ACTUALITÉ 2023 DE NOS
CHIENS VISITEURS

Cavalier King Charles spaniel 2023

01 - JANVIER - Visites chien visiteur
02 - FÉVRIER - Visites chien visiteur
03 - MARS - Visites chien visiteur
04 - AVRIL - Visites chien visiteur
05 - MAI - Visites chien visiteur
06 - JUIN - Visites chien visiteur
07 - JUILLET - Visites chien visiteur
08 - AOÛT - Visites chien visiteur
09 - SEPTEMBRE - Visites chien visiteur
10 - OCTOBRE - Visites chien visiteur
11 - NOVEMBRE - Visites chien visiteur
12 - DÉCEMBRE - Visites chien visiteur




03/02/2023, Saint-Cyr, HDJ, service Edelweiss

Christine avec Jazz, Françoise avec Tara

Temps ensoleillé et plus doux ! Christine reprend avec Jazz et j’emmène Tara … et tous les jeux habituellement dévolus à Oki (puisque Tara se débrouille bien), plus le tunnel ! Les enfants et les encadrants nous accueillent avec un sourire épanoui, l’enfant inquiet A est malade aujourd’hui : on pourra donc laisser les chiens circuler librement. Tara est toute excitée de retrouver Christine et Jazz, elle prend aussi le temps de retrouver ses marques dans le lieu et auprès de son public : une personne supplémentaire détectée, en l’occurrence une infirmière stagiaire. Mais les enfants sont pressés de commencer !

On crée donc deux ateliers un peu espacés pour que Jazz ou surtout Tara ne se dispersent pas : L’enfant M commence avec Jazz vers le couloir, puis il revient pour un jeu de cache-cache (avec cabanes de matelas) … L’enfant MA joue avec Tara : Couché-pas touché, puis lancer de la petite balle, puis du petit jouet. Cet enfant me laisse le soin des stimulations vocales (Cherche, Rapporte, C’est bien), mais il offre bien les récompenses et Tara comprend de mieux en mieux à qui elle doit rapporter (même si je suis à côté). On utilise aussi les jeux dans le couloir … mais l’enfant MA l’aide beaucoup et Tara a peu de temps pour prendre des initiatives avec la tour à étages qu’elle ne connaît pas encore : pas grave, elle se souviendra de façon très positive de ce jeu !
L’enfant MA se fatigue et se repose allongé près du tunnel que j’ai sorti, Tara y passe et l’enfant échange avec elle dans une conversation très douce … Par moments, le tunnel héberge deux chiens et un enfant ...

Deux des encadrants doivent s’éclipser un peu plus tôt, donc on part dehors en récréation un peu plus tôt : Jazz et Tara apprécient. L’enfant M utilise le complexe de jeu, invite Jazz à escalader, parcourir le plan, puis descendre le toboggan. Il demande aussi Tara, je la porte sur le plan et confie la boîte de fromage à l’enfant, Tara connaît un tout petit toboggan (dinosaure vert pour tout-petits) et celui-ci est impressionnant. Après plusieurs refus, on négocie avec douceur sans forcer, avec fromage aussi, et grosse récompense en bas ! Christine initie l’enfant M à quelques passages d’obérythmée entre les jambes … L’enfant MA joue avec un camion sur le toboggan.

Puis nous prenons congé quand les enfants souhaitent rentrer. Quinzaine de vacances scolaires en vue ! Tara aura bientôt 9 mois …

Françoise


01/02/2023, Lyon, HDJ dépendant de St-Jean de Dieu

Annulation : un seul enfant présent


31/01/2023, Saint-Cyr, FAM Les Cabornes

La séance est annulée : d’une part, grosse épidémie de grippe chez les résidents et d’autre part, jour de grève …


27/01/2023, Saint-Cyr, HDJ, service Edelweiss

Tunnel pour enfants ou chiens

Françoise avec Mousse et Oki

Il fait froid et sec, d’autant plus frais en raison de l’absence de la personne qui m’ouvre habituellement la porte pour que j’attende au chaud … Mais cette attente avec les deux chiennes (sans impatience manifestée) est bénéfique : celles-ci sont bien calmes ! Comme Christine ne peut venir aujourd’hui encore, il a été prévu de mobiliser les deux chiennes ensemble, chacune connaît maintenant très bien le lieu et les personnes, donc pas de souci à prévoir. Je garderai Mousse avec moi et Oki pourra travailler un moment en atelier dans le couloir … un moment, car malgré son indépendance, Oki est très attachée à moi : au club, elle fait souvent la vie à qui la retient dans les exercices d’absence.
L’enfant A qui craint les chiens n’est sans doute, ni plus ni moins, rassuré par la présence des deux, mais je les ai équipées de laisses courtes et il devra s’en accommoder … Oki part donc dans le couloir avec deux référents et l’enfant M toujours partant ! L’enfant MA joue donc seul avec Mousse : exercices de Couché-pas toucher la friandise et ça marche très bien ! L’enfant MA rit beaucoup : comme il place les friandises parfois un peu loin, Mousse qui attend très bien doit se lever pour les prendre … et l’enfant A rouspète parce que je lâche parfois la laisse ! Il s’éloigne vers le fond de la pièce et l’espace attenant. Je lui montre de loin que même non attachée, Mousse ne vient pas vers lui, mais il n’apprécie pas. Puis l’enfant MA est fatigué ...

C’est alors que l’enfant M et son groupe reviennent vers nous, car en m’entendant, Oki a insisté. Ils ont rapporté un grand tunnel comme le mien. Mousse et Oki acceptent de le parcourir, les enfants M et MA s’y introduisent aussi ! Une idée formidable de deux référentes qui reviennent avec deux matelas : Un mur de séparation se dresse maintenant entre un espace où les chiens sont libres et un autre réservé à l’enfant A, grâce aux matelas calés de part et d’autre de la table centrale. Celui-ci se rapproche ainsi timidement … et l’enfant M le rejoint et installe deux chaises comme au spectacle au premier rang ! J’ai remarqué que l’enfant M, s’il n’écoute pas toujours, a aussi des idées positives de cohésion vers ses deux camarades ! L’enfant A participe maintenant pleinement, il distribue des friandises aux chiennes à nettement moins d’un mètre de lui et s’essaie aussi à obtenir des Assis ! Oki et Mousse n’ont aucune rivalité pour les récompenses à terre : Mousse laisse toujours la priorité à Oki de façon naturelle. Entre le tunnel et la distribution derrière la protection du matelas, chacun s’amuse et personne ne songe à utiliser les jeux. Puis l’enfant A part avec l’enseignant rattraper une absence pour un petit moment.

Comme la séance se termine bientôt, on se rhabille et on part en récréation dehors, les enfants M et MA s’équipent de bottes et les chiennes seront lâchées … leur course-poursuite réjouit l’enfant M qui leur apporte encore des friandises. Oki et Mousse ont bien réclamé une part du petit en-cas que les humains dégustent mais pas de souci, elles n’auront que les friandises et ne sont pas frustrées. Je les rattache quand revient l’enfant A, puis nous repartons par la porte extérieure du jardin …
Une superbe séance … à renouveler, en apportant mon tunnel.

FRANCOISE%


25/01/2023, Lyon, HDJ dépendant de St-Jean de Dieu,

chien husky en Peluche

Françoise avec Oki

Toujours temps froid et sec … L’un des enfants a fêté son anniversaire et doit changer de structure : ce sera sa dernière séance. J’ai préparé un tout petit cadeau pour lui et je demande à l’éducatrice quand le lui donner au mieux pour ne pas frustrer ses deux camarades. Ce sera en fin de séance. Ses camarades savent que c’est sa dernière fois. Pendant toute l’intervention, je porte une attention spéciale pour le voir sourire, lui qui ronchonne si souvent … Je le connais depuis l’an dernier, où il était particulièrement déluré, mais il a beaucoup progressé et surtout, on s’attache forcément ... je sais aussi que les changements sont toujours encore plus inquiétants pour ces enfants …

J’ai apporté les jeux classiques 10, 12 et 18 et, comme j’avais promis aux enfants d’apporter un jeu plus compliqué, chose promise, chose dûe : le jeu 13. On commence par là. Je tiens Oki et les enfants aidés des référentes préparent ensemble les différents étages … Tout va ensuite tellement vite qu’on recommence !

Pour les disques, on utilise la nouvelle disposition adoptée au début de la semaine dernière et confirmée cette semaine, avec Tara les deux fois : les disques sont aux quatre coins de la pièce et chaque enfant, aidé d’une référente, peut participer à l’installation … Oki ne connaît pas cette version délocalisée et a été distraite par l’un des enfants, alors elle en voit deux très vite et il faut ensuite l’encourager à chercher les deux autres … Tara de sa petite hauteur avait tout repéré ! Le jeu plaît beaucoup aux enfants … on s’y ré-entraînera, peut-être en faisant sortir Oki ?

On travaille aussi le Couché-Pas touché la friandise, Oki est un peu rapide, mais ça fonctionne. Le jeu 10 fonctionne aussi ; le jeu 12 est un peu délaissé aujourd’hui … mais il est temps de sortir dans le couloir. Oki est équipé de la laisse courte, il est prévu qu’elle trouve les enfants cachés (on aide), puis chaque enfant à son tour fait des des allers et retours en courant avec elle, avec récompense en fin de parcours …

On retourne dans la salle et j’offre à l’enfant le mini husky en peluche aux pattes aimantées. Puis on essaie un nouveau jeu : Oki est assise devant un enfant assis sur sa chaise les jambes écartées, et je me place derrière la chaise en tendant dessous une nouvelle friandise au mouton : Oki se glisse sous la chaise ! … Quand on recommence, il arrive qu’Oki, pas bête, contourne la chaise, ça fait beaucoup rire ! Mais on recommence et ça marche … pour les trois enfants plusieurs fois, puis pour les trois référentes, avec les mêmes filouteries tentées par Oki.

On termine ainsi sur une note joyeuse !

Françoise


23/01/2023, Saint-Cyr, unité protégée EHPAD Croix Rouge

Françoise avec Tara

Un froid sec, impeccable ! Tara connaît déjà les lieux. Je laisse un moment Tara se dégourdir les pattes dans le grand parc, elle me suit … de loin ; alors je la rattache et nous allons nous mettre au chaud . Je précise à l’accueil que je suis en avance, on me dit que je peux y aller … oui, mais il y a de quoi se perdre dans les couloirs et en plus le service protégé est fermé, donc j’attends tranquillement, puis je me résous à m’aventurer dans l’EHPAD. Si mon sens de l’orientation est bon, la salle d’animation où je suis attendue est accessible directement par une porte … condamnée (raison inconnue) et c’est pourquoi il faut faire un grand détour ! Plusieurs soignantes m’accompagnent ou m’aiguillent sur divers couloirs et j’arrive à bon port.

Une petite dizaine de personnes et une soignante sont là. On s’étonne qu’il n’y ait qu’un seul chien, mais j’explique que Christine sera certainement là à la prochaine visite … et dans les faits, Tara et moi nous gérons bien ! Les tables au centre de la pièce sont encore là et on décide de les conserver ainsi et de s’en servir d’abord pour poser le matériel, puis pour faire travailler Tara au vu de toutes et tous. J’ai apporté les disques, la boîte à deux couvercles, le jeu 11 et divers peluches à lancer et rapporter (dont la petite balle à chat). Côté récompenses j’ai les petits porte-monnaie où j’ai mélangé petites croquettes et plus grosses friandises pour que Tara ne se lasse pas … et la boîte à fromage bien sûr.

Je commence en proposant à qui veut de faire la connaissance de Tara en la posant sur leurs genoux protégés d’un plaid … Un homme et deux femmes bien espacés dans le cercle sont volontaires, j’arrive à convaincre ensuite une autre femme et les deux autres hommes. Bisous délicats, Tara est toute calme et je lui offre du fromage … Ambiance calme et sourires, quelques regards restent perdus quand même.

Puis je charge les jeux sur la table et pose Tara avec un plaid d’abord, ça glisse un peu trop … donc sans plaid. Tara devient très compétente, pas encore aussi pro qu’Oki, mais nettement plus que Mousse … Idem pour les disques ! L’assistance apprécie, même ceux qui n’ont pas voulu la prendre tout à l’heure. Un homme se lève pour ramasser le plaid tombé à terre et offre à Tara la fleur d’orchidée qu’il tient en main … Toujours sur la table, exercices de Couché-Pas touché … ça marche et l’attention de notre public est bien là.

Je profite de l’expérience nouvelle depuis la semaine dernière et je reprends les disques que Tara aime beaucoup et les dispose à terre aux quatre coins de la pièce : les personnes en ont au moins un sous les yeux et aperçoivent les autres par dessous la table … Tara n’en oublie aucun ! Je propose à une femme qui n’a pas porté Tara si elle en a envie maintenant et elle apprécie, toujours muette, mais son regard parle. Quand je repose ensuite Tara à terre, elle cherche à agripper son harnais.

J’amorce le jeu de rapport, la petite balle à chat est la seule qui fonctionne bien, mais c’est une réussite puisque ce sont les personnes qui lancent et récompensent. Et j’essaie en distribuant les porte-monnaie aux volontaires de faire appeler Tara, la mettre assis et la récompenser … ça marche dans le sens que Tara regarde bien les personnes, mais l’ouverture des porte-monnaie est compliquée et offrir le porte-monnaie fermé déconcerte Tara.

La soignante m’a expliqué qu’elle termine son service bientôt et qu’une autre personne doit la remplacer … mais personne. Elle m’explique aussi que le poste de la personne responsable du projet a été supprimé et qu’il y a des problèmes de remplacement … Le groupe a bien fonctionné, alors on dit au revoir tout tranquillement, à peine quelques minutes avant l’horaire prévu, de façon que la soignante qui a été charmante ne soit pas en heures supplémentaires.

Dans le parc, je fais un nouvel essai en lâchant Tara, mais là, la miss s’éloigne beaucoup. Il y a peu de circulation, mais tout de même beaucoup trop, alors je la récupère le plus vite possible (pas si vite !) et nous rentrons.
Françoise 


20/01/2023, Saint-Cyr, HDJ, service Edelweiss

trois chiens visiteurs dans la neige

Françoise avec Mousse

En début de semaine, ce mercredi matin, j’ai joué la précaution concernant la neige à Lyon … et il s’est avéré que le temps s’est ensuite radouci considérablement l’après-midi. Dommage ! Ce jeudi, un saupoudrage au matin, puis ce vendredi, rafraîchissement général, alors compte tenu de la route bien sèche et de la température maintenue négative pour toute la matinée, je tente …
Par contre, Mousse a bien joué avec Oki jeudi après-midi et s’est copieusement roulée dans la terre détrempée : dans la soirée, une horreur ! les poils bien plaqués de boue épaisse sur tout le corps ! Technique de l’auto nettoyage : laisser sécher au maximum, brosser abondamment ce qui est sec … et limiter les sorties ce vendredi matin. Résultat satisfaisant ce matin … Remarque en passant : Mousse tout comme Pomme ont commencé leur mue.
Sur la route effectivement, pas la moindre humidité et donc pas de verglas, tant mieux car le relief des Monts d’Or en mode dérapage incontrôlé, non merci !

Un enfant malade, A, celui qui craint vraiment les chiens … donc Mousse peut travailler en libre et comme elle connaît déjà les lieux et les enfants, elle manifeste son plaisir en réclamant des caresses. Un des éducateurs est resté avec l’enfant malade en attendant les parents, une jeune stagiaire est là … qui, sans avoir peur, craint le contact des chiens : pas de chance !
Mousse coopère autant qu’elle peut si on prend soin de ne pas la distraire : comme nous, Mousse a deux oreilles, mais un seul cerveau et donc à chaque instant, elle choisit l’activité qui lui plaît le mieux ! Les jeux que j’ai apportés (4 et 5) sont en aggloméré couleur et façon bois, j’ai souvent constaté que les enfants préfèrent les couleurs des jeux en plastique … et c’est le cas. Mousse aurait bien aimé, mais un lancer de friandises ailleurs suffit à capter son attention ! Et les enfants abandonnent très vite les jeux.
On travaille le coucher-pas toucher avec l‘enfant MA : l’avantage de Mousse est son obéissance fiable. Par contre le Assis s’affale régulièrement en Couché !
L’enfant MA s’exprime, mais surtout dans sa langue et sur un ton impératif et peu engageant pour Mousse … Il faut beaucoup plus d’attention et de temps avec lui pour obtenir une interaction … et l’enfant M en ressent de la frustration, et comme il est fâché, il boude et s’adresse à Mousse sur un ton tendu qui convient moins bien que d’habitude.

On propose à Mousse d’aller chercher sa trousse, qui atterrit sous le radiateur et en plus, il faut se glisser entre deux fauteuils : échec pour Mousse. Je montre comment la titiller pour qu’elle rapporte, en commençant par une distance réduite : Mousse s’aventure dans le couloir sur un mètre … Comment faire comprendre qu’il faut aller d’un exercice simple vers plus compliqué ?

Pour resserrer le lien entre les deux enfants, on leur propose de se cacher dans le couloir dans une pièce attenante et d’appeler Mousse … Il faut encourager Mousse qui hésite à entrer dans une pièce inconnue dont la porte est juste entrouverte. Mousse n’est pas exploratrice, elle se pose des interdits elle-même ! Néanmoins, je reste avec l’enfant M et lui confie la trousse et le fromage : tous les deux sur le matelas, ils sont enfin complices et je m’éloigne progressivement et discrètement … L’enfant M revient enfin tout sourire !
Puis les référents proposent une recherche d’enveloppes avec l’enfant M et Mousse. J’équipe Mousse d’une laisse courte pour que la connexion persiste entre eux et parce que la laisse est un élément rassurant pour Mousse. L’enfant trouve tout. Je ne sais pas exactement ce que contenaient les enveloppes …

Puis on nous propose de sortir dans le grand terrain. On range le matériel et tout le monde s’habille, les enfants sont équipés de bottes. L’enfant MA part chercher un véhicule à roulettes (tricycle ?) qu’on lui refuse, il trouve un grand bambou, Mousse n’a pas peur, mais on le retire à l’enfant qui est très très fâché !
Je me suis munie d’une balle simple et d’une balle équipée d’une poignée en corde. L’enfant M commence avec la balle, puis l’abandonne assez vite : trop baveuse … mais le jeu continue tout aussi bien avec la balle encordée et on peut même lancer plus loin : Mousse adhère tout à fait au jeu, je glisse des friandises à l’enfant pour que la friandise vienne de lui … Il a du mal à dire Apporte à Mousse, il se lasse. Il veut monter dans l’ensemble de jeux (escalade, cabane, toboggan), malheureusement les consignes sont strictes : le jeu doit être vérifié par un organisme de sécurité et est interdit pour le moment. Grosse frustration (bien compréhensible, mais que faire sinon respecter la loi ?) et l'enfant revient avec une trottinette. Interdite également, frustration maximum …
L’enfant MA, lui, n’est plus frustré et joue avec un camion et l’entoure de la laisse de Mousse, petite interaction.

On a débordé sur la récréation des enfants, je quitte le terrain (un peu boueux quand même) par une porte extérieure. L’enseignant et l’éducatrice me demandent si, au cas où je suis encore seule la semaine prochaine, je pourrai emmener simultanément Mousse et Oki. Je crois que c’est envisageable, Oki étant dirigée avec un des référents et Mousse restant avec moi : le caractère de chacune peut s’en accommoder. J’ai expliqué à l’enfant M que je compte sur lui pour m’aider …

Gérer les frustrations est difficile, mais c’est un apprentissage indispensable de la vie et mieux accepté avec les chiens … Petit à petit ...


Françoise


16/01/2023, Saint-Cyr, hôpital psychiatrique, service Hélianthe

Cavalier King Charles Spaniel avec un  harnais neuf
Françoise avec Tara

Temps sec, contrairement aux prévisions météo, tant mieux ! Mais comme il fait un peu frais, nous allons dans la salle d’animation … Tara est déjà venue ici avec Oki et Jazz, et même dans le bureau des soignants où nous attendons un moment l’animatrice, mais nous n’avons pas été oubliées !

Deux patients au début, que nous avons déjà rencontrés : l’un qui ne parle pas et fait des allers et retours fréquents, qui s’intéresse aux jouets et caresse un peu maladroitement Tara … l’autre qui se révèle un auxiliaire patient et efficace pour la progression de Tara ! Plus tard, un soignant escorte deux patientes, dont l’une a dû nous rencontrer au FAM des Cabornes et l’autre aux pieds nus et très timide. Deux autres patients passent brièvement, donc six en tout.

Donc mon premier patient remplit les jeux que j’ai apportés et les propose successivement à Tara : le jeu 11 et la version simple du jeu 10 à deux couvercles … Tara s’en sort très bien. Puis avec les disques , le patient a l’idée de les disposer très espacés aux quatre coins de la pièce : j’ai retenu Tara pour qu’elle ne commence pas avant la fin de l’installation et elle a observé avec beaucoup d’attention … Et la voilà partie sans hésitation sur l’ordre Joue ! Elle n’en oublie aucun. On recommence et visiblement elle adore le jeu des disques.

On essaie alors la balle en peluche, mais Tara n’a pas envie de jouer avec, malgré nos passes devant son nez … alors on sort la petite balle à chat : et c’est parti avec enthousiasme. Je me poste près du patient et Tara lui rapporte, j’alimente le patient en récompenses au bon moment et Tara apprend vraiment à rapporter à quelqu’un d’autre que moi ! Victoire ! J’explique à la référente et au patient l’intérêt de l’apprentissage que Tara réussit grâce à eux.

Un soignant amène deux patientes : l’une s’assoit, l’autre reste debout timidement. Je propose qu’elles donnent quelques récompenses à Tara, maladroitement, mais pas grave, Tara aime bien chercher à terre. J’assois Tara sur la chaise entre elles deux, c’est plus facile … mais il s’agit de deux chaises superposées et l’équilibre est incertain, j’enlève une des chaises et la propose à la deuxième patiente et je lui demande si elle veut lancer la petite balle, mais c’est difficile pour elle, alors je lui propose de prendre Tara sur ses genoux, avec un plaid. Tara reste un peu avec un peu de fromage pour aider, elle fait des bisous, puis descend toute seule … Je propose ensuite à l’autre dame, qui accepte, mais Tara reste très peu. Le temps de la visite s’est déjà bien écoulé et elle est peut-être fatiguée …

Je propose à mon premier patient de prendre Tara sur ses genoux lui-aussi, il m’a tellement aidé et il a laissé Tara vers les patientes sans hésitation, ni frustration … Même quand un patient est passé brièvement, il lui a expliqué comment faire. Et avec lui, Tara reste calmement un très long moment … juste reconnaissance de la complicité vécue entre eux deux tout dans la douceur.

Une visite très encourageante !

13/01/2023, Saint-Cyr, HDJ, service Edelweiss

Françoise avec Tara

Malgré les annonces de pluie, nous arrivons à sec et repartirons de même. Tant mieux ! Les trois enfants attendent avec excitation Tara qui découvre elle ce nouveau lieu en même temps que ces enfants et les encadrants. Elle a déjà travaillé seule avec trois enfants … la différence est qu’ici un des enfants A n’est pas prêt à la circulation libre d’un chien, donc Tara reste en laisse, longue le plus possible.

L’enfant M est d’emblée à l’aise avec Tara et demande beaucoup de choses à la petite chienne qui n’a pas encore assimilé le nouveau cadre. L’enfant MA est intéressé et lui parle dans une langue étrangère assaisonnée façon canine. Tara n’a pas peur, mais a du mal à exécuter le moindre ordre … d’autant plus que les friandises tardent à l’encourager. Peu à peu, le duo des deux enfants communique de mieux en mieux avec Tara.

L’enfant A reste à bonne distance et bougonne un peu de ne pouvoir lancer les friandises vers Tara. J’ai préparé des mélanges contenant principalement les toutes petites croquettes de son repas biquotidien habituel et de plus grosses récompenses comme celles données à Oki ou Mousse. J’explique que Tara a besoin de plus de temps pour déguster les grosses et que son estomac se remplira plus vite … donc son appétit diminuera plus vite ! Les grosses friandises ont pour rôle de relancer son intérêt, mais je constate que souvent les enfants préfèrent les donner en priorité !

J’ai apporté les disques, le jeu 11, la boule creuse  avec un biscuit coincé dedans et des peluches pour stimuler le rapport de Tara. Tara s’en sort très bien avec les disques : activité très bien assimilée … Pour les ficelles du jeu 11, Tara s’en sort presque, ce serait mieux si elle n’était pas perturbée par des jets de friandises et des instructions en surnombre. J’explique que même avec deux oreilles, on n’a jamais qu’un seul cerveau … mais les enfants sont attirés par la petite et interviennent sans tenir compte des autres.
On réussit bien le coucher - pas bouger avec friandise devant … Pour la balle creuse, Tara n’y a encore jamais joué, elle pousse la balle avec grand intérêt, mais elle ne sait pas encore écraser la boule pour briser le biscuit et manger les miettes, puis le gâteau écorné qui passe enfin dans les trous : alors comme on ne lui laisse pas assez de temps pour expérimenter, je retire le jeu.
L’enfant M veut avoir Tara sur ses genoux, Tara est un peu fatiguée et ne reste pas longtemps … Elle fait bien des bisous, mais la pression sur elle est importante.
Pour les peluches à agiter devant elle pour l’inviter à les saisir, puis les rapporter, là encore les conseils ne sont pas trop écoutés : ne pas agiter trop haut, ni trop fort … On pourrait donc penser que les exercices sont plutôt décevants, mais l’intérêt des enfants reste très vif : s’apprivoiser prend du temps !
La prochaine fois, ce sera Mousse : un roulement permet à la petite de vivre des expériences diverses et d’acquérir plus d’assurance. Ne pas la surmener est important pour l’avenir ...

Françoise


11/01/2023, Lyon, HDJ dépendant de St-Jean de Dieu

Françoise avec Oki

Temps humide, mais il ne pleut pas. Les enfants et leurs encadrants ont bien deviné qui allait venir : Oki ! Ils en sont tout contents … et aujourd’hui, Oki se révèle très calme ainsi que les enfants … Super. J’ai apporté les disques de couleur, le jeu des trappes coulissantes (jeu très simple mais que les enfants et Oki ne connaissent pas vraiment) et celui des quatre couvercles.

L’un des enfants fêtera bientôt son anniversaire et nous quittera pour une autre structure, mais il n’aime pas vraiment qu’on le lui rappelle … Les départs doivent pourtant être anticipés et préparés, mais souvent les enfants préfèrent les ignorer comme pour les annuler (les adultes ont parfois cette même attitude de déni des choses difficiles). Malgré tout pendant la séance, avec un air bougon fréquent, l’enfant participe et il sourit plusieurs fois … Oki commence par se coucher sur le dos au centre de notre cercle attendant les caresses sur son ventre : premier sourire et l’enfant se déplace même pour effleurer légèrement le flanc d’Oki ! Les deux autres enfants profitent complètement de cette posture engageante.
Puis on utilise le jeu 04, facile bien sûr pour Oki, elle apprécie ! Chacun son tour (avec un peu d’aide) prépare le jeu … la séance s’annonce calme, bravo ! Puis les disques, là encore Oki va très vite, mais j’essaie de retenir Oki pendant qu’on charge un nouveau jeu car elle a du mal à attendre ! Même chose pour les quatre couvercles … je promets d’apporter un jeu plus compliqué la prochaine fois en prévenant tout de même qu’Oki battra quand même le record de vitesse !
On joue aussi à déposer sur les pattes de Oki couchée les friandises qu’elle doit seulement regarder en attendant l’ordre libérateur Mange ! Oki reste couchée et chacun essaie à son tour. Les enfants réussissent, les encadrantes plus ou moins aussi : difficile de dire Non ! Pas toucher ! avec suffisamment de conviction pour qu’Oki attende ! L’un des enfants reste souvent à terre au milieu du cercle et nous a déjà montré avec Tara qu’il connaît très bien l’exercice. L’autre enfant simplifie la difficulté en disant très vite Mange !

On range le matériel et je demande aux enfants de rattacher les deux mousquetons de sa laisse : l’un sur le dos facile, l’autre sur le poitrail et c’est l’enfant bougon toujours un peu craintif qui réussit (aidé par l’infirmière qui détourne la tête d’Oki en la caressant). Il conduit ensuite Oki jusqu’à l’ascenseur … et me dit au revoir avec gentillesse.

Françoise


06/01/2023, Saint-Cyr, HDJ, service Edelweiss

Christine avec Jazz, Françoise avec Oki

Reprise après trois semaines d’interruption, les trois enfants et les quatre référents sont présents : Bonne année et bonne santé à tout le monde !

Oki semble bien reprendre l’habitude des visites en équipe avec Jazz, elle n’est plus sur ses gardes et se montre bien détendue : je m’en félicite. Temps calme d’abord pour une première révision des noms de chacun.
L’enfant A est dès le départ très actif et lance correctement une friandise à la fois … tant que l’éducateur reste à côté de lui. Par la suite, il recommence à lancer plusieurs à la fois, peut-être aussi des miettes. Il installe avec la psychologue les tubes pivotants, puis la tour à étages (Oki va toujours plus vite à vider !), puis il demande la démonstration avec la crotte de farces et attrapes : une procédure complexe tout de même qu’il s’efforce de réussir. Il réclame aussi les tablettes pour faire des photos, mais ce n’est pas prévu aujourd’hui … ensuite, il se repose très calmement.
Les enfants M et MA forment un duo efficace et travaillent surtout avec Jazz, d’abord dans la même pièce en donnant des ordres Assis, Couché, en cachant les friandises … puis ils vont dans le couloir pour des courses avec Jazz dans le couloir …
Quand tout le monde est revenu, photo du groupe complet grâce au retardateur !

Les enfants n’ont pas marqué l’interruption de trois semaines et se sont montrés d’emblée à l’aise, actifs et vraiment détendus. Dehors après l’intervention, l’éducatrice (en pause) nous informe que les enfants évoluent bien aussi en dehors des séances et que tout le service est très content !


Françoise


04/01/2023, Lyon, HDJ dépendant de St-Jean de Dieu

Françoise avec Tara

Reprise pour cette nouvelle année qui commence … Christine ne pourra venir ni ce mercredi, ni le suivant (mais va bien). J’ai décidé d’emmener Tara seule de façon à m’en occuper efficacement et calmement … Un enfant absent, le plus délicat à gérer. Donc deux enfants et trois référentes. Le temps est doux et sec, chien propre ! Dans le hall, les habitués remarquent le changement de gabarit ! Et Tara les accueille avec plaisir.

J’ai apporté les disques, la boîte aux quatre couvercles ... et des jouets qu’elle apprécie et rapporte assez facilement. Tara s’empresse et me rapporte, le difficile est d’instaurer le rapport aux enfants, car il faut stimuler la petite et la récompenser, ce qui est moins aisé pour les enfants : enthousiaste pour les disques, Tara gère en pro, puis réussite pour les quatre jeux de la boîte, mais pas très envie de recommencer : plus faim? à choisir dans la boîte entre croquette et petite balle à chat, c’est avec la balle que Tara repart toute guillerette … Puis elle va rechercher les disques qui lui ont tellement plu ! La balle se révèle facile à mettre en action pour les enfants, je la récupère dans la gueule en disant simplement : Donne !
L’autruche (petite !) est passée à la machine à laver et comme les doudous adorés, elle n’inspire plus Tara, mais de petits jouets à pouet-pouet fonctionnent bien … L’un des enfants est très impliqué dans l’activité, il faut lui demander de laisser de la place à l’autre beaucoup plus sur la réserve.
On se promène dans le couloir, chaque enfant tient une laisse, Tara aime visiter, explorer !
Puis on retourne dans la salle et je prends Tara sur les genoux : l’enfant est très intéressé par les oreilles que je soulève pour lui montrer le même relief que dans les nôtres. Tara est paisible sur mes genoux … et même prête à fermer les yeux : il est temps de dire au revoir …
Je lui offre un petit tour dans l’herbe, elle explore … et au dodo pendant le trajet ! Elle a bien tenu son rôle, mais il lui faut se reposer maintenant.

Françoise


Cavalier King Charles spaniel année 2023
calendrier chien visiteur 2023
Lien copié dans le presse-papiers

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.