MA CHIENNE TARA Cavalier King Charles, CHIEN VISITEUR


Cliquez sur une image pour l'agrandir

2022   TARA (née le 08/05/2022)

Chien visiteur, chiot Cavalier King Charles Spaniel couché regarde le photographe
Tara est une femelle Cavalier King Charles Spaniel, née le 8 mai 2022 à l'élevage O'sborg of Love près de Besançon.

Elle est arrivée chez nous le 11 septembre 2022 à l'âge de 4 mois.

2022 - TARA

chien visiteur Cavalier King Charles Spaniel
Plume s’est endormie à jamais, Lily se fait vieille elle aussi et Pomme encore plus … On ne remplace pas un chien disparu, jamais. Dickens avait pris la relève de Plume et Lily, mais lui aussi nous a quittées et Didou, petit épagneul papillon, ne peut le remplacer en visite, trop vif et impétueux, ce n’est pas donné à tous les chiens, même si on les aime comme ils sont …

Et la vie continue !

Tara est une femelle Cavalier King Charles comme Dickens, lui bicolore et elle de couleur ruby, un caractère paisible et très sociable. Je suis allée la chercher en Haute-Saône ce dimanche 11 septembre 2022. Elle a donc déjà 4 mois …

En principe, nous nous attendions à une petite Tiara de 2 mois avec de très légères touches de blanc sur la tête, harnais, collier et panier prévus en conséquence … mais ce fut Tara, à 4 mois bien trop grande déjà pour mes prévisions, sauf l’ancien collier à martingale de Plume … et son éleveuse nous a donné un harnais confortable pour les arrêts sur les aires d’autoroute : avec un plaid posé sur le sol et les jouets, Tara s’est installée, humant un jouet venant de sa mère. Un CD d’Albinoni, puis du violoncelle de Schubert … fond sonore qui avait bien convenu à Mousse (moins à Oki) … au début, Tara a dressé museau et pattes avant pour me rejoindre, je l’ai repoussée doucement en disant clairement « Non » … et Tara déjà très obéissante s’est contentée de poser son menton ou carrément de s’endormir … Arrêts préventifs sur les aires, Tara découvrait avec une longe très légère, mais le bruit de la circulation, les odeurs nouvelles, la distraction était largement suffisante sans bouger. Pas de pipi ! Et en approchant du bloc commercial, Tara venait faire la fête aux personnes rencontrées …

En arrivant à la maison, les chiennes toutes à l’intérieur, j’ai retenté un pipi dans le jardin ? Eh non ! Alors de mes bras, elle est passée dans ceux de Jean-Claude, Lily l’a rejointe … et les trois grandes l’ont observée.

Tara a fait ainsi connaissance de sa frangine Lily, de gabarit comparable mais nettement plus âgée, confortablement installées toutes les deux sur les genoux de leur maître … et en même temps des trois grandes frangines Pomme douce et discrète, Mousse à peine curieuse et Oki intriguée mais respectueuse.

Repas des cinq, Tara tenue en laisse à l’emplacement ancien de Plume. Toujours pas de pipi ensuite … alors pendant notre repas, pour être tranquilles, Tara a été cantonnée à la salle de bains où elle s’est soulagée sur le plaid du voyage : ouf, les reins fonctionnent bien ! Le soir sortie ultime dans l’espace restreint carré derrière la maison et miracle un pipi dans l’herbe. La nuit, aucun bruit … et aucun pipi non plus. Déjà propre à 4 mois ? Au matin, dans le grand jardin, un beau caca (oui ! on s’extasie quand bébé se soulage la première fois) pas de pipi … retour au carré et un pipi enfin ! Tara avait peut-être peur de salir l’herbe, habituée à faire avec les plus jeunes chiots.

Dans la matinée, essai de marche en laisse avec la boîte à fromage et un jouet à chat pour stimuler … deux petites séquences réussies, pas encore suffisant pour un vrai déplacement mais on va doucement … Sans laisse, Tara suit sans problème. L’occasion de se présenter à deux voisins successivement, Tara toujours très attirée par les humains et heureuse des caresses !

Dans le voyage peut-être ou dans le plaid ou dans l’élevage, Tara s’était imprégnée de pas mal de pissous odorants, alors sachant la journée très chaude, petite douche cet après-midi, calmement acceptée par Tara … qui entame alors une sieste-papouille pour sécher !

Dans le grand jardin, Pomme passe parfois la renifler sans la déranger, Mousse ne s’en préoccupe pas, transparence mutuelle, Oki la renifle, Tara voudrait jouer, mais Oki pense surtout à poser sa patte sur le dos de la petite, alors un contrôle visuel et oral est encore prudent … Lily rouspète si Tara veut lui flairer l’arrière … mais il semble qu’à monter et descendre les marches vers le carré derrière, Lily en a fait trop, rhumatismes ? Inconfort certainement à éclaircir demain chez le véto.

Et puis oui ! Un pipi dans le grand jardin …

Les premières 24 heures bien remplies. L’aventure commence !

2022, première semaine de Tara avec nous

pêle-mêle photo de chiens

L’accent a d’abord été mis sur l’intégration de Tara au milieu de la meute, puisque ce serait le terme pour quatre chiennes vivant ensemble depuis longtemps.
L’introduction a été faite comme précédemment décrite comme pour Mousse, puis Oki : opération réussie pour l’intérieur d’autant plus que Tara impressionnée au début ne bougeait pas énormément.

Tara a expérimenté les différents paniers, coussins et niches occupés et échangés fréquemment par Lune la chatte de 17 ans ou Lily qui grogne un peu pour ne pas partager. Mais Tara a toujours trouvé sa place dans le logement le plus près pour nous avoir à l’oeil ! Pratique pour nous aussi … Elle ne s’appelle pas Oukélé mais bien Tara ! Progressivement, son sommeil est devenu plus serein et elle n’a pas déménagé à chaque mouvement que je faisais …

Aux premiers repas en commun, Jean-Claude a tenu Tara : qu’elle n’aille pas vadrouiller vers les autres gamelles … Puis ensuite au moment du repas, seule en piste, j’ai posé Tara sur un relax, attachée, le temps de poser la gamelle de Lily, puis la sienne, accessible encore attachée, puis j’ai servi Pomme puis Mousse et Oki comme elles en ont l’habitude. Seules Mousse et Oki sont encore astreintes à se coucher avant l’ordre Mange. Le rituel n’a donc pas changé énormément. J’ai tenté de ne plus tenir Oki attachée, souplement, symboliquement surtout, car sinon Oki vient s’imposer psychologiquement devant Pomme pas grosse mangeuse qui abandonne alors sa gamelle … Bien les premières fois, mais la tentation a repris Oki en douce et j’ai repris la grande laisse symbolique. Tara de moins en moins distraite et mieux adaptée à sa gamelle de croquettes qui a remplacé le barf, Tara se moque royalement de la pression psychologique d’Oki ! Oki se couche devant elle résignée …

Pendant notre repas, Mousse, Oki, Pomme et Lily ont droit à une petite croûte de fromage ou un petit bout de fruit, occasion de repartir la ressource sans compétition. Tara au début dormait dans la petite niche derrière nos chaises. J’ai institué sa participation plutôt qu’à sa propre initiative qui aurait pu être inattendue pour les grandes et elle est donc rentrée dans le cercle des bénéficiaires patentées. Tara prend doucement.
Bien que j’ai commencé avec elle, je dois encore travailler l’attente de la friandise sans tenter d’ouvrir ma main fermée … ça viendra !

Pour l’extérieur, sortie accompagnée avec vigilance surtout pour Oki : un petit truc brun qui cavale, on court ou pas ? Oki s’est habituée et c’est tant mieux, car Tara pique maintenant des sprints aussi rapides que les grandes. Encouragements à Oki d’être calme, c’est un bébé, félicitations aussi … Opération bien réussie !

Intérieur comme extérieur, Tara se sent vraiment chez elle : saut sur le relax, sur le muret, cavalcade au cul des grandes, tentatives mesurées avec Lune la chatte, encore timide sur le canapé, mais déjà tenté !

Lundi et mardi, petite sortie en laisse pour apprendre à suivre … quelques pas, arrêt placide, un coup de starter (boîte à fromage), présentation à quelques voisins et caresses … Repos l’après-midi avec quelques sorties hygiéniques de plus en plus fructueuses, il faut se rendre à l’évidence : Tara est propre et se retient très bien … lui reste à savoir demander.
Mercredi, matin, sortie chez le fruitier, caresses … après-midi, je pars théoriquement en visite (visite annulée au dernier moment, travail de Oki avec Jazz et Jill chez Christine), donc Tara reste avec Jean-Claude, Mousse, Pomme et Lily : après-midi très détendu pour elle.
Jeudi petite sortie en laisse encore, un peu plus loin, à peine, et après-midi calme avec Jean-Claude et les quatre (j’ai un rendez-vous kiné).
Vendredi, matin calme, car l’après-midi est prévu chez Christine où je l’emmène avec Pomme : Tara rencontre trois bergers australiens de 7 ans environ Jazz mâle et visiteur, Jill et Jodie retraitées d’élevage, et un papillon de 2 ans Didou ! Pomme découvre Tara (Pomme était restée en retrait jusqu’à présent à la maison) et joue avec elle, avec moins de précautions qu’autrefois avec Evy bébé chihuahua (Pomme se couchait pour être à sa portée) … Pomme est contrôlable de la voix, pas de souci. Tara est un peu impressionnée au début, mais trouve sa place facilement. Jill et Jodie aiment les bébés comme leurs anciennes portées.
Samedi, matin calme et sortie au club canin de Sourcieux les Mines : elle retrouve Didou, rencontre des bergers allemands, un beauceron, tous assez jeunes autour d’un an, un bébé berger allemand, tous très gentils … on évite un jeune croisé qui ressemble à un griffon bien trop bougeon et surtout deux adultes encore peu socialisés un berger blanc suisse et un labrador, deux chiens récupérés après un passé difficile : ces deux-là vont travailler avec Christine dans un autre terrain. Tara participe au cours avec les autres, sauf le griffon décidément trop débordant d’énergie qui travaille en solo. Marche en laisse, assis pas bouger, se croiser, refus d’appât et rappel … ça vole au dessus des grandes oreilles de Tara … mais elle suit de mieux en mieux, s’assoit facilement, j’initie un ou deux couchés, on croise sans difficulté et le rappel est encore très incertain, même en prenant le terrain dans sa largeur : Tara ne connaît pas encore vraiment son nom … ça viendra ! On zappe l’agility (initiation) … fatiguée, ma petite Tara, repos sur mes genoux.

Dans les trajets en voiture, Tara est calme et s’endort vite. Dans le grand voyage, elle était dans le creux avant côté passager, ensuite sur le tapis aux places arrières attachée, puis dans un panier un peu plus grand que le tout premier de Plume, puis enfin retour du club dans la cage superbe offerte par Chantal (ancienne cage en tissu de Dickens, trop petite pour Didou maintenant) … Tara a aussi reçu la gamelle de Dickens qui lui plaît bien : adoptée sans hésitation, elle est plus large et Tara attrape mieux ses mini-croquettes.
Dimanche, matin calme, avec séance ramassage de crottes dans le jardin … Occasion d’observer les comportements libres de la nouvelle meute, d’effectuer des rappels pas toujours réussis, mais ça vient … Cet après-midi, sieste et puis on verra !


ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.