensuite, nous nous rassemblons sous la tonnelle et partageons un rafraîchissement. Mala s'est couchée sereinement aux pieds de sa conductrice. Bakou est à mes pieds. Elle apprécie beaucoup les friandises que lui donne Christine : stressée et gourmande quand même, c'est bon signe ...
Les résidents vont-ils manger sous la tonnelle ou à l'intérieur ? chacun est invité à donner son avis ... Ces messieurs souhaiteraient peut-être un apéritif ? il semble bien ! la conversation se poursuit dans la bonne humeur, puis nous prenons congé.

Françoise

Le chien visiteur

Chasselay, 21/05/2010

Je retrouve Christine avec Orion et Céline avec Ciccio. J'ai emmené Plume seule, de façon à ce que Mala et Bakou se reposent et Pomme également.

Nous n'avons donc que trois chiens, mais les personnes sont plus nombreuses ... Et pourtant, Orion, Ciccio et Plume se débrouillent très bien, captant l'attention des résidents, les faisant sourire, échanger !

Nous sortons la boule à friandises, jeu pour chien constitué d'une sorte d'œuf (gros œuf de Pâques), percé à chaque bout, qu'on remplit de croquettes et que le chien manipule pour les obtenir : Orion est habitué à ce type de jeu et est rapide, Plume s'en sort souvent grâce à sa langue étroite et longue !
C'est aussi une réserve pour permettre aux soignants de donner aux résidents des "munitions" pour récompenser les chiens.
Nous sortons aussi le tunnel, les chiens y passent volontiers, ils montent sur une chaise pour être à portée de mains. Plume danse, elle amuse les résidents car elle est prête à tout pour une croquette et engloutit avec application !

Une stagiaire animatrice aide une personne à s'approcher et toucher les chiens : après la séance, elle nous explique son parcours et sa méthode, l'humanitude.
Elle pratiquait comme aide-soignante et obtenait de bons résultats dans ses contacts et a suivi des stages d'humanitude qui l'ont confortée dans sa pratique : il s'agit non seulement d'humanité, mais aussi de respect de la dignité des patients (en particulier des personnes âgées). Le regard est essentiel, le geste est apaisant et accompagne le mouvement : au lieu de saisir le poignet et diriger la main, le regard communique, une main sur l'épaule pour apaiser et l'autre sous la main de la personne soutient le geste.
Cet échange nous intéresse beaucoup.

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon s/Chalaronne, 20/05/2010

Je viens avec Sylvette : nous avons avec nous Aby, Evy, Mala et Bakou . Plume est restée tenir compagnie à Pomme à la maison. Sur le parking de la maison de retraite, nous retrouvons Cécile avec Arko pour qui c'est la première visite.

Il y a là aussi deux personnes dont la mère réside ici : l'une participe à des activités ici et est venue avec son fils, accompagnée de Bahia, une shitzu toilettée pour l'été, c'est à dire sans sa toison ; l'autre vient souvent avec sa chienne Chipie, une terveruen, nous l'avons déjà rencontrée à notre première visite et elle nous avait bien aidé à cette occasion.

En attendant les animatrices, nous présentons les chiens aux résidents présents dans le salon du rez de chaussée.
A la dernière visite, nous avions rencontré un très grand nombre de résidents regroupés dans une vaste salle et la visite avait été longue par suite d'un malentendu : les personnes de l'établissement attendaient que j'arrête la séance pendant que, de mon côté, j'attendais que le goûter arrive, signal habituel du repos des chiens, ce dit goûter étant en fait pris en divers autres lieux.
J'exprime donc aux animatrices que la dernière séance avait été trop fatigante pour les chiens et qu'il convenait d'en tenir compte.
Pour cette visite d'un étage, nous nous répartissons en deux équipes : Cécile et Sylvette et les trois chiens (chihuahua, yorkshire et golden) bien accompagnés d'une part, moi-même avec mes deux golden et le renfort de la terveruen, bien habituée aux lieux et circulant librement aux côtés de sa maîtresse, et de la shitzu et sa maîtresse et petit maître, nous aussi bien entourés de trois personnes : deux soignants photographes et un animateur de la Croix-Rouge !

Dans mon équipe, l'animateur demande aux personnes si elles souhaitent cette visite des chiens, puis ce sont Bahia d'abord, Chipie ensuite et enfin Mala et Bakou ...
Je vois dans une chambre une photo de la résidente avec Plume et effectivement, celle-ci se souvient bien de Plume.
Mala semble un peu passive, Bakou un peu stressée, mais je capte de beaux sourires. J'ai l'impression que le rythme est trop rapide : sans doute suis-je habituée aux visites de Trévoux et Clairval, plus calmes puisque je les fais seule ou avec Sylvette. Un peu trop d'excitation fébrile à mon goût ... le visage de certains résidents est quand même éclairé de cette lumière qui nous fait chaud au cœur à chacune de nos visites.

Quand nous retrouvons Sylvette, Cécile et leur groupe, je comprends avec plaisir que leur groupe a pris son temps et est enchanté : Cécile et Arko ont eu une visite positive, Sylvette également. L'animateur à qui je confie mes impressions propose que nous échangions nos impressions par internet pour que nous améliorions la qualité de nos visites : c'est un projet nouveau qui voit le jour et son adaptation optimale sera notre travail commun. J'approuve totalement cette optique de bilans réguliers.

Nous prévenons Cécile que Arko est sûrement très fatigué et va beaucoup se reposer, qu'elle-même le sera aussi ! Et nous repartons satisfaites de cette visite.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny-Santal, 18/05/2010

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy, Christine nous rejoindra ensuite avec Orion. J'ai emmené Mala , Bakou et Plume . Pomme est chez le vétérinaire et se remet de son opération de ce matin.

Comme d'habitude, les personnes nous attendent déjà pour cette séance d'anniversaire.
Nous présentons de nouveau les chiennes : leurs noms sont souvent oubliés, mais pas les chiens eux-mêmes ! Caresses, conversations ... tunnel.
Mala sait choisir sa compagnie, Plume est toujours d'accord pour une petite danse avec friandise en récompense ... Mais Bakou est stressée : je la pose couchée aux pieds d'une résidente et elle observe : façon de la rassurer sans la faire sortir.

Au moment du goûter, ritournelle traditionnelle d'anniversaire, une rose, et du gâteau, et du pétillant ! Les chiennes n'auront pas de gâteau (le chocolat est contrindiqué pour les chiens, et les résidents ne sont pas assez près des chiens), mais Mala a droit à du pétillant : la résidente le fait couler sur ses doigts que Mala lèche ... Je fais gentiment les gros yeux, mais la résidente m'explique qu'elle ne lui donne rien ! Petite ruse ...

Après avoir ramené mes trois visiteuses, je repars chercher Pomme qui semble en forme, calme, mais bien réveillée.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Jules Courmont, 17/05/2010

Je retrouve Christine avec Orion et Céline avec Ciccio. J'ai emmené mes quatre chiennes Mala , Bakou , Plume et Pomme qui sera stérilisée demain.
Sur le parking, j'ai eu le temps de faire connaissance avec Yolande et Véronique qui pratiquent également l'activité chiens visiteurs avec le Grand Lyon, elles connaissent Céline et Christine et nous accompagnent en observation.

Les personnes présentes semblent un peu plus fatiguées et moins nombreuses, nous passons avec les chiens, caresses, conversations, papouilles encore, distribution de quelques friandises aux chiens, on sort le tunnel ...

Yolande et Véronique donnent un coup de main l'une avec Mala, l'autre avec Plume.
Plume comprend d'emblée que réclamer des croquettes en faisant la belle est utile avec tout le monde, les friandises de Céline sont même particulièrement appréciées !
Mala se cale auprès de certaines personnes pour se laisser caresser sans fin ...

Je tiens Pomme qui est prête à faire la fête et Bakou qui semble un peu stressée : l'interruption due à sa stérilisation et à l'otite qui a suivi a été un peu longue. Je vais devoir lui passer un enregistrement de bruits de ville pour la désensibiliser aux bruits en douceur.

Quand arrive le goûter, je tiens les chiennes à l'écart : repos, mais aussi moins de tentation d'offrir ou de réclamer (et les résidents proposent souvent !).

Nous ne verrons pas la crèche cette fois-ci, dommage, une autre fois !

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 14/05/2010

Je retrouve Christine avec Orion, je suis venue avec Pomme seule, comme la dernière fois : elle est vive, mais très à l'aise. Le temps est gris ... La visite se déroulera encore à l'intérieur.

B nous accueille, puis C qui caresse Pomme. Christine approche Orion de H grâce à une chaise. Il y a aussi S qui passe plusieurs fois sans rester et G assise sur le canapé et J dans son fauteuil. F circule aussi.
Après avoir proposé à B puis C de donner quelques croquettes à Pomme dans leur paume ouverte, je le propose aussi à G qui habituellement ne fait que sourire : aujourd'hui, elle saisit les croquettes une par une dans ma paume et les offre à Pomme, Pomme prend délicatement et G continue avec précision.
Ensuite, C puis B essayent de brosser Pomme qui s'y prête modérément, elle préfère donner des bisous à B.
Nous faisons une promenade vers le patio : B tient Orion et C tient Pomme (que je retiens avec une autre laisse), puis quelques tours avec F qui tient Pomme ...

Au moment du goûter, N et N qui dormaient nous rejoignent. Les éducateurs ont préparé un gâteau au citron, il sent bien bon. Tout à coup, S (d'un autre appartement) pose la main sur le gâteau ... Mais elle doit retourner à son appartement. C chante une chanson mimée pour l'éducatrice. Christine la félicite et H se met à rire ...

Nous partons après le goûter.

Françoise

Le chien visiteur

Cantou de Clairval, 11/05/2010

La visite prévue habituellement le jeudi tombe un jour férié, c'est pourquoi j'avais projeté de l'avancer au mercredi, demain. En sortant de l'hôpital, j'ai un peu oublié cette possibilité et profitant de l'heure peu tardive, je me dirige vers Clairval avec Bakou et Pomme .
Objectif : le cantou et rien de plus.
Toujours une belle éclaircie, mais le ciel est menaçant de l'autre côté de la Saône ...

Au premier niveau, le changement de jour permet de voir d'autres soignants, mais les patients sont indifférents au nom du jour : ils reconnaissent les chiennes et leur font fête.
Un sourire quand le chien s'approche, on lui parle, on se parle aussi ... on s'approche, on se baisse pour caresser, on redemande les noms.

Je visite ensuite le second niveau, puis nous rentrons alors que la pluie d'orage s'abat sur la route et le pare-brise ...

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 11/05/2010

Je me rends à l'hôpital de Trévoux avec Bakou et Pomme . Le temps est à la pluie, mais je bénéficie d'une éclaircie bienvenue.
Le service me semble calme, les patients sont-ils moins nombreux ? C'est possible ...

Bakou s'approche volontiers pour obtenir caresses et attention, quelques croquettes aussi.
Pomme pense aux miettes de goûter et aux fauteuils encore odorants de quelques gouttes de boisson, mais elle coopère bien et les caresses lui conviennent bien, elle se permet aussi quelques bisous bien appréciés : une personne me demande que Bakou aussi lui fasse un bisou, je lui explique que je n'encourage pas cette initiative de Bakou, car sa langue est large et baveuse !

Certaines personnes me demandent à nouveau les noms des chiennes, mais d'autres se souviennent parfaitement des absentes : Plume est très demandée en particulier.

Ces visiteurs à quatre pattes sont reconnus et accueillis comme des amis bienvenus et chaleureux ... des visiteurs qui s'ajoutent aux quelques visites humaines à qui on les présente ou qui remplacent ceux-ci pour certains.

Une visite familiale en quelque sorte ...

Françoise

Le chien visiteur

Chazay d'Azergues, école primaire, 06/05/2010

Nous nous retrouvons toujours nombreuses pour cette dernière séance avec les enfants de CE1 :
Il y a Christine avec Orion, berger australien mâle, et Dominique avec Astuce, cocker anglais femelle, qui animent l'atelier "Comprendre les attitudes du chien",
Anne-Sophie avec Pellops, golden femelle, et Vivo mâle (ou Tikal femelle ?) cavalier King Charles qui animera l'atelier "Lire avec le chien", Liliane étant en intervention à Yssingeaux, accompagnée de Frédérique étudiante en ??? (en rapport avec les apports des chiens pour l'homme, éthologie ou zoothérapie ?)
et enfin Sylvette avec Aby, yorkshire femelle, et Evy, chihuahua femelle et moi avec mes quatre chiennes : Mala et Bakou golden, Plume petite croisée et Pomme husky, nous animerons encore l'atelier "Comparaison des squelettes de l'homme et du chien".

Pour Bakou, c'est la reprise de visite après sa stérilisation et son otite : elle est visiblement très satisfaite !
Ce matin, j'ai emmené les quatre en promenade, chemin dans les bois et prairie haute : l'herbe était si mouillée qu'elles ont pris avec bonheur une douche ... en rentrant, les trois grandes étaient humides, mais propres et un essuyage vigoureux m'a permis de les présenter impeccables, sans passer par la baignoire comme Plume pour qui un shampoing a pu la nettoyer et la réchauffer.
(Le temps froid et humide de ces derniers jours a réduit la durée de leurs sorties et jeux et elles avaient besoin de ce défoulement actif !)

Nous sommes bien sûr très attendues ! J'ai retrouvé deux dents de lait d'un précédent chien, une canine et une molaire, dont les enfants peuvent comparer la taille avec les crocs actuels ... Nous avons aussi les grandes planches de squelettes !
Les enfants sont très intéressés par les chiens et certains écoutent et répondent tandis que d'autres sont entièrement concentrés sur les chiens.
Les enfants comme les chiens sont excités : manque d'activité et besoin de défoulement eux-aussi, le temps ne leur réussit pas !
Le beau temps finira bien par revenir ...

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 30/04/2010

Je visite Clairval seule avec Pomme .
Il me semble nécessaire de parfois faire travailler les chiennes en individuel pour m'assurer de leur bonne adaptation à ces visites : l'effet de groupe peut masquer une gêne de l'une ou l'autre. Pomme est très à l'aise ! Et c'est aussi plus facile à gérer …

Nous passons plus de temps au cantou : Pomme fait des démonstrations d'obéissance (assis, couché, pas toucher la croquette, manger sur ordre), elle mange dans la main des résidents, se laisse caresser volontiers, donne des bisous aussi … Elle sait tourner sur elle-même (en suivant la croquette), j'essaie de la faire rouler sur elle-même, mais je n'obtiens que le couché sur le flanc, c'est bien quand même ! Pourrait-elle faire la belle comme Plume ? Un petit essai plutôt positif …
Je trouve Pomme plus réceptive et je pense renouveler l'expérience.

Après les deux étages du cantou, nous commençons la visite de la maison de retraite elle-même.
Quelques chambres : des résidents que je visite régulièrement, qui ne sortent pas vraiment de leur chambre et qui apprécient les chiens, quelques autres dont la porte reste ouverte … puis les couloirs et les salles de télévision.
Beaucoup de visages connus, quelques nouveaux aussi.
J'effectue cette visite tranquillement, je zappe le deuxième étage : Pomme ne doit pas se fatiguer, elle apprécie les croquettes, l'eau que je lui donne aussi, on prend tantôt l'escalier, tantôt l'ascenseur …

On termine avec la chorale réunie au rez de chaussée : toutes les personnes caressent Pomme, veulent lui donner des croquettes, l'une lui offre une boisson sucrée et Pomme semble beaucoup l'apprécier ! Ensuite, elle suit les stimulations d'un résident : il lui propose le flacon plastique, le lui lance et Pomme rapporte assez bien … Enfin, pendant que les derniers résidents remontent à leur chambre, Pomme attaque le flacon comme un nouvel os.
Cette visite est vraiment une réussite pour Pomme.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, service J Chauviré (ex-Gentiane), 29/04/2010

chien visiteur, Albigny, service J Chauviré (ex-Gentiane), 29/04/2010

Christine est prise ailleurs, nous devons donc nous retrouver devant l'hôpital : Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Mala , Plume et Pomme ( Bakou a toujours une otite, que je soigne).

En fait, Sylvette est d'abord partie à Clairval et quand j'entre dans l'hôpital, je ne vois personne ! Après appel téléphonique à l'animatrice, j'ai confirmation : pas d'erreur, c'est bien aujourd'hui !
J'attendais en fait dans le petit parc tout proche où j'observais deux éducatrices et quatre enfants handicapés … Je me disais que cela aurait pu être une bonne occasion d'intervention ou de prise de contact, mais je n'avais pas assez de temps.
Donc l'animatrice ne nous a pas vues devant l'établissement, comme nous attendons habituellement d'être au complet, elle a donc cru que l'intervention n'aurait pas lieu ! Mais tout s'arrange ...

Les résidents arrivent peu à peu et c'est toujours un grand plaisir :
Aby est obéissante, Evy est attendrissante, vive et offre volontiers des bisous, Plume danse, Pomme a de beaux yeux, Mala est caressante …
Je sors le tunnel, les ballons en peluche, nous parlons avec les résidents, ils donnent des friandises, les souvenirs ressortent …
Au moment du goûter, il est difficile de faire comprendre aux résidents que les gâteaux au chocolat ne sont pas recommandés pour les chiens … et aux chiens de ne pas succomber à la tentation pour un morceau lancé avec une bonne précision !
Albigny, service J Chauviré (ex-Gentiane), 29/04/2010

Françoise

Trévoux, 27/04/2010

Sur le parking ombragé, je retrouve Gisèle avec Dahlia, jeune shetland femelle diplômée au même stage que Plume et ce sera leur première visite ! Puis devant l'hôpital Sylvette avec Aby et Evy … j'ai emmené Pomme et Mala .

Gisèle comme Sylvette connaît certains résidents, Dahlia les reconnaît aussi parfois !
Une résidente nous parle souvent des colleys qu'elle a eu et d'une nichée de douze chiots … elle est très heureuse de voir la petite shetland !

Gisèle et sa petite Dahlia semblent à l'aise dans cette première visite, de l'émotion forte quand même … Sylvette et moi, nous leur prévoyons une grosse fatigue ce soir !

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Jules Courmont et crèche, 26/04/2010

Nous sommes trois : Christine avec Orion, Céline avec Ciccio et moi avec Mala , Plume et Pomme. Le vétérinaire a ôté les fils de Bakou , elle est en forme depuis le lendemain même de sa stérilisation, mais elle a une otite à une oreille …

Après avoir été caressées par les résidents, parfois montées sur une chaise, parfois pour Plume soulevée à portée de main ou encore posée sur les genoux, les enfants de la crèche arrivent. Je reconnais la plupart des bambins et le petit Q lui aussi a bonne mémoire : il me demande directement des croquettes et commence la distribution aux chiennes. Je m'assois sur une chaise dans le cercle des résidents, je tiens mieux les chiennes, en particulier Pomme qui est plus vive : certains enfants sont craintifs au début.
De plus en plus d'enfants participent à la distribution et je laisse un peu plus d'autonomie (surveillée) à Mala et Plume. Pomme reste très calme, ayant bien compris ce qui se passe. Les résidents s'amusent de la quantité de croquettes englouties et du rythme de nourrissage !
Ciccio se tient sur les genoux des résidents avec beaucoup de calme. Orion se laisse promener par les petits, obéit à leurs ordres … puis nous montre ses talents : révérence, coucou, sauts par-dessus la jambe de Christine.
Les enfants sont repartis, les résidents goûtent … et bientôt nous disons au revoir et les chiens goûtent une détente et un repos bien mérités pendant que nous discutons Christine, Céline et moi dehors à l'ombre.

Françoise

Le chien visiteur

APF, 24/04/2010

Nous sommes au rendez-vous Christine avec Orion et moi avec Mala et Pomme : j'ai préféré ne prendre que deux chiennes sachant que nous ne serions que nous deux.

Il fait beau et nous rencontrons quelques résidents que nous connaissons et d'autres nouveaux.
Au programme : caresses, promenades à l'intérieur et dans le petit jardin, quelques jeux avec une balle en peluche, exercices avec le tunnel, danse de Plume, obérythmée pour Orion, recherche d'objet caché …

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon, 22/04/2010

Nous nous retrouvons à Châtillon : Christiane venue directement avec Uxelle et Elfy deux shetland de 7 ans l'une et 6 mois l'autre, Sylvette avec Aby et Evy en voiture avec moi et Mala , Pomme et Plume . Annie nous rejoint avec Clovis dit Chonchon, seul mâle (qui vient en soutien nous faire une démonstration d'obérythmée en fin de visite) qui a deux ans. Nous sommes en avance et nous faisons une courte promenade avec les chiens …

Nous sommes attendus ! On nous guide au rez de jardin dans une grande salle où sont rassemblés les résidents, salle attenante à une salle climatisée où sont disposés trois grands récipients d'eau fraîche que les chiens apprécient tout de suite.
Une parente d'une résidente est là avec sa chienne terveruen, Chipie ?, de nombreuses personnes d'animation et des membres de la Croix-Rouge sont là également.

Nous présentons les chiens, mais très vite les résidents appellent les chiens pour un contact plus proche : l'animatrice prend en charge Mala, une autre personne Plume et je conduis Pomme.
Christiane et Sylvette vont comme nous de résidents en résidents : ils sont très nombreux dans cette grande salle parfois sur deux ou trois rangs. Le président de la Croix Rouge nous aiguille vers telle ou telle personne.
Une autre animatrice photographie les résidents caressant un chien.
Je déplie le tunnel, le passage des chiens amuse bien les résidents, j'apporte les ballons en peluche et les brosses …

Puis Clovis fait quelques exercices d'obérythmée. En même temps, nous pensons mettre les chiennes au repos, mais elles sont encore sollicitées par de nombreuses mains qui caressent ou brossent ...

Je m'attends à voir arriver le goûter des résidents, mais ceux-ci le prendront dans leur service. Nous disons donc au revoir et nous replions le matériel … L'animatrice me confie qu'elle attendait que j'arrête l'intervention alors que j'attendais qu'elle le fasse. Les chiennes ont coopéré tout au long de cette visite pourtant fatigante.

Nous repartons en discutant entre nous et Annie nous offre une boisson fraîche pendant que les chiens s'amusent dans son jardin. Puis nous repartons !

Françoise

Le chien visiteur

Aux Lucioles, 20/04/2010

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy, j'ai emmené Mala , Plume et Pomme .
La visite commence à l'intérieur :
Les noms des chiens ont-ils été oubliés ? Mais pas par tous ! Nous parlons des chiennes pendant que celles-ci se font caresser … Quelques petits exercices connus des chiennes : Plume danse, elles s'assoient, puis se couchent sur ordre, attendent l'autorisation de manger la petite croquette …
Les petites chiennes, posées sur une petite table sont bien à portée des mains qui les caressent. Pomme et Mala posent les deux pattes avant pour saisir délicatement une croquette : c'est un jeu autorisé ici qui amuse beaucoup.
Puis tout le monde sort pour une petite promenade dans le jardin : une patiente tient Mala que je surveille de l'œil, une autre tient Plume, mais j'ai une double laisse pour Pomme.
Pomme attend patiemment quand nous nous arrêtons, elle s'assoit même … mais quand nous avançons, elle est encore trop tentée de rejoindre les autres chiennes et je la tiens donc fermement et la laisse que tient une autre patiente reste détendue.
Certains résidents font des pauses sur les bancs, d'autres effectuent les petits exercices : franchissement d'un pont japonais, franchissement de bûches de différentes hauteurs avec le soutien de deux barres parallèles …
Aby, Evy et Plume sont lâchées pour le plus grand plaisir des résidents qui suivent les courses poursuites et les faux combats, silencieux mais vigoureux.
Après la promenade, les résidentes se rafraîchissent pendant que nous disons au revoir !

Françoise

Le chien visiteur

Vienne, 15/04/2010, matinée

Bakou est encore en convalescence (bien qu'en fait, elle se porte comme un charme depuis mardi) et Pomme présente des signes de probables chaleurs … Donc ma fille conduira Mala et je m'occupe de Plume . Nous retrouvons A et J venues avec Safran, mâle type australien X colley, ainsi que Christine avec Orion berger australien et Liliane avec Youpie schapendoes.
Il s'agit d'un centre aéré pour des enfants handicapés légers.
Presque une vingtaine d'enfants et une bonne douzaine d'encadrants …

Nous passons dans les différentes salles présenter les chiens aux enfants et réciproquement. Puis nous nous répartissons en différents ateliers (et les enfants et nous tournerons).

Papouilles, ce que Mala et Plume font de mieux,
agility avec Safran et Youpie (Liliane et Anne ont apporté le matériel)
promenade avec les chiens avec Orion pour commencer …

Certains enfants viennent au devant des chiens,
d'autres restent en sécurité assis sur leur coussin …
certains s'excitent, battent des mains ou crient,
d'autres sont très discrets …

Grâce aux animateurs qui les connaissent bien, les enfants peuvent s'enhardir à les caresser, leur donner des croquettes, tenir la laisse.
Pour un enfant très en retrait, la petite danse de Plume qui tournoie dressée sur les deux pattes arrières attire son regard et l'amuse.
Un enfant un peu agité se calme en proposant une croquette dans le creux de sa main.
R impressionne Plume avec son assurance et sa voix déjà grave, j'éloigne le stress par quelques croquettes en plus … et R lui en donne aussi.
Mala se trouve si bien qu'elle s'allonge le long de J déjà couché sur le côté.
A donne des croquettes à Plume et à Mala. Puis il s'amuse à les faire tomber par terre, Mala retrouve la croquette et la mange, il recommence sans fin et son rire augmente en fou rire !
Mala va chercher le petit jouet en peluche et coopère particulièrement bien (contrairement à son habitude de garder sa prise) en la rapportant tout près de A.
Nous changeons de salle, I est dans son monde, Plume danse pour lui, je l'aide à s'approcher et l'animateur parle à I qui finit par esquisser un sourire et surtout se met à applaudir.
R emmène Mala se désaltérer et revient en effectuant un slalom presque parfait sous les yeux de ma fille étonnée.
Ensuite, nous rejoignons les enfants qui dehors promènent les chiens.
Un grand lance la balle de tennis et Safran la rapporte à Anne et le jeu reprend.
Un petit promène Plume et l'emmène sur la petite terrasse qui domine les travaux et bientôt deux autres enfants sont tout contents de nous suivre.
Vient l'heure de se laver les mains et passer à table, les enfants sont calmes et contents de leur matinée, nous nous retirons tranquillement ...

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 13/04/2010

Ce sont les vacances scolaires et ma fille de 20 ans m'accompagne : elle conduit Mala et je prends Pomme et Plume ( Bakou a été stérilisée hier), nous retrouvons Sylvette avec Aby et Evy.
Visite avec le soleil et nos cinq chiens apportent un peu de distraction aux patients …

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 09/04/2010

Christine a un empêchement, c'est donc avec Céline que je fais cette visite.
Cependant, Ciccio (il a 11 ans) a eu des problèmes de santé (dont il semble s'être remis heureusement) et il est donc au repos : donc j'emmène Mala , que tiendra Céline, et Pomme , dont je m'occupe. Double laisse pour chacune et jouets et brosses et friandises.

On nous invite à venir dans le patio directement.
Mala est bien la plus obéissante de mes quatre chiennes, mais comme Céline la suit … Mala l'entraîne où elle veut ! Pas violemment, ni n'importe où heureusement, mais la diriger demande des injonctions plus nettes … que Céline apprend à lui donner et tout se passe très bien.

Pomme est contente d'apercevoir dans mon sac les mini-ballons en peluche, elle aime jouer de ses pattes pour animer la balle (jongler ?), elle comprend vite que E va lui lancer, elle l'apporte dans la bonne direction et me la laisse près du fauteuil que j'accompagne : ce n'est pas exactement du rapport, mais le jeu plaît à E et à Pomme.

B l'appelle Plume et la caresse avec une certaine douceur. Pomme lui fait des bisous et B en est ravi. B donne aussi des friandises à Pomme qui prend doucement dans la main tendue. C'est un apprentissage en cours.
C, G, F ont droit aussi à quelques coups de langue sur les mains … H regarde Pomme sans paraître effrayé.

Des patients d'autres appartements se retrouvent dans ce patio commun et profitent aussi de la visite. L'une peigne Mala, puis Pomme, d'autres regardent et s'expriment par leur visage.
S, qui jusqu'à présent nous regarde sans considérer les chiens, accepte de toucher le poil de Mala.

On retourne à l'appartement pour une boisson. Certains que nous n'avions pas vu dans le patio se réveillent d'une sieste : ils sont sortis au restaurant (?) et étaient fatigués. Nous disons au revoir et rentrons tranquillement.

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 01/04/2010

Je visite aujourd'hui Clairval avec Plume seule : elle a toujours effectué les visites sous la « tutelle » de ses grandes sœurs Mala et Bakou et je veux l'observer sans cette « protection ». Pomme aussi a travaillé seule à Seyssuel et je donne une occasion semblable à Plume.
Je m'aperçois que Plume a réagi aussi bien que d'habitude tout au long de la visite, de nombreuses personnes ont bien sûr remarqué l'absence des autres chiennes et j'en ai expliqué la raison, en assurant que les autres reviendront bientôt.
Ces visites tout en étant régulières ne sont pas répétitives et c'est bien ainsi.
Ce soir, il me semble que Plume est bien contente de cette complicité trop rare à son goût ! Elle était quand même plus fatiguée d'avoir été la seule « star ».
Ah ! Les familles nombreuses … accorder à chacun une petite occasion d'être l'unique !

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 26/03/2010

Je retrouve Christine avec Orion. Forte de l'expérience précédente, j'ai emmené Pomme seule pour mieux veiller sur elle (elle n'a que 5 mois) et l'observer …

B vient à notre rencontre, comme souvent il guette notre arrivée.
G est assise sur le canapé et Pomme lui lèche les doigts.
Je m'aperçois que j'ai oublié dans la voiture la pochette à friandises (des croquettes pour chiot), je décide de travailler avec le jouet de Pomme.
L'établissement a un sac prévu pour nos amis. Pomme apprécie un goût nouveau.
Elle semble toute contente …
Pour fixer son attention et l'aider à travailler dans le calme, je demande une ou deux croquettes, plus petites, à Christine et je fais coucher Pomme puis pose la croquette devant ses pattes en disant « pas toucher » : Pomme est attentive, la croquette ne risque pas de s'envoler ! Au signal « mange », elle déguste : ce jeu lui demande un effort qui la met dans une bonne disposition de travail calme.

E observe Pomme, mais la trouve trop vive. Il lance le jouet et Pomme regarde le jouet sans s'exciter : je préfère son calme, même si j'espérais qu'elle le saisisse.
N reste impassible.
C caresse Pomme. Un petit bisou que Pomme lui vole en sautant un peu, C me caresse la joue, je caresse la sienne …
Je propose une promenade à F qui aime qu'on pousse son fauteuil et n'aime vraiment pas que cela s'arrête … (Christine me racontera, après, que F voulant prolonger la promenade, Christine lui a dit : « oui, mais il faut que tu appelles Orion » et F a appelé : « Orion » !).
S ne fait que passer entre nous.
H observe Pomme qui sent le fauteuil et tourne calmement autour de quelques miettes : Pomme semble à la fois l'intriguer et ne pas l'inquiéter pourtant.

Les résidents sont moins nombreux, nous en profitons pour les emmener dans le patio : cet espace central entre les (quatre ?) « appartements » est très lumineux et beaucoup plus vaste que la salle commune de leur appartement.
B lance une balle rouge que Pomme va chercher : elle joue avec la balle comme les chats, d'un coup de patte, puis de l'autre, puis elle la prend délicatement dans la gueule. Elle me cède facilement la balle quand je la saisis en disant « donne ». Je la remets à Bruno, puis E participe aussi au jeu, il lance bien : une première fois, la balle rebondit par hasard sur la tête de JM, mais la deuxième fois, E a visé : nos rires l'ont encouragé … Pomme poursuit le jeu avec plaisir et calme.
S, d'un autre appartement, joue avec des cerceaux allongé sur un canapé, il regarde Pomme avec attention. Quand Pomme s'approche doucement pour le flairer, S tourne la tête, mais reprend très vite son observation.
JM semble content de voir Pomme, il lui saisit la peau du dos : je libère doucement Pomme et la caresse, puis je guide la main de JM pour une vraie caresse.
D'autres patients dont je ne connais pas le nom regardent Pomme sans rien dire, mais avec beaucoup d'attention.

Christine, pendant ce temps, propose des promenades à B qui tient une partie de la laisse double. Puis à F, à C, elle les emmène voir les photos qui ont été prises des chiens et affichées dans le couloir … Je ne suis pas tout, car je suis concentrée sur Pomme.
Puis nous retournons à leur appartement pour le goûter. Ensuite, il est temps pour nous de rentrer.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, (ex-Gentiane), service Jacques Chauviré, 25/03/2010

Nous sommes quatre devant le nouvel hôpital : Sylvette avec Aby et Evy, Christine avec Orion (qui attend dans la voiture), Isabelle avec Hugo et moi avec Mala , Plume et Pomme ( Bakou semble en chaleur).
Hugo est un mâle de 7 ans, croisé labrador, c'est sa première visite et pour ne pas lui compliquer cette première, il commencera la visite, puis Orion le remplacera : Hugo aura une visite moins longue et n'aura pas à gérer la présence d'un autre mâle en même temps que tout ce contexte nouveau.
Pomme et lui seraient tout à fait d'accord pour un grand jeu immédiat ! Mais on entre sérieux dans l'hôpital.

Un problème de cloison escamotable est vite réglé par le spécialiste, mais nous sommes les premiers arrivés. Les résidents nous rejoignent peu à peu. Ils découvrent les nouveaux chiens, ils ne connaissent ni Hugo, ni Mala, ni Plume (seules Bakou et Plume m'accompagnaient). Je croyais qu'ils connaissaient Pomme, mais leur mémoire est plus fiable que la mienne et ils se souviennent d'Orion, pourtant pas encore présent.

Présentation des chiens, puis conversation, caresses, souvenirs … les résidents apprécient tous ces chiens différents.
Certains brossent les chiens, Pomme ne l'accepte pas encore, non qu'elle se fâche ! Mais elle bouge trop !
On sort le tunnel et même Hugo le traverse malgré sa grande taille ! Quelques exercices de contrôle des chiens, par exemple « couché » de Pomme et Plume et « pas toucher » devant une petite croquette, enfin « mange » pour libérer l'attente …

Hugo a bien travaillé, il est remplacé par Orion qui dit lui aussi bonjour à tout le monde. Les chiennes sont toutes couchées côte à côte pendant qu'Orion montre ses talents en obérythmée.
Pendant le goûter, j'évite pour elles la tentation de réclamer, même si certains résidents sont prêts à partager généreusement !

Orion sait aussi aller vers une personne qui l'appelle et déguster la récompense ensuite. Il passe sous les jambes, puis saute par-dessus (mais le revêtement de sol est glissant, nous évitons trop de sauts).
Orion passe sous la chaise et ressort entre les jambes du résident qui participe avec plaisir à notre exercice, puis Plume, Pomme, Aby, Mala font de même : on leur apprend en fait, ces exercices se perfectionnent dans les conditions réelles et les chiennes travaillent souvent mieux qu'à la maison ou sur le terrain du club !

La séance se termine et dehors après le soulagement de petits besoins naturels, les chiens ne demandent pas leur reste et s'endorment dans les voitures ...

Françoise

Le chien visiteur

Aux Lucioles, 23/03/2010 matin

Christine a un empêchement aujourd'hui, nous nous retrouvons donc Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Mala , Plume et Pomme (il m'a semblé que Bakou commençait ses chaleurs).

Ciel bleu radieux ! Après les présentations des chiennes à l'intérieur, et des caresses et des tours de danse de Plume et des démonstrations des progrès d'obéissance, les résidents enfilent les manteaux et nous rejoignons le jardin.

Ce jardin entoure le bâtiment et est agrémenté de bancs, de jardinières à portée de main et d'odorat pour profiter de la nature, d'agrès pour un exercice sécurisé mais stimulant.
Aby, Evy, Mala et Pomme sont tenues en laisse par des résidents tandis que je tiens Pomme trop vive par sa jeunesse : elle a maintenant 5 mois et toute l'énergie d'un chien ado.

Certaines personnes se reposent sur le banc et admirent le premier exercice : rassurés par les barres parallèles, certains résidents s'aventurent avec un chien et enjambent successivement des rondins de bois, une hauteur ou double hauteur : tout à fait un parcours d'agility pour les petites. Mala franchit en douceur les rondins, puis Pomme également que je tiens aussi grâce au dédoublement de la laisse.

Nous poursuivons notre promenade, Mala et Plume vivent leur vie avec de nouveaux adoptants qu'elles suivent calmement. Les résidents et les accompagnatrices nous demandent de laisser s'ébattre les petites : Aby, Evy et Plume en profitent et prouvent leur vivacité ! Plume chahute encore trop vigoureusement ce ne sont plus 25 ou 40 kg en face, les 2kg d' Evy sont fragiles … Un résident reprend Plume en laisse.
Nous racontons, les résidents racontent, les accompagnatrices racontent … les animaux rassemblent et réjouissent !

Un petit pont japonais, embouteillage ? Non, tout se passe bien : Aby, puis Mala, puis Plume franchissent avec les résidents ce petit passage … Pomme est assise près du fauteuil roulant et se fait caresser … en guignant les petites taupinières de la pelouse : dommage de ne pouvoir y voir de plus près !
Les manteaux sont ouverts ou même ôtés, un chapeau de soleil sera bientôt une sage précaution.

Nous revenons doucement vers le bâtiment, les chiennes se désaltèrent, les humains dégustent un verre de jus d'orange bienvenu …
Il sera temps de prendre congé : une matinée bien agréable pour tous !

Nous libérons les chiennes qui vont se détendre sur la voie ferrée désaffectée : ces chiennes calmes tout à l'heure sont maintenant montées sur ressort.

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 18/03/2010 après-midi

Je retrouve Sylvette avec Aby et Evy, j'ai emmené Pomme et Plume .
Il y a beaucoup de vent, les jeunes (Plume 1 an, Evy 7 mois et Pomme bientôt 5 mois) en sont très excitées. Aby est raisonnable.

Nous visitons les deux niveaux du cantou, puis passons à la maison de retraite …
Nous trouvons, comme à Trévoux, que les résidents ne sont pas très en forme, Plume danse un peu, nous parlons sereinement, les chiennes font apparaître quelques sourires.

Sylvette reconnaît beaucoup de personnes qu'elle connaît : c'est parfois difficile.
En même temps, les résidents concernés égrènent quelques souvenirs avec Sylvette et ils en sont contents.
Beaucoup de résidents nous reconnaissent au fil des visites, et nous rencontrer avec les chiennes est un événement heureux en soi … les chiennes ne sont pas avares de caresses et de bisous.

Françoise

Le chien visiteur

Châtillon sur Chalaronne, 18/03/2010 matin

Je me rends à une première réunion avec l'équipe de la maison de retraite de Châtillon.
J'emmène Bakou , Pomme et Plume , car Mala est toujours en convalescence (mais va très bien). Nous devions être deux, mais au dernier moment cela n'a pas été possible.

L'équipe de la maison de retraite a commencé à monter ce projet il y a un an et m'attend avec intérêt. J'ai transmis les deux exemples de convention par mail.
Un accueil très sympathique, des dates prises …

Je pense qu'il s'agit du dernier établissement pour lequel je m'engage : question de planning ! Des établissements pour enfants m'intéresseraient …

Françoise

Le chien visiteur

Trévoux, 16/03/2010

Nous nous retrouvons Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Pomme et Bakou sur l'esplanade de Trévoux. Une petite promenade permet à Evy et Pomme de faire respectivement leurs petit et gros besoins (que je ramasse).

Il fait beau, enfin un air de printemps … nous nous approchons d'une famille qui entoure une résidente, installée pour profiter de ce nouveau soleil. Pendant la conversation, Pomme fouine dans la lavande et soudain un saut : c'est un beau matou roux qui prenait lui aussi sa part de chaleur et dont le réveil a été soudain ! Pomme et Bakou (en laisse !) ne tirent pas, mais sont très attentives, le chat a gonflé, mais n'a pas fui : chacun observe l'autre.
Mes chiennes ont l'habitude de mes deux chattes avec qui tout se passe bien, elles connaissent aussi quelques clandestins après qui elles aboient en général, mais là la communication reste muette, tandis que Aby et Evy n'ont rien remarqué apparemment.

Nous entrons à l'hôpital, saluons un cadre de santé, caresses à toutes … nous prenons l'ascenseur, occasion rare à la campagne et instructive pour nos visiteuses.
La petite promenade hygiénique a dû nous retarder, les goûters sont commencés, mais les fidèles résidentes leur accordent des caresses, des sourires, quelques paroles aussi.
Puis de chambres en salons, nous parcourons le service …

Au grand salon, les quatre acceptent de rester couchées sans bouger ensemble et reçoivent des compliments bien mérités : pour Evy et Pomme, c'est une première.
Pomme, couchée, réussit aussi à ne « pas toucher » une croquette posée devant elle en attente de la libération « mange ! » … Le suspens intéresse beaucoup les résidentes. Une résidente veut absolument que je lui garde « un chiot de ma chienne » , au premier degré !
Les résidents eux-aussi aiment retrouver les chiennes …

Dans les chambres, nous constatons aussi les dégradations de l'état de certains, un simple sourire, plus la force de parler ...Le printemps est difficile aussi. Une petite visite les distrait un moment.

A la sortie, Sylvette croise une amie et reprend une visite particulière, tandis que j'emmène Pomme et Bakou aux bords de Saône : Bakou se précipite et nage vers le bâton ou la balle que je lui ai lancé, Pomme entre à mi-pattes dans l'eau.
Sur la terre ferme elle court après la balle, mais Bakou est la plus rapide ! Pomme s'intéresse énormément aux minuscules grenouilles ou crapauds de la berge, elle n'en attrape pas, mais s'amuse bien !

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 12/03/2010

Je retrouve Christine avec Orion et Céline avec Ciccio. J'ai emmené Bakou , Plume et Pomme , mais je suis le conseil de Christine : je prends Pomme seule (avec l'intention de la remplacer ensuite par Bakou et Plume). Ce sera une expérience plus positive et plus marquante pour Pomme : en accompagnant Bakou, Pomme, comme je l'ai remarqué pour Plume au stage, s'habitue à être toujours « protégée » par la présence de Bakou ou de Mala et peut se trouver un peu déstabilisée quand elle est seule. Et je veillerai plus efficacement au bien-être de Pomme.

Pomme est très amicale avec C, puis elle s'approche de J et G. Les réactions de ces personnes l'intriguent et l'intéressent : elle n'est pas perturbée et reste très attentive sans être exubérante.
C me reconnaît et caresse un peu Pomme, puis J et G l'observent : les mouvements de Pomme sont toniques, tout en étant adaptés à l'espace où nous évoluons.
Pomme s'approche de H et de J : elle a compris qu'elle ne devait pas être démonstrative et s'occupe à nettoyer les fauteuils des petites traces de nourriture … Ainsi, H et J observent attentivement Pomme : elle ne s'inquiète pas et eux non plus.
Nous allons nous promener avec B dans le patio où nous rencontrons d'autres personnes : B tient la laisse (que je tiens également). Pomme est attirée par les autres personnes et celles-ci la regardent attentivement. JM la caresse et la saisit par la peau du coup, je desserre la main de JM en parlant tranquillement et je donne quelques friandises à Pomme. On s'approche d'un patient assis à terre : celui-ci attire Pomme en lui proposant un cerceau et en l'agitant devant elle, Pomme est toute contente de cet accueil …
Nous ferons d'autres incursions dans le patio avec F que nous poussons dans son fauteuil, puis avec C. En accompagnant B ou C qui sont valides mais incertains dans leur démarches, Pomme suit le mouvement, elle tire un peu, mais je la maintiens.
Nous nous croisons dans le couloir entre le fauteuil de E ou celui de F escorté d'un chien et de sa maîtresse.
Nous rencontrons S qui caresse le museau de Pomme et des soignants qui ont des caresses plus habituelles et Pomme est encore toute contente.

C'est l'heure du goûter des patients et je m'aperçois que Pomme a effectué toute la séance sans paraître ni inquiète ni fatiguée.
Mais au retour dans la voiture, elle dort bien sûr ! Rentrées à la maison, je joue au ballon avec Bakou et Pomme : juste récompense après cet après-midi au travail ou en attente.

Françoise

Le chien visiteur

École primaire Jules Verne de Chazay d'Azergues, 11/03/2010

Nous sommes nombreuses pour cette nouvelle rencontre à l'école, en CE1 toujours. Il y a Christine avec Orion (berger australien mâle), Liliane avec Youpie (schapendoes femelle), Anne-Sophie avec sa golden et ses deux mâles King Charles, Sylvette avec Aby (yorkshire femelle) et Evy (chihuahua femelle) et je suis venue avec Bakou , Plume et Pomme ( Mala a été stérilisée mardi 9 : elle est en convalescence).
Bakou et Pomme tirent pour accueillir leurs copains et copines !
Elles se calment en entrant dans l'école où les enfants nous entourent tout de suite ...

C'est la fin de la récréation.
Nous gardons les mêmes ateliers, mais le groupe d'enfants a changé.
Les enfants se pressent autour de nous tandis que nous rejoignons la salle de travaux manuels. Nous nous présentons et les enfants se présentent également.

Je dispose les planches anatomiques que Christine a photocopiées : squelette canin et crâne de chien en planche séparée, gros plan également sur la patte de chien, squelettes humains de face et de dos.
Avec ce support, nous allons étudier le squelette du chien en comparant aussi avec nos chiens :
Plume, posée sur une table, consent volontiers à servir de modèle et nous trouvons l'équivalent de son pied, sa main, le coude, le genou … nous parlons de la queue soudée des humains.
Pomme permet d'observer sa dentition de lait et les crocs définitifs qui poussent déjà …

Les enfants sont très intéressés par les chiens : tenir un chien, lui donner des friandises, le faire asseoir, coucher … le caresser aussi !
Les cinq chiennes Aby, Evy, Bakou, Plume et Pomme sont bien occupées … de temps en temps, un arrêt pour boire, souvent des croquettes, toujours des caresses : c'est un vrai boulot. J'explique plusieurs fois que je tiens moi-même Pomme qui est encore jeune et trop impétueuse : on manquerait de chiens à tenir en laisse ?

Quand il est temps de rentrer, nous retrouvons aussi les enfants rencontrés fin janvier : ils remarquent que Pomme a beaucoup grandi et que son poil, de beige, a changé en gris loup en surface. Dans la cour, de nouveau tous les enfants nous entourent en nous raccompagnant …
Prochain rendez-vous (et dernier pour cette année scolaire) en mai, peut-être dehors dans le grand parc comme l'an dernier.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Jules Courmont et crèche, lundi 8 mars 2010

Je retrouve Christine avec Orion. J'ai Plume et Pomme ( Mala est en chaleur et Bakou est aussi restée : je lui ai coupé les griffes et malheureusement trop court pour l'une qui a saigné).
Christine est fatiguée : deux jours de stage où elle a observé les chiens … jusqu'à finir en chaise roulante comme handicapée témoin. Pour elle aussi, le retour a été long.

Les résidents sont installés en cercle, tous attendent les chiens et beaucoup se souviennent d'eux : ils retrouvent leurs noms et nous commençons la ronde des caresses.

Quand arrivent les petits et leurs accompagnatrices, le spectacle devient double pour eux. Les petits bouts d'environ deux ans regardent les chiens avec de grands yeux …
Tandis qu'Orion termine le tour des résidents, que Plume et Pomme ont achevé, certains petits s'approchent et munis d'une croquette donnent à manger à Pomme et à Plume . Je maintiens Pomme afin que ses mouvements soient mesurés et elle prend les croquettes en douceur. Plume est vraiment à la taille des enfants et bientôt mes deux gourmandes sont régalées en abondance par de petites mains qui se tendent vers moi aussitôt pour recommencer … Une grosse poignée de croquettes se répand sur le sol, l'aspirateur « Plume et Pomme  » démontre son efficacité !
Ensuite Orion reçoit aussi les hommages des petits et Plume et Pomme échappent à l'indigestion … Les enfants tiennent la laisse d'Orion à la queue leu leu, J'ai apporté un double de laisses et Pomme et Plume sont tenus également par chacune un petit maître (c'est moins convaincant autant côté chien que côté petit, mais ça viendra …).
On sort le cerceau que deux enfants tiennent, Orion, puis Plume sautent au travers, puis on déplie le tunnel que les trois chiens parcourent sans problème, avec même beaucoup de plaisir pour Pomme et Plume …

Les enfants repartis, Orion danse avec Christine au son de la petite Tonkinoise. Plume et Pomme se reposent un peu. Puis nous montrons quelques exercices de « pas toucher » : Orion sait parfaitement, mes petites réussissent aussi (mais l'attente est plus réduite pour elles). Orion sait aussi aller vers une personne qui appelle son nom, il reçoit alors une friandise. Grâce aux résidents, nous commençons l'apprentissage pour Plume : de même que Pomme grandit d'une visite à l'autre et certains résidents le remarquent très bien, de même les progrès de leurs comportements seront visibles de visite en visite.

Nous repartons après le goûter des résidents. Les chiens n'étaient que trois et sont bien fatigués ...

Françoise

Le chien visiteur

Stage en Chartreuse, (samedi 6 et) dimanche 7 mars 2010

Gisèle et Christiane ont participé au stage avec leurs chiennes shetland, respectivement Dahlia et Uxelle (accompagnée de la jeune Elfy, également shetland, de 4 mois).
Nous nous sommes donné rendez-vous tôt ce dimanche pour rejoindre ensemble la deuxième partie du stage et en particulier le passage des tests individuels des chiens.
Plume est-elle prête pour ce grand jour ? J'étais dispensée de la partie théorique et Plume est à l'aise dans la pratique des visites, mais son obéissance n'est pas tout à fait acquise ...

Nous arrivons juste à l'heure, les chiennes se détendent autour des terrains du club, puis nous entrons dans la cabane où nous rencontrons les autres participants du stage et les membres du club de Chartreuse qui nous accueillent, il y a aussi la formatrice et les assistantes, Marie-Jo, Liliane, Michèle et Christine à qui Plume demande des caresses.

Nous sommes réunies dans la deuxième pièce avec les chiens et Liliane présente l'activité chien visiteur dans les écoles. Très vite, la neige commence à tomber et tombera presque toute la journée …
Pour faciliter les retours dans ces conditions difficiles de circulation, les tests individuels commencent.
Chacun sort de temps à autre détendre son chien, certains les laissent dans les voitures ensuite, la plupart reviennent dans la cabane les pieds et les pattes enneigés et on échange tranquillement en attendant de passer.

Plume passe le matin : elle est un peu inquiète dans ce lieu inhabituel, et sans les présences apaisantes de Mala et Bakou, mais tout se passe bien dans ses contacts avec humains et chiens, son obéissance est, comme prévu, peu académique, ce qui n'est ni étonnant pour son âge de 1 an tout juste, ni le plus important pour l'activité. Gisèle et Christiane sont déjà passées et Dahlia et Uxelle ont bien travaillé …

On fait la pause à midi pour manger, il neige toujours et la promenade digestive qui suit dans le paysage enneigé est bien agréable. Les petits chiens ont des paquets de neige collés aux pattes et même au ventre que nous enlevons dans la cabane et je frictionne Plume qui ainsi n'a pas froid …

Les derniers chiens passent les tests et enfin nous obtenons les résultats :
Dahlia, Uxelle et Plume sont aptes à l'activité !

Photos de groupe toujours sous la neige, dégagement des voitures bien blanches … le voyage du retour sera un peu long, mais nous discutons dans la voiture !

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 18/02/2010

Nous nous retrouvons Sylvette avec Aby et Evy et moi avec Mala et Plume.
J'avais donné lundi un bain à Bakou, puis à Plume, mais elles ont joué dans la terre humide et Bakou n'est vraiment pas présentable ! J'ai relavé Plume; qui sèche très vite, et Mala est plus soigneuse de sa robe ... le brossage suffit pour elle.

Nous commençons comme toujours par les deux étages du cantou, les réactions des résidents sont variables suivant les semaines, mais toujours globalement très positives. Avec le temps, nous sommes devenues pour certains des visiteuses familières très bien accueillies ...

Nous poursuivons dans les services de la maison de retraite proprement dite. Un peu de conversation, beaucoup de retrouvailles pour Sylvette, des visites parfois un peu plus longues, parfois peu de paroles ou au contraire de véritables entretiens, des arrêts plus longs dans les salles à manger ...

Nous prenons parfois l'escalier, parfois l'ascenseur (pour l'éducation des chiennes de la campagne, ce n'est pas souvent !) et nous finissons par la salle du rez de chaussée où se déroulent des parties de scrabble, de bridge, de belote ...

La visite est longue pour les chiennes ... et pour nous : en principe, du rez de chaussée au troisième, des couloirs, des chambres, des salons ... il y a beaucoup de monde. Nous insistons tantôt sur un étage, tantôt sur l'autre, pour alléger le programme.

Ensuite, promenade détente bien méritée.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital de Trévoux, 16/02/2010

J'arrive avec Mala et Pomme qui n'ont pas travaillé hier et qui sont bien contentes d'être de visite ...

Je croise d'abord la cadre de santé qui m'escorte vers un nouveau résident arrivé ce matin. Ce monsieur est un peu perdu, mais son regard suit les chiennes. Puis je reste aussi un long moment avec son voisin de chambre qui me parle de son loulou de Poméranie et me le montre en photo.

Sylvette n'a pas pu venir, comme je n'ai pas pu venir un des derniers jeudis à Reyrieux : nous sommes donc parfois toutes les deux, parfois seules, mais la régularité est assurée au mieux ...

Quand je suis seule, je reste plus longtemps auprès de certaines personnes et le changement de rythme ne perturbe personne. Pour certaines résidentes que je connais depuis le début de mes visites, je sens les baisses de tonus, j'essaie alors de leur apporter un peu de distraction, les chiennes sont alors toutes douces ... et je les quitte un peu plus légères.

Une dame me parle de Pomme : sa petite fille aurait voulu un husky, car c'était le chien de leur voisin, mais celui-ci a un jour fugué et personne ne l'a revu. Je lui parle de mon premier chien, un husky justement, disparu un soir et retrouvé, plus de deux mois après, grâce aux remords de son kidnappeur : je lui confirme le chagrin et les recherches infructueuses. Et la surprise et le bonheur des retrouvailles. Elle me parle de son griffon retrouvé blessé qu'il a fallu amputer, mais qui s'est bien adapté et a vécu heureux ensuite.

D'autres résidents dans leur chambre, un passage dans la salle à manger, d'autres résidents immobilisés encore, je soulève Pomme ou dresse Mala sur ses postérieurs, puis je termine dans le couloir par une résidente plus mobile que j'ai déjà visité dans sa chambre, elle ne se plaint pas de cette causette supplémentaire.

Arrivées à la voiture, détente des chiennes, puis retour à la maison, détente avec les copines et repas ...

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, service Jacques Chauviré, 15/02/2010

Le pavillon Gentiane a déménagé et changé de nom par la même occasion.

Je ne connais pas les nouveaux locaux et j'emmène seulement Bakou et Plume. Je retrouve Christine avec Orion et Sylvette avec Aby et Evy. La salle est grande et claire, une dizaine de résidents nous y attendent déjà. Certains visages connus déjà rencontrés au pavillon Gentiane, d'autres nouveaux, les services ont été répartis différemment.

Nous présentons les chiens, puis nous passons rapidement à la phase de proximité : nous nous approchons de deux ou trois résidents qui caressent les chiennes, nous posent des questions et nous y répondons ... Bakou leur plaît par son aspect imposant et pourtant pacifique. Plume se fait caresser aussi, voyage de genoux en genoux ... Plus loin, d'autres résidents sont ravis de voir évoluer Orion, d'autres enfin se souviennent de leurs anciens compagnons en regardant Aby et Evy.

Nous circulons de façon à voir tout le monde et les chiennes apprécient tout autant cet accueil fait de caresses, de douces paroles, de regards bienveillants ... Par les murs vitrés, de nombreuses personnes nous aperçoivent, admirent les chiens et parfois passent la porte.

Dans un coin de la salle, une gamelle d'eau pour les pauses. A l'heure du goûter des résidents, quelques bribes leur sont offertes.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital de Trévoux, 02/02/2010

Je fais la visite avec Mala et Pomme, la neige a presque fondu : dans le hall d'entrée, j'essuie les pattes et le ventre des chiennes.

Je reste un peu plus auprès de certaines personnes, nous faisons le tour du service tranquillement …

Ensuite, j'emmène les chiennes se détendre sur l'ancienne voie ferrée près du collège : les interventions se sont succédées à un rythme inhabituellement dense et elles apprécient !

Mes derniers compte-rendus ont été plus brefs : mon ordi s'est planté et j'ai pris du retard.

Je peux faire des récits plus vivants en les écrivant très vite après la visite ...

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Lyon Sud, 01/02/2010, avec la crèche

Nous sommes deux : C avec Orion et moi avec mes quatre chiennes.

Beaucoup se souviennent des noms des chiens, et découvrent Pomme, chaque résident observe, caresse, offre souvent quelques friandises aux chiens.

Puis arrive le groupe des enfants de la crèche : leurs animatrices les font asseoir, ce qui est plus impressionnant pour une petite peu familière des chiens. Certains sont plus hardis et réclament sans cesse de petites croquettes pour offrir aux chiennes.

D'autres promènent Orion en laisse : ils sont trois ou quatre à tenir la laisse et suivent tranquillement le chien.

Les résidents observent les enfants et les chiens et se régalent du spectacle …

Au moment du goûter, les chiens en obtiennent des bribes et eux aussi apprécient.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital Lyon Sud, 01/02/2010, avec la crèche

Nous sommes deux : C avec Orion et moi avec mes quatre chiennes.

Beaucoup se souviennent des noms des chiens, et découvrent Pomme, chaque résident observe, caresse, offre souvent quelques friandises aux chiens.

Puis arrive le groupe des enfants de la crèche : leurs animatrices les font asseoir, ce qui est plus impressionnant pour une petite peu familière des chiens. Certains sont plus hardis et réclament sans cesse de petites croquettes pour offrir aux chiennes.

D'autres promènent Orion en laisse : ils sont trois ou quatre à tenir la laisse et suivent tranquillement le chien.

Les résidents observent les enfants et les chiens et se régalent du spectacle …

Au moment du goûter, les chiens en obtiennent des bribes et eux aussi apprécient.

Françoise

Le chien visiteur

APF, 30/01/2010

Nous nous retrouvons : S avec Danaé, C avec Orion …

Françoise

Le chien visiteur

Val d'Or à Chasselay, 29/01/2010

Cette intervention coïncide avec celle de Seyssuel, nous avons donc partagé nos forces.

S est là avec Aby et Evy ainsi que C avec Ciccio.

Ciccio s'intéresse beaucoup à Pomme qui n'apprécie pas les assauts mâles !

En fin de séance, Pomme a réussi à mettre son nez dans un gobelet où elle se régale de quelques gouttes de sirop ...

Françoise

Le chien visiteur

École Jules Verne de Chazay, 28/01/2010

Nous sommes nombreuses : L avec Youpie, C avec Orion, S avec Aby et Evy, d'autres intervenantes avec deux cavaliers King Charles (l'un de 6 mois), avec un autre golden, un cocker anglais Astuce … Nous allons travailler en trois ateliers et nous verrons un tiers de la classe de CE1. Il y aura deux autres rendez-vous dans l'année pour lesquels les enfants changeront d'atelier …

Un atelier s'intéresse à l'approche du chien, comment comprendre l'attitude du chien …

Un autre s'intitule « lecture avec les chiens » et celui que nous animons S et moi concerne l'anatomie, le squelette et la santé du chien.

Nous disposons d'un crâne de chien (de petite taille), d'une planche du squelette humain et d'une autre du squelette canin, d'un livre assez complet dont un livret de photocopies a été tiré en nombre suffisant pour notre petit groupe.

Notre groupe nous emmène en salle d'arts plastiques assez vaste pour accueillir sept ou huit enfants, nous-mêmes et nos six chiennes. Nous cherchons les articulations : le poignet, le coude, la cheville, le genou … nous observons les doigts, les dents (surtout sur les planches).

Nous répondons aux questions qu'ont préparées les enfants, ceux-ci écoutent tout en caressant les chiennes, d'autres questions encore …

La maîtresse vient faire des photos, les enfants promènent les chiennes, j'essaie d'expliquer que le maître doit mener son chien et non l'inverse …

Enfin, les enfants s'assoient en cercle et nous faisons un bilan calme de la séance.

Ensuite, nous rejoignons les autres intervenants, des enfants des autres groupes caressent les chiens qui passent près d'eux …

Et nous rentrons tranquillement !

Les chiennes dorment, plus que d'habitude, elles apprécient les enfants, mais le mouvement et l'environnement sonore sont plus fatigants qu'en maison de retraite.

Françoise

Le chien visiteur

Hôpital de Trévoux SLD, 26/01/2010

Nous nous retrouvons avec S avec Aby et Evy devant l'hôpital. Pomme attire beaucoup de regards, tandis que les trois petites se font caresser sur les genoux.

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, 19/01/2010, après-midi

Cette séance était prévue avant le report du rendez-vous de ce matin, les chiennes ont profité de la pause pour se détendre et se reposer. Elles montent avec enthousiasme en voiture.

Il y a encore C avec Orion, berger australien, seul mâle, S avec Aby, yorkshire, et en plus S avec Danaé, staffy (c'est une jeune chienne qui travaille également en pistage pour recherche d'objets ou de personnes disparues) : nous sommes donc quatre avec 7 chiens. Dans la grande salle, les chaises sont bien remplies en un très grand cercle : les résidents et les soignants nous attendent.

Nous demandons aux résidents de retrouver les noms des chiens, puis les présentations ayant été refaites, nous allons à la rencontre des uns et des autres, nous répondons aux questions, les résidents se penchent vers les chiens, leur parlent, nous apportons des informations, des explications …

Nous déployons le tunnel et les chiens passent dans le tunnel, Pomme apprend elle aussi pour la première fois et semble bien s'en amuser, Bakou saute par-dessus, le cerceau est aussi utilisé, Orion montre quelques mouvements d'obérythmée. Mala reste auprès d'un résident, Plume est prise en photo sur les genoux de certains.

J'apprends à Plume et Pomme à rester couchées sans bouger côte à côte, je me suis aperçue que les résidents apprécient et s'intéressent aux apprentissages des jeunes au moins autant qu'à leurs acquis : je profite donc de ces visites pour faire progresser Plume et Pomme qui sont alors particulièrement attentives et rejoignent ensuite les résidents pour des caresses, toujours des caresses …

Nous faisons aussi estimer aux résidents le poids des chiens, ou bien seulement comparer au jugé les poids.

Certains résidents apprécient particulièrement de tenir un chien en laisse, ou d'être pris en photo avec lui …

La séance se termine par les gâteaux d'anniversaires, des galettes des rois aujourd'hui. Nous gardons les chiens à l'écart, autant pour laisser les résidents manger plus tranquillement que pour empêcher ceux-ci de nourrir les chiens ! Dans les séances, ils donnent de petites croquettes ou des friandises pour chiens que nous leur distribuons (en s'assurant que la personne ne les ingère pas elle-même), mais les galettes, les forêts noires et autres pâtisseries ne sont pas idéales pour les chiens et surtout pas en grande quantité ! Nous en profitons pour éduquer ou renforcer le " pas toucher " et la prise de nourriture sur ordre.

Puis nous passons dire au revoir à tout le monde et rentrons tranquillement. Les chiennes dorment dans la voiture …

Françoise

Le chien visiteur

Les Lucioles, 19/01/2010, matin

Nous devions faire notre première visite en décembre, mais des ennuis de santé nous ont obligées à reporter, aussi étions nous très attendues !

Nous sommes trois, C avec Orion, berger australien, S avec Aby, yorkshire, et moi avec mes quatre chiennes Mala, Bakou, Plume et Pomme.

J'ai hésité : lesquelles allais-je emmenées ? Comme le lieu se prête bien à une balade ensuite, j'ai pris les quatre.

Ensuite, comme il s'agit d'une première prise de contact, j'ai choisi de les présenter toutes.

En les gardant en laisse au milieu du cercle d'une douzaine de personnes dont trois encadrants, nous présentons chacun des chiens, puis nous tournons auprès des personnes. Tout le monde est ravi et les questions apparaissent, les souvenirs ressortent, les anecdotes amusent …

Nous avons là un bel assortiment des fonctions du chien : le chien conducteur de troupeau, le chien rapporteur de gibier, le chien terrier, le chien de compagnie, le chien de traîneau …

Mala choisit certains résidents et reste près d'eux, Bakou me suit davantage, Plume s'intéresse aux résidents et explore aussi les lieux, Pomme s'avance vers ceux qui l'appellent.

En fin de séance, Pomme dort au pied d'une dame (cette dame laisse même ses jambes levées un certain temps pour ne pas la déranger !) et les autres chiens somnolent, couchés tranquillement !

Ensuite, nous laissons les chiens se détendre dehors. Nous les rappelons et nous rentrons.

Françoise

Le chien visiteur

Seyssuel, 15/01/2010

Aujourd'hui, Mala et Plume m'accompagne, nous retrouvons C avec Orion et C avec Ticcio.

B nous accueille et est très impatient de retrouver les chiens, il apprécie particulièrement les bisous de Plume.

Chacun a droit à un moment privilégié avec chacun des chiens. F préfère les promenades dans le couloir. J s'immobilise complètement et est très attentif à Plume.

Plume est venue rarement et depuis assez longtemps, mais elle est très à l'aise. Mala est douce et se laisse peigner même à rebrousse poil.

Plume n'hésite pas à monter sur le canapé entre G et J. E ne veut pas la prendre sur les genoux, mais C la prend et sursaute puis rit d u petit bisou qu'elle a reçu. N leur donne des croquettes, alors que E les jette par terre : pour les chiennes, c'est aussi bien …

Une visite tranquille qui se termine par un échange chaleureux avec le soignant.

Françoise
Le chien visiteur

Trévoux, 12/01/2010

Pomme est calme, mais assurée. Elle a donc franchi les portes automatiques de l'entrée sans souci, accepté de s'asseoir dans l'ascenseur, a attendu la sortie sur l'herbe enneigée pour un petit pipi.

Ses réactions envers les résidents ont été aussi positives qu'à Clairval.

Françoise

Le chien visiteur

Clairval, 07/01/2010

Reyrieux est à proximité de chez moi, j'ai pu donc emmener Pomme et Mala pour une courte visite en priorité au Cantou et brièvement dans la salle du rez-de-chaussée où se tiennent les jeux de société.

Je ne pouvais pas intervenir sur les trois étages avec un chiot qui se fatigue vite, mais cette courte visite a été bénéfique et devait être un premier souvenir positif pour Pomme. C'est réussi :

Pomme a accompli avec l'aide d'une croquette un assis correct et même un couché qui m'a surprise, renouvelés en simulant une croquette. L'odeur restait sur mes doigts, mais j'étais très contente de ma petite apprentie.

Elle s'approche aux appels des résidents, aime les caresses et fait des bisous brefs …

Françoise