chiens visiteurs en 2013

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Bessenay, IME la Cerisaie, 18/12/2013

Françoise avec Pomme

Bel après-midi pour la dernière intervention de 2013 ...
Nous partons en promenade avec l'éducatrice Maud. Je connais quatre des cinq enfants, N, C, C, A, sauf C.
Pomme reconnaît avec plaisir N qui est un jeune homme très calme et raisonnable.
La jeune C inquiète un peu la chienne, sans doute parce qu'elle est un peu envahissante et peut-être aussi parce que Pomme croise aussi régulièrement sa jumelle C ...
Le grand C est assez calme, même si à tout bout de champ il demande à Pomme de chanter.
Le jeune homme que je ne connais pas encore C est moins attiré par Pomme sans paraître effrayé.
Quant à A, il semble avoir avec ja jeune C quelques problèmes de cohabitation qui ne perturbent pas sérieusement notre promenade ...
Maud est en remplacement et ne connaît pas beaucoup Bessenay, tout comme moi !
Nous suivons donc les indications de A, indications que nous vérifions et qui se révèlent judicieuses. Je lui ai demandé de gérer les passages de laisse pour que la conduite de Pomme ne soit pas conflictuelle. Maud s'en sort avec précision et efficacité et les enfants collaborent d'autant mieux que Maud les prévient peu avant la fin du temps imparti à chacun.
Au harnais de Pomme, j'ai fixé en deux points la laisse tressée bleue, assurant une conduite confortable pour la chienne ... et sur l'attache du haut, j'ajoute ma grande longe de cuir qui me permet de contrôler en second plan l'allure de Pomme. Pomme tire un peu, ce que je comprends dans le contexte, même si j'apprécierais une marche plus respectueuse du pas de l'enfant conducteur ... Mais c'est un chien de traîneau et certains enfants sont un peu bougeons.
La jeune C commence, puis au changement de conducteur, sa frustration est moindre car elle peut tenir la longe de cuir avec moi. Je n'interviens que lorsque C freine Pomme en arrière alors que le grand C la tire vers l'avant ...
Pomme se défoule en reniflant ici et là et en tirant un tout petit peu.
De retour à l'IME, les enfants me raccompagnent à la voiture. Pomme se repose pendant le trajet et je la récompense en arrivant à la maison.
Françoise

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, pavillon Hélianthe, 16/12/2013

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, pavillon Hélianthe, 16/12/2013
Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Je retrouve Christine avec plaisir qui reprend doucement et nous serons heureusement accueillies à l'intérieur.
Nous retrouvons de nombreuses têtes connues : S et L qui viennent des Maronniers avec leur soignante Stéphanie, R fatigué aujourd'hui qui est donc en fauteuil, A, M que nous avons déjà vu la dernière fois et puis des nouveaux P, A, B ...
Avec son fauteuil, R manoeuvre au centre du cercle des autres patients : nous faisons attention aux pattes des chiens, mais aussi aux pieds des patients car R est très enthousiaste !
Orion se souvient bien de S que nous avons vue cet été, elle est particulièrement en forme aujourd'hui, elle demande à Pomme de se dresser sur ses genoux : je propose discrètement l'appui de mon avant-bras et S obtient le bisou qu'elle demande ... Puis S nous chante une chanson et Pomme aussi, mais sans paroles pour la chienne.
Chacun caresse, brosse s'il le veut, les chiens sont demandés par plusieurs personnes à la fois et manipulés par d'autres, mais ils sont tous les deux très patients et nous les récompensons bien sûr.
En fin de séance, les patients sont moins nombreux et P, assise à terre à côté d'Orion, effectue avec compétence caresses et massages pour le plus grand plaisir d'Orion et le sien bien sûr !
Françoise

Caluire, IME l'Espérance, 13/12/2013

Françoise avec Mala

Sachant que Christine doit encore rester au chaud, j'emmène Mala : ce sera beaucoup pour elle tout de même, mais elle sait ce que j'attends d'elle.

D'abord, deux enfants, T et N, allongés sur le tapis ... je demande à Mala de se coucher entre eux deux. N est particulièrement éveillé et me regarde intensément. Mala apprécie les petites friandises que je lui donne le moins possible, car en vieillissant, bientôt 9 ans, elle ne pense plus qu'à ça !
Puis trois enfants, H qui est un peu mobile, M qui rejoint T sur le tapis et T donc à qui on laisse plus de temps. H a fait de gros progrès. Mala a droit a plus de friandises, car l'effort est plus important, l'activité de H est plus envahissante et elle n'a pas fait de pause ...
Cette fois, pause bien méritée pour Mala, boisson, friandises et repos de quelques minutes.
Dernier groupe, une nouvelle, C, qui pour cette première séance reste sur son fauteuil, comme on l'a fait à chaque première séance des enfants, G qui vient pour la deuxième fois et qui est un peu mobile et A qui aurait dû être du premier groupe calme avec N et T.
Je fais monter Mala sur une chaise à côté de C qui la regarde intensément, sans la toucher encore. Puis je fais coucher Mala entre G et A, mais A se tourne de l'autre côté ...
G touche sans crainte la tête, le cou, les oreilles, les pattes de Mala ... Mala a droit maintenant à de nombreuses friandises, c'est bien normal ! Puis, on discute avec A : elle a une préfèrence pour Orion, je lui explique que Christine est malade et qu'Orion ne sait pas conduire ... et puis je fais coucher Mala auprès d'elle et A est contente, elle n'avait pas envie de partager le chien ! A prend la main de Marie l'éducatrice et Marie nous dit que cette communication est la première ...

Marie travaille d'habitude avec un groupe d'enfants et donc les enfants de l'activité chiens visiteurs ne sont pas tous de son groupe ... La psychologue est venue aujourd'hui servir d'observateur : une grille d'évaluation permet de noter les observations de façon ciblée. Il est prévu aussi, dans la suite de la journée, d'observer le comportement des enfants revenus dans leur groupe.
Mala a bien travaillé, pour un seul chien, c'est beaucoup. Par contre, pour les enfants, le temps a coulé bien vite !
Mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut ...

La dernière séance avait été annulée : Christine avait un empêchement et j'avais une autre activité prévue l'après-midi qui me préoccupait ... j'avais alors pensé que je risquais d'être un peu stressée de cette conjonction en assurant seule cette séance, et donc de transmettre ce stress supplémentaire à la chienne, c'est pourquoi j'avais préféré annuler l'intervention.
Aujourd'hui, sans stress, nous avons réussi notre intervention, Mala a bien travaillé !

Françoise

Limas, foyer de la Claire, 12/12/2013

Danièle avec Chris, Françoise avec Pomme

Christine étant souffrante, Danièle revenue en forme, Pomme retrouve Chris avec plaisir !
De nouveaux résidents, M et A-M, et tous nos habitués, enthousiastes comme A ou plus ambigus comme L ou encore observateurs sur la réserve comme P ... ceux qu'on rencontre à l'autre bout de pavillon G, V, S, C, J-F, A ... H dont c'est l'anniversaire aujourd'hui.
L'accueil des éducateurs est chaleureux et ils accompagnent les réactions des résidents.
Pomme a une attirance pour Y, elle lui revient après chaque promenade dans le couloir avec A , M, A-M ou S. L nous accompagne presque à chaque "voyage" ...
Quand nous nous croisons avec Danièle et Chris, nous nous garons sur le côté, les chiens ont bien compris la manoeuvre ...
Ce qui a surpris Pomme, c'est la présence d'un chat gris calme sur une pile de couvertures pliées ... Prévenue, je l'étais moi et la rencontre a été paisible. Pourtant, le minou a demandé aux éducatrices à ressortir et Pomme, qui ne l'a pas su, l'a cherché au détour des chambres dans les voyages qui ont suivi ... avant de se dire peut-être qu'elle avait rêvé !

Françoise

Décines-Charpieu, halte Montaberlet, 09/12/2013

Françoise avec Pomme

Je commence par une promenade en laisse vers le canal, comme je le fais habituellement avec Mala et ensuite Plume, promenade hygiénique, mais aussi moment agréable de complicité calme ...

Car Christine m'a téléphoné, malade. Nous n'échappons pas toujours aux virus ...
Et Plume semble avoir une patte avant un peu douloureuse, articulation ? arthrose ?
J'ai donc décidé de faire un essai avec Pomme.
Pomme est qualifiée pour ce genre de public, elle travaille dans de nombreux contextes déjà, mais elle n'est pas encore venue ici.
En comparaison d'Orion, qui sait rester très très calme, se positionne exactement comme Christine le lui demande et n'effraie plus les enfants qui le connaissent depuis le début, Pomme a des mouvements plus vifs, mais elle sait aussi être calme devant les enfants polyhandicapés de Caluire ou les enfants perturbés de Bessenay, donc je pense que les enfants s'habitueront à ses oreilles dressées et ses yeux clairs ... d'autant mieux qu'il n'y a aujourd'hui qu'un seul chien !

Un nouvel enfant, L, ne semble pas du tout effarouché par Pomme, Y et L non plus qui ont déjà rencontré Plume . Seul S qui a mis longtemps à s'habituer à Mala et a eu du mal à accepter Plume, seul S reste en retrait pendant une bonne partie de la séance.
Un autre garçon, S, est très calme aujourd'hui mais assez indifférent à Pomme, tandis que
je laisse du temps à A pour ne pas le brusquer.

En fin de séance, le bilan est positif, le petit nouveau L et Y ont bien approché Pomme, L a même souvent donné des friandises à la chienne. L'autre garçon, L, ne doit pas toucher les chiens en principe (demande des parents pour observation de leur religion), il est cependant très intéressé ... Une des éducatrices l'emmène en salle de sports pour lui éviter la tentation.
S après avoir repoussé Pomme l'a touchée, mais cela ne l'intéresse pas vraiment. Par contre, S a dominé ses réticences et l'a touchée plusieurs fois, il est sur la bonne voie : comme pour Mala ou Plume, il craint que Pomme tourne sa tête vers lui, mais il a caressé son dos et nous l'avons tous félicité.
A est sur le canapé, allongé avec la musique de son jouet. Je m'assois à côté et donne des friandises à Pomme tout près de lui ... maintenant il accepte Pomme dans son univers, il la regarde, sent son doigt après l'avoir caressée.
Comme le contact est bon, je tente le coup : faire coucher Pomme sur le canapé à côté d'A ... A ne bouge pas, au contraire tout en restant allongé, il se cale plus près de la chienne. Puis il installe sa tête sur mes genoux et je continue à donner des friandises à Pomme au plus près d'A, car en même temps, L ou Y viennent caresser la chienne, même S vient lui caresser la queue. Plusieurs fois, Pomme vient sentir A et donne un léger coup de langue sur sa joue, ou bien pose sa truffe humide ... A s'écarte avec un sourire qui en dit long et se rapproche à nouveau très content.

Il est temps de partir et A se lève d'emblée pour nous accompagner à la voiture. Il se laisse habiller et chausser et tient la laisse de Pomme, je tiens aussi l'autre partie de la laisse car Pomme a beaucoup travaillé aujourd'hui, étant le seul chien, et bien sollicitée par les enfants. Après avoir quitté l'établissement, je me gare sur le parking voisin et j'offre une promenade à Pomme en bordure du canal.
Françoise

Vaugneray, OVE/IME Le Chardonnet, 05/12/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Le mois dernier, l'intervention a été annulée à cause de la neige. Mala avait semblée fatiguée dans la dernière randonnée. J'ai donc emmené Pomme ...
Cette fois-ci, le temps est gris, moins froid que les jours précédents et les enfants sont très contents ! Une grande laisse pour l'enfant attachée en deux points sur le harnais et une autre grande laisse attachée en un seul point pour moi : l'enfant se tient à côté de la chienne alors que je contrôle l'allure en retrait. Un ou deux autres enfants tiennent également l'une ou l'autre laisse, soit pour tenir avec le copain, soit aussi pour profiter du moteur !
Christine confie la laisse à un autre enfant et assure Ziyang à la poignée de son harnais.
Une belle ballade, un peu augmentée d'une erreur de lecture du trajet sur la carte, agrémentée d'un passage de ruisseau sur un pont de rondins, puis d'un passage à gué réussi pour les uns et les autres, raté d'un pied dans l'eau pour moi (je m'en sors bien, car mon équilibre n'est déjà pas toujours parfait sur terrain normal, suite à un problème d'oreille interne, et j'aurais nettement moins apprécié de tomber plus maladroitement dans l'eau !).
Les enfants ont donc déjà rencontré Bakou (dans le parc), Mala et maintenant Pomme en randonnée ... Pomme semble bien adaptée et adoptée !
Françoise

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 03/12/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Lyon-Sud, hôpital Jules Courmont, 02/12/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Francheville, MAS Sophie Germain, 29/11/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Limas, foyer de la Claire, 28/11/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Décines, halte Montaberlet, 25/11/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Lyon 9, foyer Clairefontaine, 19/11/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Bakou

Nous nous retrouvons pile à l'heure malgré des bouchons importants ce matin ...
La personne, Frédérique, qui suit nos interventions est absente pour un long moment et nous rencontrons une autre personne, Martine, qui prend la relève. Celle-ci "signe" moins bien que Frédérique, mais toujours mieux que nous !
"Signer" signifie s'exprimer en langage des signes ... nous avons besoin d'un interprète pour communiquer avec les résidents, nous pouvons mimer des actions, mais nous sommes démunies pour expliquer un comportement ou raconter des anecdotes concernant nos chiens ou répondre aux questions muettes ... preuve que le chien à qui il ne manque que la parole a besoin de nous et que dans nos interventions s'établit une communication à trois, voire quatre si possible : résident, chien, maître du chien et référent qui connaît le résident.
Martine est remplacée pendant la séance par une autre personne qui s'intéresse beaucoup à notre activité. Elle signe assez bien, mais assez vite, elle nous pose beaucoup de questions auxquelles nous répondons ... mais les résidents ont un peu de mal à suivre.
C est là, fidèle à Fulky dès que les chiens arrivent. Elle s'intéresse ensuite aussi à Bakou puis à Orion, mais il nous semble que la distance que met naturellement Fulky lui convient mieux que l'envahissement affectueux de Bakou ou le contact calme mais très proche d'Orion.
T est contente de peigner les chiens et s'aperçoit vite de l'utilité du brossage ! Je jette les poils recueillis dans la poubelle du chariot de ménage proche.
F qui ne voit pas bien et qui comme les autres résidents est sourde sursaute quand Bakou s'approche doucement touchant sa main de sa truffe fraîche, mais F a la même réaction quand nous posons la main sur son bras et passé le réflexe de surprise, F caresse avec plaisir chacun des chiens avec un visage épanoui.
M s'intéresse à Bakou, je lui montre l'exercice : Bakou couchée, on pose une friandise devant elle en disant : Pas toucher ! puis on dit : Mange et bien sûr Bakou s'empare vivement de la friandise qu'elle a surveillée des yeux attentivement. Puis, avec mon aide, il parvient à faire de même, il en est tout surpris et content d'avoir réussi ...
D'autres résidents passent un moment, en particulier un jeune qui se lève pour éviter le contact, mais revient à plusieurs reprises à côté des chiens au repos pendant que nous discutons.

Françoise

Saint-Cyr au Mont d'Or, hôpital psychiatrique service Hélianthe, 18/11/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

Le temps humide et froid de l'automne nous incite à demander un accueil à l'intérieur. C'est ainsi que nous nous retrouvons dans la salle d'activité et bientôt R nous rejoint. D'autres patients aussi, ceux qui jouaient à des jeux de société dans la salle et d'autres qui nous ont vu passer dans le couloir ... Les chiens ont toujours autant de succès.
Une soignante stagiaire vient constater que R est calme et heureux ! Il réussit à manier le mousqueton de la laisse car il aime promener le chien dans la salle, sa dextérité prouve son calme ... elle avait lu les comptes rendus de ses collègues, mais le constater elle-même, c'est marquant !
B apprend à faire obéir Mala, assis, couché, pas toucher ... Mala, au début, triche et mange la friandise placée devant elle, je conseille à B de donner son ordre avec conviction et ça marche : Mala attend la permission de manger ! B rayonne ...
Nos chiens n'auraient pas craint de travailler dans la petite cour à l'extérieur, peut-être même préféré ! mais pour nous, l'accueil dans la salle est idéal pour la mauvaise saison ...

Françoise

Caluire, IME l'Espérance, 15/11/2013

Nous avons dû annuler l'intervention, étant indisponibles chacune pour des raisons différentes.

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 12/11/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Aujourd'hui, en plus de M, B et R, nous rencontrons J d'un autre pavillon : il vient pour la première fois et est un peu méfiant. Comme toujours dans ce cas, nous ne forçons pas le contact et attendons patiemment que J se familiarise et se rapproche de lui-même.
Ainsi, nos chiens jouent tour à tour avec R, M et B ... et J s'enhardit un peu.
R fait une promenade à l'extérieur avec Christine et Orion, tandis que B se contente d'un tour dans l'appartement : le soleil brille, mais il fait un peu frais !
M n'a pas non plus envie de sortir et fait exécuter quelques exercices à Lily très attentive.
En fin de séance, J caresse timidement le dos d'Orion et même effleure le dos de Lily, plus vive et donc plus difficile d'accès pour lui.

Françoise

Neuville, FAM hôpital intercommunal, 07/11/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Il fait un peu gris, mais le temps est très doux !
Nous nous dirigeons vers le service où nous rencontrons les résidents habituels : ils se souviennent de nous de façon claire.
Certains sont d'emblée très demandeurs comme R, C ou S, d'autres sont plus réservés mais partants pour des caresses dès qu'on le leur propose comme G, H ou C.
Certains arrivent en cours de séance, J très stressé au début mais qui apprécie de prendre Lily sur ses genoux, A très volontaire. M est attentive même si elle a peu d'autonomie.
A se cache au début derrière le fauteuil de M, puis il accepte de venir s'installer et profite comme les autres des caresses à Orion ou à Lily. R reste farouche pendant toute la séance. G arrive quand nous partons, peut-être la rencontrerons nous davantage la prochaine fois ...
Les soignants nous accueillent toujours très gentiment et participent avec efficacité. Ils stimulent, encouragent les résidents, distribuent aussi quelques caresses ...
Ma ressource magique - une petite boîte d'échantillon emplie de crème de gruyère que je propose comme un roudoudou pour un petit coup de langue très apprécié - ma fidèle petite boîte a rendu l'âme et depuis, je cherchais en vain un contenant assez petit pour tenir agréablement dans la poche. J'en parle à tout hasard et voilà qu'on m'offre une nouvelle boîte parfaite !

Françoise

Bessenay, IME la Cerisaie, 06/11/2013

Françoise avec Mala

Sur le trajet, je cogite ! Je sais que Christine ne pourra pas m'accompagner cette année et qu'Isabelle est présente de façon irrégulière, donc l'activité repose sur mes propres moyens.
Nous avons également de nouvelles demandes intéressantes pour les HCL (TED = troubles envahissants du comportement) et pour l'hôpital psychiatrique de Saint-Cyr (TCA = troubles du comportement alimentaire), mais plus vraiment de disponibilités ...
Mes visites à Bessenay me laissent actuellement insatisfaite : les accompagnateurs changent beaucoup, les enfants aussi et je n'ai pas vraiment de retour sur l'impact de mes visites. Comment utiliser au mieux mes forces ?
Il me semble donc urgent de demander une réunion de bilan et d'exposer le problème.
Comme je suis en avance et que le chef de service est disponible, j'expose mon analyse et nous tombons d'accord pour structurer davantage le projet et opérer un choix afin que le suivi des enfants rencontrés puisse être évalué. Une rencontre importante et sympathique ...
Je rencontre ensuite l'éducatrice qui a accompagné mes premières interventions et qui s'est formée en médiation animale. Je lui fais part également de l'analyse précédente et comme le chef de service plus tôt, nous sommes sur la même longueur d'ondes.

Aujourd'hui, pendant que je converse avec l'éducatrice, des enfants s'intéressent à Mala, certains partent en activité, ceux qui connaissent déjà les chiens viennent tout réjouis, les autres les suivent avec intérêt, certains s'étonnent que je n'ai qu'un seul chien aujourd'hui.
Enfin, nous partons en promenade, puisque le soleil nous est favorable ! l'éducatrice, Mala et moi avec quatre enfants, S, S et R trois garçons assez âgés et la jeune C.
C'est d'abord S qui tient Mala, je l'ai rencontré au début de mes interventions et il se souvient bien de Mala, c'est un garçon timide et très fier de tenir la chienne.
C piaffe d'impatience de tenir la laisse à son tour, elle apprend à gérer l'attente et avec l'éducatrice, nous posons des conditions : pas le droit de partir devant sans rien écouter (j'ai été échaudée par sa soeur à ma dernière visite ...). C respecte assez bien le contrat.
Puis c'est au tour de R, très heureux et vraiment conducteur avisé : il appelle Mala sans la tirer et la promenade est agréable ...
Vient enfin le tour de S, très raisonnable et sérieux. C est de nouveau impatiente de tenir encore Mala ... Et S le timide redemande aussi. C'est donc C, puis S qui nous ramènent vers l'IME. R plaisante avec l'éducatrice qui le connaît depuis longtemps. S est toujours aussi sérieux ... quand je lui demande si la balade lui a plu, il acquiesce calmement.

L'établissement est en plein changement après le départ en retraite de l'ancien directeur et j'espère qu'un projet plus structuré va se mettre en place.

Françoise

Bron, rencontre d'information, 05/11/2013

Christine et Françoise

Par le site, nous avons été contactées pour un projet d'intervention en prison ...
Le projet est juste naissant et ne se concrétisera pas dans notre région, mais cette psychologue d'origine lyonnaise a profité de ses congés pour s'informer.

Nous n'avons pas l'expérience de ce milieu dans notre pratique, mais les informations dont nous diposons sont utiles et contribuent à la réflexion.
Pour nous, une rencontre très intéressante !
Concrètement, du temps s'écoulera pour convaincre l'administration de mettre sur pied un projet réel ... du temps bien utile aussi pour trouver une équipe d'intervenants !
J'espère que nous aurons des nouvelles de la gestation et bien sûr de la naissance du projet, puis de son évolution ...

Françoise

Couzon, foyer la Rivière, 04/11/2013


Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

Nous reprenons après les congés de Toussaint. L'été indien fait place à l'humidité de saison et nous essuyons nos chiens avant de les présenter aux résidents.

D se souvient bien d'Orion et d'un chien blanc, Mala ou Pomme ? elle n'ose pas au début prendre contact directement ni avec Ziyang, fort impressionnant de gabarit, ni avec Lily, trop enthousiaste ... mais au cours de la séance, elle caresse Lily posée sur les genoux de B et promène aussi Ziyang dans le couloir.
B et M, C et A et une autre dame sont contents de prendre la petite sur les genoux, et de caresser le gros couché à leurs pieds. Ziyang accepte des promenades dans le couloir, il fait trop mauvais temps dehors. Nous rejoignent encore d'autres résidents F et R ... mais aussi des encadrants et la directrice.
Lily engloutit les friandises, en redemande par un grognement à peine audible tout en subtilité et obtient satisfaction ...
Je lui apprends à monter sur le repose-pied et tous l'encouragent à poser une patte, puis deux, puis les dernières et à s'asseoir. Elle aime bien jouer avec Ziyang, mais chacun doit être "au boulot" pour recevoir les caresses ...
Encore une fois, nos chiens ont bien travaillé et chacun nous demande quand nous reviendrons : après Noël !

Françoise

Belfort, stage des chiens médiateurs, 19-20/10/2013

L'association D'un coeur à l'autre, les chiens médiateurs organisait ce weekend une formation mêlant théorie et pratique, conseils aux maîtres et évaluation du comportement des chiens.

Les photos du stage 
le diaporama officiel de la promotion Layzie

Vaugneray, OVE/IME Le Chardonnet, 17/10/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Le groupe nous rejoint sur le parking, eux en minibus et nous bientôt en une seule voiture : en route pour le col de Malaval ! deux éducateurs Eric et Amandine encadrent les sept enfants que nous avons déjà rencontrés.

Les jeunes ont de bonnes petites jambes, C, T, M, Y caracolent en tête tenant tour à tour la laisse de Ziyang en même temps que Christine. Les petites jambes de L justifient amplement que je ne peux peut-être pas foncer comme eux et S nous fait aussi la causette. Les enfants sont très heureux de cette sortie avec les chiens. Nous répondons à de nombreuses questions. Mala avance régulièrement tenue tour à tour par L, puis Y, puis S. Je suis à côté et garde un oeil vigilant mais confiant sur la chienne.
Une dernière côte plus raide, S me pose toujours des questions, je le préviens que je n'ai pas assez de souffle pour parler en montant avec l'inévitable question suivante : Pourquoi ? Je manque d'entraînement, mais il ne s'agit pas de l'Everest et nous voici arrivés devant un bâtiment attenant au château de saint-Bonnet-le-Froid, un muret pour la pause et les enfants tout autant que les chiens se désaltèrent ... Le point de vue est étendu sur la vallée de l'Arbresle je crois.
Puis nous repartons, C souhaite tenir Mala avec moi au début, puis il prend confiance et le tient seul. En redescendant sur le parking du col, Mala trouve le rythme trop rapide, peut-être souhaiterait-elle aussi un temps libre sans laisse, comme Ziyang à la montée ... C semble heureux de la tenir et je ne pense pas à cette possibilité. Erreur ! car Mala n'accélère pas, son harnais avance un peu avant elle et C s'étonne que la chienne n'aille pas plus vite. Arrivés au parking, je la détache, elle se soulage rapidement : le besoin d'uriner pouvait aussi la ralentir.

Ce genre de randonnée conviendra bien à Pomme !
Mais hier, lors de la promenade à Bessenay, j'ai fait la désolante constatation que de nouveau la pauvre Pomme souffrait d'une glande anale. Donc ce matin, retour chez le véto, de nouveau antibiotiques et pommade ... Le véto m'a rassurée : ce n'est pas contagieux, son état général n'est pas affecté et l'emmener ce weekend à Belfort peut l'aider à ne pas se lécher.
Françoise

Bessenay, IME la Cerisaie, 16/10/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Plume et Pomme

Je rencontre le chef de service que je connais depuis le début de mes interventions et le nouveau directeur qui s'informe de l'activité. Je croyais être seule en visite, mais cette fois encore Christine a pu venir, je m'en félicite. J'ai prévu les jeux si nous sommes en salle et deux chiennes si nous nous promenons ...

Le temps semble se maintenir sans pluie. Nous partons donc avec un éducateur et cinq enfants du groupe Paprika. Trois filles, O, E et C qui s'intéresse d'emblée à Plume ... et deux garçons beaucoup plus réservés, J qui semble bien suivre la promenade au début et N qui traîne en arrière dans son monde.
E est très volubile, mais ne souhaite pas tenir la laisse, C est énergique avec Plume que j'ai équipée très heureusement d'un harnais confortable, je propose rapidement des friandises à C qui les offre à Plume ... O commente les faits et gestes de C, mais tient la laisse d'Orion ... Avec l'aide de l'éducateur, je propose la laisse de Pomme à J qui la tient mollement puis l'abandonne. Bien sûr, je tiens aussi Pomme en double laisse, d'autant plus qu'au début, nous sommes en ville. N est bien en arrière, puis je lui propose la laisse de Pomme et N n'est plus en retard sur le groupe.
Nous sommes enfin sur un chemin de campagne, nous proposons des échanges pour que chacun puisse tenir un peu tous les chiens ... C préfère nettement tenir Plume, elle accepte très brièvement de la laisser à E. La jeune fille n'est pas très absorbée par la tenue de la laisse et l'abandonne spontanément. C la reprend très vite. Christine récompense Plume car C est partie trop loin de moi et il faut éviter le stress de la petite chienne. E ne tient pas la laisse d'Orion très longtemps non plus, mais O semble à l'aise avec Pomme que je retiens avec mon autre laisse. Christine laisse Orion libre de ses mouvements pour observer les réactions des deux garçons, rien de spécial pour J, N met un certain temps à s'apercevoir qu'Orion circule librement, puis préfère rester près de nous, peut-être inquiet ?
J est à la traîne et décide même de s'arrêter, assis par terre. En regardant l'heure et le temps déjà écoulé, nous décidons de rebrousser chemin, évitant ainsi le problème de J.
Ce sont de nouveau les filles qui tracent la route en tête, C largement devant, O tenant Pomme avec moi et E commentant ou tenant Orion avec Christine. Les garçons, surtout J prennent beaucoup de retard, je demande à C de s'arrêter, bien avant la route, mais elle n'en tient pas compte ... Après plusieurs essais aussi infructueux, je reprends la laisse à O et accélère le pas pour rejoindre C qui n'a pas l'intention de s'arrêter, Plume freine car elle a compris ce que je demande, mais elle est un petit chien, donc pas bien lourde ! Je ne saurais pas courir sur l'herbe mouillée, mais je rattrape C et reprends la laisse. Bien sûr, C comprend que je suis fâchée de son obstination à ne pas tenir compte de ma demande, mais elle espère avec un "pardon" vite lancé récupérer la laisse de Plume, mais non ! je la garde. C me fait part de son mécontentement et son discours est beaucoup plus distinct !
O, puis Christine, E et Orion nous ont rejointes, et enfin l'éducateur et les deux garçons.
N est maintenant tout à fait au milieu de notre petit convoi, l'attrait du retour à l'IME sans doute, J continue à traîner, mais l'éducateur le prend par le bras et nous arrivons tranquillement au portail de l'établissement.
C est fâchée de mon refus de lui confier à nouveau Plume en fin de parcours, approuvé par l'éducateur, nous avons droit à l'expression très explicite de sa frustration, mais C n'est pas rancunière et nous nous disons au revoir très gentiment.
Françoise

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique service Hélianthe, 14/10/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

J'avais prévu d'emmener aussi Lily, mais le temps est resté humide et l'herbe de la courette ne sera pas sèche. Donc un petit chien dont les poils du ventre sont tout mouillés ne présente plus un attrait, au contraire ! C'est Pomme, haute sur pattes qui est toute heureuse de venir, d'autant plus que j'ai ressorti les jeux ... en effet, toujours à cause de la météo, si jamais la pluie nous oblige à être en salle, ce sera une bonne stimulation.

Le temps reste humide comme prévu. Il y a là R et A que nous connaissons, N et L qui sont nouvelles, puis, ne faisant que passer, N. R ne reste pas longtemps, il revient plusieurs fois avec des journaux, mais ne s'attarde pas.
A profite pleinement des chiens, elle propose à Pomme une framboise, vraiment pas mûre, que Pomme prend en gueule, puis repose. De la même façon, elle dédaigne une fraise appétissante cette fois-ci. Orion détourne la tête, ce n'est pas son truc non plus. L'une de mes quatre autres chiennes aurait pourtant apprécié, car elles se font des gâteries de trognons de tomate, d'épluchures de carotte, de pomme et même cet été, de concombre et de courgette ! Pomme, elle, n'est pas portée sur les légumes ! Elle préfère la viande, le fromage et les gâteaux ...
Outre les papouilles habituelles, les promenades en double laisse, je propose à Pomme de sauter par-dessus la laisse tendue et tenue par A et moi-même : Pomme accepte en général cet exercice à petite dose quand elle est en salle, le sol glissant à la réception surtout est désagréable ou même dangereux pour les chiens. Ici, Pomme s'aperçoit que le sol herbeux est idéal et elle se régale très nettement !
N est contente de parler du chien de ses parents, l'une des soignantes vient de perdre son chien, L parle peu, mais elle prononce quand même l'ordre "Chante ! " pour Pomme qui sait bien qu'elle sera récompensée.
Françoise

Des nouvelles de Sallanches

Gérard

Avec Alain, nous continuons toujours nos visites au foyer de vie pour handicapés à MAGLAND 74300
(anciennement foyer des FIZ à SALLANCHES) 2 fois par mois.
Et nous visitons une fois par mois l'EHPAD les Cyclamens à MAGLAND 74300

Personnelement je me rends aussi tous les jeudis matins à l'IME de Bonneville pour une enfant de 10 ans souffrant de difficultés psychologiques et ayant une phobie excessive des chiens .
Je joins 2 photo de ces visites.

Gérard

chien visiteur à l'EHPAD
chien visiteur à l'EHPAD

Sainte-Foy les Lyon, centre Witkowska, 11/10/2013


Chantal avec Homer, Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou

Le temps a changé, il fait froid !
L'animatrice du foyer de vie Nathalie est là avec quatre résidentes et nous nous promenons dans le parc du centre ... C'est elle qui a été à l'origine du projet de visite, elle a elle-même deux terre-neuve.
A connaît déjà Bakou et Ziyang, elle ne peut connaître Homer dont c'est la première visite ici. Nous expliquons le parcours particulier de ce chien sympathique :
Chantal l'a accueilli en famille d'accueil alors qu'il était chiot et destiné au métier de chien-guide. Ses premiers pas à l'école étaient très prometteurs ... mais une radio de dépistage de la dysplasie a interrompu sa carrière. Chantal l'a adopté et Homer est en reconversion. Il a actuellement 16 mois et sera en stage de formation à Belfort dans une dizaine de jours.
Pour les trois autres résidentes, c'est un premier contact avec les chiens. V n'est pas timide, S est plus réservée au début et M est assez confiante. En cours de promenade, nous changeons de partenaires afin que chacune rencontre les trois chiens.
Françoise

Des nouvelles de la Loire

Frankline avec Firmin

Je suis intervenue avec mon chien Firmin depuis Janvier 2013 dans 3 maisons de retraite sur St-Etienne(Lamartine, Marie Romier, et Chavassieux). J'ai un gros problème de santé, aussi je suis obligée d'arrêter mes activités pour le moment, j'aurai voulu savoir si une autre personne serait interessée pour me remplacer. J'ai passé mon diplome de chien visiteur en Novembre 2012, et j'ai ma licence de chien visiteur, et je suis inscrite au club d'éducation canine de St-Férreol d'Auroure.

Lyon-Sud, hôpital Jules Courmont, 07/10/2013

Christina avec Orion, Françoise avec Lily

Nous retrouvons avec plaisir l'animateur Daniel et les résidents.
Depuis l'an dernier, il n'y a plus de résidents à demeure en USLD, que nous voyions depuis nos premières visites, mais des patients en soin de convalescence en SSR qui changent donc très souvent.
Chaque fois, les résidents sont heureusement surpris de la présence des chiens et de l'accueil enthousiaste que ceux-ci leur offrent.
Aujourd'hui, deux d'entre eux sont non voyants et sont enchantés de rencontrer Lily et Orion, de bavarder avec nous ...
Les autres résidents observent, caressent et posent des questions.
Pour tous, une pause bienvenue dans leur séjour à l'hôpital ...
Françoise

Limas, foyer de la Claire, 03/10/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Vent du sud, chaud et annonciateur de pluie … mais c’est une très belle matinée.
Nous pouvons donc faire des promenades avec A, D, L (V nous accompagne), … nous asseoir dehors à côté avec de P, JF, Y, H … et puis comme toujours emmener l’un ou l’autre vers les autres résidents restés à l’intérieur, ainsi V puis S qui accepte alors une promenade à l’intérieur puis aussi à l’extérieur … Christine va voir G qui est plus facilement agité.
P vient de l’accueil de jour, M est nouveau résident, AM vient aussi en future résidente.
Avec les éducateurs, Firouze, Noria, Jérémy qui termine bientôt son stage professionnel, nous sommes aussi accueillies toujours très chaleureusement …ainsi que par tout le personnel qui s’arrange pour venir voir les résidents heureux et caresser les chiens …
Françoise

Dommartin, Foyer l’Étang Carret, 01/10/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

R est enchanté de revoir Lily qui le débarbouille avec entrain, pour son plus grand plaisir bien sûr !
Une petite promenade intérieure où Lily trône calmement sur les genoux de R qui se bidonne quand je manœuvre en voie de garage en marche arrière pour laisser passer Christine et M, l’une poussant le fauteuil de l’autre, accompagnées d’Orion … car nous avons eu l’idée excellente de faire notre tour intérieur du couloir dans des sens contraires !
B apprécie aussi la venue de Lily toute menue sur ses genoux, la promenade intérieure se double ensuite d’une promenade en extérieur, pas de soleil, mais un temps clair et une température agréable, l’automne commence à peine et en douceur.
Christine pousse B accompagnée d’Orion, je pousse M qui tient Lily … R doit se rendre chez l’ergothérapeute, son fauteuil a été endommagé par une manœuvre en marche arrière (non, ce n’est pas moi !), je le plaisante gentiment sur sa façon de conduire sa Ferrari !
Revenues à l’intérieur, je convaincs M de l’obéissance de Lily et s’en suivent quelques exercices que Pomme sait d’habitude exécuter sur les indications de M. Pas si mal pour Lily qui est bien sûr récompensée.
Enfin, sortant le grand chiffon en microfibres, je cache une croquette dessous et Lily se démène toujours avec succès pour la récupérer. Je lui en fais un manteau dont elle se débarrasse en frétillant … puis c’est le jeu de « je tire plus fort que toi » qui amuse beaucoup : la petite panthère noire se démène et achève la proie avec frénésie !
Françoise

Décines-Charpieu, la Halte Montaberlet, 30/09/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Mala n’est pas lourdement handicapée par son hématome à l’oreille (claquage de l’oreille en se secouant dixit le véto), mais j’hésite à l’emmener …
Et je profite de cette occasion pour tester les réactions de Plume :
Plume est diplômée bien sûr et a déjà beaucoup travaillé en maison de retraite et auprès de malades d’Alzheimer, mais elle a aussi commencé dans le secteur du handicap au FAM de Neuville et avec un franc succès. Connaissant les enfants de la Halte, je teste donc.

C’est un succès, elle est un peu déboussolée par ce nouveau lieu, elle apprécie la petite promenade relaxante et hygiénique en attendant l’heure et elle est tout heureuse de retrouver Orion !
Je demande à Y de remplir la gamelle d’eau et il coopère sans difficulté, ce qui est une heureuse surprise car il était encore très farouche en juin dernier. Et il rit de voir Plume dressée sur ses deux pattes arrière ! Il est vraiment en joie … quel plaisir de le voir ainsi !
J’ai pensé aussi à S en décidant d’emmener Plume, car il devenait assez possessif de Mala, et le changement ne le perturbe pas vraiment. Il n’ose pas donner directement à manger à Plume, il jette encore la croquette au dernier moment, mais il caresse avec délicatesse et accompagne ma main pour offrir la friandise …
Un enfant nouveau I est là depuis peu de temps, il n’ose pas, mais c’est normal et dans la suite de la séance, il joue avec la petite chienne évoluant à ses côtés sans en être effrayé.
S a souvent besoin de se défouler dehors … Quand il rentre, il caresse Orion et le peigne.
(Je parle moins d’Orion, mais bien sûr, il accomplit sa tâche avec application ! J’ai seulement moins l’occasion de l’observer et donc moins à raconter. Christine lui a appris à pousser le gros ballon et le jeu interactif fonctionne bien avec S ou Y.)
J’approche Plume à côté de S, elle pose ses pattes avant sur son genou pour obtenir sa récompense, S la regarde sans crainte …
C’est avec A que Plume marque le plus de points : ayant décidé, Christine et moi, de ne plus aller au devant des enfants, mais de se poser et attendre qu’ils viennent, je m’installe sur le canapé et c’est un lieu apprécié du petit garçon. A se recroqueville en tournant le dos et Plume est couchée le long : A tente des contacts de la peau de son bras ou de son coude vers le dos de Plume, son oreille. Son visage est heureux. Quand je ne provoque pas le rapprochement de Plume, il vient me solliciter de son bras.
Je commente et félicite ! Puis je pose une croquette un peu plus vers l’enfant, puis sur sa jambe … et A rit quand Plume la saisit et la mange. Progressivement, je rapproche Plume qui pose une patte sur la jambe d’A, toujours surprise et plaisir d’A …
Je tente alors le coup : je pose la croquette devant A, c’est-à-dire que après l’évolution de la position de Plume dans le dos d’A puis sur son côté, la chienne sera vraiment devant lui. A est surpris, il sourit, mais c’est un gros effort pour lui et il se lève et va se reposer dans le coin détente dans la salle même.
En fin de séance, l’éducatrice Isabelle constate qu’A n’a pas quitté la salle comme à son habitude et il revient vers Plume. Pendant que je rassemble et range mes affaires, A est reparti vers le canapé et j’ai laissé volontairement Plume libre de ses mouvements … elle rejoint A et se couche à ses côtés. Ce n’est plus son dos qu’A présente, il est assis normalement et il a tout à fait la posture calme d’un enfant et son chien en parfaite connivence.
En partant dans la cour, il part avec Plume en laisse et elle l’accompagne sans souci …
Un petit couple bien accordé. Les enfants et Audrey nous raccompagnent à nos voitures, S tient Orion avec Christine, je laisse A et Plume libres. Quand Plume s’arrête pour renifler, A observe un peu déconcerté, très attentif à Plume. J’appelle Plume et la marche reprend. Plume a trouvé un ami et a su entrer dans son monde !
Françoise

Sainte-Foy lès Lyon, centre Witkowska, 27/09/2013

Visite annulée par l’animatrice absente

Vaugneray, IME le Chardonnet (OVE Mathis Jeune), 26/09/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou

La directrice adjointe m’accueille, étonnée de voir un chien dans le parc. Je me présente et Christine arrive avec Ziyang, la directrice adjointe Christelle nous accompagne auprès de l’éducateur Éric, l’éducatrice Amandine et l’éducatrice stagiaire Ingrid. De nombreux enfants sont là en attendant le début de leurs activités … Grand succès des chiens !
Puis nous faisons connaissance du groupe de 6 enfants avec lesquels nous allons travailler.
Nous nous rendons dans une grande salle de réunion, j’installe une gamelle d’eau et chacun prend place autour des tables les chiens couchés à nos pieds. Les enfants remarquent que Ziyang a pris beaucoup de temps pour franchir le paillasson puis le couloir et nous expliquons que Ziyang se fige ou même recule quand il s’effraye. J’explique aussi que Bakou a aussi été effrayée de pénétrer dans un lieu nouveau, mais elle, elle préfère avancer plus vite ! Éric remarque que les enfants ont aussi ce genre de réaction …
Les enfants sont très calmes, se présentent et posent chacun des questions auxquelles nous répondons.
Pour terminer par une activité plus tonique, nous partons visiter le parc, les enfants tenant alternativement la laisse avec nous. Bien sûr, nous rencontrons d’autres adultes et enfants. Les enfants sont très fiers de montrer les chiens aux autres … Dans le bas du parc, un superbe tapis de cyclamens en fleur ! Un bel après-midi d’été.
Au retour au bâtiment principal, les chiens apprécient la gamelle d’eau !

Nous travaillerons régulièrement avec ces six enfants : A, C, L, L, M et S, cinq garçons et une fillette.
Françoise

Bessenay, IME la Cerisaie, 25/09/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

C’est la reprise et aujourd’hui, Christine peut m’accompagner alors qu’Isabelle L est indisponible. L’un dans l’autre, ça se présente donc très bien. Après la rencontre informelle de nombreux enfants que je reconnais, quelques prénoms m’ont échappé, mais je retrouve assez vite … L’éducatrice Marie-Hélène nous précise que l’organisation a changé depuis l’été.
Nous rencontrons une nouvelle éducatrice Julienne et quatre enfants du pavillon Toscane : Il y a N, très à l’aise ; D, la jeune fille essaie de s’exprimer ; L très volubile et un autre garçon moins familier des chiens. Je les reconnais et eux aussi. Nous partons en ballade.
Françoise

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 23/09/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou

Pomme a vomi hier des noisettes dégustées à la pause à Francheville, elle a recommencé ce matin, donc repos ! Quant à Mala, ses oreilles ne sont pas très propres : à cause des gouttes préconisées par le vétérinaire, les autres chiennes lui lèchent passionnément les oreilles et la bave séchée leur donne une allure déplorable …
C’est donc avec Bakou qui viendra pour la première fois.
Elle hésite à l’entrée, est plus que circonspecte dans le couloir, mais dans la courette-jardin, elle retrouve la gamelle d’eau, les caresses et les friandises : tout va bien !
Montée sur le banc pour être caressée et peignée ou à terre en donnant la patte, en prenant doucement la friandise …
Il y a là R qui n’a pas oublié ses copains chiens et fait facilement connaissance avec Bakou. De même A qui enlace Bakou, je donne des friandises, tout va très bien pour Bakou …
S est venue en fauteuil du service des Marronniers, elle éclate de rire en reconnaissant Ziyang, qu’elle a tant regretté à ma dernière visite cet été. Elle insiste et obtient un bon débarbouillage d’oreille … Du même service, avec leur soignante, E découvre les chiens pour la première fois : elle est à l’aise et semble beaucoup apprécier.
Quand je présente Bakou à S, celle-ci veut là encore un bisou ! ce que j’ai réussi à supprimer des habitudes de Bakou au moins sur le visage, car elle bave épais et c’est peu engageant … mais c’est ce que veut S, elle réussit à l’obtenir, Bakou n’a rien contre !

Christine et moi avons réfléchi à la proposition du docteur des Marronniers pour travailler dans son service traitant les troubles du comportement alimentaire. Nous l’avons aperçu à notre arrivée, mais il n’était pas temps d’en discuter. Je demande à la soignante de l’informer de notre accord et lui dire qu’il peut nous recontacter.

Françoise

Francheville, MAS Violette Germain, 20/09/2013

Chantal avec Homer, Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Le premier groupe est encore plus étoffé qu’avant, c’est beaucoup de travail pour nos chiens. En plus de ceux que nous connaissons déjà, comme S qui manifeste clairement son plaisir de revoir les chiens, ou M, A, E, A, R, O … il y a des nouveaux comme A, R, V et j’en oublie, ils sont plus d’une douzaine.
Ziyang est assez haut pour être caressé « sur pied », Homer ne peut monter sur une chaise à cause de sa dysplasie, aussi Pomme commence-t-elle sur une chaise ses premiers « entretiens » … hélas, à la descente de la chaise, deux fois de suite, ses griffes dérapent et même la chaise va valdinguer. Pomme ne veut plus monter sur cette chaise insécurisante ! Qu’à cela ne tienne, je m’assois et lui demande de poser ses pattes sur moi et ainsi elle se trouve à bonne hauteur.

Au changement de groupe, nous sortons avec les chiens et Ziyang saute comme un kangourou décidé à jouer avec ce nouveau copain. Ce n’est pas le bon moment et la dysplasie d’Homer contre-indique le jeu folâtre des plus de 60 kg du dit kangourou !

Quand arrive le deuxième groupe, je fais remarquer à l’animatrice Marine la lourdeur du premier groupe et elle m’explique que contrairement à son habitude, elle n’a pas désigné de bénéficiaires et nombreux sont ceux qui ont décidé de venir nous rencontrer … elle va tenir compte de notre remarque, d’autant plus qu’il reste moins de temps pour ce second groupe, les chiens étant fatigués et nos autres obligations nous contraignant à respecter une heure butoir.
Il y a là D, P, C que nous connaissons et aussi F et G nouveaux. P aura droit à une petite promenade en tenant Pomme en laisse lui-même. Son fauteuil est difficile à diriger par un accompagnant pousseur, Marine aide à la manœuvre. Notre premier but de promenade n’est pas judicieux, les personnes prennent leur goûter … Pomme ne serait pas contre pourtant ! Demi-tour vers un mini-tour dehors, où semble-t-il les chats ne sont pas légion comme à Albigny autrefois !
D est calme et observe, je lui tends la main en manière de test, j’ai prévenu Chantal de ne pas s’en approcher avec Homer, les réactions de D pouvant être imprévisibles et violentes. Aujourd’hui, Christine observe Ziyang qui vient lui lécher les mains, tout va bien, Pomme s’approche de même, c’est un bon jour pour D.

Françoise

Neuville, hôpital intercommunal, FAM, 19/09/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Plume a été toilettée la semaine dernière, en même temps que Lily dont je voulais voir les yeux dégagés …mais Plume a un poil facilement emmêlé et pour couper les nœuds, il a fallu passer la tondeuse bien ras. En conséquence, le velours est bien là, mais si court qu’on croit caresser un chien nu. La température du chien en bonne santé étant en moyenne de 39°, l’impression est remarquable et Plume a eu beaucoup de succès !

Depuis que nous avons réduit le nombre de nos visites en privilégiant le handicap, Bakou et Plume que j’emmenais surtout auprès de personnes âgées ne sortaient plus beaucoup !
J’ai donc décidé de les introduire progressivement dans le roulement auprès de personnes handicapées, ainsi Bakou à Villefontaine et Plume ici au FAM de Neuville …
Autre changement, en maison de retraite, notre public était souvent nombreux, trop même, et avoir plusieurs chiens permettait à la fois de diminuer la frustration des personnes attendant leur tour de caresser le chien … et de soulager la tâche des chiens, certains accomplissant un travail complet rapproché et d’autres un peu de spectacle moins contraignant.
Auprès des personnes handicapées, ou d’enfants, il n’est plus question de laisser un chien sans conduite personnalisée et donc, je peux soulager Mala et Pomme, vraies pros polyvalentes, et Lily finalement très efficace en beaucoup d’environnements, en emmenant Bakou et Plume : elles ont de très bons souvenirs des visites, sont maintenant calmes et s’adaptent finalement très bien. Je ne les emmène que dans les environnements que je connais déjà, Mala étant souvent de toutes les premières en découverte …

Françoise

Des nouvelles de la Loire

Sylvie et Noos
J'interviens le jeudi après midi tous les 15 jours auprès de 6 résidents du Cantou, ils sont sélectionnés avec le médecin coordonnateur et l'animatrice Viviane Dumas pour 3 mois. Nous venons de démarrer avec un nouveau groupe, et au cours de l'après midi, les résidents du précédent groupe viennent nous rejoindre si ils le désirent.
Noos est ravi, car il est libre d'aller et venir, tout en étant sollicité par les résidents. Il y a de très bonnes réactions : certains qui ne parlent presque plus, font plein de phrases sur le chien, d'autres qui ne s'expriment plus du tout, retrouvent un visage illuminé et un grand sourire, d'autres promènent Noos en laisse dans le grand couloir.
J'interviens aussi depuis mars le 3e jeudi à la maison de retraite du Grillon aussi à Pélussin.

Sylvie, chien-visiteur

Visite chez le vétérinaire, 16/09/2013

Je reviens ce matin de chez le vétérinaire pour Pomme et pour Mala.
 
Il s'agissait d'abord de vérifier si le traitement de Pomme, bientôt 4 ans, avait bien réussi :
l'abcès sur une glande anale est maintenant bien guéri, elle a donc "un beau petit cul" tout neuf !
Pour Mala, je me suis aperçue vendredi matin en visite auprès d'enfants polyhandicapés et autistes que le pavillon d'une de ses oreilles était gonflé. La petite fille lui palpait les oreilles et je vérifiais en glissant mes doigts qu'elle agissait de façon très douce et effectivement, la chienne ne manifestait aucune gêne. Sentant le pavillon très gonflé, j'ai fait déplacer ma chienne pour qu'elle présente l'autre oreille à la petite fille. J'ai pensé à une piqûre d'insecte et passé un peu de pommade ce weekend, sans effet.
Verdict du vétérinaire : un hématome, la chienne s'est secouée trop violemment la tête en faisant claquer ses oreilles. Ne souhaitant pas une intervention chirugicale, dont l'effet serait plus rapide, mais gênant, nous avons opté pour la patience : quelques comprimés pour aider à la dissolution de l'hématome et des gouttes dans les deux oreilles pour apaiser la très légère irritation de l'oreille interne qui occasionnerait d'autres claquements d'oreille à éviter en ce moment ! Mais Mala ne souffre pas et a l'autorisation de continuer ses visites.

Françoise

Caluire, IME l'Espérance, 13/09/2013

Chantal avec Homer, Christine avec Orion, Françoise avec Mala
 
Reprise après les vacances selon l'organisation décidée en réunion de bilan.
Marie l'éducatrice est accompagnée d'un éducateur stagiaire qui évalue la séance suivant la grille établie par l'IME. Nous allons rencontrer trois groupes d'enfants pour vingt minutes chacun, l'espace est aménagé pour offrir un coin repos pour les chiens, qui sert également à effectuer une sortie plus matérialisée pour les enfants quand ils quittent l'activité et rejoignent leurs éducateurs habituels. Nous rencontrons aussi brièvement Anaïs, éducatrice stagiaire à l'origine du projet et depuis en poste.
 
Chantal nous accompagne pour la première fois avec Homer. Elle participera au stage des chiens médiateurs près de Belfort les 19 et 20 octobre prochains.
Homer est un jeune labrador noir promis à la noble fonction de chien guide. Chantal l'accueillait depuis ses deux mois et Homer avait commencé sa formation professionnelle quand le verdict est tombé : dysplasie de la hanche. Chantal l'a adopté définitivement. Il a quinze mois, une éducation de qualité et il découvre cette nouvelle activité ...
 
Nous rencontrons d'abord N, A et T que nous connaissons déjà, Christine et moi, et nos chiens. N et A ont manifestement un bon souvenir des visites des chiens et sont d'emblée très actifs et épanouis. T semble fatigué et en petite forme aujourd'hui, c'est un adolescent qui participe aux visites depuis le milieu de l'année précédente et lui aussi réagit très positivement. Il restera toute la séance, s'endormant seulement à la fin de la visite du troisième groupe.
Nous effectuons une rotation des chiens auprès des enfants et Homer est accueilli avec intérêt. Christine et moi prodiguons des conseils et observons les bonnes dispositions de ce chien jeune qui découvre un travail tout nouveau pour lui.
 
Après un repli dans le coin repos des chiens, avec gamelle d'eau, repos et récompenses, et conseils et explications à Chantal sur l’utilisation de récompenses : le chien guide très vite n’est plus récompensé en friandises, mais ici, il s’agit de placer Homer dans un état d’esprit de bien-être, de confiance lui permettant de comprendre ce qu’on attend de lui, très différent de son travail précédent.
T reste avec nous, Homer peut revenir le voir et ces répétitions rassurent T et Homer en même temps. Il y a maintenant aussi M et H.
M a lui aussi de très bons souvenirs des chiens et il est d’emblée très actif depuis son fauteuil.
Nous déconseillons, dans un premier temps à Chantal de s’approcher de H qui est beaucoup plus désordonné dans ses gestes, bruyant aussi parfois et son agitation serait difficile à gérer pour Homer. H a des mouvements visiblement maîtrisés envers les chiens, sa tension s’évacue en gestes brusques vers lui-même. C’est un vrai bonheur de le voir capable de cette retenue … Les vingt minutes sont largement suffisantes pour sa concentration et notre repli dans l’espace réservé aux chiens lui permet de nous quitter calmement.
Pour le troisième groupe, l’une des nouveaux enfants prévus est absente et T s’endort. Homer a déjà beaucoup travaillé aujourd’hui. La petite G a donc toute notre attention. Après Orion, je lui présente Mala, la fillette lisse les poils des oreilles, elle ne tire pas mais je vérifie quand même en passant les doigts près des siens. Surprise ! Mala qui est très calme et se laisse faire béatement a une grosseur impressionnante dans le pavillon d’une oreille . Je fais lever Mala, lui fait effectuer un demi-tour et nous reprenons la caresse. Je ne prolonge pas longtemps préventivement et Homer reposé vient faire connaissance avec G. Au toucher, Mala ne manifeste aucune réaction, je pense à l’effet spectaculaire qu’on observe parfois après une piqûre d’insecte sur un doigt, une lèvre ou justement une oreille … affaire à suivre !
 
La succession des trois groupes, un calme, un plus agité avec H et de nouveau un calme permet aux chiens de bien vivre cette rencontre. Le coin repos permet aux enfants de quitter l’activité de façon plus nette et donc plus calme. Et un observateur extérieur est très utile !
Après l’intervention, sur le parking, nous commentons et échangeons, comme nous le faisons habituellement Christine et moi. Orion, qui a eu 9 ans et a pris l’habitude d’être le seul mâle de mes chiennes, n’a pas été troublé excessivement par le jeune Homer : nous avons évité le contact rapproché … de plus, dans le contexte du travail, Orion oublie le monde extérieur et se concentre sur sa maîtresse et l’enfant. Mala n’a visiblement pas d’a priori, comme à son habitude et pour elle aussi, l’ambiance travail joue beaucoup. Homer, bien que jeune, 15 mois, a reçu une éducation et une préparation au travail qui le rend attentif et discipliné, c’est un travail différent de celui auquel on le préparait, c’est une recrue de choix !

Françoise

Saint-Germain au Mont d'Or, après-midi en soutien à l'école des chiens guides de Lyon et du centre Est, 11/09/2013

Sylvette avec Aby et Evy, Françoise avec Mala, Bakou, Plume, Pomme et Lily

Acti'jeunes de Saint-Germain organise un après-midi en soutien à l'école de Cibeins. Une famille de Saint-Germain accueille un jeune chien en cours de formation. Nous avons décidé de nous y associer, d'une part pour soutenir l'action de cette école qui remet gratuitement un chien guide, formé pendant ses deux premières années, à une personne non-voyante pour laquelle il sera les yeux et bien sûr le compagnon pendant plusieurs années.

D'autre part, c'est l'occasion de rencontrer les personnes qui gèrent le centre aéré et par ce contact, un jour organiser un formation de prévention des morsures ...

Nous avons rencontré de nombreux enfants et quelques parents, nous avons transmis le message essentiel comment aborder un chien, répondu aux nombreuses questions ...

Bakou et Pomme ont beaucoup apprécié ! les quatre petites chiennes ont eu aussi beaucoup de succès et Mala est toujours une vraie pro : couchée de tout son long pour recevoir le maximum de caresses sans dépense d'énergie inutile !

Lyon-Vaise, centre de Clairefontaine, 10/09/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Bakou

L'animatrice Frédérique nous accueille avec de nouveaux résidents, ainsi elle les choisira de façon à faire profiter le plus de personnes.

Nous retrouvons C toujours à l'aise qui a un coup de coeur pour Fulky ... mais aussi M, H et A. Le contact passe bien et nous inventons un signe pour le nom de Bakou. Signe évoquant son gabarit imposant !

En fin de visite, nous passons à l'atelier pour dire bonjour aux uns et aux autres et en particulier à F qui nous accueille avec un grand sourire. L'an dernier, elle était assez craintive, mal voyante et sourde, mais le souvenir qu'elle a gardé de nos visites est visiblement très positif.

Couzon, foyer la Rivière, 09/09/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Nous rencontrons les résidents dans le salon. C connaît déjà les chiens, B, A et les autres apprécient aussi.

Limas, foyer de la Claire, 05/09/2013

Danielle avec Chris, Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

Pomme est indisponible, car elle a de nouveau un abcès sur une glande anale ... réaction du véto : c'est l'autre glande ! car en juin, elle avait déjà eu ce problème et en cas de récidive, il n'y a plus que l'intervention chirurgicale.
Donc Mala m'accompagne ...

Nous apprenons le décès subit de J pendant ses vacances. L est perturbé de la disparition de cette copine partie en vacances très normalement. Nous expliquons à Firouze et Noria le cas de S à Saint-Cyr pour laquelle nous sommes intervenues cet été.

Nous rencontrons S, nouveau venu de l'accueil de jour, et qui profite avec plaisir de la visite des chiens.

A et L se souviennent bien de nous et Christine doit, lors d'une promenade, gérer la jalousie de ces deux admirateurs de Ziyang : Christine pousse le fauteuil de A qui tient la laisse quand L se saisit de la laisse et chacun tire de son côté, muet mais exprimant par ses mimiques la contrariété qui les anime. J'ai déjà vécu ce problème, car L aime bien intervenir, mais aujourd'hui, A et L n'étaient pas décidés à céder. Noria a aidé à résoudre le problème. Souvent, le mieux est maintenir la laisse pour éviter les tensions sur le chien et même de détacher la laisse !

D'autres ont besoin de temps pour retrouver l'aisance de leurs rapports avec les chiens, la longue coupure des vacances explique cette retenue. Nous ne forçons pas le contact et la plupart revient vers nous spontanément ...

Avec nos trois chiens, nous passons aussi un moment avec chacun des résidents H, S, V, V, J-F, Y, P ...

Une belle matinée d'été à l'extérieur, beaucoup de réactions positives, une reprise bien agréable.
Françoise

Dommartin, foyer l'Etang Carret, 03/09/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

Aujourd'hui, nous ne verrons pas M, hospitalisée, nous lui souhaitons un bon rétablissement.

C'est donc avec B et R que nous passons une partie de l'après-midi : un chien pour chacun, promenade sous un beau soleil !

R inaugure une nouvelle activité, caresser Ziyang du bout de son pied en chaussette que l'éducatrice corse en proposant d'ôter la chaussette ... Du coup, Ziyang s'applique à lécher la plante du pied offerte et ça chatouille ! R rigole un bon coup en retirant son pied !

B rigole également ! et Lily apprécie beaucoup les balades en fauteuil ...

Alors que je conduis au joystick le fauteuil électrique de R (le faisant rigoler en demandant si j'aurai bientôt mon permis ...) et que Christine pousse celui de B, voilà un gros matou blanc, obèse même ! étalé de son long sur l'allée qui entoure les pavillons et qui nous bloque le passage ... Nous contournons l'endormi, débordant dans l'herbe, je retiens Lily qui n'aboie pas au début, puis elle gronde un peu, mais je dépasse l'obstacle immobile et la récompense d'une friandise. Derrière, Ziyang n'a eu aucune réaction, pas vu ? pas intéressé par une carpette rebondie ? après notre passage, le matou comme dans la chanson, est toujours là et ses rêves n'ont pas semblé affectés par notre caravane !
Françoise

Décines-Charpieu, la Halte Montaberlet, 02/09/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Reprise pour nous, les enfants ont repris depuis une dizaine de jours.

Nous rencontrons S qui retrouve Mala avec détermination, K qui refuse le contact, mais tolère une présence de plus en plus rapprochée, Y qui s'intéresse à distance de mieux en mieux et A qui, dans ses nuages, parvient tout de même à des contacts avec Orion.

Après un temps passé en extérieur, pour un contact plus aéré, nous rentrons à l'intérieur où les chiens sont associés à des jeux de société de façon passive, puis Orion pousse du nez un ballon au grand plaisir des deux garçons Y et S. K continue les jeux à côté de Mala couchée. S boude un peu, car il lui a fallu partager Mala ...

Les enfants A et S nous raccompagnent à nos voitures en allant chercher le repas à l'IME l'Oiseau Blanc.
Françoise

Cet été, exceptionnellement

Christine avec Orion, puis aussi Ziyang, Françoise avec Mala, puis avec Lily et Plume
Nous avons été sollicitées pour une personne de Saint-Cyr (Marronniers) et, de façon exceptionnelle, nous avons accepté :

  • en juillet, les jeudis 4, 11, 18 et 25, Christine et/ou moi avons rencontré S qui a souri, chanté, ri ...
  • en août, après un bilan le jeudi 1, nous l'avons rencontrée encore les jeudis 8 et 22.
Par la suite, S sera intégrée probablement avec les patients du service Hélianthe.


On nous a proposé un travail suivi pour des personnes atteintes de troubles du comportement alimentaire. Nous réfléchissons encore avant de nous décider.

Saint-Cyr, 04/07/2013, les Marronniers, hôpital psychiatrique

Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Lily

Nous avons été contactées de façon ponctuelle pour une personne âgée infantile submergée depuis un mois par un deuil qu'elle ne surmonte pas.
Nous avons décidé de nous répartir des séances hebdomadaires en juillet dans un premier temps, puis après un bilan, deux séances en août :
11/07/2013 Christine avec Orion
18/07/2013 Françoise avec Plume et Lily (il pleuvait dess cordes ! je suis volontairement arrivée en avance pour essuyer les deux chiennes pendant un quart d'heure ...)
25/07/2013 Christine avec Ziyang
01/08/2013 Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily avec bilan

Prévu :
08/08/2013 Françoise
22/08/2013 Christine

chien

Fin d'année scolaire, nous avons été un peu débordées ...

En bref :

Fontaines/Saône, 24/06/2013, APF

Christine avec Orion, Françoise avec Lily
(compte rendu précédent)

Irigny, 25/06/2013, OVE

Christine avec Orion, Françoise avec Mala
(Pomme a un abcès sur une glande anale, elle est donc en soin)

Sainte-Euphémie, 26/06/2103 sur le terrain du Case

Rencontre avec les maisons de retraite que visite Sylvette
Françoise avec Bakou et Plume
(Pomme est indisponible et mes autres chiennes travaillent toute la semaine)

Neuville, 27/06/2013, FAM de l'hôpital intercommunal

Isabelle avec Fulky, Françoise avec Mala et Lily

Francheville, 28/06/2013, MAS Violette Germain

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Vaugneray, 01/07/2013, OVE

Christine, Françoise avec Mala
Premier contact
(en remplacement de l'OVE d'Irigny qui arrête : les interventions devenant mensuelles sont trop difficiles à planifier)

chien

Fontaines/Saône, APF foyer l'Étincelle, 24/06/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

La visite a été reportée précédemment à cause des risques de pluie, confirmés par une averse conséquente la semaine dernière : cette ancienne maison de retraite accueille le foyer pour le temps des travaux dans les locaux de Lyon et rien n'est vraiment prévu pour les fauteuils électriques, plus larges que les manuels, et surtout pas de lieu d'accueil vaste à l'intérieur en position de repli.
Car le temps est frais, nuageux ... mais la pluie n'a pas été annoncée. On tente donc !
Les résidents sont à l'abri sous un petit appenti, un peu à l'étroit pour Ziyang ... Mais Christine commence par une promenade autour de l'établissement avec G.
Je présente Lily, de gabarit idéal pour les genoux et même la tablette ! Quand N afini sa cigarette, je la lui présente aussi, on se connaît depuis un bon bout de temps, mais c'est la première visite de Lily.
J'attends que G ait fini son goûter, Lily l'aiderait bien à ramasser les miettes, mais pour G, manger est une affaire importante et qui n'admet pas de retard. Pas de problème, Lily apprécie les autres résidents, même si elle garde un oeil vers les miettes ...
Quand G a terminé son deuxième pain au chocolat, elle accueille Lily et décide de lui offrir un tour een fauteuil électrique. Comme toujours, Lily apprécie énormément ! J'accompagne bien évidemment. Devant les petites roses au bout du chemin, je comprends que G en veut une, je demande où la poser, mais c'est pour Lily ! qui arrache consciencieusement chacun des cinq pétales ! G est toute heureuse et nous entraîne vers l'entrée arrière du bâtiment. Certes les couloirs sont étroits, Lily reste très digne et intéressée par toutes ces personnes à qui G est fière de la présenter.

Encore une visite réussie ... Nous avons bien fait de braver la météo

Françoise

chien

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 21/06/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Lily

Pomme étant encore indisponible sous antibiotique pour une infection sur une glande anale, je décide d'emmener Lily, à titre d'essai.
Un patient récemment dans le service est tout heureux de voir nos chiens, les soignants nous informent que nous arrivons particulièrement bien pour l'aider à surmonter ses crises d'angoisse.
Il y a aussi R qui se penche en déséquilibre pour caresser Lily, mais il parvient à maîtriser ses mouvements et il est toujours aussi heureux de nous voir.
Vient aussi la jeune A, il me semble qu'elle est plus attirée par les plus grands, mais Lily n'est pas vexée ! Pour un premier essai de la petite chienne, c'est une réussite et elle a beaucoup amusé par sa vivacité et attendri par ses léchouilles …

Françoise

chien

Sainte-Euphémie, CASE accueil des résidents des maisons de retraite visitées par Sylvette et Danielle, 19/06/2013

Encore une intervention annulée : temps orageux, menaçant.
Il n'a pas plu en définitive, mais le risque était important et aucune solution de repli rapide sur le terrain d'agility n'était envisageable pour des personnes fragiles et peu mobiles.
C'est la deuxième annulation, mais nous ne maîtrisons pas la météo !

On essaye le 26 juin …

Françoise

chien

Dommartin, foyer l'Étang Carret, 18/06/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

C'est notre dernière intervention avant l'été et aujourd'hui beau soleil !
Pomme a fait un abcès sur une glande anale et est sous traitement. C'est Lily qui intervient toute heureuse de faire la fête à R, B et M. Et avec son grand copain Ziyang !

Françoise

chien

Lyon-sud, hôpital Jules Courmont, 17/06/2013


Intervention annulée en raison des vacances de l'animateur. Nous n'avons pas réagi dans les temps pour avancer la rencontre ... un loupé. Mais nous nous reverrons à la rentrée ...

Françoise

chien

Caluire, IME l'Espérance, 14/06/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Intervention suivie d'une réunion bilan et perspectives.
A ne veut pas rester, nous avons donc la jeune A et le grand T dans le premier groupe.
A est tout de suite épanouie alors que T qui vient d'un autre secteur observe très longtemps avant de s'ouvrir en fin de séance.
Puis le grand M et le jeune H. H a fait de gros progrès ! il ne peut prendre sur lui qu'un quart d'heure, mais ce moment est calme ...

Nous apercevons Anaïs, l'éducatrice qui fut à l'origine du projet comme stagiaire et qui est maintenant en poste ...
Dans le bureau de la directrice, un bilan est fait par Marie l'éducatrice. À la rentrée, il est prévu trois groupes de 20 minutes avec quelques nouveaux enfants, A qui n'a eu que de rares ouvertures au chien laissera sa place et le troisième groupe ouvre des possibilités ...
Marie et la directrice vont préparer cela.

Françoise

chien

Villefranche/Saône, école maternelle et centre des Grillons, 13/06/2013

Cécile et Catherine

Des nouvelles du nord de la région lyonnaise !
Vous en saurez plus sur leur blog :
http://ladynamique.over-blog.fr/

Bonjour Françoise !
J'espère que tout va bien :)
Je te donne le lien de notre blog, le dernier article posté relate l'article dans le journal fait par Gulbert Perraud, suite à une visite à l'école maternelle que j'ai faite avec Catherine, nouvellement diplômée.
Il me semble que tu as une rubrique Presse dans le site chien visiteur :)
On a aussi fait une visite au centre des grillons à Villefranche, mais pas d'article pour l'instant, on y travaille :)
C'est prévu qu'on y retourne fin Juillet avant les vacances.

A bientôt, caresses à tous les poilus !
Bises, Cécile

Merci de ces bonnes nouvelles ! les activités de prévention sont vraiment très importantes et nous en avons trop peu l'occasion pourtant !

Françoise

chien

Lyon 9, centre de Clairefontaine, 13/06/2013

Isabelle avec Fulky, Christine, Françoise avec Lily

Il s'agit d'une réunion de bilan avec nos quatre bénéficiaires F qui cumule le handicap de la surdité avec une quasi-cécité, F le seul homme, S qui a elle-aussi beaucoup apprécié et C que nous n'avons rencontrée qu'une fois ... avec bien sûr l'éducatrice-stagiaire Cindy à l'origine du projet et Cécile la titulaire référente de cindy avec qui nous poursuivrons l'activité en septembre.
Je laisse la parole à Cindy :
- F : Une nette progression concernant l'appréhension et le toucher, malgré un petit mouvement de recul nécessaire. Apprécie vraiment le contact avec l'animal. Toujours très souriante et participative. Quelques difficultés néanmoins pour lui expliquer et lui proposer autre chose que les caresses, dûes à la surdi-cécité.
- F : Il met du temps à s'approprier les choses, cependant on constate un léger progrès dans l'expression (notamment pendant les retours aux autres résidents). On observe une bonne évolution tactile, des gestes plus francs, même si un intermédiaire comme brosse ou croquette le rassure. Il serait intéressant de le valoriser par le biais de plus de responsabilité et ainsi développer son sens des initiatives. Il désire poursuivre l'activité.
- S : Un bon contact avec les chiens, malgré des séances où elle est plus concentrée et plus présente que d'autres. Cette activité a été un bon moyen d'éviter son isolement et de faire tiers avec la relation duelle qu'elle entretient avec son éducatrice référente. Elle souhaite continuer l'activité.
- C : Démarrage de l'activité pas évident avec des absences imprévues, mais capacité d'intégration et d'adaptation très rapide. Élément moteur, attention toutefois à ce qu'elle ne s'approprie pas l'activité, les chiens à elle seule. Il serait intéressant de travailler sur le partage et le changement.
Lors de ce bilan, il a été question de poursuive ce partenariat, mais de manière différente :
A raison d'une séance tous les deux mois, il s'agirait d'une activité inter-service, fonctionnant sur le principe de libre adhésion (travaillé en amont), tout en respectant les bienfaits d'un groupe minimaliste.
Pistes de travail : Changement de résidents participants et de chiens, alternance séance calme et séance dynamique, favoriser les sorties extérieures (concours, spectacles..), lors des séances à l'intérieur proposer des dvd et apport d'information sous forme ludique (puzzle, photo..).
Trois séances futures sont pour le moment fixés :
10/09/13 10h, 19/11/13 10h et 21/01/14 10h.
Prochainement le projet d'activité finalisé sera transmis contenant les étapes du projet, observations, réajustement et bilan.
Vous remerciant encore pour ces bons moments partagés, je vous souhaite une bonne continuation !
Cindy Nguyen

Cindy va poursuivre sa formation dans un centre qui accueille des enfants.
Pour notre part, ce public nous demande de nouvelles compétences ... en effet, nous avons l'habitude de beaucoup "commenter" pour expliciter les actions des chiens ou "raconter" leurs bêtises passées ou récentes, ou aborder des sujets divers "autour du chien, son éducation, les races etc. Ici, nous parvenons à nous faire comprendre pour les actions simples, mais nous avons un vrai besoin de nos traductrices quand nous voulons ajouter un élément d'explication ou de récit !
Les chiens, eux, se sont parfaitement habitués à la surdité ...
Comme il s'agissait aujourd'hui d'un bilan, j'ai amené Lily qui a très bien convenu à F que la cécité a moins gênée vu le petit gabarit. Les autres en ont aussi bénéficié, Lily s'invitant sur la table de réunion, pas inquiète du tout. Christine prévoyait d'emmener Ziyang, pour lui faire découvrir l'environnement comme moi pour Lily, mais craignant que la réunion se tienne dans une pièce, elle a renoncé vu le gabarit, cette fois-ci imposant, de Ziyang.

Françoise

chien

Fontaines sur Saône, APF, 10/06/2013

Le foyer APF de Lyon, l'Étincelle, a déménagé provisoirement en raison de travaux de rénovation. La maison de retraite qui les accueille à Fontaines n'est pas prévue pour la largeur des fauteuils et nous avions donc convenu de faire une promenade avec les résidents, comme nous l'avions fait une fois sur les berges du Rhône.
La météo prévoit la pluie ... la rencontre est décalée par précaution d'une quinzaine.
Françoise

chien

Châtillon-la-Palud, Passe de l'Eider, 09/06/2013

La fête du chien a été annulée : en effet, les précipitations du mois de mai ont détrempé les terrains et une journée de soleil ne suffit pas à permettre à ceux-ci de ressuyer. Les terrains ne sont pas praticables, la décision est tombée quelques jours avant, avec sagesse.
Ce sera pour l'année prochaine …
Françoise

chien

Sainte-Foy, centre Witkowska, 07/06/2013

Pascale avec Faëe et Giga, Françoise avec Bakou

Christine a eu un problème de voiture au dernier moment. Je retrouve Pascale sur le parking du centre et avec le beau temps, pas question de laisser l'une des chiennes dans le véhicule ...

L'animatrice nous rejoint avec quatre personnes A que nous connaissons déjà, E, G et S qui n'ont pas encore participé à l'activité.
S s'intéresse à Bakou et c'est en tenant la chienne (en double laisse) que nous nous rendons dans le parc où un banc à l'ombre des grands arbres est bien apprécié.
Pascale laisse alternativement l'une des chiennes se détendre dans le parc où la petite cavalier King Charles démontre qu'elle aussi a les ascendances et les aptitudes d'un chien de chasse !
Chacune caresse, donne des friandises, pose des questions auxquelles nous répondons bien volontiers. L'animatrice apporte une grande bassine d'eau aussitôt appréciée des trois chiennes ...

C'est la dernière visite avant la pause estivale et la prochaine sera en septembre ... Ensuite, nous attendrons les mois favorables de printemps pour reprendre nos visites. L'animatrice est d'accord avec nous, le lieu est mal adapté aux visites à l'intérieur.
Françoise

chien

Limas, foyer de la Claire, 06/06/2013

Danielle avec Chris, Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

C'est notre dernière visite avant l'été et nous pouvons profiter du beau temps.
Promenades donc dans les allées ou dans le couloir suivant la préférence de chacun, caresses sur canapé intérieur ou sofa sur la terrasse ...
Y est tombé en jubilation devant Ziyang, Mala a beaucoup de succès avec V qui nous accompagne dehors, J caresse d'elle-même, L aime maintenant les promenades et voudrait bien continuer, P et V se laissent un peu apprivoiser par Chris ...
Une séance bien agréable et nous souhaitons à tous un bel été !
Françoise

chien

Décines-Charpieu, Halte Maontaberlet, 03/06/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Aujourd'hui, enfin un beau soleil, malgré un petit vent, supportable.
Grâce au beau temps et à l'espace enherbé, je peux disposer les obstacles d'agility : un "pneu", une haie, le tunnel que je coince entre deux piquets et les cônes qui permettent un slalom.
G est tout de suite très enthousiaste, quitte à faire lui-même le parcours avant de conduire Orion ! Mala apprécie aussi.
Les autres enfants observent, mais l'activité est trop structurée. C'est le dernier jour de S qui va partir en vacances en famille et qui est un peu tracassé par ce changement. Il accepte le passage au slalom, mais quand il estime que les obstacles ne sont plus utilisés, il décide de démonter. Plusieurs fois, on remet en place ... mais après tout, il a raison, c'est trop compliqué et donc inutile, donc on plie ensemble !

K reste extérieure à l'activité, Y a toujours besoin d'être apprivoisé, mais on progresse ...
S est aujourd'hui très excité et essaye de coller à l'éducateur ou à nous, puis il part promener Mala en dehors de tout parcours. J'accompagne à proximité. Son camarade S, toujours tracassé, veut se saisir de la laisse. Le conflit entre les deux garçons est résolu par les éducateurs, mais se répète plusieurs fois : je maintiens la laisse, puis la détache pour que les tiraillements ne perturbent pas Mala.

Il y a aujourd'hui un nouvel enfant, A, un jeune garçon dont c'est la deuxième séance à la Halte. Bien calé contre l'éducatrice, il est d'abord familiarisé à Orion, bien qu'il reste plutôt impassible et absorbé dans son monde. Puis il reprend sa promenade.
G l'a pris sous son aile et l'encourage à prendre contact avec Mala, G lui parle beaucoup et le stimule, A ne manifeste pas vraiment de réaction, mais sans fuite.
Christine marche à côté d'A et se rapproche doucement, elle lui parle et il lui répond, il accepte de passer sa main dans les poils et acquiesce : c'est doux ! puis quand le chien le frôle, A s'arrête et rompt le contact.
Je m'inspire de ces observations et reste à côté d'A qui guette le passage des gens et des autos à travers le grillage. Je commente ce que nous voyons, puis lui demande s'il veut caresser Mala pour comparer son poil avec celui d'Orion, il accepte et me laisse guider sa main, puis nous marchons, il accepte de tenir la laisse brièvement. L'intervention de S ne perturbe pas trop A, mais l'éducatrice intervient et je continue mes travaux d'approche de A ... Encore une fois pour un enfant nouvellement arrivé, les chiens ont contribué nettement à son intégration.

C'est notre dernière visite avant l'été et nous avons été invitées à pique-niquer à l'issue de l'intervention. G est très coopératif et à bon escient. Tables et chaises sont sorties dehors : notre premier repas au soleil !
Chaque enfant apporte le pique-nique fourni par sa famille, et le reste a été retiré à l'IME l'Oiseau Blanc contigu. Nous partageons donc ce repas qui se déroule calmement ...
K nous répond maintenant autrement que par Non ! nous apprenons qu'elle aime les gâteaux à la fraise ... S mangerait tout son gros paquet de chips si l'éducatrice ne veillait pas. Nous discourons tranquillement : j'ai appris récemment par la télé que l'Oiseau Blanc était le nom de l'avion de Nungesser et Coli, dont les rues proches rappellent les noms. L'éducatrice a vu la même émission.
Les chiens sont restés couchés sous la table, Mala a bien récupéré quelques miettes de pain en toute discrétion, mais couchée sans réclamer quoi que ce soit.
Puis tout est débarrassé avec la même contribution vaillante de G. Mala s'occupe du coup de balai final avec application.
Nous prenons le café ou le thé à l'intérieur. Un enfant ou deux viennent calmement autour de nous. Nous apprenons que la Halte, bien que contiguë de l'IME est une structure indépendante, qui est rattachée à deux autres Haltes autour de Lyon. Certains enfants partent en activité avec l'un ou l'autre des éducateurs : activité Montessori, piscine, promenade ... Nous parlons des chiens, des signaux d'apaisement, de la prévention en école ...
Et nous prenons congé ! À bientôt en septembre ...
Françoise

chien

Vaugneray, EHPAD Les émeraudes, 03/06/2013

Andréa avec Foxy, Christine D avec Buck
Andréa et Christine sont diplômés chiens médiateurs de l'association "D'un coeur à l'autre, les chiens médiateurs" (nous sommes déjà intervenues avec Andréa et nous avons participé à leur stage de formation à toutes deux à Belfort:

Et bien voilà, nous avons fait notre baptême du feu, et effectuer notre première visite avec Foxy et Andréa, Buck et moi.
Tout s'est bien passé, les résidents du cantou de Vaugneray ainsi que les aides-soignantes ont été très contents de notre visite. Et voir les sourires s'épanouir sur certains visages, c'est le plus beau des remerciements que l'on puisse recevoir.
Nos toutous sont repartis tous les deux avec un petit cadeau de la part de la directrice de l'établissement : un paquet de biscuit pour chien ! sont gâtés ces toutous !

Prochaine visite sans doute le 28 juin prochain.

Christine.D

chien

Francheville, MAS Violette Germain, 31/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme et Lily

Nous aimerions arriver avec le soleil ... mais aujourd'hui encore, nous essuyons les pattes avant de commencer !
Lily reprend pour la première fois depuis sa stérilisation : elle est visiblement toute contente !
Françoise

chien

Lyon 9, centre Clairefontaine, 29/05/2013

Isabelle avec Fulky, Françoise avec Mala

Christine n'est pas disponible les mercredis.
Alors à tout hasard, nous emportons, Isabelle et moi, chacune un jeu, des cases coulissantes pour Fulky et les tubes pivotants pour Mala ...
Nous savons déjà que Cindy la stagiaire est prise par sa formation et nous apprenons que sa tutrice est malade. Une autre éducatrice s'occupe de nous en jonglant avec les demandes fréquentes dans le service ... et nous rencontrons une nouvelle bénéficiaire, C, prévue à l'origine du projet, mais que nous n'avions pas encore rencontrée à cause des jours fériés qu'elle passait en famille ...
Bilan : quatre bénéficiaires sourds, dont une presque aveugle et une traductrice pas toujours présente ... avec Isabelle, nous nous sommes réparties sereinement, Isabelle avec C très à l'aise avec les chiens et F et moi avec S et F qui est plus handicapée.
Et nous nous sommes très bien débrouillées ... grâce à nos chiennes bien sûr !
Françoise

chien

Irigny, OVE Henri Salvat, 27/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Notre nouveau planning prévoyant une visite mensuelle est difficile à intégrer avec les autres activités et nos visites s'arrêteront à la prochaine en juin.
Aujourd'hui, beaucoup d'éducateurs sont absents et donc les familles de certains enfants ont été encouragées à les garder, nous avons donc peu d'enfants ...
Nous travaillons avec K, M, puis T et E, nous avons juste le temps de dire bonjour à M et à peine plus pour F ...
Quand arrive E, la jeune fille a été réveillée et elle a besoin de temps pour accepter le contact, je sors une balle de mousse que je fais rouler : Pomme adore le "babyfoot" et E s'amuse beaucoup, la balle vient bien sûr vers elle ... Est-ce grâce à cette entrée en matière très réussie ? Pomme se couche sur le flanc à ses pieds à deux reprises, sans incitation particulière, signe de grande confiance ...
Françoise

chien

Seyssuel, MAS du Plat du Loup, 24/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Il s'agit de notre dernière visite, puisque la MAS déménage vers Beaurepaire, trop loin pour nous. Les résidents ne sont pas très nombreux aujourd'hui et le patio est assez calme.
En fin d'intervention, nous allons à l'appartement 1 où nous avons commencé tout au début et nous disons au revoir. Les éducatrices n'étaient pas au courant qu'il s'agissait aujourd'hui de notre dernière visite. Peut-être un au revoir sera-t-il organisé plus tard ?
Françoise

chien

Limas, foyer de la Claire, 23/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Danielle n'a momentanément plus de véhicule.
La séance se déroule calmement ... Aujourd'hui J caresse d'elle-même le dos de Mala.
Françoise

chien

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 21/05/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

R est bien content : aujourd'hui, nos chiens font des bisous ! (ce que ne font ni Orion, ni Mala, bien élevés ...). Pomme sait maintenant marcher tenue en laisse par M à côté du fauteuil.
Françoise

chien

Lyon 9, centre Clairefontaine, 21/05/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Noua avons révisé ! et la séance se passe très bien.
Françoise

chien

Caluire, IME l'Espérance, 17/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Premier groupe avec N, A, T et A qui restera pendant les deux séquences.
Deux tapis cette fois-ci qui permettent de disposer les trois premiers hors de leurs sièges.
Je travaille avec T (qui vient du groupe des ados), puis un peu avec A. J'essaie une nouvelle conduite pour Mala : en vieillissant, elle devient un peu accro à la nourriture, c'est pourquoi je choisis de la féliciter beaucoup, de la caresser émormément pendant le travail et je la récompense en friandises en fin d'exercice de façon marquée. Cela fonctionne bien.
Par contre, je surveille beaucoup les pattes de Mala qui couchée le long de l'enfant se trouve tantôt dos à l'enfant (sans risque) ou ventre et pattes vers l'enfant : un mouvement réflexe d'une patte n'est pas impossible et, même insignifiant pour une personne bien portante, la peau des enfants (ou des personnes âgées) est très fragile. Aujourd'hui, je suis confuse de deux mouvements que je n'ai pas pu prévenir. L'éducatrice Marie utilise de la pommade immédiatement pour empêcher toute complication et m'assure que les parents connaissent ce risque et apprécient la venue des enfants avant tout.
C'est certain, mais je préfèrerai avoir pu les éviter, c'est la première fois et j'espère la dernière.

Le jeune A tourne autour de nous. En ce moment, nous dit l'éducatrice, il a beaucoup de mal à communiquer. Les chiens sont sensibles à ce passage qui les distrait un peu de leur attention vers les enfants couchés. Pendant le changement de groupe, après avoir offert des friandises et de l'eau à Mala, je m'approche de A, sans vrai succès.

Arrivent ensuite M et H. Les observations précédentes ont donné à penser que M sera plus à l'aise en restant maintenu dans son fauteuil car il verra mieux et sera plus libre de ses mouvements pour caresser. Il est prévu que H restera moins longtemps de façon à ne pas l'obliger à prendre sur lui et partir tendu : moins longtemps, mais en se quittant sur une note positive. C'est ce qui se passe avec Mala, il tapote pour caresser, il touche les oreilles sans saisir brutalement ... puis il donne des coups de tête répétés sur celle de Mala, sa façon de sentir. Attitude supportable facilement pour Mala que je câline beaucoup. Puis H se penche sur Mala, enserre son cou de ses bras en posant sa tête sur la chienne, le tout de façon très câline et non éprouvant pour elle.

Pendant que Christine qui a beaucoup travaillé avec N et A du premier groupe se consacre à M, je suis A sans la brusquer, marchant à côté de lui ou faisant coucher Mala à côté de lui. Et le contact se crée, brièvement : A pose sa main sur la patte puis sur le dos de Mala ... il reprend ses pérégrinations. J'essaie de le suivre encore, mais il grogne et l'éducatrice m'explique que cela signifie qu'il a atteint ses limites.
Nous poursuivons donc nos interventions sous la direction de l'éducatrice, adaptant et observant, échangeant et adaptant encore.
Françoise

chien

Lyon 8, EHPAD les Hibiscus (Croix-Rouge), 17/05/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Les résidents sont tous tous bien installés en cercle et sont nombreux à nous attendre, les mains se tendent pour attirer les chiens, Giga sera moins disponible qu'habituellement, elle reste moins sur les genoux, c'est la fin de semaine, mes toutounes commencent à se sentir en weekend !
Elles vont même se mettre à jouer ensemble, les résidents sont surpris par Faëe qui reste couchée pour jouer avec Giga afin de ne pas la brusquer.

Pascale

chien

Lyon 7, EHPAD résidence d'Automne, 16/05/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Je préfère garder Faëe attachée, le réfectoire communiquant avec le petit salon ; Giga passera de genoux en genoux et sera même tatouée par le rouge à lèvres d'une mamie qui l'adore, même le démaquillant n'en viendra pas à bout.
C'est notre dernière visite avant les travaux de l'établissement.

Pascal

le chien visiteur à l'hôpital

Bessenay, IME la Cerisaie, 15/05/2013

Isabelle et Françoise avec Mala et Pomme

Contrairement à notre dernière visite par beau temps qui nous avait permis une balade avec trois jeunes et l'éducatrice Marie-Hélène, aujourd'hui la météo a prévu la pluie et ne s'est pas trompée.
L'éducatrice Tatiana nous rejoint à la salle avec deux garçons C et D et une fille D.
Le jeune D est réservé en présence des deux autres jeunes plus à l'aise, aussi nous passons un premier temps avec ceux-ci et D observe, puis nous consacrons plus d'attention à lui, sans abandonner tout à fait les deux autres.

C est en effet très à l'aise et la jeune D s'apprivoise très vite : Isabelle s'occupe de D avec Mala et je m'occupe de C avec Pomme : activité jeu, les tubes, les boîtes, les cônes, je fais participer les jeunes : cacher les friandises, choisir le chien qui va jouer.
C se concentre peu de temps mais apprécie, il a aussi envie de se promener avec les chiens, mais ce n'est pas le bon jour !
La jeune D brosse Mala et s'amuse aussi des jeux.
Quant à D, je me souviens qu'il avait besoin de plus de calme et d'intimité avec le chien. Le jeu des boîtes est difficile pour lui et il préfère donner directement les friandises ... Comme il rejoint le coin calme et le matelas, je confie Pomme à Isabelle qui continue avec la jeune D et j'oriente Mala vers D, il doit d'abord calmer son émotion, sans doute a-t-il été un peu perdu par l'activité des deux autres et les allures de Pomme sont trop vives pour lui. Puis, le voici assis avec la trousse à friandises les distribuant ravi à une Mala attentive et toute douce !
C joue avec les balles, je lui conseille de les faire rouler, c'est ce qui attire le plus Pomme qui joue comme les chats. C a beaucoup d'énergie et se voit mieux comme footballeur, mes balles sont douces, pas de dégât, mais Pomme est fatiguée et ne s'y intéresse plus vraiment.

Les enfants m'aident à ranger, C fixe la laisse de Pomme et veut la conduire pour me raccompagner à la voiture, je précise que je tiendrai Pomme avec lui. Finalement, il préfère la poussette de jeux qu'il conduit un peu sur les chapeaux de roue ... Comme il pleuviote toujours, les deux autres jeunes sont partis se mettre à l'abri dans leur pavillon, mais C nous accompagne jusqu'au bout.
Françoise

chien

Décines, EHPAD Fleurs d'Automne, 14/05/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Notre référente a oublié notre rendez-vous d'aujourd'hui, elle avait modifié son planning …
Ce n'est pas grave, les chiens sont là, l'atelier tricot est annulé et nous sommes reçues dans le jardin.
Mes chiens en profitent pour courir derrrière les papillons pendant l'installation des résidents qui se fait moins rapidement que d'habitude à cause du changement de planning ...
Mes toutounes sont moins au travail : en plein air, c'est plus difficile de rester sage !

Pascale

Décines-Charpieu, halte Montaberlet, 13/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Christine sera un peu en retard, pas grave. Je prépare le matériel et comme le temps est au beau (et c'est si bref en ce moment ...), je choisis d'emporter de quoi intervenir dehors : tunnel, plots, cerceau, balles et le jeu de tubes pivotants, au cas où ! J'ai une petite poussette de marché, vert pomme, bien utile dans le cas de matériel important.
Les éducatrices sont d'accord pour organiser la séance dehors, un avantage et un inconvénient : avantage car les enfants peuvent observer sans s'approcher plus qu'ils ne le décident, inconvénient car s'ils veulent nous ignorer, ils peuvent le faire facilement !

Le terrain a été modifié et agrandi, ce n'est plus une petite cour en macadam, il y a aussi de l'herbe et des jeux (on pourra, une autre fois, planter des obstacles pour le saut ou le slalom).
G est très à l'aise comme les autres fois, il caresse, apprécie le jeu, brosse la chienne : assis avec Mala près de lui, il sourit à Y qui apprend à photographier, et donc à regarder Mala à travers l'écran. S veut surtout promener Mala.
Avec les plots, on peut faire un slalom ou une route : G pratique facilement l'exercice, mais S préfère suivre sa propre voie. Quand Mala s'engage dans le tunnel, il oublie au début de lâcher la laisse, mais Mala fait demi-tour sans paniquer.
Christine arrive avec Orion et S l'attend avec excitation, mais il craint le regard du chien.
Nous poursuivons avec Y la phase d'apprivoisement : il est sur le seuil du bâtiment et s'essaie à répéter les ordres Assis, puis Couché qu'Orion, puis Mala exécutent placidement.
Nous n'avons encore aucun contact avec S dont c'était le premier jour à notre dernière visite, ni avec K qui n'est qu'à son deuxième jour. O et N ont obtenu une place en établissement ...
Nous nous déplaçons vers le pont de singe. Y le parcourt et stationne même sur le pont alors que Mala est debout à côté à peine à 1m ... Même couchée devant l'entrée du pont, Y peut monter ou descendre avec un petit écart, mais sans difficulté ! C'est un gros progrès dont on le félicite ...

Je décide de me rapprocher de S : la dernière fois, le contact avec Mala avait été très bon et au dire des éducatrices, l'influence positive de la chienne avait aidé S pour toute sa première journée. S ne refuse pas le contact, prend la laisse et promène Mala, il lui donne des friandises et proteste énergiquement quand S veut la lui reprendre : celui-ci est présent depuis le début de nos interventions et lorsque R avait besoin de tout le professionnalisme d'Orion pour progresser, S avait quasi l'exclusivité de Mala. Depuis le départ de R, d'autres jeunes comme Y ou S sortent peu à peu de leur réserve, à la faveur de cette précédente séance où Mala était seule en piste. Donc S n'a plus l'exclusivité et gère sa frustration ... du mieux qu'il peut et somme toute, assez bien.
Sur le pont de singes, il y a maintenant Y, G et S, S observe à proximité. Christine fait coucher Orion sous le pont pour que Y passe au dessus : ça fonctionne ! et G décide d'imiter Orion et se couche lui-aussi sous le pont, nous surveillons sa tête ...

Pour dire au revoir, K, que nous n'avons pas réussi à approcher de toute l'intervention, accepte de nous serrer la main, les chiens étant tenus en retrait, je l'assure que nous attendrons qu'elle décide quand elle voudra approcher les chiens. À l'issue de la séance, les jeunes nous accompagnent toujours jusqu'à la voiture (ils vont chercher leur repas du midi). L'éducatrice insiste pour que K m'aide à porter le tunnel replié et le cerceau, la jeune fille s'intéresse et demande ce que c'est et nous avons enfin le contact avec elle. Je parle aux enfants du jeu des quatre boîtes resté dans la voiture. K regarde Mala ouvrir la boîte dont le couvercle se soulève, et s'escrimer sur les autres, aidée par les enfants bien sûr !
Je montre à G et K la petite plaque aimantée sur mon capot qui expose en photo mes cinq chiennes sur le banc : K paraît tout à fait à l'aise ...

La prochaine fois, la dernière avant les vacances d'été, nous sommes invitées à partager le pique-nique avec les enfants : l'extension du terrain à disposition est très favorable et nous acceptons avec plaisir.

Françoise

Le chien visiteur

Sainte-Foy-lès-Lyon, centre Witkowska, 10/05/2013

Nous avons été prévenues qu'en raison des jours fériés du 8 mai et de l'Ascension le 9, de nombreux résidents faisaient le pont et l'intervention est annulée.

Françoise

Le chien visiteur

Givors, EHPAD Saint-Vincent, 07/05/2013

Jacques avec Fango, Pascale avec Faëe et Giga

J'ai rendez vous avec Jacques qui souhaite s'investir avec moi au sein de cet établissement , nous sommes attendus par Geneviève qui se fait une joie de nous recevoir et de continuer l'aventure avec Jacques.
Nous avons présenté le Border Terrier à tous les étages
Jacques est resté en retrait de Faëe et de Giga, notre visite s'est très bien déroulée.
Nous avons commencé à prévoir notre planning pour les mois à venir en alternance avec Jacques et Fango de façon à assurer une continuité dans nos visites, Givors me faisant un peu loin.

Pascale

Le chien visiteur

Reyrieux, accueil de jour Aux Lucioles, 07/05/2013

Isabelle et Alain avec Fulky, Françoise avec Plume

Comme deux jours sont fériés cette semaine, nous rencontrons quelques résidents qui habituellement ne fréquentent pas l'accueil de jour le mardi et ne nous ont donc pas encore rencontrés. En l'absence de Lily, Plume obtient un bon succès sur les genoux de quelques résidentes ... Elle danse aussi avec intérêt, les récompenses lui plaisent bien !
Fulky montre ses talents avec sa balle de mousse, mais je garde Plume près de moi pendant ce jeu : chacune son tour d'occuper la scène et on évite ainsi un conflit pour une balle que surveille jalousement Fulky, mais qui n'intéresse pas du tout Plume !
J'explique les modifications que nous apportons à notre fonctionnement afin de nous rendre disponible à d'autres impératifs. Les Lucioles verront moins souvent certains chiens, mais grâce à Isabelle, ils vont établir une belle complicité avec Fulky et Ugo.

Françoise

Le chien visiteur

Couzon, OSL foyer la Rivière, 06/05/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Bakou et Lily

Beau soleil encore ! Nous allons intervenir dehors et si les résidents, M, P, F, D et C sont installés au soleil, les chiens préfèrent l'ombre de l'auvent. Pas de souci !
Bakou coopère très correctement et saute à plusieurs reprises à travers le cerceau, Lily est plus dispersée, très enthousiaste de travailler dehors ! elle reste sagement sur les genoux quand même, si cela ne dire pas trop ... Orion est encore et toujours trés pro !
Puis nous organisons une petite promenade et rencontrons J.
Christine accompagne la promenade de M avec Orion, l'animatrice Stéphanie donne le bras à D et tient Lily. Lily ne connait pas encore vraiment cet exercice et je les rejoins avec Bakou et c'est J qui tient la chienne avec moi.
Quand il fait chaud, Lily n'est pas encore habituée à l'exercice,mais elle a trouvé la combine : elle finit la balade dans les bras de Stéphanie.

Françoise

Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique service Hélianthe, 06/05/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala et Pomme

Beau soleil !
Notre référent habituel et le collègue qui l'assiste sont absents, mais le médecin qui coordonne le projet nous encourage à travailler avec une autre infirmière.
Nous retrouvons trois résidents que nous connaissons, R qui malgré son manque d'équilibre est très actif et très attiré par les chiens, A qui elle-aussi retrouve les chiens avec enthousiasme, mais plus de retenue et G qui arrive un peu plus tard et reste un peu détaché, bien qu'il participe avec bonne volonté. Et un nouveau résident M qui est tout de suite intéressé ...
R et A reconnaissent bien Mala et demandent même des nouvelles d'Orion, ils découvrent sans trop d'étonnement Ziyang et Pomme. Ziyang prend le temps de se familiariser avec le casque protecteur en mousse que porte R, mais le contact se fait très vite. Pomme décide d'emblée de faire un bisou et cela plaît beaucoup !
Jeux et participation des résidents, promenades en laisse, caresses ... la séance passe vite, bien remplie !

Françoise

Le chien visiteur

Belfort, stage chiens médiateurs, 04-05/05/2013

Françoise avec Pomme,

J'ai participé à la formation en mars comme cobaye-personne handicapée avec béquilles ou déambulateur pour l'accompagnement et la promenade en double laisse ...
Cette fois-ci, comme cobaye-personne assise, puis alitée, pour la présentation du chien à la personne.
Pomme a profité de toutes les balades de détente et s'est reposée dans sa caisse pendant que les vrais stagiaires apprenaient à bien se comporter !
Samedi de grisaille bien humide parfois ... Cette fois-ci, pas de neige-surprise le dimanche, mais un temps superbe enfin !
De superbes rencontres avec des personnes motivées et des chiens attachants.

Françoise

chien médiateur

Beau temps ce dimanche à Belfort

Lyon 9, foyer de Clairefontaine, 30/04/2013

Isabelle et Alain avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Là encore, nous avons inséré une visite dans un planning existant déjà très rempli ...
mais cette nouvelle expérience nous attire.
L'animatrice est venue à notre rencontre avec S, l'une des bénéficiaires. Nous rencontrons un groupe qui s'approche avec plaisir des chiens, puis nous rejoignons les autres participants.
Présentation de chacun et de son signe : plutôt qu'épeler les noms(sauf à la première présentation bien sûr), chacun se trouve désigné par un signe distinctif ... nous disons bonjour en langage des signes à F, résident souriant. Puis aussi à F qui nous donne son signe, elle ne voit presque rien et l'animatrice sert de relais rapproché avec elle ... et S que nous avons rencontrée sur le parking. La quatrième, C, n'est pas encore revenue de vacances.
Les animatrices demandent aux trois résidents de nous attribuer un signe : Isabelle un mouvement imitant le serpent (son collier), Christine un mouvement tournant rappelant le foulard qu'elle porte autour du cou et pour moi, un mouvement vers les cheveux évoquant soit la casquette que je portais en arrivant, soit mes cheveux encore ébourrifés par celle-ci.
Il faut encore choisir des signes pour les chiens ... Orion ? une évocation de son abondante toison sur le poitrail, Fulky deux doigts qui frétillent comme la queue de la chienne et qui évoque bien son allure générale et sa vivacité et enfin Mala qui reçoit le signe du mouton : elle sort du toilettage et même quand celui-ci sera moins visible, sa silhouette rondelette et frisée en fait bien un mouton !

Après les présentations, caresses, brossages, exercices assis, couché ... les chiens ne connaissent pas ce monde silencieux, c'est assez fatigant pour eux et nous-mêmes sommes parfois désarçonnées de ne savoir communiquer : nous apprendrons, mais comprendre les gestes les plus explicites est plus aisé que de se faire comprendre ...
Nos deux accompagnatrices nous aident bien et jouent les interprêtes, mais la troisième se débrouille ... comme elle peut !
Première visite vraiment intéressante ...

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 8, EHPAD les Hibiscus (Croix-Rouge), 29/04/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Les chiens sont un peu humides avec le mauvais temps, je prends le temps d'essuyer Faëe alors que Giga est déjà partie sur les genoux d'une dame qui l'appelait …
Giga est très sollicitée pour les caresses, mais Faëe débloque les paroles tant sa couleur est rare.

Pascale

Le chien visiteur

Tassin, réunion de travail, 29/04/2013

Christine et Françoise

Qui trop embrasse mal étreint ...
Nous avons décidé de réduire le nombre de nos interventions : il faut donc définir nos limites et choisir nos priorités, réduire le rythme de certaines visites et même en supprimer quelques-unes ... la région lyonnaise est bien trop peuplée de toute façon pour que nous puissions tout faire !
Nos choix répondent à une logique :
d'une part,
nous préférons une action presque individualisée à une animation collective et simplement récréative,
d'autre part,
nous choisissons de conserver nos bénéficiaires en situation de handicap.

C'est donc en maison de retraite que nous sommes amenées à réduire nos interventions.
Le talent et l'énergie de nos chiens seront plus utilement prodigués.
Les établissements où nous cessons nos visites ont pu pendant quelques années profiter de la présence des chiens, ils seront certainement prêts à accueillir d'autres équipes ... et les nouvelles équipes commenceront plus facilement en maison de retraite que face au handicap.

Grâce à la participation d'Isabelle, notre nouvel agenda comporte en moyenne 3 interventions par semaine, ce qui est plus raisonnable.
Qui veut voyager loin ménage sa monture ...

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 7, EHPAD Résidence d'Automne, 28/04/2013

Pascale avec Giga

Andréa et Foxy devaient nous accompagner, j'avais prévenu l'établissement de leur venue et j'ai donc préféré ne venir qu'avec Giga car il y a souvent beaucoup de monde.
Mais Andréa m'appelle : un empêchement de dernière minute, elle ne viendra pas (notre vie personnelle se doit quelquefois d'être prioritaire).
Les résidents sont un peu déçus, certains avaient bien enregistré la présence d'un nouveau chien. Je leur explique que ce sera pour une prochaine fois.
Giga contentera quand même tout le monde , mais petite Giga rentre épuisée de cette visite ...

Pascale

Le chien visiteur

Givors, EHPAD Saint-Vincent, 26/04/2013

Pascale avec Giga et Faëe

Geneviève, notre référente nous attend, c'est notre première visite dans cet établissement mais nous connaissons déjà Geneviève qui était animatrice dans une EHPAD sur Lyon. Comme à son habitude, nous sommes accueillies à bras ouverts, le personnel nous connaît déjà ... tant elle a parlé de nous au travers des photos qu'elle a conservées de son ancien établissement.
Aujourd'hui, nous visitons les locaux et faisons des coucous succincts aux résidents, certains ont du mal à nous laisser partir aussi rapidement ...
Je m'attarde un peu (au risque d'être en retard à la sortie de l'école) vers une dame qui est originaire du même village que moi, mais notre référente veille et surveille sa montre connaissant mes contraintes d'horaire …

Pascale

Le chien visiteur

Francheville, MAS Violette Germain, 23/04/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Bien que nous soyons en congé scolaire et donc théoriquement en repos humain et canin, nous avons casé cette intervention dans un calendrier déjà établi et très chargé ...
Il fait beau, enfin !
Nous rencontrons un nouveau résident, dans le premier groupe, très surveillé médicalement, et nous attendons la référente. Puis dans le second groupe à nouveau un nouveau résident très intéressé et qui nous pose beaucoup de questions.
Mala et Orion, comme à leur habitude, sont très professionnels et nous repartons heureuses des réactions obtenues et des sourires observés.

Françoise

Le chien visiteur

Sainte-Foy-lès-Lyon, centre Witkowska, 19/04/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou

Il pleut et il fait plutôt frisquet ... nous nous dirigeons vers la salle polyvalente où une intervention s'est déjà tenue dans des circonstances similaires. Je vais prévenir à l'accueil.
L'encadrante Laurence vient nous rejoindre avec trois résidentes A, C et A. C voit un petit peu, A et A pas du tout. Nous entrons dans cette salle qui accueille de nombreuses activités de peinture, de travail de la laine (pompons et tableaux), poterie ...
Nous écartons les deux petites tables basses car Bakou et encore plus Ziyang ont besoin d'espace pour évoluer.
Bakou donne la patte, se fait caresser, elle est un peu stressée par la résonnance du son dans cette salle et peut-être aussi le bruit de la pluie sur le velux. Ziyang l'est moins et explore un peu la salle ...
Grâce au petit nombre de résidentes, chacune profite bien des chiens et pose des questions auxquelles nous répondons ... rencontre détendue et très agréable.
M vient nous rejoindre : il aime beaucoup les chiens, il s'est promené avec Bakou dans une précédente visite et aujourd'hui, il découvre Ziyang qu'il caresse et cajole avec entrain. Ziyang a bien envie de jouer avec lui ! Quand M appelle, les deux chiens viennent vers lui tout heureux ...

Après avoir raccompagné les résidents à leur pavillon, nous remarquons avec Christine que les rencontres avec peu de personnes sont plus riches et nous satisfont davantage. Nous allons réfléchir pour établir chacune un ordre de priorité des visites les plus intéressantes et aux limites de disponibilité que nous tenons à respecter et ensuite établir le prochain planning : il est évident pour nous deux qu'il nous faut réduire la voilure ! la région lyonnaise est trop grande et nous ne pourrons pas tout faire bien évidemment ...

Françoise 

Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 19/04/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Rafraîchissement notable, mais nous sommes à l'intérieur.
Nous avons d'abord A, T et N. T et N sont couchés sur le tapis et nous approchons nos chiens pour qu'ils puissent passer leurs doigts dans le pelage, regarder et suivre les mouvements de tête des chiens. L'éducatrice prend des photos pour montrer aux parents des enfants ... T rapproche sa tête pour la plonger dans le poil de Mala, alors que N farfouille plutôt du bout des doigts de sa main gauche.
A est présent pour les deux séances, car il est dans son monde et il lui faut du temps pour réagir à la présence des chiens. Au cours de cette première partie, A s'approche et pose ses mains sur Mala. Je le félicite ! Aurai-je dû ne pas réagir ? l'enfant repart dans ses déplacements dans la pièce. L'éducatrice m'assure qu'en ce moment A est très enfermé dans sa bulle et qu'il n'y a pas de réaction plus favorable qu'une autre ...
Pendant le changement de groupe, A laisse Orion s'approcher et touche discrètement sa patte.
Arrive ensuite H et M. H est excité aujourd'hui, mais il sait se maîtriser pendant un long moment. Caresses à Mala, communication aussi avec nous les adultes ... Il accompagne aussi une mini-promenade en tenant la laisse d'Orion. Puis il a plus de mal à se contrôler, gestes plus vifs, pincements ... Il est décidé qu'aux prochaines séances, il quittera la salle après 1/4 d'heure s'il ne maîtrise plus ses émotions, non pour le punir ! mais pour le laisser sur la bonne impression et on allongera ce temps au fur et à mesure ...
M, la main dans le poil de Mala, s'empare de la sangle du harnais et la tient fermement. Mala est bien calme ... de l'autre côté, H joue avec la queue de la chienne, sans tirer vraiment. Par précaution, j'offre des friandises à Mala.
A choisit ce moment pour venir s'approcher de Mala une fois encore et la toucher. Puis il reste à une certaine distance. Christine fait approcher Orion d'abord à côté d'A, puis par dessus lui. Discrètement, la main d'A caresse la cuisse d'Orion ...
Un mouvement brusque de la jambe de H ... l'éducatrice a reçu la tennis sur les dents, ça fait mal ... Il est temps pour H de dire au revoir et comme c'est la fin de la séance, nous disons au revoir aux enfants nous aussi.

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique, USLD Jacques Chauviré, 18/04/2013

Isabelle avec Fulky, Aline avec Mala, Françoise avec Lily

Nous commençons dans le service nord, nous confirmons à la cadre de santé qu'il est inutile et même préférable de ne pas déplacer les résidents, car nous allons vers eux dans une rencontre plus individuelle : nous avons en effet constaté que lorsque les fauteuils sont serrés côte à côte, il nous est plus difficile d'approcher les résidents, surtout si certains ne souhaitent pas approcher les chiens quand leur voisin le souhaite.
Nous nous adressons ainsi aux résidents de la salle à manger, puis du petit salon, de façon brève quand certains ne désirent pas la compagnie des chiens, plus souvent assez longuement avec ceux qui l'apprécient. La conversation se poursuit parfois de façon décousue, parfois dans une langue maternelle qui revient plus directement à certaines personnes âgées ... Mais nous nous comprenons globalement.
Nous avons chaud ! Nous donnons à boire aux chiennes et on nous en offre aussi. Puis nous prenons congé pour aller côté sud.
Les soignants nous accueillent avec enthousiasme et il fait meilleur car la porte fenêtre est entre-ouverte ... La visite se poursuit de la même façon, de façon plus animée, avec des mini-promenades dans le service et encore bien des caresses.

Françoise 

Le chien visiteur

Bessenay, IME la Cerisaie Madura, 17/04/2013

Isabelle L et Françoise avec Mala et Pomme

J'arrive à la bourre : un livreur au moment de partir ; quelques minutes, on ne m'en veut pas ! Un beau temps estival ... comment allons-nous nous organiser ? Avec Isabelle, je rejoins le groupe et l'éducatrice Marie-Hélène : nous ferons une promenade en extérieur : je repars prendre friandises et eau à la voiture et ce sont finalement trois enfants qui vont nous accompagner : deux jeunes filles C très jeune et D un peu plus âgée et un jeune garçon D. J'ai déjà rencontré C et le jeune D, je fais connaissance de la jeune D.

C aime un chien qui bouge et Pomme lui convient, il faut juste qu'elle accepte que je tienne la laisse avec elle. D a le coup de foudre pour le calme de Mala et accompagnée d'Isabelle, la jeune fille mène Mala. Le jeune D caresse les chiens de temps à autre, mais n'a pas très envie de tenir la laisse.
Nous partons tranquillement, je fais sauter Pomme par dessus un obstacle mobile prévu pour restreindre la circulation sur le raidillon : bien réussi, C saute aussi épaulée par Marie-Hélène ! Petite étape à l'ombre, on sort une gamelle pliante pour faire boire les chiennes, C aide ... Les chiennes boivent un peu, à peine, la jeune D a pour mission d'arroser une plante avec le reste d'eau : pas de plante en vue, C déverse sur le trottoir.
Je montre comment se replie la petite gamelle : cela amuse beaucoup C et D. D essaie de remettre l'eau dans la gamelle.
Nous repartons tranquillement, puis arrêt à l'ombre, on offre de nouveau de l'eau aux chiennes, qui ne sont pas exténuées par notre promenade très tranquille, donc pas intéressées par l'eau ... tant pis ! Mais le jeune D vient caresser Mala qui, étendue de tout son long, apprécie ce massage appuyé et doux en même temps.
On repart tranquillement, une autre étape pour proposer l'échange des chiennes entre les deux filles C et D : C s'aperçoit que Mala est parfaite pour les câlins !
Puis on revient doucement vers la Cerisaie, C tient Pomme, D tient Mala et D suit un peu moins attentif. Dernière étape, une photo pour l'IME ...

Une activité toute simple qui permet une communication spontanée avec les enfants de façon individuelle ...

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon 8, Résidence Sainte-Élisabeth, 16/04/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Nous commençons à nous habituer aux nouveaux locaux, mais une surprise attendait mes loulouttes, deux nouveaux résidents à plume !
Giga se jette sur la cage des perroquets qui est à sa hauteur, Faëe aboie à distance …
Je récupère au pied mes chiennes et me faufile très vite dans l'ascenseur pour accéder au cantou, Giga si calme d'habitude ne pense qu'aux perroquets, elle surveille la porte de l'ascenseur pour aller les retrouver …
Cerise sur le gâteau : le goûter est servi en avance, maintenant c'est Faëe qui déconnecte et nous fait du pistage de miettes !
Nous écourtons notre visite au cantou afin de recentrer mes chiens sur autre chose, en salle d'animation deux personnes nous attendent pour jouer avec les chiens et deux stagiaires sont également présentes.
À notre départ, dans l'ascenseur, Faëe et Giga mettent moins d'une seconde pour se reconnecter en mode PRÉDATEUR !
Nous passons en laisse courte devant la cage.
Lors de notre sortie, je les lâche un peu dans le jardin avec l'accord de la directrice ... et cela se finit en course folle derrière le chat d'un voisin !
Lorsqu'elles regagnent mon véhicule, elles sont fatiguées et s'endorment comme deux chiots lors du retour à la maison.

Pascale

Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 16/04/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Lily

Qui est très content de voir arriver Ziyang et Lily ? C'est R : il aime particulièrement les léchouilles et ni Orion, ni Mala n'en font ! bien élevés en fait ... mais nos deux jeunes encouragés par R ne peuvent s'empêcher de satisfaire aux désirs de R, même si nous nous efforçons par ailleurs de contrer ce penchant parfois embarrassant !
B est aussi très enthousiaste en voyant arriver Lily, je la pose sur ses genoux et nous faisons plusieurs petites promenades en intérieur : il fait beau dehors, mais les encadrants ne sont pas toujours près de nous et je n'en prends pas l'initiative.
M peigne beaucoup Ziyang qui lui aussi est en mue : qui a le plus de poil, M ou Ziyang ?
Nos deux chiens assurent comme toujours ! la chaleur soudaine éprouve Ziyang, Lily semble moins perturbée, mais de retour à la maison, ma demoiselle dort d'un repos bien gagné.

Françoise 

Le chien visiteur

Lentilly, EHPAD Saint-Laurent, 15/04/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme et Lily

Lily a bien récupéré de sa journée de dimanche et se propose tout de suite pour la visite, Pomme semble bien en forme aussi ... donc en route !
Lily n'a peur de rien ... mais les changements de couleur ou de texture du sol l'impressionnent parfois, de même que de nouveaux escaliers : comme Ziyang, elle bloque des quatre pattes. Habituellement, je la porte, ce qui n'est pas une solution pour Ziyang, la méthode du chien est la même, mais l'inertie bien différente ! toutefois je garde le même ton engageant et la tire un peu, et nous parvenons à franchir les obstacles à pattes.
On nous attend dans la salle d'animation, Lily et Pomme vont dire bonjour. J'ai apporté quatre cônes pour y cacher des friandises et Pomme apprécie ce nouveau jeu : elle renverse d'emblée le cône garni, mais vérifie ensuite les autres et attend que je renouvelle le jeu. J'expérimente aussi : je cache la balle à la place d'une friandise et cela plaît bien à Pomme ! La petite tente de jeu pour chat est un bon moyen de rassembler les jouets de Lily qui va choisir sa proie ...
Lily fait la tournée des genoux, par étapes bien sûr, mais elle voudrait aussi participer au jeu et s'exprime un peu ! rien de comparable avec sa prestation inhabituelle de Lyon-sud, heureusement, je veille à la récompenser quand elle est sage.

Françoise 

Le chien visiteur

Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe, 15/04/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Les patients ont eu un bon souvenir de notre dernière visite et nous retrouvons R beaucoup plus assuré et actif. Il promène Mala, la peigne et participe à l'installation des jeux ...
G est plus sur la réserve que R, mais tout de même il est revenu  nous voir. S apprécie la présence calme des chiens et son attention est mobilisée.
Nous rencontrons aussi M qui constate rapidement que Mala aime bien manger ! puis A qui attend sagement l'autorisation de nous rejoindre.
Mala travaille bien dans le contact apaisant, mais sa capacité de rapport des jouets, malgré son pedigree, sont décevantes, elle fait des efforts, mais se lasse vite ! Nous organisons avec Orion et elle des rappels d'une personne à l'autre, les patients et les soignants répartis tout autour du petit jardin : avec des récompenses, Mala accepte de participer ...
Après un bilan avec les deux infirmiers, nous convenons d'amener la prochaine fois un autre chien, la déambulation calme de Mala est une bonne stimulation pour les patients, un autre chien pourra stimuler davantage d'autres.

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 9, Résidence Albert Morlot, 15/04/2013

Pascale avec Faëe et Giga, Andréa et Foxy

Andréa et Foxy nous attendent , je commence à sortir Giga puis Faëe qui ne manque pas de remettre à sa place Foxy un peu entreprenant , les règles étant établies entre nos trois chiens nous pénétrons à l'intérieur de l'établissement et intégrons l'unité protégée.
Je garde Faëe en laisse mais je détache Giga qui ne demande qu'a faire sa sieste sur des genoux.
Foxy est très sage ,il attend les commandements d'Andréa et se prête aux caresses sans difficulté
Nous finissons en salle commune , l'heure est passée très vite.

Pascale

Le chien visiteur

Ambérieu en Bugey, base aérienne 278, les Ailes du Petit Prince, 14/04/2013

Anne-Sophie avec Orion*, Éole, E.T. et Vivo, Françoise avec Pomme et Lily

Je retrouve Anne-Sophie sur le terrain pour installer le stand, nous avons trois auxiliaires de premier ordre ! R et N installent le parcours d'agility, A aide aussi énormément.
Orion* n'est pas le berger australien de Christine, mais le golden retriever mâle de 14 ans d'Anne-Sophie, un papy ... Il est accompagné des trois cavaliers King Charles : Vivo, un mâle, et deux de ses descendants : un petit-fils E.T. et sa soeur Éole.
Une niche de toile pour abriter ces loulous, la cage de transport que j'ai apportée pour Pomme et Lily ... nous avons bien un coin d'ombre grâce à une tonnelle carrée, mais il faut pouvoir isoler les chiens par moments pour leur assurer un repos nécessaire : la journée est longue et le bruit des avions passe inaperçu, éclipsé par le passage des motards : motos ou "tricycles", j'ignore le vrai nom ! simplement motos à trois roues ... les Gones Riders sont fidèles au rendez-vous des Ailes du Petit Prince ! Et les Petits Princes effectuent des baptêmes de moto en attendant le vol ! Les  jeunes qui apportent une aide si précieuse à la réussite de cette journée sont eux aussi enthousiastes : de beaux engins rutilants et pétaradants ... et la vitesse dans le circuit de la base aérienne !

le chien visiteur

Les baptêmes de moto à deux ou trois roues juste à coté de notre stand

Les trois jeunes accueillent les enfants, les accompagnent dans le parcours d'agility, installent l'écriteau portant le prénom de l'enfant qui tient en laisse le chien de son choix, prennent parfois la photo quand Anne-Sophie ne peut pas et n'oublient pas de prendre les coordonnées des parents pour envoyer la photo !
J'ai installé les jeux dans l'herbe et avec l'aide d'A, nous montrons la technique de Pomme, l'enfant propose où cacher la friandise dans l'une des cachettes et Pomme trouve directement : en fin de matinée, Pomme n'a plus très faim et ne cherche plus vraiment : elle a droit à un repos bien mérité. Pomme (avec moi) et Lily sont conduites aussi en petites promenades et surtout, elles acceptent très volontiers les caresses en distribuant quelques bisous au passage !

Karine qui comme Anne-Sophie assure la présence médicale vient nous remplacer pendant le repas : les chiens sont en cage, les motos sont silencieuses, il fait délicieusement beau, ni trop chaud, ni trop froid : calme bien mérité.

L'après-midi, nous sommes conviées au podium pour expliquer ce que sont les chiens visiteurs : Pomme, pas plus que Lily, ne veut monter les marches métalliques étroites, si près de la piste d'envol, mais nous sommes aussi bien en bas du podium !
Un jeune du stand de motos anciennes en face de nous vient câliner Pomme ...

le chien visiteur

Un jeune motard vient câliner Pomme

Nous continuons les petites promenades, les caresses, les jeux, mais l'appétit est en baisse certaine, les jeunes s'entraînent au lancer de balles avec propulseur et font encore quelques tours de motos ... ils essaient aussi de répondre aux questions posées au podium et rapportent des insignes qu'ils accrochent fièrement à leur Tee-shirt.

le chien visiteur

Agilty, jeux et repos avec une assistante chevronnée toute douce

Une belle journée, le premier jour de printemps, presque estival !
L'an dernier, la pluie continuelle du weekend avait fait annuler la manifestation, mais aujourd'hui, c'est une belle réussite ! grâce à A qui a dorloté Lily et à R et N qui sont vraiment les artisans efficaces du stand.

le chien visiteur

Ils ont tout fait !

Lyon 1, EHPAD Saint-François d'Assise, 11/04/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Nous commençons par le Cantou, une dame retrouve ses éclats de rire avec Giga sur les genoux, Faëe s'attarde beaucoup avec Mr X qui nous raconte l'histoire de son regretté braque Allemand.
Nous finissons dans la salle d'accueil avec des jeux afin de canaliser un peu sœur Y qui a tendance à étouffer un peu Faëe tant elle l'apprécie. Les jeux de stratégie feront leur bonheur aussi bien à l'une qu'à l'autre sur la fin de la séance.

Pascale

Le chien visiteur

Écully, EHPAD LouiseThérèse, 11/04/2013

Françoise avec Lily

Je prévoyai d'emmener aussi Pomme, toute belle après son toilettage : plus de laine perdue à tout vent, mais une allure très élégante et fine. Pomme s'est étranglée et a vomi avant la visite, rien de grave, mais je l'ai laissée au repos ...
C'est donc Lily seule qui va assurer !
Et elle assure très bien :
Arrêt sur un parking printanier d'Écully, se dégourdir les pattes au milieu des pissenlits, pâquerettes et minuscules fleurs bleues sur un gazon très vert, pas de soleil, mais température un peu plus douce enfin ... quelques petits pipis et direction l'EHPAD.

L'assemblée est tout aussi nombreuse que d'habitude, je lâche Lily, prépare une gamelle d'eau et dépose des jouets au milieu du grand cercle. J'ai trouvé une petite tente pop-up pour chat qui convient bien à la taille de Lily. On remarque tout de suite que Lily a grandi et qu'il manque bien du monde ! On me parle de Bakou, d'Orion, de Pomme et là : surprise ! j'exhibe victorieusement le nouveau Tee-shirt : mes quatre autres chiennes sont un peu là tout de même.

le chien visiteur

Pomme est absente aujourd'hui, mais tout de même en photo avec ses copines

Je présente à nouveau Lily, donne des nouvelles de tous les chiens et entame la tournée des genoux, Lily coopère avec plaisir, quelques coups de langues reçus avec amusement ou parfaite décontraction, confort de genoux accueillants ou encore dégustation de petites friandises ... Puis j'interromps le tour et dépose Lily au milieu des jouets : amusement de tous ! et défoulement de la gamine ... on joue avec le renard, elle le fait couiner ou je cache une friandise sous le chiffon ... Lily le trouve.
On reprend le tour, sans oublier personne ... En entrecoupant de plusieurs pauses jeux qui empêchent aussi l'ennui ou la frustration du public, Lily est passée ainsi près de tout le monde, deux douzaines de personnes ?
Puis on joue encore : la balle fluo tenue par une corde est agitée devant son nez et la résidente la lance ... Lily récupère et va s'acharner sur le jouet toujours à la même place au centre du cercle. J'apprends ainsi à Lily à aller chercher et à donner, en échange d'une petite douceur ! La tenacité de Lily amuse beaucoup et son enthousiasme lui vaut des glissades très appréciées ...
On joue aussi avec la petite balle orange vif que Lily aime encore plus, mais les goals en fauteuil ne peuvent pas toujours bloquer la balle. Pas grave, on reprend le renard, puis la balle fluo, puis on cache à nouveau des friandises sous le chiffon, puis tous les jouets dans la tente où Lily va "faire son marché" et ressort son jouet préféré !
L'assistance ne s'ennuie pas et est très attentive ! L'animatrice reconnaît qu'à elle tout seule, Lily a bien réussi le challenge. Je lui explique qu'avec deux chiens, seule, je n'aurai pas aussi bien réussi ...
C'est le temps du goûter ... et pour nous celui de rentrer : une heure de bon boulot, c'est bien suffisant. Pendant que j'écris ce compte rendu, Lily dort sur mes genoux.

Françoise

le chien visiteur

dormir sur les genoux après la visite

le chien visiteur

dormir sur les genoux, le compte rendu c'est pas pour les chiens

Albigny, hôpital gériatrique, service Jacques Chauviré, cantous Tilleuls et Cèdres, 10/04/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Lily

Nous commençons au Nord aux Tilleuls.
C'est le conjoint d'une résidente qui nous ouvre. Nos premiers résidents sont assez endormis et pour le moment aucune soignante en vue ... Quand la soignante nous aperçoit de l'autre cantou des Tilleuls à travers la cuisine commune, elle nous rejoint et apporte sa bonne humeur et réussit à entraîner un peu les résidents. Ugo donne la patte avec beaucoup de bonne volonté et Lily est bien calme sur les genoux des uns et des autres.
Puis nous traversons le couloir interne pour rejoindre les autres résidents, un peu plus intéressés, mais encore un peu engourdis.

Quand nous parvenons aux Cèdres, les soignantes sont là et l'atmosphère de bonne humeur est contagieuse, plusieurs résidentes sont attirées par les chiens et nous font la conversation (pas toujours intelligible, mais on se fie à l'intonation, comme en langue étrangère). Je sors ma gamelle et Lily et Ugo apprécient de se désaltérer.
Nous passons au quatrième cantou par le couloir interne où une soignante nous accompagne et il nous semble que les résidents sont en meilleure forme, l'heure par rapport à la sieste ? le bénéfice du goûter ? la santé de ces résidents en particulier ? difficile à expliquer, mais c'est vrai qu'il arrive dans les cantous que tout soit très, très calme ...
Au moment de partir, une résidente qui parle le plus souvent en italien (?), langue que je n'ai pas étudiée et ne décrypte pas, cette résidente débouche du couloir des chambres : grande effusion du plaisir de se revoir, sincère de part et d'autre, même si nous ne nous comprenons pas vraiment ...
C'est sur cette note chaleureuse que nous prenons congé.

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 3, EHPAD Ma Demeure, 09/04/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Notre référente nous attend et nous réserve une place ... tant le stationnement est délicat dans le quartier, j'apprécie beaucoup !
Nous faisons la rencontre de nouveaux résidents, les toutounes sont toujours très appréciées autant l'une que l'autre, Faëe pour le jeu et Giga pour les câlins.

Pascale

Le chien visiteur

Lyon 9, foyer Clairefontaine, 09/04/2013

Isabelle avec Fulky, Françoise

Premier contact

Nous avons pensé que lors de ce premier contact, Fulky aurait l'occasion de découvrir calmement ce nouveau lieu et ces nouveaux résidents du monde sourd. Les personnes signent et donc utilisent beaucoup leurs mains et des sons parfois gutturaux sont émis.
Isabelle et moi sommes très intéressées pour rencontrer ce nouveau monde ... Ainsi même si notre agenda est très rempli, nous souhaitons amorcer ce partenariat.

Nous rencontrons Cindy l'animatrice-stagiaire à l'origine de ce projet et la responsable (dont j'ai oublié le nom) qui reprendra sans doute l'activité. Il s'agit de personnes sourdes souffrant d'un handicap associé.
Fulky se couche tranquillement après quelques caresses des personnels et de quelques résidents. Nous expliquons ce que nous faisons, en quoi le monde sourd est un monde nouveau pour nous, et surtout pour les chiens ... et que nous sommes très intéressées pour apprendre à signer lors de nos visites !
Ensuite, c'est l'occasion pour Fulky de rencontrer d'abord F qui est sourde et presque aveugle : son visage heureux en dit long sur ce que peuvent apporter les chiens et comment ils rompent l'isolement. Une autre résidente M caresse Fulky.
Nous visitons ensuite l'établissement qui regroupe aussi des personnes sourdes vieillissantes et d'autres personnes sourdes plus autonomes. L'occasion encore pour Fulky de prendre contact ... Les personnes sont ravies et les éducateurs aussi ...

L'équipe de Clairefontaine, tout autant que nous, prendrons le temps de bien réfléchir à la mise en place de ce projet et nous nous reprendrons contact alors pour établir un calendrier.

Pour ceux que le monde Sourd intéresse, je vous propose de visiter le site omnilogie.fr sur lequel sous le pseudo de Charlotte j'ai précédemment écrit deux articles sur le monde Sourd :

http://omnilogie.fr/Omnilogistes/Charlotte/
Fais-moi un signe ... je t'entends mal !
Comment s'expriment les sourds ?
et
Histoire sourde ... une histoire à entendre !
Comment est née la langue des signes et quelle est son histoire ?

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon-Sud, hôpital Jules Courmont, 08/04/2013

Pascale avec Faëe, puis Giga, Françoise avec Lily

Sur le parking, Lily rencontre pour la première fois Faëe : Faëe craint les petits chiens et Lily aboie pour la tenir à distance, pas très rassurée. Faëe est une jeune chienne encore très vive ...
Pendant la première partie de la visite, Lily aboie bien souvent, estimant que Faëe s'approche trop, j'essaie de la faire taire, mais on l'entend bien tout de même ! Le renard est un jouet que connaît aussi Faëe et donc la dissuasion n'est pas efficace. Des friandises, des caresses sur les genoux ... pour une première visite ici, le volume sonore de Lily fait oublier son petit volume réel !
Ensuite, Pascale ramène Faëe et revient avec Giga. Las ! au début, Lily aboie encore autant alors que Giga est tout à fait indifférente à son excitation. Peu à peu, Lily se calme et trouve finalement le meilleur jeu : attraper la laisse que Giga traîne derrière elle. Petit jeu enfin calme et amusant pour elle et pour le public ...
Les résidents étaient peu nombreux, deux d'entre eux craignent un peu les chiens, mais les quatre autres personnes savent câliner et sont très compréhensifs et charmés par son allure et ses bisous.
J'ai quand même un peu honte de ma petite Lily qui pour la première fois a donné de la voix de façon si insistante : elle a pris l'habitude de ses "collègues" de travail, aucun d'entre eux n'était là, alors ces deux nouveaux l'inquiétaient ...

Françoise 

Le chien visiteur

Décines- Charpieu, la Halte Montaberlet, 08/04/2013

Françoise avec Mala

Christine n'est pas là, mais l'enfant qui ne voulait communiquer qu'avec elle et Orion, R, a obtenu une place dans une école et donc cela sera plus facile.
S avec qui je travaille essentiellement d'habitude ne manifeste pas vraiment de jalousie, donc la situation est finalement assez simple ...
Les enfants ne viennent que pour une demi-journée par semaine, ce n'est qu'une halte provisoire et le lundi de Pâques était férié, les éducatrices notent la difficulté de réadaptation des enfants, assez agités avant mon arrivée. Il y a aussi un nouvel enfant S pour qui c'est le premier jour de séparation ...
Mala est très calme et tout se passe bien :
G a un très bon contact avec Mala, il la caresse, lui donne des friandises et la brosse ... La petite O est agitée et elle part en promenade avec une éducatrice. S observe et voudrait promener Mala, il en a l'occasion bien sûr, mais il laisse aussi d'autres enfants l'approcher. Il est un peu frustré quand même et jette une revue vers la chienne.
L'éducatrice propose aux enfants non occupés par Mala une activité pâte à modeler ... l'un d'eux jette une boule de pâte vers Mala : la chienne avale. Je retire ce que je peux de ses dents, cela se reproduit, mais on essaie de dissuader les enfants.
N réussit par moments à promener Mala doucement, je la lui retire quand il s'énerve : il comprend bien la consigne.
Je m'intéresse à S qui ne retire pas son blouson dans l'attente du retour de sa maman ou de la dame au taxi, S n'a pas peur, il s'intéresse d'abord à la distribution de friandises à la chienne et assez vite, il est capable de donner lui même. Ensuite, il brosse un peu la chienne et préfère bientôt agiter la brosse comme une communication avec Mala qui se couche calmement à ses pieds ...
R n'étant plus là, je peux m'occuper de Y qui est resté très discret depuis janvier. Je ne le force pas, mais lui dis bonjour, lui propose de lancer une friandise à Mala : la première va un peu loin, mais ensuite il vise très bien. Par éclipse, il se réfugie dans le vestiaire et revient régulièrement observer ... La communication est établie.

Françoise 

Le chien visiteur

Francheville, MAS Violette Germain, 05/04/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Lily

Nous sommes attendues ... Dans le premier groupe, où on recherche surtout les sensations, O nous attend toujours avec enthousiasme, M avec excitation aussi, mais M aime moins le contact direct : elle s'amuse davantage d'observer les chiens. A chantonne doucement, S sourit, M peut caresser d'une main, C peigne Lily avec application et énergie, je ne prolonge pas l'exercice bien que Lily apprécie. Je passe auprès de tous puis j'accorde une détente à Lily qui s'amuse de son renard, poursuit sa balle, essaie de basculer les tubes pour obtenir les friandises (le jeu est encore difficle pour elle), elle parvient assez bien à récupérer la friandise sous le chiffon et elle obéit bien aux ordres classiques acquis ... Puis nous refaisons un tour sur les genoux ...
Dans le second groupe, plus actif, je m'approche moins de D, mais je lui parle en tenant Lily sur mes propres genoux (ses gestes peuvent être très violents parfois). Aucun problème avec A étonné que Lily reste si calmement sur ses genoux. G caresse Lily avec tendresse, P est un masseur très doué ! R est en retard du premier groupe, il semble un peu attentif. Je vais aussi voir N, puis I qui est assez craintive : elle connaît la chienne bergère d'Anatolie et en a peur. Nous restons à une distance raisonnable pour lui donner confiance.
Le temps passe vite ... et nous disons au revoir à tous !

Françoise 

Le chien visiteur

Neuville, hôpital intercommunal FAM, 04/04/2013 

Christine avec Orion, Françoise avec Bakou

Isabelle est en visite à Châtillon/Chalaronne avec Christiane.
Nous accompagnons l'animatrice jusqu'au FAM.
Je reconnais les résidents que j'avais déjà rencontrés, mais aussi R qui vient de Couzon et qui nous reconnaît aussi et R qui d'habitude est à l'EHPAD et bénéficie d'une faveur spéciale ...
Nous passons dire bonjour à chacun, puis chacun offre une friandise et caresse Bakou. Je leur propose aussi de peigner, ce qu'elle apprécie toujours ! J'essaye de lancer la balle (doucement ...) pour que Bakou la rapporte, puis un autre jouet qui couine, mais ma chienne ne comprend pas et s'inquiète, je reprends donc les passages caresses et friandises ...
R (venu de Couzon) est tout heureux que Bakou pose ses pattes sur ses genoux, il pose même pour la photo avec Orion et Bakou tous deux dressés en appui sur ses genoux ...
Orion monte sur une chaise et peut ainsi se faire caresser par M-R qui est plus fragile. Bakou pose seulement ses pattes avant sur la chaise : il lui en faudrait deux !
Je fais coucher Bakou, pose une croquette devant elle et après un temps d'attente, je donne l'autorisation : "Mange !" ... Le but est de faire exécuter les étapes par les résidents ou tout au moins qu'ils accompagnent le jeu : ils en sont tout réjouis !
Une résidente, M, qui avait été effrayée la dernière fois (nous arrivions avec tous les chiens, n'ayant pas prévu cette visite particulière), est venue et reste un peu en retrait. Je lui dis bonjour en gardant la chienne derrière moi. Puis je lui montre comment Bakou se couche et attend avant de déguster sa croquette : en restant à distance, je laisse du temps à M ... je lui dis aussi que nous ne nous approcherons que si elle nous le demande ...  et bientôt, elle m'appelle pour que la chienne approche. L'animatrice m'informe que M a caressé Orion sur la croupe, car c'est la tête qui lui fait peur : on effectue la même manoeuvre et M caresse Bakou sur le dos. Elle nous rappelle à plusieurs reprises et caresse la tête de Bakou ! Un moment, elle exprime de nouveau sa peur, et on s'éloigne un peu ... Mais M nous rappelle à nouveau et me désigne la trousse à friandises, elle-aussi veut en donner à Bakou : je n'ai pas initié le geste, mais M veut l'accomplir, même si une petite crainte persiste. J'encourage Bakou à attendre doucement. La chienne lui a lêché les doigts, M nous dit que Bakou lui a coupé le doigt ! je la rassure et elle caresse à nouveau la chienne.
Tous les résidents, S, A, H, M-R, R, J, C, C, P, M, A, M, R ont un grand sourire quand nous prenons congé et ce n'est qu'un au revoir !

Françoise 

Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 04/04/2013

Intervention annulée.
Nous avons appris le décès de M, résident que Mala avait pu apaiser à la fin de notre dernière visite. Son enterrement a lieu ce jour.
Regret de n'avoir pas pu faire plus ...

Françoise

Le chien visiteur

Reyrieux, cantou de Clairval, 03/04/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Lily

En raison des travaux, il devient très difficile de se garer ... mais nous avons un superbe soleil !
De nouveaux visages : quand les malades atteintes de la maladie d'Alzheimer ne sont plus mobiles et ne nécessitent pas de gros soins, ils rejoignent l'EHPAD, nous l'avons souvent constaté. Il arrive aussi qu'un résident parte à l'hôpital ou décède ... nous ne demandons pas d'explication. Nous sommes là pour apporter un peu de gaîté et d'apaisement. Et nos chiens savent bien y faire ! Autant pour les anciens que pour les nouveaux résidents.
Un résident, très souvent ronchon depuis que nous le connaissons, se prend d'amitié pour Lily, il la caresse ... un peu comme on le fait à un gros chien, Lily résiste à la pression et semble même bien apprécier ! Puis sur les genoux de cette résidente, elle goûte à la promenade en fauteuil dans le service.
Ugo sait aussi se faire apprécier, nous évitons de nous attarder au moment des goûters, car, si les chiens peuvent résister, malgré leur souhait bien exprimé ! certains résidents ne comprennent pas que nous ne voulions pas qu'ils partagent ... avec un coeur gros comme ça !

Françoise

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique service Dahlia, EHPAD et USLD, 02/04/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Nous commençons au rez de chaussée à l'EHPAD pendant une demi-heure : La plupart des résidents dorment dans leur fauteuil dans le hall, puis ils sont conduits dans la salle à manger où nous passons de l'un à l'autre, jusqu'à ce qu'on leur serve un "goûter amélioré" ... nous rejoignons alors le premier étage où les résidents de l'USLD nous paraissent mieux réveillés !
Un résident chante une chanson improvisée à Plume sur ses genoux, je le promène dans la salle et les autres résidents s'amusent de cette chanson et plaisantent.
J'ai installé une gamelle d'eau pour les chiens, car il fait chaud : le temps incertain oblige à maintenir le chauffage et nous avons les joues bien rouges !

Françoise 

Le chien visiteur

Décines, EHPAD Fleurs d'Automne, 02/04/2013

Visite annulée

Pascale

Le chien visiteur

Reyrieux, Les Lucioles, accueil de jour, 02/04/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala et Lily

Nous sommes un peu en retard, mais accueillies très gentiment.
Après avoir présenté à nouveau les chiens, en particulier à l'animatrice Stéphanie qui ne connaissait pas encore Mala, nous commençons un atelier brossage, en même temps que  la présentation de jeux.
Mala n'est pas très persévérante dans la recherche des friandises cachées dans les jeux ... car elle a su séduire les résidents pour une distribution plus que généreuse à partir de "sa" trousse !
Lily n'est pas très habile non plus, par manque d'expérience et peut-être parce qu'elle a été un peu "partagé" le riz cuit des poules ou des canes ...
Mais cela n'altère pas la bonne humeur générale !
Ziyang est papa d'un bébé léo ... bien qu'il n'ait su y faire avec la "dame", le véto a résolu le problème. La maman et l'unique bébé vont bien.

Françoise 

Le chien visiteur

Seyssuel, MAS du Plat du Loup, 29/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Visite sans soucis. La météo étant peu favorable, nous avons fait des promenades dans les couloirs et stationné essentiellement dans le patio.
R était toute contente de donner des friandises à Mala, mais je ne voulais pas forcer sur la nourriture, car Mala a tendance à ne plus penser qu'à ça ... Mon refus de donner d'autres friandises, même exprimé très gentiment, n'a pas plu à R. Comme elle exprimait son mécontentement par des tapes, les soignantes l'ont ramenée à son groupe. Regret de ne pas avoir pu prévenir sa frustration ...
J'étais installée à côté de C, Mala allongée sur le canapé, la tête sur les genoux de C et j'essayais de favoriser la communication de Mala avec lui. C'est pourquoi il m'était difficile de tempérer R.
Par contre, S a caressé Mala, ses oreilles particulièrement, et je glissais mes doigts dans la main de S pour vérifier que le geste de la jeune femme ne se crispait par en un tiraillement éventuel, mais S était vraiment dans de bonnes dispositions et m'a gratifiée d'un baiser.
C m'a tout de suite annoncé que "les chiens, c'est caca !", en riant de sa plaisanterie, mais elle ne semblait pas très accueillante aujourd'hui. Et Christine avec Orion n'a eu qu'un succès limité ...
Nous sommes passées plusieurs fois auprès de la jeune S qui caressait doucement. Puis le jeune S a emmené Christine jusqu'à l'appartement 1 ... Son entreprise n'ayant pas eu le succès escompté, il m'a ensuite pris le bras et entraîné à mon tour. Heureusement, P qui me tirait de l'autre bras dans l'autre sens, a abandonné ! J'ai suivi S et compris son objectif : il voulait que les soignantes lèvent H, elles ont protesté de son impatience et de sa volonté de diriger les opérations ...
B était tout fier de promener Mala tout seul, j'étais à côté bien sûr. Des promenades avec E, avec MC, avec N ... et il a été temps de prendre congé pour nous et l'heure du goûter pour les résidents.

Françoise 

Le chien visiteur

Reyrieux, cantou de Clairval, 27/03/2013

Isabelle et Mathilde avec Ugo et Fulky, Françoise avec Lily

Mathilde est du même club qu'Isabelle et elle veut mieux connaître l'activité des chiens visiteurs, elle conduit Fulky, pendant qu'Isabelle conduit Ugo. Lily est bien copine avec Ugo, mais se méfie un peu de Fulky qui grogne un peu.
Nous avons toujours le même succès avec les résidents qui nous reconnaissent un peu sans pour autant pouvoir dire les noms des chiens ... Grâce au soleil de l'après-midi, je peux faire un petit tour de jardin avec une résidente, Lily installée tranquillement sur ses genoux ...

Françoise 

Le chien visiteur

Dommartin, foyer l'Étang Carret, 26/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Lily

Un résident du pavillon voisin nous accueille et caresse Mala. Pendant ce temps, Lily s'est aperçue dans le reflet de la porte vitrée du pavillon 3 où nous allons et elle nous prévient en aboyant de la présence de trois chiens nouveaux ... Toute petite, mais déterminée !
C'est R qui se présente le premier : Orion et Mala ne font pas de bisous, ce qu'il attend avec impatience ... mais voilà Lily qui a autant d'enthousiasme à lui en donner que lui à les recevoir ! J'essaye de modérer ces transports et glisse une mini-croquette dans la main de R et Lily cherche à s'en emparer ... le jeu dure un peu car R aime bien faire jouer Lily et ne donne pas immédiatement.
B est perturbée, je pose Lily avec précaution près d'elle et je fais tenir la petite chienne au calme. Puis Lily va voir M. Mala se repose un peu, des caresses et des friandises, et peu de travail à fournir, elle semble apprécier.
Je fais saisir à Lily l'extrémité de la queue du renard et R tient l'autre bout et chacun tire !
Ensuite, c'est M qui par le même artifice emmène Lily dans le tour du couloir. J'alterne les repos calme de Lily en promenade sur les genoux de R qui rit beaucoup de ma conduite de son fauteuil à joystick, ou en promenade encore sur les genoux de M qui apprécie l'intimité avec Lily et les jeux plus vifs avec un noeud de cordon qui fait office de jouet à attraper et tirer ou de balle à attraper : Lily arrive parfois à les attraper avant Mala et les emporte avec fierté ... Maintenant B est épanouie et elle s'amuse des jeux de Lily.

Françoise 

Le chien visiteur

Lentilly, Résidence Saint-Laurent EHPAD, 25/03/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou, Plume et Lily

Toujours une grande assemblée...
Je surveille de l'œil Bakou qui fait du charme à un résident, elle est calme et ne donne pas la patte : tout va bien donc. Plume est aussi libre de ses mouvements et se fait elle aussi bien caresser ... Je travaille donc principalement avec Lily qui passe de genoux en genoux, avec pauses-jeux : j'évite qu'elle se fatigue en lui proposant des jeux sur ses quatre pattes, tirer la queue du renard ou jouer avec sa balle ou fouiller dans ses jouets.
Je fais sauter Plume par dessus Bakou, Plume danse aussi, je montre aussi l'obéissance de Lily ... Ziyang et elle sont devenus très amis depuis leur voyage commun à Belfort et le contraste amuse beaucoup les résidents.

Françoise 

Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 22/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Ce sont d'abord N et T ... et A qui restera pour les deux séances.
La jeune A n'est pas là aujourd'hui.
N est posé sur le tapis de sol. Malgré, ici aussi, une longue interruption dûe aux congés et à une annulation de l'établissement, N est tout de suite "aux anges" ! Le sommet de sa tête touche les poils d'Orion et Mala est couchée à côté de lui, il avance d'emblée ses mains pour les glisser dans les poils des chiens ou effleurer le museau de Mala. Je tiens la patte de ma chienne qui tournée vers l'enfant risquerait dans un mouvement-réflexe de toucher son visage. En fin de séance, Marie l'éducatrice prend N dans ses bras pour lui donner une vision plus verticale, mais N ne semble pas comprendre et n'est pas très à l'aise. Dès qu'il est recouché sur le tapis, il est à nouveau épanoui ...
T est un grand que nous rencontrons depuis un certain temps et aujourd'hui, aidée d'une autre éducatrice, Marie l'installe lui aussi sur le tapis. T regarde Orion, touche avec sa main le poil tout doux, il vit intensément la rencontre sans exprimer beaucoup ses émotions ... Plus tard, il retrouve son fauteuil et je m'approche avec Mala : toutes les émotions positives qu'il a ressenties aujourd'hui s'expriment maintenant par un rire heureux.
A est un enfant qui a besoin de beaucoup de temps pour prendre contact ... Pourtant quand il arrive, il s'installe entre les deux chiens. Son attention est brève, mais je m'attache à rester proche de lui avec Mala quand je ne suis pas près d'un des deux autres enfants.

Viennent ensuite H, M et toujours A.
H, depuis que nous le connaissons, a des gestes beaucoup plus doux. Mala bat de la queue, H sent l'air déplacé et apprécie la caresse des poils, il rit ! Mala s'assoit et H la saisit par la queue, je la libère et il est de nouveau tout heureux du battement de queue ... Mala s'assoit et H saisit encore la queue : nous comprenons alors qu'il souhaite simplement que Mala continue son battement de queue. J'aide Mala à rester debout en la caressant sous le ventre et H se régale !
M est lui aussi un grand et comme T, on l'installe sur le tapis, il se tourne vers le côté et Orion se place à sa portée. Pour ma part, je continue avec H et A alternativement.
La main de M bouge sans arrêt dans les poils d'Orion. Quand les éducatrices décident de replacer M dans son fauteuil, M exprime nettement son désir de rester là et gigote un peu ... Dès qu'il réintègre son fauteuil, Orion est assis sur une chaise à sa portée et M continue ses caresses ...
H examine ma montre-pendentif, sans tirer. Il est resté très calme toute la séance et plus autonome sans exiger l'attention exclusive de Marie l'éducatrice.

Françoise 

Le chien visiteur

Chasselay, Val d'Or EHPAD, 21/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Bakou, Plume et Lily d'abord, puis seulement Lily et enfin Bakou brièvement

La salle d'animation que nous connaissions a été réaménagée en PASA (?) dédié aux personnes désorientées (Alzheimer). C'est là que notre intervention est prévue pour sept ou huit personnes. Mais ...
Mais le hall que nous connaissions très calme est transformé : une cafétéria, des tables et des chaises et beaucoup de résidents et de soignants assemblés ... Et c'est nous qu'ils attendent. Des résidents près de la cafétéria dégustent des crêpes, bien appétissantes pense Plume qui ferait volontiers du charme pour amadouer les bonnes volontés. Bakou est inquiète, car les voix résonnent dans le hall ... Je préviens l'animatrice Béatrice et je ramène Bakou et Plume à la voiture.
Revenue avec Lily seule, je la pose un moment sur des genoux accueillants et la présente ... au bout de quatre ou cinq pauses-caresses avec une petite Lily très calme et bien récompensée, je lui permets de se défouler : jeu de balle ou démonstration d'obéissance ou tir à la corde ... et je reprends le tour : les résidents sont nombreux et peu de résidents ne souhaitent pas la prendre dans leurs bras !
L'animatrice prend des photos, un résident voudrait une photo avec Bakou, je lui ramène brièvement en fin de séance.

Christine et moi signalons à l'animatrice Béatrice que le lieu n'est pas propice à une intervention satisfaisante et elle nous confirme que nous aurions dû être au PASA, qu'elle nous fait visiter d'ailleurs. Je ne viendrai plus ici avec plusieurs chiens, tant que l'accueil n'est pas favorable.

Françoise

Le chien visiteur

Limas, Foyer de la Claire, 21/03/2013

Danielle avec Chris, Christine avec Ziyang, Françoise avec Mala

Beau soleil ! Pomme a commencé sa mue, et une mue de husky ... Donc à Mala de m'accompagner ...
Pour Y et JF qui apprécient un petit coup de langue et la sollicitation de Pomme, c'est moins de réactions de leur part, mais pour d'autres, le calme apaisant de Mala fonctionne très bien ...
D parle fort, mais Mala couchée sur le canapé près d'elle pose tranquillement sa tête sur le genou de D et D passe son bras calmement sur le dos de la chienne.
J accepte de me tenir la laisse de Mala et même de lui donner une friandise, alors que les autres fois, elle regarde mais n'ose pas toucher vraiment.

V a donné le bras à Danielle qui tient Chris et elles ont fait une petite promenade. Puis une deuxième encore ... Je tente ma chance en lui proposant la promenade suivante. V me prend la main, à l'aller, je tiens Mala ; au retour, je pose la laisse de Mala dans la main de V tout en la lui tenant encore ... Un peu plus tard, nouvelle promenade avec V que je tiens par la main, la laisse au début posée encore sur sa main que je tiens, je lâche un moment la laisse et félicite V de tenir seule, nous faisons encore quelques pas et Mala tend très légèrement la laisse : V lâche la laisse, je la reprends et j'explique à V qu'on va demander à Mala d'aller très doucement et nous repartons en tenant la laisse à deux. Au retour, c'est V qui tient seule la laisse, j'encourage V et félicite d'une voix douce à la fois V et Mala qui a compris et marche impeccablement ... Je fais admirer aux encadrants et V est félicitée !

J'accompagne les encadrants dans la chambre de M, il est mal en point et Mala simplement va l'apaiser : M est assis dans un fauteuil près de son lit, il est presque sourd et aveugle, je fais approcher Mala près de lui, la main de M est posée dans le poil de la chienne, son visage est attentif, un semblant de sourire ... J'essaie de faire monter Mala sur moi, puis sur la chaise proche, pour être au plus près, c'est mal commode, mais M semble apprécier. Les soignantes couchent M sur son lit, il est fatigué de toute façon et on autorise Mala à se coucher contre lui. Le visage de M est apaisé et il s'endort calmement.
Les soignantes sont émues du bien-être que Mala a su apporter si simplement.

Nous n'étions pas venues depuis longtemps, congés et quarantaine de grippe et scarlatine ... mais cette rencontre a été très riche.

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, service Jacques Chauviré, USLD JC1, 20/03/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Lily

Beau temps, je laisse le manteau ...
Lily est vite repérée. Du côté nord au côté sud, elle passe de genoux en table et retour aux genoux : les genoux pour les câlins ou le creux du bras d'une résidente dont les genoux sont vraiment trop inaccessibles et la table pour quelques exercices d'obéissance : assis, couché, donne la patte, pas toucher ... et mange ! dernier ordre suivi avec diligence par ma Lily.
Ugo a du succès aussi ! avec ses 10 ans maintenant, il aime se faire gratter la tête et déguster une friandise ...

Françoise  

Le chien visiteur

Irigny, OVE Henri Salvat, 19/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Beau soleil et nous pouvons poser le manteau à condition de ne pas rester à l'ombre.
C-E, K et M sont nos premiers jeunes aujourd'hui. Flavien, l'animateur, est un précieux participant, il stimule les jeunes, propose les meilleures approches, explique les réponses obtenues ...
Christine travaille beaucoup avec K, puis C-E avec qui il est plus difficile de rentrer en communication, pendant que je m'approche de M.
K est perdu s'il n'a plus de consigne explicite, l'enjeu est de lui permettre de prendre des initiatives sans stresser. Il parvient à exprimer que sa main est mouillée après qu'il ait donné une friandise à Orion, il demande donc le chiffon pour s'essuyer la main.
C-E, à notre arrivée, a brièvement porté son regard vers nous, ce qui ressemble à un embryon d'accueil. On lui demande de caresser le chien et on lui offre la balle sonore qu'il aime particulièrement, en récompense donc.
Je m'approche avec Pomme et la couche près de M. Le jeune garçon est accroupi et manipule des feuilles à son habitude. Il jette un coup d'oeil à Pomme, accepte de lui donner une friandise. M apprécie particulièrement les brefs coups de langue que Pomme dépose sur sa joue ... Je laisse la communication s'établir entre M et Pomme, encourageant la chienne et le jeune et félicitant beaucoup.
Puis je vais vers C-E, il me regarde brièvement, tout en se balançant contre le mur. Flavien m'apporte la balle que convoite C-E. Il caresse Pomme de façon rapide à plusieurs reprises, à mes sollicitations mais parfois sans que la balle soit nécessaire.
Puis C-E prend ma manche et me tire hors de sa bulle, c'est une initiative sans ambiguïté, ferme mais douce, je lui dis que je comprends et que c'est bien, je le laisse. Cette initiative me semble un point très positif, ce que me confirme Flavien. C-E se fatigue vite.
Je reviens à M qui s'est assis plus haut dans le parc. je lance des croquettes une à une près de M et Pomme vient calmement les chercher. M observe et sourit parfois.

Puis E, M et T arrivent.
E tient à rester éloignée au début, la jeune M est assez loin et observe (je lui dis bonjour de loin) et Flavien encourage E à s'approcher sans brusquer.
T travaille avec Orion. Il est souvent plus exubérant avec Pomme, l'associe à une course excitante et je dois rompre cette image, car Pomme s'effraie de T, donc dans un premier temps, je laisse T aux bons soins de Christine et Orion. Nous travaillerons ensemble à une approche plus paisible de Pomme avec l'aide de Christine.
E a réussi à prendre la laisse longue et à emmener Pomme vers la cour en bas. Nous nous apercevons que M a suivi. Et Christine s'assoie sur le banc près de M, pendant que E s'apprivoise avec Pomme. Aujourd'hui, les distances sont nécessaires avec E. Je lui propose de donner des friandises à Pomme, puis de loin que Pomme chante pour elle, pour M aussi, pour K aussi ... Le jeu plaît à E.
Je laisse Pomme s'approcher de M en douceur, elle la laisse près d'elle puis la repousse, Pomme revient un moment après de façon très naturelle et M ne semble pas inquiète, elle observe comme toujours avec son beau sourire, sans manifester de panique.

Il est l'heure pour nous de partir, F arrive et caresse Orion et Pomme, de façon précautionneuse en évitant le regard de la chienne. La jeune I qui n'est pas prévue dans l'activité s'approche bien vite pour caresser Pomme : elle est facilement envahissante, mais ce bref enlacement ne gêne pas la chienne. Je rassemble les affaires et C-E nous rapporte la gamelle d'eau, sans s'asperger ... Encore une initiative intéressante.
Et la jeune M glisse son bras sous celui de Christine pour promener Orion ! tous nous raccompagnent au portail.

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 8, EHPAD Sainte-Élisabeth, 18/03/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Je suis un peu perdue en arrivant, ces nouveaux locaux en cours de travaux ne sont pas très bien indiqués, les algecos sont vides, alors je prends l'ascenseur et j'essaie de trouver quelqu'un !
Ouf ! je rencontre du personnel soignant qui m'oriente vers le bureau de l'animatrice ...
Nous nous connaissons peu, la dernière fois nous avons été présentées brièvement, nous prenons 5 minutes pour orienter ma visite. Nous passons de chambre en chambre en invitant chacun des résidents à nous retrouver dans la salle commune : après tous ces porte à porte, nous nous retrouvons avec deux résidents pour finir.
La nouvelle animatrice, connaissant maintenant mon fonctionnement, organisera différemment notre prochaine venue.

Pascale

Le chien visiteur

Belfort, stage chiens médiateurs 16-17/03/2013

Nous avons rejoint l'association D'un coeur à l'autre, les chiens médiateurs pour le stage de la promotion Turid.
Transmettre son expérience en jouant la mamie-cobaye et exposer le fonctionnement pratique de nos visites autour de Lyon pour moi, accompagnée de Lily dont c'était le premier grand voyage ...
Participer activement dans l'équipe formatrice pour Christine, accompagnée de Ziyang ...
Weekend fructueux et très agréable, marqué d'un beau soleil le samedi et rhabillé en carte postale hivernale le dimanche sous la neige !

Françoise

chiens médiateurs

neige promenade de détente des chiens

Lyon 1, EHPAD Saint-François d'Assise, 14/03/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Très attendues par sœur Y dans le hall qui se réjouit de faire la connaissance de Giga, je décide de lui laisser la tenir en laisse jusqu'à la salle d'activité, elle en est très heureuse ...
Nous sommes reçues en salle d'animation avec une dizaine de résidents,  je présente Giga à toutes les personnes présentes qui est adoptée de suite en guise de «peluche». Faëe joue tour à tour avec chacun des résidents.
Nous essayons d'apaiser Mr Y en lui mettant Giga sur les genoux, cela marche quelques minutes ... puis il préfère regagner sa chambre.

Pascale

Le chien visiteur

Lyon 9, Résidence Albert Morlot, 11/03/2013 

Pascale avec Faëe et Giga, Andréa avec Foxy

Nous voilà avec du renfort , Andréa s'est jointe à nous.
Comme d'habitude, nous sommes au cantou pour commencer, j'ai laissé Faëe dans l'auto pour débuter notre visite.
Giga ,toujours très appréciée par Mme X se laisse calîner, pendant que Foxy profite sagement des caresses de certains résidents. Il fait très chaud au cantou, Foxy a soif et profite donc de la gamelle d'eau offerte par le personnel, bon ... il en met un peu partout mais cela fait partie du labrador et Andréa gère parfaitement bien la situation.
Giga apaise les larmes d'une dame qui pleure beaucoup, et dès qu'on lui enlève Giga, elle se met à nouveau à pleurer, alors je lui laisse un peu plus longtemps que les autres personnes.
Nous passons ensuite à la salle commune, je rentre Giga dans la voiture et je récupère Faëe pour faire le tour des résidents. Foxy est toujours au travail,  il commence à saturer un peu, mais Mr Y est malgré tout très content d'en profiter, il avait lui aussi un labrador sable ...
Mmes V et Z sont très déçues de ne pas voir Giga cette fois-ci, et sont impatientes de notre prochain passage pour pouvoir en profiter.
Finalement ces 20 minutes intensives pour Faëe suffiront, nous profitons un peu du jardin avant de partir pour détendre nos toutous.

Pascale

le chien visiteur

Giga sur les genoux et Foxy attentif ...

Écully, EPHAD Louise-Thérèse, 14/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Bakou et Pomme

Malgré le soleil de la matinée, quelques flocons volètent qui à la fin de l'intervention feront penser à une vraie tempête de neige ... heureusement de courte durée.
Nous sommes accueillies dans une salle du nouveau bâtiment, beaucoup plus vaste et c'est bien agréable.
Bakou est heureuse de retrouver les caresses et les friandises, je veille à ce qu'elle ne pose pas sa patte d'elle-même, car elle le fait de façon trop pesante et ses griffes ne sont pas agréables ... Pomme inspecte le nouveau lieu et vérifie les fauteuils : sont-ils bien propres ? une odeur persiste-t-elle ? Orion est aussi accueilli avec enthousiasme ... et on demande des nouvelles de Lily :
Lily avait un petit bouton suspect sur le ventre, aussi je l'ai emmené chez le véto et elle a droit à un shampoing et un petit massage avec les produits prescrits, quelques jours, le temps de voir l'évolution. Nous prenons soin de la santé de nos chiens, autant pour eux que pour les personnes que nous visitons.

Orion se fait admirer, toucher et même dessiner : une résidente de bientôt 99 ans croque les silhouettes avec beaucoup de talent !
Je sors les jeux, les plus techniques pour Pomme qui aime particulièrement cette activité et l'aborde avec réflexion et application, les plus simples pour Bakou qui est un peu plus "bulldozer" ... Orion est capable de trouver l'emplacement de la seule cachette garnie de
friandises, alors que pour mes chiennes, je remplis d'habitude toutes les caches ... Puis j'essaie pour Pomme de cacher une seule friandise de grand attrait et Pomme la trouve d'emblée ! Les résidents admirent l'expertise ...
Pomme monte sur une chaise à côté d'une résidente, Bakou s'appuie sur la tablette d'un déambulateur : être à portée des mains caressantes, voilà qui est bien apprécié !

Pomme chante, saute par dessus Bakou, danse un peu, Orion montre des talents beaucoup plus affirmés ...
Quand vient l'heure du goûter, nous prenons congé, évitant une trop grande fatigue des chiens.

Françoise 

Le chien visiteur

Bessenay, IME la Cerisaie, groupe Madura, 13/03/2013

Isabelle L et Françoise avec Mala, Plume et Pomme

Quelques flocons voltigent, mais rien à voir avec les intempéries du nord de la France et heureusement pour moi !
Les enfants nous voient de loin et nous font de grands signes ravis ... Aujourd'hui, Claudie, l'éducatrice vient accompagnée de N, L et A que nous avons déjà vus.
N est à l'aise avec les chiens, il en parle avec aisance, caresse aussi. La jeune A est plus réservée, mais elle n'hésite pas non plus à caresser et peigner Mala. Finalement, seul L est un peu craintif ...
Nous commençons avec les jeux, L nous aide à remplir les caches à friandises et à choisir la chienne qui va intervenir. N accompagne le jeu en paroles, A remplit aussi le plateau de bois, elle a du mal à voir de loin et semble un peu extérieure à l'activité. L craint de poser le plateau devant les chiennes et nous lui proposons de contourner la table, tout en faisant coucher les chiennes ...
Puis je sors les deux brosses un peu rigides et la brosse de massage toute douce, L essaie un peu, A est tout à son activité et Mala se couche sur le dos toute au bonheur de se faire peigner le ventre. N est encore plus en paroles qu'en actes.
L est de plus en plus actif, il distribue des friandises, posées ici ou là ou tout simplement jetées,  il est tout content que Plume monte sur le petit banc pour venir se régaler et que Pomme sache prendre délicatement sur la table. Il cache la trousse de friandises de Mala pendant que nous occupons les chiennes et les trois jeunes observent la recherche ... C'est Mala qui trouve bien évidemment !
Pour remercier L des gâteries qu'il leur offre, je demande à Pomme de chanter ...  Maintenant Pomme est juste devant lui et la crainte est oubliée ... Quelques jeux de balles lumineuses qui intéressent les jeunes mais peu les chiennes. Puis c'est le moment de prendre congé : les jeunes m'aident à rassembler le matériel dans la poussette de marché que j'utilise et chaque jeune prend une chienne en laisse pour nous raccompagner au portail : A conduit Plume ou l'inverse ! car malgré le petit gabarit de Plume, A accompagne la curiosité de la petite chienne ; N tient Pomme et là, il retrouve un rôle actif qui lui convient bien, car il sait tenir fermement, mais doucement, la plus active de mes chiennes ; enfin L conduit Mala, sans crainte et Mala, en vraie pro, suit calmement le mouvement.
Dès que le temps le permettra, des promenades et des obstacles d'agility pourront orienter les rencontres de façon plus active, maintenant que les jeunes et les chiennes se connaissent assez bien. Et grâce à Isabelle, je peux amener trois chiennes, comblant ainsi chaque enfant, et son aide m'est précieuse, pour rester vigilante et détendue

Françoise 

Le chien visiteur

Saint-Cyr au Mont d'Or, hôpital psychiatrique, pavillon Hélianthe, 12/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

C'est notre première visite. L'infirmier que nous connaissons est accompagné d'un second et nous rencontrons d'abord trois patients dans un petit jardin dépendant du pavillon.
Un patient observe les chiens, mais reste très réservé. Il nous explique qu'il respecte les chiens, mais peut-être a-t-il un peu peur ... il caresse une fois Orion d'un geste léger et bref, il n'a pas envie de caresser Mala, ni la promener, mais il regarde.
Un autre, B, est ravi et caresse, pose des questions, essaie de donner les ordres de base ... il semble bien à l'aise.
Le troisième, R, a quelques problèmes d'équilibre et d'élocution. Après un peu d'étonnement au début, il souhaite emmener Mala dans le service, puis il part seul, apparamment décidé à informer tous les soignants du service et à les ramener voir les chiens : ainsi nous verrons de nombreux soignants ravis ! R est de plus en plus rayonnant et promène Mala, puis caresse Orion. Mala propose bien sûr sa trousse à friandises et R aime lui en donner : il rit, car au lieu de lui en donner une, il lui en a donné deux ! Mala ne se plaint pas d'ailleurs.
Christine fait coucher Orion sur le banc, il est ainsi caressé plus facilement par R, puis Christine demande à Orion de ne pas bouger, assis à un bout du jardinet et le patient l'appelle ... B et R apprécient beaucoup.
R part souvent dans le service et revient, mais les deux autres sont partis fatigués de leur concentration : B appelait Orion, qui ne venait pas ! simplement parce qu'avec Christine, il travaillait maintenant avec R, mais B n'a pas compris et je crois qu'il en a été contrarié.
Deux nouveaux patients nous rejoignent, G et une jeune fille, A.
Avec R, ce sont les trois patients à qui l'intervention est destinée par les infimiers. Mais G et A finissaient une activité en cours. G est une peu réservé, surtout quand R, beaucoup plus sûr de lui, souhaite promener encore Mala : l'infirmier intervient et G peut promener Mala, puis caresser Orion. Il reste peu de temps, mais A est tout de suite enthousiaste ! Mala propose bien sûr sa trousse et personne ne résiste à sa demande sans paroles ... Orion pose sa tête dans le giron d'A assise sur le banc et il somnole. Mala est couchée, c'est la fin de l'intervention.
Nous évoquons avec les infirmiers les nombreuses possibilités, promenades, jeux ou obstacles comme le tunnel ou le slalom. Nos deux chiens n'ont pas semblé perturbés par ces nouveaux résidents et ses nouveaux lieux ...

Françoise

Le chien visiteur

Reyrieux, Les Lucioles, accueil de jour, 12/03/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Bakou

Aujourd'hui, c'est la visite de la crèche ! la moitié des résidents peint avec les enfants, nous montrons les jeux de nos chiens avec l'autre moitié ... puis nous nous retrouverons tous. Isabelle se réserve avec Ugo et Fulky pour sa visite à Fontaines Saint-Martin.

Ziyang n'est pas venu depuis longtemps et chacun s'extasie :
Les uns l'ont déjà vu et s'informent de son évolution future : à deux ans et demi, va-t-il encore grandir ? Christine assure qu'il va s'étoffer encore ...
Ceux qui ne l'ont jamais vu, ni aucun chien de sa taille d'ailleurs, ceux-là sont très impressionnés ! Bakou semble de taille très raisonnable à côté et on oublie sa stature un peu surdimensionnée pour une femelle golden.
Nous présentons les différents jeux et les résidents nous aident à remplir les petites caches à friandises auxquelles les chiens doivent accéder.

Bientôt, voici venir les enfants ! une petite fille aux mains toutes bleu et vert vient câliner Bakou et se retourne devant Ziyang ! elle n'a pas peur, mais elle est un peu étonnée car la grosse tête est bien à sa hauteur ... Elle se laisse conduire pour le lavage des mains et revient bien vite toujours aussi à l'aise avec les chiens !
Les filles, deux surtout, sont entreprenantes et donnent des friandises à Bakou, puis les garçons s'enhardissent aussi. L'un d'eux est si captivé par les chiens qu'il refuse de boire un rafraîchissement. Heureusement, les enfants donnent aussi à Ziyang, car Bakou, bien que gourmande, n'arrive plus à avaler assez vite. Les éducatrices et moi, nous expliquons aux enfants qu'il faut donner moins et moins vite ...

Puis les éducatrices invitent les enfants à chanter une comptine pour dire au revoir. Les petites mains s'agitent et miment la chanson, Bakou s'inquiète un peu de toutes ces petites marionnettes qui vibrent, tournent, frottent et surtout applaudissent !
Mais ce weekend, le stage de Ttouch a bien profité à Bakou, elle observe perturbée, mais finalement, à la fin de la chanson, elle récupère bien et je n'ai pas observé de vraie panique de sa part.
Après le départ des enfants, nous prenons congé nous-aussi.

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique, service Jacques Chauviré EHPAD, 11/03/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Ziyang, Françoise avec Plume et Pomme

Nous prenons l'ascenseur ... un peu d'hésitation pour Ziyang, mais de courte durée.
Nous allons chacune vers un groupe de résidents, puis nous permutons ... ainsi nous présentons les chiens à tous et nous bavardons avec les uns et les autres.
En EHPAD, des résidents nous reconnaissent et sont heureux de nous voir arriver.
Plume et Pomme sont contentes de reprendre les visites !

Françoise 

Le chien visiteur

Décines-Charpieu, la Halte Montaberlet, 11/03/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Les enfants ont eu une semaine de congés, donc d'interruption avec la structure et la reprise est plus difficile ...
Orion est attendu très positivement par R, de même que S attend Mala avec intérêt.
Par contre, les autres enfants O et N ont beaucoup plus de difficultés à fixer leur attention.
Les progrès de R sont énormes depuis le début de nos interventions, Il a accepté progressivement le jeu instauré et amélioré sur trois séances : passer des cerceaux autour de la tête d'Orion. Aujourd'hui, il promène un peu Orion à l'intérieur et voudrait beaucoup que Christine sorte avec lui, mais elle travaille maintenant avec O ... S refuse toujours le rapprochement avec Mala et moi, mais en fin  de séance, grâce à Christine, son attitude est  plus positive : intérêt pour le nom de la chienne et regard vers moi qui n'est plus un rejet et paroles qui ne sont plus des invectives.
S a promené Mala à l'intérieur puis dehors, mais il a aussi réussi à caresser Orion, qu'il craignait. Je réussis à obtenir que la distribution de croquettes soit limitée à une à la fois et que la laisse soit moins tendue, j'insiste pour qu'il parle à Mala quand il veut qu'elle le suive.
O est extrêmement mobile, puis se réfugie dans les bras d'Audrey debout, elle regarde Mala de sa position en hauteur, une pause limitée avant de nouveau s'élancer bondissante ... Puis tandis qu'O est de nouveau dans les bras d'Audrey assise et cachée sous une couette, Christine fait un patient travail d'approche sous le mode coucou ! un carré de tissu sur la tête d'Orion.
N est très agité lui aussi et crie très fort, il a promené Orion avec trop d'excitation et doit se calmer assis sur une chaise. J'approche Mala et il plonge sa main dans sa toison et prend un plaisir évident et calme à bouger sa main dans le poil : Mala adore ce genre de papouilles, quelques poils de plus sur les pantalons ... car la mue sans être franche est bien commencée.
Comme nous en avons maintenant l'habitude, les enfants nous raccompagnent à nos voitures, R tient la laisse d'Orion tout au bout, N plus près mais de l'autre côté du chien. S tient Mala.

Françoise

Le chien visiteur

Sathonay-Village, résidence Les Jardins des Verchères, 28/02/2013

Isabelle avec Ugo et Fulky

Ma deuxième visite jeudi 28 février avec Fulky et Ugo s'est très bien passée. Après que les deux chiens aient fait le tour de l'assemblée pour dire bonjour et voir si quelqu'un n'aurait pas un petit gâteau pour eux, j'ai sorti un jeu pour leur faire chercher des friandises.
Tout le monde a pu constater que chacun avait sa propre manière de faire :
Ugo cherche à ouvrir les petites cases avec son museau et si ça ne marche pas, il utilise ses pattes avec la délicatesse d'un "éléphant dans un magasin de porcelaine".
Fulky, elle, n'utilise que son museau et sa langue et quand ça ne marche pas, elle réfléchit et me regarde avec insistance pour que je l'aide.
L'animatrice a ensuite sorti des barres et des plots pour les faire sauter et chercher des objets sous les plots.
Le temps a passé très vite et les résidents étaient ravis de ce moment passé avec nous.

Nous avons prévu une prochaine visite pour mardi 26 mars, mais le matin cette fois à 10h30. L'animatrice m'a demandé si je pouvais venir le matin ce qui lui permettrait de prévoir une autre animation pour l'après-midi, ce qui me convient bien car les beaux jours arrivant, il fera moins chaud le matin.

Isabelle

Le chien visiteur

Lyon, foyer APF l'Étincelle, 25/02/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Plume et Lily

Ce sont les vacances scolaires, mais nous avons fait deux exceptions pour des établissements où nous intervenions depuis longtemps et qui ont interrompu puis repris contact dernièrement.
J'ai mal noté l'heure du rendez-vous et nous avons une demi-heure d'avance, ce qui ne perturbe pas les résidents présents ... Nous retrouvons des visages connus, eux aussi reconnaissent Plume ou Ziyang, je présente Lily.
Lily est très adaptée à la tablette posée sur le fauteuil et la résidente nous emmène dans les couloirs, Plume suit tranquillement ! Puis Lily se détend avec ses jouets ... avant de passer un temps sur les genoux de l'un ou l'autre. Plume monte volontiers sur une chaise bien à hauteur de caresses ...
Je fais coucher les deux petites (Plume fait un peu la sourde oreille, Lily s'applique beaucoup plus !), puis je dépose une friandise devant chacune. Le Pas toucher est réussi !
Je demande encore à Plume de se coucher et je fais sauter Lily par dessus elle ... Une fois, ça va ! Au deuxième saut de retour, Plume se relève et Lily ne peut plus sauter, j'explique que Plume connaît ce jeu où d'ordinaire, c'est elle qui saute ... et elle n'a pas l'habitude de  faire la haie immobile. Lily a bien compris, l'autre jour elle a réussi à sauter (escalader plutôt) le dos de Pomme. C'est presque un vrai saut au dessus de Plume, c'est carrément l'escalade par dessus Ziyang ! L'appât est la petite boîte à crème de gruyère, très apprécié ! et Ziyang  a également droit à un petit coup de langue, visiblement ça lui plaît !
Nous sommes restées un peu longtemps, Lily s'éloigne pour un petit pipi que j'essuie, tout est prévu, puis une fois encore pour un petit caca, je nettoye encore avec mes lingettes spécial bébé et j'emballe le tout dans le petit sac plastique prévu à cet effet ...
Au retour, les deux chiennes dorment côte à côte.

Des travaux vont commencer et les résidents vont tous déménager à Fontaines/Saône. Nous prenons un rendez-vous pour juin.

Françoise  

Le chien visiteur

Fontaines Saint-Martin, La Fontanière EHPAD, 22/02/2013

Isabelle avec Ugo et Fulky

J'ai emmené Ugo et Fulky à la Fontanière cet après-midi. L'accueil fut chaleureux comme d'habitude. L'animatrice a pris Fulky pendant que je m'occupais d'Ugo tout en gardant un oeil sur Fulky.
Fulky a été adorable et s'est prêtée très volontiers aux caresses et demandes diverses des résidents. Il faut dire que la distribution de friandises était plus que généreuse pour elle.
Ugo, de son côté, après avoir procédé comme à son habitude au ramassage des miettes, a montré ses quelques talents : salut, donne la patte, aboie et même fait dodo.
Bref, une visite bien sympathique, mes deux loulous profitent maintenant d'un repos bien mérité.

Isabelle

Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 22/02/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Je suis partie comme d'ordinaire, bien en avance, mais des travaux à Fontaines m'ont beaucoup retardée ... J'arrive donc un peu en retard, en espérant que Pomme n'a pas été stressée par ma précipitation à la descente de voiture. Mais non !

Le jeune N est dans un nouveau siège où il est bien soutenu et bien à niveau des chiens : il profite beaucoup d'Orion, puis de Pomme. Auparavant, pour lui permettre le contact, il était couché sur le dos et passait sa main sous le ventre d'Orion ... Maintenant, sa main touche la tête, les oreilles, son bras peut enserrer le cou de Pomme et il gazouille beaucoup de plaisir.
La jeune A vocalise aussi beaucoup, contente de rencontrer Orion ...
Je travaille surtout avec T qui appartient au groupe des grands. À notre entrée, il est tout sourire ! Quand je m'approche de lui, après avoir travaillé avec N, T dort ! L'éducatrice le réveille : trop d'émotions ? Je me souviens qu'il aime entendre chanter Pomme et le voilà réveillé par une vocalise douce et pendant la séance, il s'amuse beaucoup.

A est plus lent à prendre contact, car l'interruption a été longue : vacances avancées en décembre, formation en janvier, nous ne nous sommes pas vus depuis novembre ... Il est envisagé qu'A bénéficie les prochaines fois d'une séance double, pour lui laisser le temps.
M vient lui aussi du groupe des grands et Orion a beaucoup de succès car il monte sur la chaise installée à côté du fauteuil et se laisse toucher avec calme. Pomme a un souvenir inquiet de chaises bruyantes ou branlantes ou glissantes ... Je m'assois et la fais monter sur mes genoux, mais elle reste moins longtemps qu'Orion.
Je passe beaucoup plus de temps avec H : c'est un enfant actif, un peu brusque et il avait inquiété Pomme, elle préférait l'éviter. Pour ne pas bloquer la relation, j'avais évité moi aussi le contact proche avec H pendant quelques séances. Avec la longue interruption, je décide de reprendre le contact de façon prudente. H est agité, de retrouver les chiens ou pour une autre raison. Il a besoin d'être contenu dans les bras de son éducatrice, cela le rassure et des comptines fredonnées y contribuent également. Tenant Pomme un peu en retrait de moi, je parle calmement à H, il est attentif. Je fais coucher Pomme, hors de portée d'un geste intempestif, mais proche tout de même, j'utilise un filet de poulet séché de façon très généreuse ... et la relation reprend de façon acceptable pour Pomme. Je n'insiste pas davantage aujourd'hui. Je fais chanter Pomme, cela fixe bien l'attention de H.
Peu après, H vient me faire toute une séance de séduction, mimiques et bruits de bouche, je tiens ses mains sur mes joues de façon douce, évitant quand même un arrachage soudain possible de mes boucles d'oreilles et je continue à lui parler tranquillement. Quand il essaie de cracher, nous interrompons le contact à l'initiative de l'éducatrice qui marque nettement les interdits et ils reviennent ensuite calmement.

Je suis très satisfaite du comportement de Pomme et cette séance, perturbée au début par les difficultés de circulation, a été très positive.

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon 7, Résidence d'automne EHPAD, 21/02/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Beaucoup de monde nous attend, je préfère garder Faëe attachée afin d'éviter un pistage de miettes étant reçues dans la salle de réfectoire .
Giga reçoit beaucoup de câlins pendant que ma grise se présente auprès des nouvelles têtes essayant tout de même de récolter quelques gâteries.

Pascale

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique, service Jacques Chauviré 1, USLD, 21/02/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Plume

Nous commençons par le côté Nord. Christine et Isabelle dans la grande salle et je vais dans le petit salon, puis nous changeons. Je reste plus longtemps auprès des personnes qui apprécient, certaines étant moins réceptives aujourd'hui et moi peut-être moins en forme pour dynamiser la rencontre ... Par comparaison avec Lily, Plume me paraît lourde, aussi je la pose souvent sur une chaise à côté de la personne. Les caresses et les friandises, un petit tour de danse et beaucoup de conversation : c'est un plaisir de voir l'intérêt et la détente dans les visages. Plume apprécie particulièrement la technique de massage d'une dame.

Puis nous rejoignons le service Sud. Nous passons d'une personne à l'autre à tour de rôle. Nous ne pensons au petit salon qu'en fin d'intervention. Pourtant les deux services sont symétriques ... Je veux poser Plume sur les genoux du mari d'une résidente, est-ce parce qu'il veut l'approcher de sa femme et saisit la chienne de façon vive ? toujours est-il que Plume ne comprend pas et se débat, je la dégage et j'explique au mari que Plume est habituée aux mouvements hésitants des résidents et qu'elle a été surprise par tant de vigueur ! Elle est aussi fatiguée, nous sommes en fin de visite ... il n'y a pas de mal, juste un peu de surprise de part et d'autre : j'explique la formation et les tests.

En revenant au côté Nord pour reprendre nos manteaux (il fait froid dehors et chaud dedans !), je remarque que le fait que les résidents ne soient pas regroupés mais au contraire répartis naturellement entre grande salle et petit salon, ce fait est plus favorable pour nos chiens : plus de place pour accéder aux personnes, résidents plus dans leur cadre habituel, un peu plus l'impression de rencontre individuelle ... et après tout, moins de travail pour les soignants.
J'en fais part aux copines, puis aux soignantes qui agréent ce point de vue.

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique service Jacques Chauviré RC, cantous Cèdres et Tilleuls, 20/02/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Lily

Côté Cèdres, beaucoup de résidents ont la bougeotte et se concentrent peu sur les chiens. Nous aurons cependant un impact plus marqué côté Tilleuls.
La maladie d'Alzheimer handicape plus ou moins ces résidents fragiles ...
Pour certains, notre visite est un moment de sourire, de tendresse, d'échange et c'est cela le principal.

Françoise 

Le chien visiteur

Décines, résidence Fleurs d'automne EHPAD, 19/02/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Ce jour, un groupe d'une dizaine de personnes nous attend.
Mme X se souvient de suite de Giga et la prend sur ses genoux et profite pleinement de ses câlins. Mme Y partage ses propres expériences canines avec toute l'assemblée, Mme Z est en admiration devant Faëe ...
Mr Z a beaucoup de chance, Faëe est très disponible envers lui. Nous terminerons cette séance avec les jeux de casse-tête afin que tout le monde participe à la préparation de ceux-ci, pour le plus grand plaisir de Faëe.
A notre départ, Mr le Directeur comme à son habitude vient gentiment nous saluer et caresser mes toutous.

Pascale

Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 19/02/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme et Lily

Beau soleil, bien agréable ! Je fais un bout de promenade en laisse avec mes deux chiennes avant de commencer, mesure d'hygiène et activité calme.

B n'est pas très en forme, mais elle profite un peu de la présence d'Orion puis de Lily, elle rit aussi des plaisanteries échangées avec R.
R voudrait bien des bisous d'Orion, mais ce dernier n'en fait pas comme Ziyang ... Lily en fait un peu et cherche surtout la friandise cachée dans la main de R. Lily installée sur les genoux de R, je conduis le fauteuil pour un tour de couloir, suivie par M qui tient Pomme. Pas si facile de conduire au joystick ! R s'amuse énormément ...
M obtient l'obéissance de Pomme, mais celle-ci n'accepte pas la promenade sans moi : c'est ainsi que nous nous suivons dans ce tour où tout le monde rit de ma maladresse !

Quand nous prenons congé, nous avons encore de nombreux arrêts caresses, car nos passages dans l'établissement ne passent jamais inaperçus. Nous avons nos fidèles qui ne sont pas vraiment bénéficiaires de l'intervention, mais toujours présents pour nous accueillir ou pour nous dire au revoir !

Françoise 

Le chien visiteur

Jassans-Riottier, La rose des vents, 19/02/2013

Danielle avec Smartie et Fripouille, Sylvette avec Aby et Evy

Aujourd'hui, nous nous sommes rendues Danièle et moi et nos quatre chiennes à la Rose des Vents à Jassans riottier.
Nous avons été faire une visite à l'accueil de jour des malades Alzheimer. Les chiennes ont fait des léchouilles et se sont bien faites caressées. Ensuite nous avons été à l'unité fermée, quatre dames étaient là, donc chacune a eu droit à une chienne sur les genoux ! Lorsque j'ai posé une friandise dans la main d'une dame pour qu'elle la donne à Evy, celle-ci s'est empressée de la porter à sa bouche. La friandise est heureusement tombée dans sa robe !
Nous sommes montées à l'étage et sommes allées dans les trois unités. Smartie aime bien maintenant que Danièle la pose sur les genoux d'une personne car elle boîte, elle est donc restée un bon moment sur madame A qui va avoir bientôt 101 ans et avec laquelle elle se sent très bien.
Nous avons jeté un oeil dans l'entrée à un livre ouvert, c'était le livre des personnes décédées et nous avons constaté avec peine que trois résident(es) qui aimaient nos chiennes étaient mortes.
Même si on doit s'attendre à cela, c'est toujours désagréable !

Sylvette

Le chien visiteur

Sainte-Foy-lès-Lyon, centre Witkowska, 15/02/2013

Andréa avec Foxy, Jacques avec Fango, Pascale avec Faëe puis Giga, Christine avec Orion, Françoise avec Bakou

Nous nous retrouvons sur le parking, Orion, Foxy et Fango sont trois mâles et même si Foxy est stérilisé, les trois sont un peu chamailleurs : chacun et chacune rappellent à l'ordre son chien et évite les contacts trop rapprochés. Le temps est doux, assez lumineux, nous allons rester dehors.

Je cherche du regard une chaise de jardin pour faire monter Bakou sur le muret, à  portée de main pour être caressée ... mais elle résout le problème en grimpant elle-même, pas aussi légèrement que Faëe, mais très efficacement quand même !
Aujourd'hui, c'est A qui vient passer un long moment avec Bakou, celle-ci est à l'aise et de couchée, elle s'allongerait volontiers sur le flanc ... Je surveille tout de même qu'elle ne dépasse pas du muret et ne bascule pas en contre-bas !
Dans le même temps, j'aperçois Faëe et Orion sur le muret en séance caresses et Fango et Foxy en ballade avec chacun un résident non voyant et souvent un animateur.
M est fidèle à nos amis les chiens : il est de toutes nos visites et profite de chaque chien.
Je pars en balade avec Bakou : la laisse attachée au harnais sur le dos de la chienne est tenue par A, l'autre bout de la laisse est attachée au harnais sur le poitrail et j'assure la sécurité. Bakou commence à bien connaître ces résidents et ce qu'on lui demande ... Au retour, je n'ai pas anticipé la présence d'un gros pot à fleurs (vide), mais A heureusement garde son équilibre : je suis vraiment confuse !
Ensuite, je fais un autre grand tour avec M, Bakou ne tire pratiquement pas. Quand M change de main pour la tenir, nous faisons quelques pas et je perds l'équilibre ! M est inquiet pour moi ... je le rassure, je prendrai de l'arnica que j'ai dans mon sac quand nous serons revenus au groupe, je me suis emmêlée les pieds toute seule. Je lui explique que je me fais vieille et je lui propose que la prochaine fois je m'installe dans un fauteuil roulant et il me poussera pendant que je le guiderai ! Il m'explique que ce n'est pas gagné car en équitation, son cheval a tout de même mangé la pizza de l'encadrante ...
Au retour près du groupe, M raconte ma mésaventure, mais le temps de revenir lentement et avec les granules d'arnica, je me sens beaucoup mieux.
Un autre résident M n'a pu venir dès le début de notre intervention, mais nous rejoint, l'encadrant me demande si je peux encore lui proposer une promenade. Pas de souci ! Pascale a dû partir plutôt, mais je lui ai demandé l'heure et nous avons largement le temps. Bakou est de mieux en mieux rôdée ... Près du portail, je croise Jacques et Andréa qui repartent, nous poursuivons doucement notre grande boucle, sans me casser la figure cette fois !
J'entends Christine derrière nous : elle s'est retrouvée seule et en me cherchant, me suit depuis un moment. Nous sommes revenues au point de départ et je prends congé de M. Christine et moi, comme nous le faisons presque toujours, faisons un petit "debriefing" de la séance.
Nous pensons que Foxy s'excite facilement et que Fango tire beaucoup : il faut améliorer ces points, car nous ne voulons prendre aucun risque avec des personnes fragiles, ici non voyants, ailleurs âgées ou handicapées.

Devant mon compte-rendu, je décide d'appeler Andréa, puis Jacques. Mais il est difficile de partager des conseils par téléphone (il me paraissait impossible de le faire par mail) : malgré toute ma bonne volonté, c'est râté ! c'est naturel, je casse la bonne impression qu'Andréa a eu, car, effectivement, Foxy a déjà beaucoup progressé et celle aussi de Jacques qui voit que lui retenait Fango avec la double laisse et que tout s'est bien passé ... Cela ressemble à des reproches et ce n'est pas du tout le but !
J'ai l'impression qu'humainement, c'est désagréable autant pour eux que pour moi ...
Je rappelle Christine et nous décidons qu'à l'avenir, nous ménagerons du temps pour échanger à chaud, c'est ainsi que chacune nous progressons ! et les conseils deviennent audibles et utiles. Ce que nous recherchons !

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon 8, EHPAD Sainte Élisabeth, 14/02/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Nous arrivons dans les nouveaux locaux, un peu perdues ; je vais demander conseil à la secrétaire (dans l'Algeco) où se trouve l'entrée. En riant, elle me dit qu'il n'y en a pas , les travaux n'étant pas fini et m'accompagne dans le bureau de l'animatrice.
Notre animatrice nous annonce son départ et nous présente sa remplaçante qui nous accompagne dans toutes les chambres, je garde mes chiens en laisse, nous visitons chambre par chambre les nouveaux locaux. Les résidents sont très perturbés par le déménagement et le départ de leur animatrice, ils ne veulent voir personne, seulement trois d'entre eux profiteront de Faëe et de Giga.
Mme X a retrouvé sa place au RDC dans son fauteuil, elle reconnaît de suite Giga et l'appelle pour la faire venir sur ses genoux, nous écourtons la séance afin de dresser un bilan avec Geneviève  (animatrice) de notre partenariat et expliquer le déroulement à notre nouvelle référente très contente d'encadrer nos prochaines visites.
Les résultats sont très encourageants , nous avons tissé des liens et nous allons nous revoir très prochainement dans l'établissement de sa nomination pour continuer ensemble nos actions.

Pascale

Le chien visiteur

Écully, résidence Louise-Thérèse, EHPAD, 14/02/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme et Lily

Contraste saisissant entre les 65 kg de Ziyang et les 1,3 kg de Lily ... Pomme avec sa robe claire gris loup contraste aussi avec les robes sombres des deux extrêmes.
De nombreuses résidentes se souviennent de Lily et trouvent qu'elle a déjà bien grandi !
Nous parlons justement poids ! À sa naissance, le bébé léonberg pèse moins d'un kilogramme, comme les 700 g de Lily à deux mois ... Mais à deux mois, Ziyang pesait déjà 13 kg !

J'observe Lily : je pressens qu'elle sera moins calme qu'à sa précédente visite où principalement elle dormait sur les genoux accueillants ... Mais très vite, Lily comprend ce qu'on attend d'elle et je la récompense de rester calme !
Je la repose à terre fréquemment où elle s'essaie avec les jeux, les jouets ... Pomme démontre sa maîtrise du jeu intellectuel, par contre elle refuse de sauter, le sol doit lui paraître glissant (les linos cirés ne la mettent pas en confiance surtout à la réception).
Une dame qui rend visite à sa maman a apporté du gruyère, Pomme et Lily apprécient !

Lily montre qu'en un mois elle a bien progressé : Assis, Couché, Donner la patte (une seule pour l'instant), un essai de Pas toucher en duo avec Pomme est assez satisfaisant, mais si je donne l'ordre Pas toucher trop fermement, Lily recule pour fuir la tentation : plus celle-ci est forte, plus Lily s'éloigne ... et plus vite elle se précipite pour récupérer la friandise promise à l'ordre Mange libérateur !
Pomme est très satisfaite de l'accueil qui lui est fait, on lui offre des friandises, on la caresse ... Ziyang et elle ne pensent pas à chahuter, de vrais pros qui sont bien conscients de leur mission.

Nous prenons congé vers 16 h, à temps pour la sortie des classes et on va servir le goûter aux résidents : Nos trois poilus vont se reposer !

Françoise 

Le chien visiteur

Saint-Cyr au Mont d'Or, hôpital psychiatrique, 14/02/2013

Une convention est en cours de signature pour des interventions au pavillon Hélianthe

Le chien visiteur

Bessenay, IME la Cerisaie, pavillon Acadie, 13/02/2013

Françoise avec Mala et Plume

J'ai récupéré mon véhicule ! Ouf ! Isabelle L a un empêchement professionnel. Je décide de tester les réactions de Plume, connaissant les jeunes que nous allons rencontrer ...
Plume se débrouille très bien, c'est Mala qui ouvre la communication, mais Plume est vite à l'aise : caresses et friandises, c'est toujours la recette magique !
Il y a E jeune fille au début méfiante et vite surexcitée : en cours de séance, elle arrive à prendre la trousse à friandises de Mala, à donner posément à chaque chien et à caresser ... elle pose même sa joue sur le dos de Mala. Elle rit beaucoup de tout ce qui se passe autour d'elle.
Il y a V que j'ai déjà rencontré : il reste un peu détaché, comme précédemment, mais observe et donne des friandises. Il joue avec un sachet de plastique (nécessaire pour ramasser les petits accidents urbains de nos amis) qu'il a tiré du petit réceptacle, donc propre bien sûr ! Sans danger, m'assure l'éducatrice, il triture et jettera à la poubelle.
Il y a aussi S qui a peur des chiens mais qui reste très longtemps avec nous et caresse un peu lorsqu'on le sollicite ...
Il y a surtout la jeune L qui est très à l'aise avec les chiens, stimule ainsi E et l'incite indirectement à l'imiter. Mala vient souvent vers elle, trousse en gueule ... Et Mala apprécie aussi ses caresses et celles de l'éducatrice Sophie.
Je propose le jeu des plateaux tournants en retenant un des chiens et les jeunes sont très attentifs. C'est L qui m'aide à remplir les cachettes.

Puis S et ensuite V nous quittent, L et E restent et c'est S que j'ai déjà rencontré qui nous arrive. Plume sonne l'alerte devant ce nouveau pour elle ! Je l'incite à se taire en douceur, voulant éviter d'inquiéter S qui était très timide la dernière fois ... Mais S, tout en restant très discret, semble bien à l'aise. Je travaille donc à ce que Plume l'accepte sans méfiance, ce qui est bientôt réussi.
Deux éducatrices nous rejoignent, dont une m'est déjà connue. Et les deux chiennes continuent leurs allers et retours vers L ou S ou E et obtiennent des friandises ... elles glanent aussi des caresses auprès des éducatrices !

Puis nous prenons congé, raccompagnées par S et une éducatrice. Je suis contente de la prestation de Plume, malgré les quelques aboiements quand son petit auditoire change ! Je vais y travailler.

Françoise  

Le chien visiteur

Irigny, OVE Henri Salvat, 12/02/2013, annulé

J'espère récupérer ma voiture dans la journée ... trop tard pour Irigny et Christine est toujours près de sa petite-fille malade.
Nous avons prévenu dès lundi.

Françoise

Le chien visiteur

Lyon-Sud, Pavillon Michel Perret, 11/02/2013

Pascale avec Giga, Jacques avec Fango, Andréa avec Foxy

Christine est de garde pour sa petite-fille, ma voiture est au garage, mais Pascale, Jacques et Andréa sont là !
Pascale n'a pas emmené Faëe de crainte qu'elle ne cherche querelle à Fango qu'elle ne connaît pas. Giga est beaucoup plus neutre. Et elle adore être sur les genoux.
Andréa fera le stage en mars et est déjà venue avec Foxy. Ce dernier s'est un peu chamaillé avec Fango avant de rentrer, deux mâles ne sont pas toujours aimables entre eux ! Mais il était ensuite tout entier dans son travail : donner de l'affection aux personnes présentes ...
Jacques et Fango venaient pour leur première visite (le mois dernier, nous avions fait chou blanc), on est toujours un peu timide et on observe la première fois, mais on a tous connu ça !
Tout le monde doit se retrouver à Sainte-Foy vendredi ...

Compte-rendu établi grâce à Pascale, merci Pascale et merci pour ses photos aussi !

Françoise

le chien visiteur en hôpital

Lyon sud lundi

le chien visiteur en hôpital

Lyon sud

Lyon 8, Les Hibiscus (Croix rouge), 08/02/2013

Pascale avec Faëe et Giga

À notre grand étonnement ,nous ne sommes pas affichés sur le planning du jour ... Aujourd'hui, c'est crêpes !
J'attends notre référente qui constate qu'elle s'est trompée dans la date, elle nous avait inscrit pour le 8 mars, nous repartons donc faire une belle ballade dans un parc à proximité.

Pascale

le chien visiteur à l'hôpital

Faee et Giga en promenade

Seyssuel, MAS du Plat du Loup, 08/02/2013, annulé

Nous avons annulé l'intervention en raison d'un enterrement.
Et en plus, il neige ...

Françoise 

Le chien visiteur

Neuville, hôpital gériatrique intercommunal, FAM, 07/02/2013

Isabelle avec Fulky, Françoise avec Mala, Bakou, Plume, Pomme et Lily

La neige n'a pas duré et n'a pas tenu non plus !
Nous ne travaillons pas aujourd'hui dans la grande salle d'animation, mais on nous emmène au FAM (foyer d'accueil médicalisé). Nous prenons l'ascenseur et arrivons dans une salle beaucoup plus petite où une dizaine de résidents nous attendent, ainsi que deux résidentes de l'EHPAD qui ne nous rejoignent pas d'habitude au rez de chaussée.
Comme nous n'avions pas retenu cette modification, je suis un peu gênée au début : une résidente prend peur car nous arrivons tout de même avec 6 chiens et elle est assise juste à l'entrée. J'espère avoir l'occasion, une autre fois, de la rassurer car aujourd'hui, les soignantes la ramènent dans sa chambre.

Lily est saisie par une résidente avant que j'ai pu réagir, elle couine car elle se sent trop serrée. Isabelle intervient, mais Fulky en est un peu stressée ...
Peu après, Isabelle part en visite dans les chambres avec Fulky, dirigée par une soignante et je libère mes chiennes de leurs laisses.
Les soignants sont nombreux et les résidents calmes. Lorsque je leur propose de tenir Lily, je leur demande de tenir ma main, ce qui me permet d'apprécier s'ils serrent ou pas, et je maintiens Lily en même temps qu'eux, évitant tout problème.
Mala propose sa trousse à friandises et ils sont nombreux successivement à distribuer les croquettes à Mala, Bakou et Pomme, Plume et Lily se débrouillent aussi ! J'appelle les plus petites pour leur proposer de plus petites friandises ...
J'obtiens des Assis, Couché, et même Pas touché ! Lily a compris, mais comme la tentation est forte, elle se recule énormément pour ne pas céder à la tentation ! Au signal Mange, elle se précipite aussi vite que les autres ... Un petit essai pour Donne la patte, ce n'est pas parfait, mais il y a du progrès.
Pomme va à plusieurs reprises stimuler un résident endormi, en douceur ...
Mala et Bakou apprécient les caresses et Pomme joue un peu les curieuses, mais revient vite quand je la rappelle de la voix.

La séance s'est bien déroulée, certains résidents baillent exprimant la fatigue d'une longue concentration. Isabelle revient avec Fulky et nous prenons congé.
La prochaine visite aura lieu au rez de chaussée avec les résidents de l'EHPAD qui nous saluent quand nous rejoignons l'ascenseur : ils sont contents de nous avoir vues, même s'ils auraient préféré avoir plus de temps ... ce sera la prochaine fois !

Françoise 

Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 07/02/2013, annulé

Le foyer nous a téléphoné la veille : quarantaine qui dure pour la grippe qui sévit autant pour les résidents que pour les encadrants ...
Et en plus, la neige tombe abondamment ce matin !

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique service Dahlia EHPAD, 05/02/2013

Isabelle avec Fulky, Françoise avec Bakou

L'animatrice nous annonce que cette séance n'était pas prévue : Au rez de chaussée (EHPAD), c'est la grande animation crêpes ! À notre dernière réunion, nous avions organisé ensemble pour le pavillon Jacques Chauviré, mais je n'avais rien noté pour Dahlia ...
Pas grave ! L'animatrice nous propose de monter à l'étage (USLD) ...

Nous bavardons avec une résidente dans le hall et deux jeunes soignantes qui ont terminé leur service, puis nous montons par l'escalier. Nous redescendrons par l'ascenseur pour l'entraînement des chiennes ...
Et nous sommes accueillies bras ouverts ! Avec Fulky et Bakou, nous prenons notre temps pour écouter les résidents, ils caressent les chiens, leur donnent des récompenses ...
Un mari protecteur m'indique que sa femme et lui ne souhaitent pas caresser les chiens, je vois pourtant l'oeil intéressé de sa femme ... Aussi, sans m'approcher davantage, je fais coucher Bakou, je pose une croquette sur une de ses pattes et lui donne l'ordre de ne pas y toucher. La résidente est attentive. Quand j'autorise Bakou en disant "Mange !", elle prend rapidement sa croquette et la déguste. Je vois surtout le sourire de complicité de la résidente !
Les soignantes nous offrent un verre d'eau. Nous sommes ravies de notre visite.

Cette visite de l'USLD, sans coupler avec l'EHPAD, a été agréable et moins fatigante pour les chiens.

Françoise 

Le chien visiteur

Reyrieux, Les Lucioles, accueil de jour, 05/02/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Plume et Lily

Aujourd'hui, les enfants de la crèche sont attendus !
Avant l'arrivée des enfants, nous disons bonjour à tout le monde. De l'avis unanime, Lily est bien plus réveillée qu'il y a un mois, elle amuse son public par sa vivacité ... J'explique qu'elle viendra dans les bras quand elle sera plus calme.

Puis je pars dans une salle d'activités avec mes deux petites, deux résidents et une résidente et deux animatrices. J'ai apporté des jeux, ceux qui me semblaient les plus accessibles à Lily, c'est-à-dire un plateau tournant et des couvercles coulissants. Plume apprécie l'absence de concurrence des grandes ! elle initie Lily ... pas au point de partager quand même. Je porte donc Plume, le temps que Lily découvre le mode d'emploi. Comme tous les bébés, elle oublie la recherche quand la récompense est longue à obtenir !

Nous permutons avec Isabelle et Ugo et je découvre cinq bambins sur les genoux de leurs accompagnatrices, trois fillettes et deux garçons, les plus grands de la crèche, moins de deux ans je pense. Deux fillettes C et J sont très à l'aise avec les petites chiennes, le petit T s'enhardit de temps à autre, les deux autres observent ... Lily observe et montre ses talents tout neufs : s'asseoir, se coucher et un tout début de patte offerte ! les fillettes réclament des friandises que je donne très menues : les trois enfants adorent leur donner ... et les chiennes aussi ! On complique en demandant un beau Assis. Je fais "sauter" Lily par-dessus Plume, je devrais dire escalader ! Rires ...

Puis tout le monde se rassemble pour un verre d'amitié. C'est l'heure ensuite pour les enfants de rejoindre la crèche. Nous les suivons peu après. Lily est "cuite", allongée sur mon bras, elle se repose ...

Françoise 

Le chien visiteur

Décines-Charpieu, la Halte Montaberlet, accueil temporaire, 04/02/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala

Le temps est gris et froid, de la neige tombée en fin de nuit a persisté sur les toits ...
De nouveaux enfants sont là : il y a S et R que nous connaissons depuis le début de nos interventions, O que nous connaissons depuis peu et voici G que nous rencontrons pour la première fois.

Les enfants nous apportent des cadeaux !
une balle rose pour Mala, une balle de tennis traversée d'un os de corde pour Orion, des biscuits pour les deux chiens et aussi des douceurs pour nous humains, craquants et meringues ... une gentille attention ! Les chiens apprécient les biscuits que les enfants, G et S, leur offrent généreusement ...

G est tout de suite très intéressé et particulièrement à l'aise avec les chiens. Il sera un moteur très appréciable pour R qui veut l'imiter malgré sa propre difficulté à approcher les chiens.
S aime promener Mala, à condition qu'elle ne le regarde pas,ce qui n'est pas évident ... Il lui lance une poignée de croquettes, à la volée comme aux poules ! c'est trop, lui dis-je ! Mala se dit, elle, qu'aujourd'hui avec les nouveaux biscuits et les croquettes qu'elle aime, c'est vraiment un bon jour ! Pour ma part, je regrette qu'elle ne pense plus qu'à ça ...

Avec Orion, Christine travaille l'approche de R, il accepte des actions à distance ... Aujourd'hui, plutôt que lancer des friandises de loin, il s'agit de passer des cerceaux autour du cou d'Orion. R doit s'approcher un peu plus ...
Il voudrait en faire autant avec Mala, mais il n'a confiance encore qu'en Christine et Orion.
C'est G qui s'en charge avec Mala : elle n'en a pas l'habitude, mais avec une friandise, elle accepte.
Puis Christine essaie de capter l'attention d'O : la petite fille saute et grimpe sur les chaises, les tables, les étagères ... quand O grimpe sur la table, Christine fait monter Orion sur la chaise et O le regarde un instant. Le même scénario se répète ... Mais aujourd'hui, O a vraiment beaucoup d'énergie à dépenser. Une éducatrice l'emmène en promenade.

Très à l'aise, G va s'asseoir sur le canapé et invite Orion à le rejoindre : aussitôt dit, aussitôt fait, la tête sur les genoux du jeune garçon. Immédiatement, R demande à faire de même ! Une éducatrice s'installe sur le canapé et R vient la rejoindre, sa main peut tout naturellement caresser le poil d'Orion ... proximité magique inimaginable il y a deux mois !

Nous profitons de ce moment si positif pour prendre congé : rester sur une si bonne note, sans attendre que la fatigue de la concentration ne rompe le charme. Les enfants nous accompagnent avec les éducatrices jusqu'à nos voitures.

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon 3, EHPAD Ma demeure, 04/02/2013

Pascale avec Faëe et Giga

De nouvelles résidentes se sont déplacées pour venir nous voir, Faëe commence à faire le tour de la pièce pendant que je présente Giga à tout le monde. Mme X est contente de retrouver Faëe et de découvrir Giga, elle aime tant les chiens.
Demoiselle Faëe commence à s'exciter un peu, elle ne pense qu'à jouer avec ses casse-tête (sentirait-elle l'arrivée de la neige ?), je la garde donc au maximum en retrait, du coup Giga est moins patiente sur les genoux, au bout de 40 mn je préfère m'éclipser. Notre référente compréhensive est néanmoins très contente même si Faëe nous a un peu cassé les oreilles avec son jouet couineur, Faëe a bien diverti les résidents.

Pascale

Le chien visiteur

Lyon 1, EHPAD Saint-François d'Assise, 31/01/2013

Pascale avec Faëe

Première visite.
Nous profitons du parking mis à notre disposition, évitant bien les désagréments du stationnement dans cet arrondissement de Lyon.
Notre première visite est axée sur la présentation des lieux de nos futures interventions.
Nous commençons par le Cantou, les personnes s'étonnent beaucoup de la présence d'un chien parmi eux, les questions s'enchaînent vite sur la couleur peu commune de Faëe.
Nous continuons par la visite en chambre, Mme X en caressant Faëe se met à nous parler de son fidèle compagnon plutôt inhabituel, un gros lézard qui l'a accompagné durant plusieurs années sur son épaule, elle a noté de nous rechercher des photos pour notre prochain passage.
Notre prochain arrêt en chambre s'éternise, plusieurs personnes viennent se greffer entre le lit et le bureau, le temps passe trop vite !
Nous finissons dans le hall d'accueil, sœur Y très fière et surtout très contente de tenir Faëe en laisse et de la présenter à ses amies.
Nous terminons notre visite sur une petite note humoristique, l'une des résidentes me dit «Quand j'ai vu la photo de Faëe, je me suis dit, ce chien est bien trop vieux pour venir nous voir, il est tout gris ! »

Pascale

Le chien visiteur

Fontaines Saint-Martin, la Fontanière, 31/01/2013

Françoise avec Bakou

Il y a des jours où rien ne fonctionne comme d'habitude ... Christine a un empêchement, c'est prévu. Isabelle s'est fait mal au genou ... et l'animatrice a oublié notre venue !

Pas grave ! tout se passe bien tranquillement ...
J'ai amené Bakou pour la faire travailler seule avec moi, mais elle me paraît inquiète de l'absence de ses compagnons visiteurs ... Elle se fait néanmoins caresser, recueille quelques croquettes, des confidences aussi, que je ne comprends pas tout à fait, et puis après la visite, je veux l'emmener se détendre par un brin de balade sur les bords de Saône ... Las ! la route est en travaux, boue garantie et demi-tour obligatoire !

Retour avec les copines qui profitent du temps doux sur la terrasse ...

Françoise 

Le chien visiteur

Reyrieux, cantou de Clairval, 30/01/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Lily

Lily a bien dormi avant la visite, elle fait un accueil enthousiaste à Ugo !
Lily fait des bisous aux résidentes, puis s'agite ... pour, une fois posée à terre, se soulager d'un petit pipi que j'essuie rapidement avec mes lingettes spécial bébé ! Un petit sac plastique et hop ! poubelle, le tour est joué sans dommages.
Je lui offre à boire dans une petite coupelle qui tient dans la poche et elle continue son tour auprès des résidentes.
L'ascenseur entre les deux niveaux ne lui plaît pas beaucoup ... Tant de choses à apprendre !
Au second niveau, un résident agrippe le harnais de Ugo ... tant et si fort qu'Isabelle déshabille Ugo et c'est avec beaucoup de difficultés et grâce à l'aide de la soignante qu'elle récupère le harnais ... Bien évidemment, je n'approche pas Lily, mais la lui montre en parlant avec lui.
Un autre résident offre une friandise à Lily, la plupart ont bien reconnu qu'il s'agissait d'un chiot. Lily les gratifie d'un second pipi que j'essuie comme le premier avec mes petites lingettes ! Depuis ma première visite, j'emmène le paquet entier au lieu de deux ou trois qui ne sont pas toujours suffisantes ...

Françoise 

Le chien visiteur

Irigny, OVE Henri Salvat, 29/01/2013

Christine avec Orion et Ziyang, Françoise avec Pomme

J'emmène d'abord Pomme dans les lônes pour une petite promenade hygiénique. Celle-ci sera courte, à cause des embouteillages qui m'ont retardée. Je retrouve Christine sur le parking ...

Il y a eu une longue interruption dûe d'abord aux congés de Noël, puis à la neige qui a bloqué la circulation au jour-dit. F a beaucoup parlé des chiens ... Pour d'autres enfants, il faut un peu les réapprivoiser.
Je commence avec K qui promène Pomme, puis, avec l'aide de l'éducateur, il parvient à appeler Pomme : pour recevoir une friandise, Pomme a l'ouie très fine !
Je travaille aussi avec T qui est parti obligeamment remplir la gamelle d'eau. Pomme boit un peu, puis T la promène (je contrôle sa manière un peu rude) et revient faire boire Pomme : T est très contrarié car Pomme ne veut plus boire ! Heureusement, elle accepte toujours les friandises : T les jette à terre, je lui demande de les donner dans sa main ouverte, il accepte car j'insiste, mais s'amuse de nouveau à les jeter à terre ...
Nous allons voir M. Une approche tranquille, Pomme se couche près de lui ... il joue avec des feuilles, puis accepte de donner des friandises. Il caresse le poil épais, son visage est rieur. Ce qu'il préfère ? un bisou de Pomme !
Ensuite, voici T assise sur le banc, je positionne Pomme à côté d'elle, dos vers elle sur le banc également. T aime la texture des poils et se régale. Pomme a droit à quelques récompenses.
F sait demander clairement à Pomme les positions Assis ! Couché ! ... il s'en sert pour glisser la friandise entre les pattes du chien, il garde une inquiétude quand Pomme lève la tête vers lui et c'est en la gardant couchée qu'il ose la toucher.

Christine voit les mêmes enfants dans un ordre différent. Elle va en particulier voir C-E avec Ziyang : il est très difficile d'entrer dans le monde de C-E ... L'éducateur y contribue, mais cette approche a demandé beaucoup d'efforts à C-E, il est dispensé de nouveaux efforts.
C'est au tour de M qui s'accroche au bras de l'éducateur. Quand Pomme chante, M réagit d'un beau sourire, mais c'est Christine qui parvient à lui faire promener Ziyang au bout de la longue laisse, avec Christine et l'éducateur en intermédiaires ...
Je termine avec E qui ne veut pas que j'approche, mais aime prendre Pomme seule. Depuis quelque temps, la maturité de Pomme me permet de contrôler à distance et la chienne tient compte de la fragilité physique ou comportementale de qui tient la laisse ...

Françoise 

Le chien visiteur

Couzon, Foyer OSL la Rivière, 28/01/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Plume

J'arrive en avance et R vient au devant de moi, il se souvient de beaucoup de choses, il ne connaît plus le nom de Mala, mais la reconnaît, il demande si le chien marron est là et comment s'appelle la nouvelle ... Je le renseigne.
D'autres résidents sont en avance pour partir à la piscine, ils profitent aussi des chiennes à l'abri de la marquise, car une pluie fine nous mouille insidieusement ...

Nous entrons quand Christine arrive (juste à l'heure), nous nous dirigeons avec les encadrantes dans le petit salon où nous voyons l'ensemble des résidents. Après un bonjour à tout le monde, la dernière fois nous étions allées dans une salle d'activités, mais aujourd'hui, comme les résidents ne sont pas nombreux, nous restons dans ce salon.

Nous partons en visite rencontrer B, qui écoute de la musique dans sa chambre, puis F qui n'est pas dans sa chambre ... R tient Mala, A tient Plume et ils nous emmènent aussi visiter leurs chambres, de même C tient Orion et nous nous retrouvons tous dans l'ascenseur pour revenir au salon.
D nous rejoint, M et P n'ont pas bougé, mais P accepte de se rapprocher de nous. Plume fait de son mieux pour intéresser son public : elle danse de bon coeur, reste sur les genoux ... Mala se fait caresser, obéit aux ordres de R ou de C, mais surtout n'oublie pas de transporter sa trousse de friandises : elle sait y faire et reçoit sa gratification assez facilement ! Orion est plus pro : il passe sous les jambes écartées de R et C, saute par dessus les jambes tendues ... Plume veut bien participer aussi, mais Mala se contente de contourner l'obstacle, elle fait la belle malgré tout, et puis ce qu'elle connaît le mieux : les caresses et les friandises !

Les résidents sont fatigués par la concentration qu'ils ont fourni pendant notre intervention ... Nous disons au revoir à chacun.
Nous convenons que le rythme des séances l'an prochain sera augmenté à une visite tous les deux mois.

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon 9, Résidence A Morlot EHPAD, 28/01/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Dès la sortie de l'auto, mes chiens reconnaissent le parc qu'ils aiment beaucoup, je les laisse se détendre 5mn avant d'entrer.
Notre séance est essentiellement au Cantou, nous retrouvons nos fidèles habitués, aujourd'hui Mr X est inquiet de la présence des chiens, il reste à l'écart. Mme Y, trop contente de papouiller Giga, a beaucoup de mal à la partager un peu ...
En revanche, l'attitude de Mme K est pour le moins surprenante : présente à chaque visite mais critiquant sans cesse la présence des chiens, aujourd'hui après avoir installé Giga face à elle sur la table, elle a caressé ma petite Giga, la trouvant plutôt douce et jolie ...
Nous finissons la visite par un rapide coucou au Rez de Chaussée, bien attardées au Cantou.

Pascale

Le chien visiteur

Caluire, IME l'Espérance, 25/01/2013, annulé

L'éducatrice étant en formation, l'intervention est annulée.

Le chien visiteur

Lyon 7, Résidence d'automne EHPAD, 24/01/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Nous sommes reçues dans le coin TV. À notre arrivée, une bonne partie des résidents se sont assoupis devant le programme de télévision, Giga fidèle à son poste réclame les genoux, alors que Faëe gourmande fait le tour de tous les résidents, nombreux aujourd'hui, afin de trouver une friandise dans un coin. Le groupe se réveille et se met à échanger sur les chiens qu'ils ont eus.
Dès l'arrivée du goûter, nous préférons partir, mes toutous déconnectent, nous saluons donc tout le monde.

Pascale

Le chien visiteur

Limas, foyer de la Claire, 24/01/2013

Christine avec Ziyang, Françoise avec Pomme

Danielle ne peut nous rejoindre aujourd'hui. Mais Ziyang et Pomme ont déjà bien l'habitude des résidents de la Claire ...
Depuis l'arrivée de Lily, Pomme est intimidée par cette petite boule noire, un bébé hardi tout de même, et Pomme sait qu'elle est encore trop petite pour jouer comme Plume ... Aussi Pomme lui laisse la place et se met en retrait. Aujourd'hui, je veux rassurer Pomme sur sa place toujours tout très près de moi !
Deux fois dernièrement, Pomme a pris la tangente en revenant de visite : preuve qu'elle avait besoin de détente personnelle, mais gros risque qu'elle prenne goût aux explorations sauvages ... donc les friandises de cette visite seront généreuses et très choisies : canard et poulet séchés, ce que Pomme préfère !
En fin de visite, Pomme me regarde avec une gueule rieuse (si ! si ! les chiens rient !), heureuse de cette attention particulière,  je la fais monter en voiture et ne la détache qu'après, elle a eu un regard vers le vaste monde (la tentation de s'évader un moment était donc bien là !), mais elle n'a pas hésité longtemps !

L'accueil des résidents est très positif malgré l'interruption des vacances.
J s'approche tout sourire, puis R et L ... H s'approche aussi en trottinant. Pomme se dirige d'emblée vers Y, elle lui lèche les mains et Y a tout de suite cessé son grognement.
D est un peu impressionnée par le gabarit de Ziyang, elle est plus à l'aise avec Pomme.
Avec chacun, nous obtenons un contact, un échange même bref. R a montré à D comment caresser Ziyang, alors qu'il reste toujours à la périphérie de l'intervention. Je confie la laisse de Pomme à A et je pousse le fauteuil jusqu'à l'appartement à l'autre bout du couloir. C'est la première fois que je ne tiens pas de seconde laisse et Pomme sent qu'elle est tenue par A : main ferme mais inexperte et Pomme en tient compte.
Nous rencontrons M, il est âgé, presqu'aveugle et dur d'oreille, je fais coucher Pomme à côté de lui, Pomme lui lèche les joues. L essaie de prendre la laisse pour faire descendre Pomme, je parlemente avec lui et je poursuis l'échange avec M un petit temps. L a fait de gros progrès : au début de nos interventions, il nous prenait par le bras et nous ramenait à la porte avec beaucoup d'obstination ... maintenant, il saisit encore la laisse posée à terre, mais donne des friandises aux chiens (à part quelques interceptions pour sa propre consommation !), les caresse ...
V est venue jusqu'à nous et installée à côté de l'éducatrice, elle s'enhardit à caresser le poil de Pomme. C'est encore un geste très timide, je lui ai d'abord décrit la douceur du poil aussi doux que son gilet de fourrure (synthétique) pour l'encourager ...
En fin de séance, Ziyang est couché devant Christine, Pomme aussi devant l'éducatrice (je tiens la laisse pour que L ne soit pas tenté de faire lever Pomme). C'est un instant de pause, tous les résidents sont là, installés calmement, pas de déambulation, ni de cris ...
Nous reproduirons cet instant de sérénité à la fin de chaque intervention.

En retournant vers le parking, nous rencontrons d'autres résidents et ce sont de nouvelles caresses …

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique, service Jacques Chauviré, cantous Cèdres puis Tilleuls, 23/01/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Plume et Lily

Nous nous rencontrons dans le petit square où une dame et quelques enfants s'amusent de voir Lily si petite : celle-ci est très attirée par les enfants !

Nous rencontrons les résidents des Cèdres dans un seul cantou, ce qui permet d'alléger la visite. À part une petite incursion avec Plume et Lily dans le cantou contigü, nous allons de l'un à l'autre : Lily fait des démonstrations de Assis, Couché très réussis, le retour à la position assise après un couché est plus difficile ... La friandise ne sert plus de leurre, mais bien de récompense.
Je suis équipée pour les petits pipis (lingettes pour bébé et sac en plastique) et la précaution n'est pas inutile ... Lily joue beaucoup et malgré les précautions prises dans le jardin, elle n'est encore qu'un bébé qui se soulage où elle peut : elle serait presque propre si un accès simple à l'extérieur lui était proposé, mais ici, pas de solution et elle ne peut pas se retenir longtemps ...
Une nouvelle animatrice photographie les résidents avec les chiens, souvenir et témoignage pour les familles.

Nous traversons le hall "à pied et en laisse" (c'est-à-dire sans transport dans le panier), ce n'est pas encore très performant, Lily apprend tant de choses en même temps !
Aux Tilleuls encore, l'essentiel de la visite se déroule dans un seul cantou, avec incursion dans le cantou contigü. Comme aux Cèdres, les papys et mamies sont bien conscients de la jeunesse de ce petit bout ! Lily passe encore de genoux en genoux, avec force léchouilles, accueillies avec attendrissement ! quand je la vois trop excitée, je la pose à terre et elle fait une démonstration de jeu de balle ou de tir à la corde ou encore d'obéissance ... Elle s'écarte encore et je sors à nouveau mon nécessaire à bébé !
Puis nous rentrons avec une courte halte au jardin.
Les protestations dans le panier sont de courte durée ... Lily se réveille juste assez pour dire bonjour aux autres chiennes restées à la maison, puis elle me demande l'asile de mes genoux et s'endort tandis que je tape le compte rendu.

Nous avons remarqué que les jours où Lily n'avait ni visite, ni sortie découverte, elle était excitée en fin de journée ! elle a pris goût aux visites, comme Pomme les a appréciées très vite en son temps.

Françoise 

Le chien visiteur

Dommartin, foyer de l'Étang Carret, 22/01/2013

Françoise avec Mala, Plume et Lily

Christine est de garde avec sa petite fille malade, je prévois donc en conséquence : Mala et Plume savent bien ce qu'on attend d'elles et Lily fera des heureux ...

Effectivement, Lily peut rester sur les genoux de B, puis couvrir de bisous R enchanté, même quand elle lui tête les poils de barbe ! et M apprécie tout autant en jouant avec Lily ...
Mais les deux grandes ne sont pas oubliées et ont leur content de caresses et de friandises !
J'arrive un peu en avance, et Lily s'éclate dans le fin gazon qu'elle arrache à pleine gueule ! (comme elle est toute petite, la pelouse n'en souffre pas) il faut dire qu'un rayon de soleil sur une pelouse sèche dans l'air très doux, c'est un régal ! Lily arrive un peu excitée, mais après les présentations sur les genoux, je la pose par terre ... Mala et Plume sont en terrain connu et vont de M à R et B les suit des yeux. Quand Lily est plus calme, je peux la poser sur les genoux de B, puis sur la tablette de I, et bien sûr à nouveau dans les bras de R ou M, je distribue par leur intermédiaire tantôt les friandises adultes, tantôt les croquettes pour chiot ... Je teste à nouveau le Assis (réussi) et le Couché (en très bonne voie). Lily voudrait bien danser comme Plume, mais elle dérape, peu équilibrée encore, pourtant si enthousiaste qu'elle cabriole !
Quand la demoiselle cherche un coin tranquille, je l'emmène sur la pelouse ... et ramasse un petit cadeau, puis ayant compris que sa petite personne déclenche l'ouverture de la porte, elle part deux fois pour de simples pipis ... Si sa propreté à la maison n'est pas encore confirmée,  c'est un simple problème d'ouverture de porte et de communication.

Je quitte les résidents au bout d'une heure : le petit bout a besoin de repos ! A a le temps de la découvrir, puis une jeune fille qu'on croise toujours en fin de séance, mais Lily est excitée comme une puce, je la dépose dans son panier où elle gigote d'abord, puis s'endort dès que la voiture démarre.

Françoise 

Le chien visiteur

Décines-Charpieu, Fleurs d'automne EHPAD, 22/01/2013

Pascale avec Faëe et Giga

Un petit groupe nous attend ce jour, nous faisons la connaissance de nouveaux résidents, chacun à leur tour profite des câlins avec Giga et s'implique dans les jeux de Faëe. Mme X est très contente de la présence des toutous. Cet après-midi se résume en un moment de partage rythmé par des éclats de rire.

Pascale

Lentilly, résidence Saint-Laurent EHPAD, 21/01/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala, Bakou, Plume, Pomme et Lily

Connaissant les lieux et n'ayant pu joindre Christine depuis jeudi (un rendez-vous à l'école vétérinaire l'avait empêchée de venir à Neuville), j'emmène toute ma troupe, car je sais que les résidents sont nombreux dans la salle d'animation.
Tout va bien pour les chiens de Christine, mais je ne regrette pas d'avoir un essai avec les cinq : moins de pression pour chacune !
Mala apporte sa trousse de friandises, Pomme et Bakou en profitent aussi ! Christine m'aide à redonner les noms des chiens aux résidents ... Après un petit tour sur les genoux de chacun, Lily s'amuse au milieu de la salle et amuse tout le monde. Elle savait s'asseoir sur demande depuis quelques jours, mais aujourd'hui, elle réussit le coucher (avec sollicitation de la croquette, bien sûr ! L'ordre est en cours d'apprentissage ...)
L'intervention a réjoui tous les résidents !

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 8, Les Hibiscus (Croix Rouge) EHPAD, 18/01/2013

Pascale avec Faëe et Giga
J'arrive un peu en avance , nous avons décidé de dresser un premier bilan sur mes précédentes interventions.
Le bilan est bon, nous décidons donc de poursuivre notre aventure pour l'année 2013.
Mes toutous sont lâchés, Mme X adore attirer Faëe avec les friandises, Mr Y est finalement descendu alors qu'il préférait rester dans sa chambre, il ne le regrette pas Giga lui fait un énorme câlin sur ses genoux et se faufile dans son cou !
Nous sortons les jeux, Faëe adore faire l'intello ... et les résidents participent pour cacher les friandises en voyant Faëe dans l'attente.

Pascale

Le chien visiteur

Sainte-Foy-lès-Lyon, centre Witkowska, 18/01/2013 annulé 

Les éducateurs impliqués dans notre action sont tous indisponibles, l'établissement annule l'intervention, non sans s'excuser beaucoup : je rassure la directrice et j'informe les autres intervenantes ... Nous aimons ce que nous faisons, bien sûr ! (sinon pourquoi le ferions-nous ?), mais les imprévus de cette sorte sont pour nous un peu comme pour les collégiens l'absence d'un prof : temps libre qui ne se refuse pas !

Le chien visiteur

Neuville, hôpital gériatrique intercommunal, 17/01/2013

Isabelle avec Fulky, Françoise avec Mala, Plume, Pomme et Lily

Nous sommes attendues avec impatience ! L'animatrice Claire, rencontrée pendant les congés, sait qu'il y aura une surprise, sans savoir laquelle ...
Et oui ! quand je pose Lily sur le sol, c'est un étonnement ravi ! Bien sûr, Lily fait un tour complet avec photos sur les genoux de chacun. Puis je la laisse se défouler au milieu des autres.
Isabelle est partie avec Fulky dans les services, Mala propose sa trousse à friandises, Pomme en profite aussi ... J'appelle tantôt l'une, tantôt l'autre pour un exercice particulier : le jeu des boîtes, sauter par dessus une autre ou la laisse, attendre sans bouger une croquette posée entre les pattes !
J'essaie de proposer à Lily l'escalade du dos de Plume ou de Pomme : que c'est haut ! Les grandes collaborent avec gentillesse. je lance les petites balles : Lily dérape dans sa course pour les attraper, Pomme lui en prend une mais pas de souci de rivalité entre elles.
Les pouic-pouics intéressent Mala, mais j'en propose plusieurs et surtout Mala préfère sa trousse ! Les résidents rient de voir Lily jouer avec autant d'entrain ! Nous partons avant le goûter, Lily a besoin de dormir et d'abord de relâcher son excitation : ce qu'elle fait dans son panier durant le trajet du retour.
Lily a été vite adoptée et comme Plume, on se souviendra sans doute de son nom ...

Françoise 

Le chien visiteur

Bessenay, IME la Cerisaie, Toscane, 16/01/2013

Isabelle L et Françoise avec Mala et Pomme

Nous avons d'abord quatre, puis deux enfants du groupe Toscane.
Il ne me semble pas que la préparation de l'intervention est eu lieu, en particulier dans le choix des enfants y participant. Le premier groupe partait en promenade et vient un moment avec nous.
Deux des quatre premiers restent peu actifs, bien que riant beaucoup, mais pour les deux autres, A s'assoit sur mes genoux et s'amuse beaucoup des chants de Pomme et N (?) fait jouer Mala, puis Pomme avec les jeux que j'ai apportés, puis avec une balle que je lui donne ...
Quand les deux enfants suivants arrivent, c'est un peu plus confus, les nouveaux veulent tout de suite jouer et posent beaucoup de questions, les autres s'attardent en renfilant manteaux et écharpes ... Je tiens Pomme, tandis qu'Isabelle L s'occupe de Mala, afin que cette agitation ne perturbe pas la disponibilité des chiens.
Je transmets aux éducateurs mon souhait que le changement de groupe se fasse plutôt en dehors de cette salle, comme les deux fois précédentes, un temps de calme aussi pour les chiens ...
A est très attiré par les chiens, mais un peu craintif quand ils s'approchent. Peu à peu, il réussit à s'en faire obéir : "couché", A dépose une croquette près de Pomme ou Mala, puis "mange" ... alternative à la situation encore impressionnante pour lui de donner directement une friandise dans sa main.
N est très à l'aise, il voudrait faire dresser Pomme debout contre son torse : je lui explique pourquoi j'évite que Pomme le fasse : les papys et mamies ne sont pas assez costauds pour ce genre d'assaut d'amitié !
Les jeux fonctionnent encore mieux : Mala est spécialiste des tubes tournants (qu'il faut renverser pour que la croquette tombe, mais qu'il ne fait pas faire tourner trop vite, la force centrifuge bloquant la croquette au fond du tube) et Pomme s'illustre par sa dextérité à ouvrir les couvercles à soulever, tirer, coulisser ... Les deux enfants profitent à fond de cette intervention.
Grâce à Isabelle L, j'ai pu emmener deux chiens de façon efficace deux fois face à deux enfants. Les deux enfants plus en retrait au début n'ont pas bénéficié réellement de l'intervention.

Françoise  

Le chien visiteur

Reyrieux, cantou de Clairval, 16/01/2013

Isabelle avec Fulky et Ugo

Les routes étant bien dégagées, j'ai effectué ma visite hebdomadaire à REYRIEUX. Intervenant seule, et Fulky étant plus à l'aise en visite, je décide de tenter la visite avec Ugo et Fulky.
En arrivant étant garée à proximité de l'entrée du cantou, je vérifie qu'il n'y a pas de chat en vue !  Au moment de faire descendre Ugo, j'en aperçois un noir qui, heureusement entendant une voiture arriver, file à toute allure.

Compte tenu de travaux de peinture, les résidents sont regroupés au niveau supérieur cette semaine. L'ambiance est calme et beaucoup sont assoupis.
L'arrivée des deux chiens est appréciée par les personnes réveillées.
Je fais asseoir les deux chiens et propose à une dame de donner un gâteau au chien de son choix. Elle choisit Ugo, mais Fulky s'approche la première. Je la fais reculer et se remettre en place.
La dame coupe alors le gateau en deux pour en donner un morceau à chacun. Elle appelle donc Ugo en premier et Fulky ensuite. Je lui explique que ça permet d'apprendre la patience à Fulky et qu'elle m'aide ainsi à l'éduquer.

Voila une visite qui s'est passée tranquillement et qui m'a permis de voir comment les deux se comportent en visite, mais je ne le ferai pas lorsque je serai en visite avec d'autres chiens.

Isabelle

Le chien visiteur

Irigny, OVE Henri Salvat, 15/01/2013 annulé

Christine était indisponible, Pomme avait eu des difficultés à assurer seule l'intervention la dernière fois où j'étais intervenue seule, nous avons donc décidé d'annuler ...
Prémonition ? La neige tombée dans la nuit suffisait à bloquer Lyon et donc à confirmer cette annulation !

Françoise 

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique Jacques Chauviré EHPAD, 14/01/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Plume et Lily

Nous commençons au secteur Nord dans la salle de télévision et repas, puis dans le petit salon.
C'est la surprise de découvrir Lily ... Du coup, une mamie qui a des difficultés d'élocution d'ordinaire se montre tout à fait compréhensible. Un papy est tout heureux de tenir la petite demoiselle et Plume danse et danse encore sans se faire prier !
Dans le petit salon, deux résidentes ne veulent ni gros, ni petit chien, mais les autres sont attendris par la fragilité de ce bébé ... Un résident, jusqu'alors observateur peu engagé, se met à parler abondamment à la petite boule de poils ! Lily est bien réveillée, je montre ses progrès au "assis", je poursuis doucement mes essais de "couché", je tente aussi l'escalade de Plume couchée : réussite la première fois, ensuite Lily hésite, mais Plume n'a pas bronché. On recommencera ...
Petite pause boisson fraîche, un petit pipi : tout est prévu, deux lingettes et un sac en plastique.
Nous nous rendons au secteur Sud. Les goûters commencent à être distribués, nous évitons la tentation en passant de résidents non encore servis à d'autres qui ont déjà fini ... Une résidente distribue tout de même des morceaux de son gâteau au chocolat hélas, puis une madeleine. Fulky en mange et garde les yeux fixés sur cette dame ! Plume que j'ai détachée sait dire bonjour à tout le monde et ne dédaigne pas les miettes tombées à terre. Lily furète quand elle n'est pas sur les genoux et me trouve le filtre d'un mégot ! Elle a vite compris le système des petites récompenses, un "assis" impeccable et une collaboration honnête au "coucher" (elle a besoin que je presse son dos doucement, pourquoi se coucher quand on est déjà toute petite !)

Après la visite, petite halte dans le jardin public où Lily explore, pas encore fatiguée ! mais elle dort dans mon gilet pendant que j'écris ce compte-rendu : elle mangera son repas du soir un peu plus tard ...

Françoise 

Le chien visiteur

Seyssuel, MAS du Plat du Loup, 11/01/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Pomme

Pendant cette visite, j'ai l'impression que Pomme retrouve ses marques avec plaisir : elle me paraît particulièrement à l'aise ... Je ne lui compte pas les friandises, y compris les bribes de canard ou poulet séchés.
Bon contact avec H qui ne s'effraie pas et Pomme est tout contre son fauteuil ... E observe avec attention et Pomme peut poser ses deux antérieurs sur mon bras en appui sur le fauteuil, il avance alors la main vers sa tête.
S est beaucoup plus douce et m'embrasse même ; je me souviens des premiers temps où elle passait en tirant les poils des chiens ... ce sont maintenant des mains qui effleurent doucement. R aussi est moins agité et sa main s'approche des poils de Pomme.
Orion obtient encore plus grâce à son calme et sa patience !
Aujourd'hui, E est calme et Pomme lui lèche les doigts ...
Nous passons ainsi de l'un à l'autre, JM, S, R, C, S, V, C ... dans le hall et le couloir. Je fais juste une incursion dans l'appartement que nous visitions dans les débuts, je vois ainsi G qui ne rejoint pas le hall et je sais qu'elle aime donner les croquettes une par une.
Nous partons au moment du goûter malgré la délicieuse odeur des madeleines chaudes ! On nous en a offert ! mais nous surveillons le régime : comme mes chiennes, un goûter dans chaque établissement, bonjour les kilos !

Françoise 

Le chien visiteur

Ecully, EHPAD Louise-Thérèse, 10/01/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Lily

Toute la matinée, Lily a dormi (les autres chiennes sont calmes, le temps est gris ...). Aussi, cet après-midi, Lily réalise sa première visite bien réveillée.
Elle passe d'abord un moment sur les genoux des résidentes, les regardant, donnant quelques bisous ou lèchant les mains ... de mieux en mieux réveillée, elle commence à jouer avec les boutons d'un gilet, puis avec les irrégularités de la laine : il est temps de la poser à terre avec ses petits jouets ...
Pendant ce temps, Orion s'intéresse aux résidentes et exécute les demandes ... Mala promène sa trousse à croquettes, avec succès bien sûr. Puisque nous sommes en situation, je teste ce qui reste de mes premiers essais d'apprentissage du "assis" : Lily a compris, même si ce n'est pas encore parfait bien sûr ! Quand elle s'éloigne un peu, je pense qu'elle cherche un petit coin pour se soulager, je l'emmène donc dehors où elle s'exécute rapidement. Et nous revenons en piste !
Au retour, Lily dort dans son panier.

Françoise

Le chien visiteur

Lyon 3, EHPAD Ma demeure, 08/01/2013

Pascale avec Faëe

C'est notre première visite, je préfère intervenir uniquement avec Faëe afin de faire connaissance avec tout le monde et d'imaginer ce que je pourrai faire en apportant Giga.
Nous sommes très bien accueillies, peu de gens nous attendent et c'est très bien ainsi pour une reprise après les vacances. Nous saluons chacune des cinq personnes, Mme X est sous le charme de Faëe l'attirant sans cesse avec les quelques friandises que je lui ai confiées. Oups ! elle n'a plus de friandises ! Elle sort quelques morceaux de biscotte de son sac, mais notre référente veille et lui explique bien que Faëe n'y a pas droit, ainsi Mme X me redemande gentillement de lui confier d'autres friandises.
D'autres personnes se sont greffées au groupe par curiosité et nous sommes donc vivement attendues pour notre prochain passage.

Pascale

Le chien visiteur

Albigny, hôpital gériatrique service Dahlia, 08/01/2013

Isabelle avec Fulky, Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Pomme

Nous sommes attendues au rez de chaussée à l'EHPAD. Nous reconnaissons de nombreux résidents, certains reconnaissent les chiens, en particulier une résidente qui, comme chaque fois, raconte que je "lui ai soufflé dans les bronches" pour qu'elle ne donne pas de gâteaux aux chiens et que pourtant, elle les trouve bien gras ! Je lui rappelle en riant que nous avons déjà fait la paix et je lui explique le nouveau régime (croquettes senior) que je commence avec mes golden ...
Une amoureuse des bergers allemands apprécie pourtant Pomme, je lui explique que ses aptitudes sont très différentes ... Mala se fait caresser avec plaisir, Pomme aimerait plutôt se promener, difficile retour de vacances ? juste reprendre le rythme ! quelques exercices de pas toucher, bien récompensés et la voilà très intéressée.
J'ai confondu avec le service Jacques Chauviré où j'amène habituellement deux chiennes, ici une seule aurait été plus gérable ... mais la conversation sur les chiens des uns et des autres est bien partie !
Orion et Fulky ont aussi leurs admirateurs : une résidente a demandé qu'on s'éloigne d'elle, ses voisins expliquent qu'elle a peur des chiens ... pourtant un instant plus tard, Christine et elle parlent des griffons que son mari emmenait à la chasse et elle caresse le dos d'Orion !

Françoise 

Le chien visiteur

Reyrieux, accueil de jour aux Lucioles, 08/01/2013

Isabelle avec Ugo, Françoise avec Plume et Lily

Sans conteste, la vedette, c'est Lily ! Que fait-elle ? Oh ! elle dort, tout simplement ... mais en changeant de bras de temps à autre, car elle est très désirée. Et on parle d'elle ...
Ugo trouve les petits jouets très à son goût, on lui soustrait ceux qui couinent trop fort, pour mieux s'entendre. Plume va aussi sur les genoux, ou sur une petite table à côté du fauteuil, car tout d'un coup, en comparaison, elle est devenue plus lourde ! Et puis elle me regarde : on ne travaille pas aujourd'hui ? Je la récompense pour un petit tour de danse.
Au final, Ugo et Plume ont apprécié cette visite très légère ... et Lily s'est réveillée juste assez pour  montrer ses mimiques et son allure trottinante avec aplomb !

Françoise 

Le chien visiteur

Lyon-Sud, Hôpital Jules Courmont, 07/01/2013

Comme Christine a entamé l'année avec grippe puis gastro, je lui ai conseillé le repos pour cet après-midi. Andréa m'annonce au téléphone qu'elle est bien enrhumée et que les congés avec les petits-enfants ont ramené Foxy à l'exubérance du chiot, elle ne viendra pas non plus. Et Pascale que je veux prévenir de la venue prévue de Jacques ... a la grippe.
Je retrouve donc sur le parking Jacques et Fango, son border terrier de 3 ans mâle, il a participé au même stage de septembre avec Pascale. Nous (humains et chiens) faisons connaissance et nous nous dirigeons vers le bâtiment.
Surprise ... L'animateur a oublié de noter notre intervention et une réunion est en cours !
Décidément, ce n'était donc pas le bon jour ... Qu'à cela ne tienne ! Nous prenons le temps de mieux faire connaissance sur un banc à l'extérieur et nous prévoyons les prochaines rencontres ...

Françoise 

Le chien visiteur

Décines-Charpieu, la Halte Montaberlet, accueil temporaire, 07/01/2013

Christine avec Orion, Françoise avec Mala et Lily

Lily n'est là que pour l'imprégnation : elle roupille dans son panier et lorsque je la sors, la petite O interrompt ses acrobaties et la caresse brièvement mais très doucement. Puis Lily retourne dormir, entendant tout de même les voix des enfants ...
Orion réussit bien avec R qui participe en ôtant le petit tissu posé sur le dos du chien. Son copain R préfère lancer les friandises de loin. Mais depuis nos premiers contacts, c'est un gros progrès.
C'est la deuxième fois que nous voyons le jeune O qui, lui, ose caresser et donner des friandises à Orion. Y est un nouveau qui regarde furtivement depuis l'autre pièce, c'est son premier jour ici.
Mala a toujours la faveur de S à qui je recommande de parler à la chienne, sans la tirer. Il est encore craintif quand elle tourne la tête vers lui et le regarde. Je contrôle la laisse pour éviter les accoups. S ne s'approche pas trop d'Orion et craint même la petite Lily.
R et R sont habitués à Mala et acceptent de prendre les friandises sur la table, avec l'aide de l'éducatrice, et les lancent ensuite à Orion ou à Mala.
L'éducatrice propose aux enfants de prendre les chiens en photo : avec le numérique, l'enfant voit immédiatement la photo, l'instant fugitif est capté ...

Françoise

Le chien visiteur

Une nouvelle année et nous continuons ...

Quelques changements dans les lieux d'intervention pour la région lyonnaise :
L'équipe du Val de Saône ne peut plus tout assumer et à l'heure des choix, les établissements les moins impliqués lors de nos interventions se trouvent écartés, c'est le cas de l'hôpital de Trévoux et de Clairval à Reyrieux où nous continuons cependant au cantou.
Un établissement, la MAS de Seyssuel, déménage à l'été à Beaurepaire, donc trop loin pour nous. Mais le déménagement de la MAS Violette Germain d'Albigny à Francheville ne pose pas de problème.
De nouveaux établissements se sont présentés : le Foyer Saint-Léonard à Couzon, l'IME la Cerisaie à Bessenay ... un projet est en préparation pour l'hôpital psychiatrique de Saint-Cyr au Mont d'Or.
Une nouvelle intervenante a pris ses marques sur Lyon intra-muros. Une réussite ...
Nos chiens seniors sont encore en bonne forme et sont de véritables pros ... la relève des jeunes chiens est là et acquiert du métier.